Top Sites

Publicité pour ton forum et échange de bannières
Clique-moi, clique-moi, clique-moi !!! (ou je te mange)



 


♥️♥️♥️ JOYEUSE SAINT VALENTIN ♥️♥️♥️
Tous nos voeux de bonheur à tous les couples !
Pour les célibataires, n'oubliez pas : le prince charmant saura vous trouver, un jour ou l'autre.
Ne perdez pas espoir ! ♥️

Partagez | .
 

 What do you know about Art ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aleera McPherson
avatar
« THE TEMPTRESS »
Faussaire, Manipulatrice
♂ « THE TEMPTRESS » ♀► Faussaire, Manipulatrice ◄

Messages : 236
Avatar : Scarlett Johansson
Crédits : Aleera (avatar) + Bangerz (Sign)


» ID Card
Emploi: Conservatrice/Restauratrice au Baltimore Museum of Art
Relationship:


MessageSujet: What do you know about Art ?   Dim 15 Déc - 16:47






Every artist was first an amateur.


Aleera poussa un soupir d’exaspération avant de fermer les yeux et de se pencher en arrière s’enfonçant profondément dans sa chaise de bureau. Encore un nouveau stagiaire au musée qui faisait n’importe quoi et qui ne rendait plus que difficile sa tâche à présent.Ce n’était pourtant pas compliqué d’imprimer quelques papiers, de les agrafer et de les mettre dans un dossier avant de les poser sur son bureau n’est ce pas ? La prochaine fois, c’est elle qui se chargerait de faire les entretiens d’embauches, quitte à perdre du temps autant qu’il soit rentabilisé par la suite.

Se forçant à ne pas trop paraître en colère, elle leva les yeux vers le jeune homme qui semblait contrit, lui demandant poliment mais autoritairement de refaire le travail qu’elle lui avait demandé avant de retourner à sa pile de paperasses. Si être Conservatrice et Restauratrice avait ses bons cotés - Arts en tout genre, soirées habillées, découvertes de nouveaux talents - le revers de la médaille était un nombre énorme de papiers en tout genre ; assurance, prix de vente, tests d’authentification... Et malheureusement aujourd’hui c’était un jour où elle ne ferait que du travail de secrétaire.

La mort dans l'âme, elle prit en main son styla et commença à prendre le premier dossier d'une pile plutôt haute avant de se faire interrompre par la sonnerie d'interphone de son bureau. Sauvée par le gong. Enfin le téléphone. Si elle pouvait retarder tout cela, ça l’arrangerait.

« Madame, il y a quelqu’un à l’entrée qui souhaiterait vous parler. » Annonça l’agent de sécurité à l’entrée du musée.

« Je n’avais pas de rendez-vous prévu James, pourrais-je savoir de qui et de quoi il s’agit ? » Demanda la blonde poliment en déposant ses papiers.

Quelques secondes de silence.

« Apparemment Anna devait vous avoir prévenu de sa visite...» Répondit-il sur un ton incertain, ne sachant probablement pas ce que cela voulait dire.

Anna ? Elle ne connaissait qu’une personne de ce nom et c’était l’une de ses anciennes camarades d’Université. Elles avaient étudié ensemble, avait suivi pratiquement le même cursus, les mêmes cours, il était donc normal qu’elles soient devenues plus ou moins amies à force de passé du temps ensemble. Et puis c’était toujours agréable de pouvoir discuter de sa passion avec quelqu’un qui connaissait bien le sujet. Aleera avait gardé contact avec elle, comme elle le faisait avec les nombreuses personnes qui avaient croisés son chemin et qui lui plaisait. Mais cela faisait bien quelques semaines qu’elle n’avait pas entendu de nouvelles d’Anna. A peine avait-elle pensé cela que son téléphone portable vibra dans sa poche, annonçant un nouveau message.



Aleera,
Désolée de prévenir au dernier moment, mais tu vas recevoir la visite d’un de mes amis dans la journée. Il aurait besoin de tes éclaircissements sur certains points concernant des peintures il me semble. Je suis pas mal occupé en ce moment, alors je te l’envoie.

PS : Tu me devais bien un service, le voilà.
 Quel service ? Pensa-t-elle en lisant cette ligne
PPS : Fais-moi penser à te remercier en t’invitant à dîner la semaine prochaine.

xoxo Anna.




Bon ben il semblerait finalement qu’elle n’allait pas mourir sous une montagne de papiers. S’il fallait choisir entre cela et répondre à des questions, le choix était plus que facile. Et puis Aleera était du genre serviable... quand ça l’arrangeait... comme maintenant.

« J’arrive dans quelques minutes, pourriez-vous servir à boire à notre invité en attendant James ? »

« Bien sûr Madame...»

Aleera fit une petite grimace en entendant le Madame de nouveau. C’était une marque de politesse respectable, mais elle préférait qu’on ne l’appelle pas ainsi. La jeune femme rangea quelque peu son bureau avant de se lever et de défroisser légèrement sa robe noire classique BCBG qu’elle ne mettait pratiquement que pour avoir l’air un tant soit peu professionnelle. Elle parcourut divers couloirs afin arriver à l’entrée où elle vit un homme inconnu auprès de l’agent de sécurité.

« Merci James...» Congédia gentiment la jeune femme avant de se tourner avec l’ami dont parlait Anna. « Bonjour, désolée pour l’accueil peu chaleureuse, mais Anna ne m’a prévenu de votre arrivée au moment même où vous étiez déjà à l’entrée Monsieur... ? » Demanda-t-elle en tendant la main, se rendant finalement compte qu’elle ne connaissait même pas son nom.


Revenir en haut Aller en bas
http://losecontrolandletitrock.tumblr.com
Cedric Law
avatar

Messages : 349
Avatar : David Tennant
Crédits : Akuma


» ID Card
Emploi: Romancier
Relationship:


MessageSujet: Re: What do you know about Art ?   Lun 16 Déc - 20:59

Oh putain fais chier...
 
C'est sur cette pensée au vocabulaire très...fleuri...que ce bout d'histoire commence pour notre jeune romancier - *mode fangirl on* trop sexy ! Kyaaaaaah !!!! *mode fangirl off* - au physique avantageux, sourire charmeur, regard qui vous fait fondre, fine musculature et allure séduisante.
(Cedric: Excusez ses commentaires inutiles, c'est l'effet tisane qui reprend le dessus.)
 
Bref...
 
Notre romancier venait tout juste de sortir de la salle de bains, l'eau dégoulinant encore de ses courts cheveux châtains foncés. Il avait encore passé une mauvaise nuit mais qu'importe. Il avait utilisé encore un peu de sang frais pour s'enduire le corps et le visage, se rinçant ensuite à l'eau glacée pour se réveiller totalement.
Parce que oui, je rappelle qu'à cause d'un certain Peter Le Saint, notre romancier est persuadé que le sang vous fait paraître plus jeune.
 
Après s'être correctement vêtu d'un costume-cravate bleu foncé à rayures verticales d'un bleu plus clair - la cravate est rouge - et d'une chemise blanche, le jeune homme s'était installé devant son ordinateur, se remémorant le sort de sa dernière victime afin de s'en inspirer pour ses écrits.
Un jeune homme d'à peine vingt ans qui avait cruellement manqué de respect à sa voisine Juno en l'invectivant de surnoms orduriers et dégradants, tandis qu'ils étaient tous deux assis à la terrasse d'un café, buvant leur tasse de thé Malesherbes pourtant en paix; le jeune homme avait proposé de rémunérer Juno en échange de quelques minables dollars et la réponse de la jeune femme fut bien évidemment négative et elle avait affiché un regard choqué. Quant à Cedric, il avait simplement failli jeter le gars au sol, le frapper de coups de pieds afin de lui briser les côtes et de le tabasser avec la chaise sur laquelle il était assis.
(Hachi: Nous vivons apparemment dans une société extrêmement violente.)
...merci de ton point de vue Hachi...
Bref...
Avant de le traquer pour l'exécuter, le jeune romancier s'était renseigné et avait demandé l'aide du majordome aux yeux de thé - Uragiri Nise alias Shitsuji pour ceux qui ne connaissent pas - concernant l'assassinat et les informations. Son amant de deux nuits lui avait fait un bref rapport de seulement trois pages qu'il lui avait confié hier soir, avec quelques flacons de sang. Rapport qu'il n'avait pas encore lu.
Et là, il était devant son ordinateur et y jeta enfin un coup d'œil. Avant de jurer en pensée, comme au début du post.
La victime était un passionné d'art fréquentant les musées. Un musée en particulier. Sauf que Cedric connaissait mal les lieux et risquait de se gourer dans la plupart des détails. Une visite de ce foutu musée s'imposait, en plus de quelques éclaircissements au sujet des œuvres exposées. Parce que Cedric avait beau dire aimer les musées, c'était surtout pour faire genre. Quoiqu'il était cultivé, certes, mais la fréquentation de la plupart des musées, chez lui, c'était...euh...pas intéressant ?
Non, c'était juste qu'il ne savait pas apprécier l'art comme il le fallait. Enfin, certaines œuvres seulement trouvaient grâce à son regard de spectateur quelque peu néophyte en la matière; et dès qu'il avait une question là-dessus, Anna lui répondait sans hésiter et avec plaisir. C'est pourquoi il était décidé à l'inviter boire un verre pour en discuter plus amplement dans un salon de thé ou au café le plus proche.
 
"Je n'ai pas le temps." avait répondu simplement la magnifique brune à la peau fine comme de la porcelaine, lorsqu'il avait sonné chez elle; elle était seulement vêtue d'une petite nuisette violette qui la rendait attirante et incroyablement sexy. La jeune femme avait souri avant de relever délicatement le menton du jeune romancier se tenant dans l'embrasure de la porte d'entrée lorsque ses yeux noisette se perdirent dans le décolleté qu'offrait la nuisette d'Anna.
Puis sa séduisante voisine avait expliqué ses raisons de ne pas pouvoir l'informer et lui indiqua où il pourrait trouver une amie à elle qui pourrait l'aider. Un peu déçu mais compréhensif, il l'avait remercié. Elle lui dit également qu'elle préviendrait son amie de son arrivée, aussi Cedric se prépara t-il et sortit de l'immeuble pour rencontrer cette amie.
 
Plus tard dans la journée, après avoir cherché ledit musée pourtant soigneusement indiqué par Anna durant plusieurs longues minutes.
Sauf que lorsqu'il se présenta, il sentit qu'il n'était pas attendu selon toute vraisemblance. C'était pas bon signe, se disait-il. En attendant il s'imagina l'amie d'Anna, se disant qu'il y avait peut-être quelques beautés dans ce monde, mais que sa voisine aux cheveux noirs de jais était la seule qui accaparait réellement son coeur et ses quelques fantasmes - on s'arrêtera là en ce qui concerne ses pensées et ses désirs sur la jeune femme...
 
Enfin, il vit ladite amie d'Anna; une certaine Aleera. Une magnifique jeune femme dont la beauté et la finesse des traits le laissèrent intérieurement bouché bée, bien qu'extérieurement il n'en laissait rien paraître. A part peut-être ce léger rougissement qui disparut bien vite.

 
« Bonjour, désolée pour l’accueil peu chaleureuse, mais Anna ne m’a prévenu de votre arrivée au moment même où vous étiez déjà à l’entrée Monsieur... ? »
 
Cedric serra la main tendue de la jeune femme. La main du jeune romancier était chaude; il avait les mains dans les poches de sa veste depuis tout ce temps.
 
-Cedric Law, mademoiselle McPherson; enchanté de rencontrer une jeune femme aussi charmante que vous. Il arrive quelque fois que mon amie Anna soit un peu étourdie, surtout ces derniers temps.
Revenir en haut Aller en bas
Aleera McPherson
avatar
« THE TEMPTRESS »
Faussaire, Manipulatrice
♂ « THE TEMPTRESS » ♀► Faussaire, Manipulatrice ◄

Messages : 236
Avatar : Scarlett Johansson
Crédits : Aleera (avatar) + Bangerz (Sign)


» ID Card
Emploi: Conservatrice/Restauratrice au Baltimore Museum of Art
Relationship:


MessageSujet: Re: What do you know about Art ?   Lun 16 Déc - 23:13







------------------------
A work of art is the unique result of a unique temperament.
- Oscar Wilde
------------------------



« Cedric Law, mademoiselle McPherson, enchanté de rencontrer une jeune femme aussi charmante que vous. Il arrive quelque fois que mon amie Anna soit un peu étourdie, surtout ces derniers temps. »

« Ah, c’est la Anna dont je me souviens...»

L'homme en face d'elle était séduisant... dans son genre. Bien habillé, grand et mince, mais ce qu'elle appréciait le plus c'était les cheveux bruns en bataille qu'il arborait. On avait vraiment envie de passer ses mains dans tout ce fouillis. Il avait un coté geek comme se plaisait à dire les jeunes d'aujourd'hui et semblait posséder une aura assez particulière. Et il ne semblait pas tombé directement sous le charme qu'elle savait qu'elle possédait - malgré le compliment donné qui avait été dit de manière polie. C'était... nouveau et rafraichissant. Aleera serra doucement la main de son interlocuteur fronçant les sourcils en entendant son nom.

« Cedric Law ? Je suis confuse, votre nom me dit quelque chose mais je n’arrive pas à le replacer » Avoua-t-elle en se mordant légèrement la lèvre inférieure, frustrée de ne plus se souvenir.

Elle connaissait ce nom, enfin, elle semblait connaître ce nom, mais elle ne savait pas d'où. Soit la blonde l'avait rencontré lors d'une de ses nombreuses soirées auxquelles elle avait assisté ses derniers mois - mais elle en doutait, généralement elle se rappelait des personnes intéressantes qu'elle aurait pu croiser - ou elle avait dû entendre parler une de ses connaissances. Ou encore l'avoir lu quelque part. D'habitude elle avait une bonne mémoire.

La jeune femme pouvait déjà enlever de l’équation tout ce qui avait attrait à la peinture et sculpture, elle n’aurait pas oublié un nom en corrélation directe avec son domaine de prédilection. En repensant au message d’Anna, elle avait le choix entre un possible acheteur d’œuvres d’arts curieux qui ne savait que faire de son temps et de son argent, un possible cambrioleur qui souhaitait faire des repérages - dommage pour lui étant donné qu’elle avait déjà participé à plusieurs cambriolages de musée, elle avait elle même pris le temps de vérifier le système de sécurité de son propre département et tout était plutôt bien protégé. Elle ne voulait pas qu’on lui pique sous les yeux les œuvres dont elle avait mis du temps à se procurer -  ou un écrivain qui voulait que ses informations soient justes. Il était beaucoup trop vieux pour être un étudiant en art comme elle avait l’habitude de recevoir quand ses invités souhaitaient des informations sur des peintures.

« Amateur d’art ou écrivain ? » Demanda-t-elle finalement un sourire aux lèvres, le dos droit et les mains croisés doucement devant elle.

Pitié pas un amateur d’art qui lui ferait perdre son temps, et qui voulait juste flirté avec elle. Ça lui était arrivé il y a quelques semaines, d’avoir eu la faiblesse d’accepter de faire faire le tour de la galerie à l’un de ses riches investisseurs... Et bien mal lui en prit. Elle avait dû renoncer à son mécénat. Mais il avait été trop sûr de lui, presque impoli sur les bords, et bien trop manipulable pour qu’elle le garde dans ses contacts. Ce n’était plus amusant quand on pouvait faire faire ce qu’on voulait avec son jouet sans que celui-ci soit assez intelligent pour s’en rendre compte.

Aleera fit un signe de main ample, lui donnant le signal pour la suivre.

« Puis-je connaître la raison précise de votre visite ? » La jeune femme marcha en direction d’une des nombreuses galeries. « Anna a été très vague concernant votre venue, et même si je suis de nature serviable, je suis aussi de nature curieuse. »

Ca avait au moins le mérite d’être clair. Poli mais clair.

Revenir en haut Aller en bas
http://losecontrolandletitrock.tumblr.com
Cedric Law
avatar

Messages : 349
Avatar : David Tennant
Crédits : Akuma


» ID Card
Emploi: Romancier
Relationship:


MessageSujet: Re: What do you know about Art ?   Mar 17 Déc - 20:18

« Ah, c’est la Anna dont je me souviens...»

Ah ? pensa le jeune romancier. Elle était donc réellement étourdie étant plus jeune, dans ses études ? Fait étonnant, des deux jeunes femmes, il aurait pourtant juré que la plus étourdie était Juno Storm, la jeune rousse toujours enjouée aux yeux rieurs.
 
Il la vit froncer les sourcils en entendant son nom et se demanda bien pourquoi, jusqu'à ce que la réponse lui soit donnée.


« Cedric Law ? Je suis confuse, votre nom me dit quelque chose mais je n’arrive pas à le replacer »
 
Elle semblait frustrée. Il sourit poliment, il lui donnerait la réponse plus tard, lorsque ce sera le moment. Il la laissait réfléchir.
C'était souvent ainsi avec les gens. D'abord ils avaient déjà entendu ou vu son nom quelque part, et lorsqu'ils le rencontraient, ils cherchaient désespérément qui il était pour eux, puisqu'ils le savaient mais l'avaient tous à peu près oublié entre temps.


« Amateur d’art ou écrivain ? »
 
Elle avait un sourire aux lèvres auquel Cedric répondit par un sourire quelque peu amusé. Elle n'était pas bien loin de la vérité, et il allait finalement lui répondre lorsqu'elle lui donna le signal pour la suivre, d'un signe de main.

« Puis-je connaître la raison précise de votre visite ? »
 
Il la suivit, donc.
 
« Anna a été très vague concernant votre venue, et même si je suis de nature serviable, je suis aussi de nature curieuse. »

Cedric finit par répondre enfin:
 
-Un écrivain se doit de se renseigner pour détailler sans se tromper certains passages dans le livre qu'il écrit. Plusieurs de mes personnages sont des amateurs d'art et au moins trois d'entre eux s'y connaissent énormément. Le problème est que moi...non. D'ordinaire c'est Anna qui me donne des...cours...Cette fois-ci elle semblait très occupée et m'a simplement indiqué où je pourrais trouver une personne plus qualifiée pour m'aider. Je n'ai jamais été très doué dans ce domaine.
 
Au fait il a un peu plus de mal à le comprendre, il est vrai. Monsieur est un littéraire, mais l'art dès que l'on parle de sculpture, peinture, etc. tout de suite il n'y a plus personne.
Evidemment, il avait omis de dire que s'il avait besoin de cette aide, ce n'était pas nécessairement à cause de sa méconnaissance, mais bien entendu sur le fait qu'il avait simplement trucider quelqu'un qui s'y connaissait beaucoup en art; et qu'il voulait éviter impérativement de se tromper en tentant de retracer le parcours du jeune homme décédé.
Cedric était déjà un peu en retard sur son dernier bouquin - ce type est prolifique - et Douglas l'avait un peu réprimandé sur ce sujet; une gentille petite allusion que seul le jeune romancier avait compris. Et pour ceux qui n'auraient pas tout suivi, Douglas, c'est son éditeur.
Douglas Crawford...Un homme charmant, bon vivant et parfaitement effrayant qui faisait souvent de vagues allusions dont Cedric craignait que ce ne soit vrai; vous ne voulez absolument pas savoir quelles sont les allusions en question. Je suis consciente que ce forum est interdit à une certaine tranche d'âge, m'enfin tout de même, ce n'est pas une raison.
 
Cedric suivait la jeune femme qui s'aventurait en direction d'une galerie. Le jeune romancier n'était pas spécialement friand d'art, mais fréquentait tout de même les musées, sans pour autant tout comprendre. Lui, il ne comprenait que les cris, les plaintes, les gémissements, les hurlements, les giclements de sang, les larmes, les flaques sanglantes, la violence...Il trouvait tellement de beauté dans le sang et la mort; et il se demandait chaque fois pourquoi il était encore en vie, cette dernière lui faisant encore plus peur que la mort.
La mort qui semblait lui faire de l'œil, l'appelant sans cesse à lui, mais lui ne sachant comment la rejoindre correctement... Il aurait dû se suicider depuis longtemps, mais il n'avait jamais pu. Peut-être à cause de ce qu'il avait fait et que c'était son fardeau ?...Celui de supporter sans arrêt les souvenirs des meurtres commis.
Extérieurement, il était un romancier rêveur et lambda.
Intérieurement, il était un être déchiré, faible, las; et lui se voyait comme un monstre.
 
Et ce monstre avait besoin d'informations pour écrire.
Revenir en haut Aller en bas
Aleera McPherson
avatar
« THE TEMPTRESS »
Faussaire, Manipulatrice
♂ « THE TEMPTRESS » ♀► Faussaire, Manipulatrice ◄

Messages : 236
Avatar : Scarlett Johansson
Crédits : Aleera (avatar) + Bangerz (Sign)


» ID Card
Emploi: Conservatrice/Restauratrice au Baltimore Museum of Art
Relationship:


MessageSujet: Re: What do you know about Art ?   Jeu 19 Déc - 22:09








----------------------------
This world is but a canvas to our imagination.
- Henry David Thoreau
----------------------------


- Un écrivain se doit de se renseigner pour détailler sans se tromper certains passages dans le livre qu'il écrit. Plusieurs de mes personnages sont des amateurs d'art et au moins trois d'entre eux s'y connaissent énormément. Le problème est que moi...non...

C’était rare de voir un écrivain prendre la peine de se renseigner directement à la source et non en faisant quelques recherches sur Internet. De nos jours, les écrivains en devenir étaient devenus fénéants et se contenter de regrouper des informations que très vagues dont les sources étaient plus que douteuses. C’était tout à son honneur.

- ...D'ordinaire c'est Anna qui me donne des... cours... Cette fois-ci elle semblait très occupée et m'a simplement indiqué où je pourrais trouver une personne plus qualifiée pour m'aider. Je n'ai jamais été très doué dans ce domaine.

Ah, c’était flatteur de se faire recommander par quelqu’un comme Anna. Elles avaient passé pas mal de temps à étudier ensemble, à visiter les musées... pendant leurs études, Aleera savait que la jeune femme était douée même si elle n’était plus dans la même catégorie dorénavant.

« C’est tout à votre honneur de vous déplacez vous même pour recueillir ce dont vous avez besoin...»
Complimenta-t-elle légèrement tout en continuant sa route à travers les galeries. « Et puis chacun son domaine de prédilection. Personnellement je serais bien incapable d’écrire un roman.»

Chacun à sa place, et tout irait bien. Si tout le monde pouvait avoir conscience de cela, le monde se porterait sûrement mieux. Aleera lança finalement un regard à son interlocuteur pour savoir si celui-ci la suivait toujours pour le voir dans ses pensées.

Il semblait être légèrement ailleurs.

La blonde prit alors son temps pour le détailler un peu plus. On pouvait en apprendre beaucoup sur la personnalité de quelqu’un sans pour autant lui parlait. Sa façon de marcher ou la façon dont ses yeux parcouraient son environnement. Cependant elle avait du mal à cerner de manière certaine l’homme près d’elle, et cela n’arrivait pas souvent, elle pouvait compter ces fois sur les doigts de la main. La jeune femme savait que tout le monde portait un masque, généralement c’était pour paraître aimable, polie ou juste autoritaire, pour se faire respecter. Là, Cedric semblait quelque chose de plus intéressant. Et Aleera n’était pas du genre à laisser passer un mystère même si elle savait qu’elle en paierait sûrement les conséquences de quelconque façon que ce soit. On verra bien.

« Préférez-vous avoir ce genre de conversation à huit clos dans mon bureau ou préférez-vous une petite promenade dans l’une des nombreuses galeries ? » Demanda-t-elle, ne sachant pas ce que l’écrivain préférait. Après tout, elle savait que certains d’entre eux ne voulait pas parler de leur projet surtout quand ils commençaient à avoir de la notoriété. « Mais je vous préviens à l’avance, je ne pourrais vous donner que des informations sur les œuvres et leur créateurs.»

Aleera eut un petit sourire amusé à la fin de sa phrase. Elle voulait sous entendre que s’il cherchait à se procurer le moyen de contourner la sécurité des lieux, ce n’était pas la peine de lui faire perdre son temps. Ce n’était pas la première fois que cela lui arrivait et ça l’amusait grandement de voir des amateurs essayaient plus ou moins discrètement de trouver les sécurités pour les déjouer et s’emparer du butin, mais ça n’était pas encore arriver. Et puis c’était très sarcastique de sortir cela au romancier quand elle même avait déjà cambriolé ce genre d’endroits. Private Joke.



Revenir en haut Aller en bas
http://losecontrolandletitrock.tumblr.com
Cedric Law
avatar

Messages : 349
Avatar : David Tennant
Crédits : Akuma


» ID Card
Emploi: Romancier
Relationship:


MessageSujet: Re: What do you know about Art ?   Dim 22 Déc - 16:04

« C’est tout à votre honneur de vous déplacez vous même pour recueillir ce dont vous avez besoin...Et puis chacun son domaine de prédilection. Personnellement je serais bien incapable d’écrire un roman.»

Chacun à sa place, voilà ce qu'elle semblait sous-entendre, et cela allait parfaitement au jeune homme qui n'en pensait pas moins.
Chacun à sa place et le monde irait nettement mieux. En principe.
 
Je suis un monstre, les monstres vont en prison ou en enfer; pourquoi n'y suis-je pas ?


« Préférez-vous avoir ce genre de conversation à huit clos dans mon bureau ou préférez-vous une petite promenade dans l’une des nombreuses galeries ? Mais je vous préviens à l’avance, je ne pourrais vous donner que des informations sur les œuvres et leur créateurs.»

Cedric observa attentivement ce petit sourire amusé à la fin de la phrase de la séduisante Aleera.
Ok, pour lui, ça ne vaudra jamais le visage fin et pâle d'Anna, mais il ne pouvait s'empêcher d'admirer ce joli petit minois juste devant lui.
Cependant, ce petit sourire semblait dire quelque chose, ainsi que ce qu'elle venait de dire à l'instant. Se promener dans les nombreuses galeries avec elle ou rester dans le bureau ?  Qu'est-ce qu'elle pouvait bien sous-entendre, vu que Cedric était assez habitué aux sous-entendus ces derniers temps ?
Et soudain lui aussi se mit à sourire.

 
-Si cela peut vous rassurer, je préfère rester dans votre bureau; ainsi éviterez-vous de penser que je viens en de mauvaises intentions: Je ne viens que pour avoir justement des informations sur les œuvres et les artistes qui les ont crées, pas sur le musée.
 
Avait-il la tête de quelqu'un cherchant à cambrioler le musée ? Nan mais ça va pas ! On stoppe la parano, merci !
Assassin, romancier, ancien gigolo et séducteur, oui.
Menteur et voleur, non.
 
Et je suis désolée, mais je crains que ce post risque d'être un peu court.
Que pourrait-on bien dire d'autre sur Cedric ?

 
-J'ai toujours remarqué qu'Anna savait bien s'entourer. Toutes ses amies sont des personnes charmantes.
 
Aussi physiquement que psychologiquement.
Petit compliment, histoire de briser la glace. Et, il devait bien l'avouer, Aleera McPherson était une charmante personne au physique agréable à regarder, un joli petit minois. Et avec le poste qu'elle occupait, elle devait être à la fois intelligente, brillante et cultivée.
Et ça, c'est ce qui attirait fortement le jeune romancier.
La jeune femme en face de lui était d'une beauté à couper le souffle et était brillante.
Si d'aventure il venait à manquer de sang, il pouvait déjà la rayer de la liste de ses victimes; encore heureux...
 
En attendant qu'ils rentrent dans le bureau, Cedric attendit patiemment, les mains dans les poches.
Revenir en haut Aller en bas
Aleera McPherson
avatar
« THE TEMPTRESS »
Faussaire, Manipulatrice
♂ « THE TEMPTRESS » ♀► Faussaire, Manipulatrice ◄

Messages : 236
Avatar : Scarlett Johansson
Crédits : Aleera (avatar) + Bangerz (Sign)


» ID Card
Emploi: Conservatrice/Restauratrice au Baltimore Museum of Art
Relationship:


MessageSujet: Re: What do you know about Art ?   Mar 24 Déc - 19:18








----------------------------
A good painting to me has always been like a friend. It keeps me company, comforts and inspires.
- Hedy Lamarr
----------------------------


- Si cela peut vous rassurer, je préfère rester dans votre bureau; ainsi éviterez-vous de penser que je viens en de mauvaises intentions: Je ne viens que pour avoir justement des informations sur les œuvres et les artistes qui les ont crées, pas sur le musée.

Il n’avait pas vraiment la tête d’un cambrioleur mais on ne savait jamais, comme disait le dicton, les apparences sont parfois trompeuses ou l’habit de ne fait pas le moine, enfin un des deux. Et cela concernait souvent beaucoup de personne, Aleera compris. La blonde préférait donc prendre ses précautions même s’il fallait avoué que son sous entendu avait été bien peu masqué.

« Pardonnez moi pour ma remarque bien désobligeante,  mais certaines personnes ont déjà essayé ce petit stratège pour connaître le niveau de sécurité du Musée, des personnes qui m’ont pourtant été recommandé par des amis que je pensais digne de confiance. Non pas je pense qu’Anna aurait pu faire ce genre de chose à mon égard...»

On ne pouvait pas dire qu’Anna et Aleera étaient les meilleures amies du monde, elles étaient loin d’être cela, mais disons qu’à l’époque, c’était des connaissances aux intérêts communs qui s’amusaient ensemble parce que leurs temps libres étaient à des moments similaires. Et qu’elles se rendaient service parfois. Cette qualification a-t-elle un nom spécifique ou ... ?

« Suivez moi, c’est par ici...»

La jeune femme se dirigea machinalement vers une porte plutôt discrète dans le coin d’une des galeries qu’elle et son visiteur venaient de traverser et s’arrêta devant, se rendant compte que dans sa petite robe, elle n’avait pas pris son badge électronique de sécurité lui donnant l’accès à son propre bureau.

- J'ai toujours remarqué qu'Anna savait bien s'entourer. Toutes ses amies sont des personnes charmantes.

Un des gardiens voyant sa silhouette immobile s’avança rapidement avec sa propre carte d’accès pour lui ouvrir la voie, de même que la porte. Quel gentleman. Aleera eut un sourire ravie, suivit d’un clin d’œil amusé et d’un ‘Merci Charles’ avant de s’engager dans le couloir vide et terne par rapport au reste de l’édifice ne voyant pas le regard déçu de Charles, puisqu’elle ne lui avait prêté que quelques secondes d’attention.  La blonde avait toujours eu le pouvoir de rendre certaines personnes dépendante de sa personne, voir même à genoux. Généralement il s’agissait de personnes plutôt facile à manipuler, avec peu de vigueur pour se défendre. Mais Aleera savait pertinemment que sa beauté et son intelligence ne marchait pas avec tout le monde et savait donc quand ne pas user de son charme... Mais c’était toujours rare.

« Est ce que vous essayez de me complimenter avant de commencer notre entrevue pour avoir de meilleures informations sur ce que vous désirez ? » Demanda-t-elle dans un peu rictus enjôleur

Oh il n’y avait aucun mal à avoir un ton flirteur de temps en temps, et Cedric devait bien se rendre compte que cela ne mènerait à rien. Mais avouer qu’on se sent tout de suite beaucoup plus à l’aise ou plus enclin à discuter après ces moments de flirtage... C’est un mot qui existe ?

Aleera ouvrit une porte sur sa droite et laissa le passage pour laisser passer le romancier. Son bureau était plutôt en désordre, après tout elle était en plein tri de paperasses avant l’interruption de brun. Un grand bureau en chêne massif était disposé au fond de la large piège, de petites montagnes de dossiers dessus. D’un coté une grande bibliothèque avec divers ouvrages traitant pour la plupart de son travail, et d’art, de l’autre une énorme et longue table avec divers artéfacts pèle mêle : des vases, des petites sculptures, des dessins, des gravures...

« Désolée pour le désordre, je ne m’attendais pas vraiment à de la visite. » Elle attendit que son invité s’avance dans la pièce avant de continuer. «Très bien, alors je vous écoute, de quoi avez-vou besoin ? »



Revenir en haut Aller en bas
http://losecontrolandletitrock.tumblr.com
Cedric Law
avatar

Messages : 349
Avatar : David Tennant
Crédits : Akuma


» ID Card
Emploi: Romancier
Relationship:


MessageSujet: Re: What do you know about Art ?   Jeu 26 Déc - 12:26

« Pardonnez moi pour ma remarque bien désobligeante,  mais certaines personnes ont déjà essayé ce petit stratège pour connaître le niveau de sécurité du Musée, des personnes qui m’ont pourtant été recommandé par des amis que je pensais digne de confiance. Non pas je pense qu’Anna aurait pu faire ce genre de chose à mon égard...»

Cedric doutait évidemment bien qu'Anna soit ce genre de personnes peu recommandables se servant de ses vielles connaissances.
Anna était en fait une jeune femme bien innocente dans tous les sens du terme, quelque peu désabusée du monde dans lequel elle vivait certes, mais n'était en aucun cas une mauvaise personne. La jeune professeure avait toujours considérée Aleera comme une bonne amie à qui l'on pouvait se référer en cas de pépin quelconque, tandis qu'Anna indiquait toujours qu'on pouvait lui faire confiance et qu'elle serait prête à aider en retour.
Le jeune romancier se doutait bien que la jeune femme en face de lui en avait dû voir des amateurs cambrioleurs, mais en était-il un lui ? Certainement pas. Il avait d'autres choses à faire que de passer son temps à voler des personnes ainsi. Il n'avait pas spécialement besoin d'argent pour survivre et le vol ce n'était pas pour lui; c'était d'ailleurs pour cela qu'il s'était prostitué jadis, pour ne pas avoir à escroquer des gens.


« Suivez moi, c’est par ici...»

Il suivit la jeune femme qui se dirigeait vers une porte apparemment discrète dans le coin d'une des galeries qu'ils venaient de traverser avant de s'arrêter devant. Aïe, de toute évidence elle n'avait pas sa carte ou bien son badge électronique; il ne savait pas trop comment tout cela fonctionnait et à dire vrai pour l'instant, il n'en avait cure. Le système de sécurité du musée lui importait peu, surtout quand il avait découvert il y a quelques temps, le système de sécurité bien particulier de la demeure familiale de la famille Akumu; là, on peut dire qu'il n'y a aucun laisser-aller et surtout, que prendre l'animal dans sa tanière était suicidaire.
L'animal dans la tanière; on parle bien de Kagi chez lui.
Et vous ne voulez absolument pas savoir pourquoi ni en quoi le système de sécurité de la famille Akumu est irréprochable. Pas maintenant en tous cas.
Spoilers.
En attendant, l'accès au bureau d'Aleera était impossible sans son badge électronique. Aïe.
Et puis ce fut le moment où Cedric avait lâché son petit compliment par sympathique, comme cela.
 
L'un des gardiens s'était approché pour ouvrir la porte. Bien galant de sa part. L'homme était un dénomme "Charles" dont Cedric oublia bien vite le nom. Par contre, il vit très bien le regard déçu du ledit Charles; apparemment elle faisait de l'effet à tout le monde cette demoiselle et le gardien semblait déçu qu'elle ne lui ait pas prêté une autre seconde d'attention.

 
« Est ce que vous essayez de me complimenter avant de commencer notre entrevue pour avoir de meilleures informations sur ce que vous désirez ? »

La demande accompagné d'un petit rictus enjôleur ne fit aucun effet au jeune romancier. Lui, il avait complimenté la jeune femme pour paraître aussi sympathique que possible et cela s'arrêtait là.
Elle avait beau être magnifique, mignonne, séduisante et attirante physiquement et psychologiquement, elle ne l'intéressait pas. Seule Anna l'intéressait au fond. Par contre, lui, il connaissait une personne qui pourrait peut-être facilement tomber sous son charme. Kagi. Ce cinglé...
Bien sûr Cedric était conscient que draguer Aleera ne mènerait à rien et de toute façon, ce n'était pas pour elle qu'il était venu. Il n'était ni dupe ni idiot; la jeune femme devait être consciente de son physique avantageux et de l'effet qu'elle faisait à beaucoup de personnes parmi la gente masculine.
 
Le jeune romancier s'avança dans le bureau.


-Je ne vous complimente pas mademoiselle McPherson, je me contente de dire la vérité. dit-il en souriant amicalement mais ayant un ton plus ferme; histoire d'indiquer que la jeune femme ne l'intéressait pas.
 
« Désolée pour le désordre, je ne m’attendais pas vraiment à de la visite. Très bien, alors je vous écoute, de quoi avez-vous besoin ? »
 
Il regarda le "désordre" dans la pièce et lança instinctivement.
 
-C'est encore plus le bordel dans mon appart...Ah pardon...excusez-moi.
 
Il se flingua mentalement puis répondit à la question de la jeune femme par une autre question.
 
-Que pouvez-vous me dire à propos des impressionnistes ?
Revenir en haut Aller en bas
Aleera McPherson
avatar
« THE TEMPTRESS »
Faussaire, Manipulatrice
♂ « THE TEMPTRESS » ♀► Faussaire, Manipulatrice ◄

Messages : 236
Avatar : Scarlett Johansson
Crédits : Aleera (avatar) + Bangerz (Sign)


» ID Card
Emploi: Conservatrice/Restauratrice au Baltimore Museum of Art
Relationship:


MessageSujet: Re: What do you know about Art ?   Jeu 2 Jan - 21:22








----------------------------
A good painting to me has always been like a friend. It keeps me company, comforts and inspires.
- Hedy Lamarr
----------------------------


- Je ne vous complimente pas mademoiselle McPherson, je me contente de dire la vérité.

La phrase avait été dite avec un sourire, mais le ton était beaucoup moins... chaleureux dirons-nous. Certaines personnes seraient totalement passé à coté mais pas Aleera. Et cela n’offusqua pas pour autant la jeune femme. Il était tellement rare qu’elle n’intéresse pas les gens autour d’elle que c’était presque un bol d’air frais de se faire rembarrer gentiment. Au moins son interlocuteur savait être charmant tout en étant clair sur ce qui l’amenait ici. On ne mélange pas travail et plaisir n’est ce pas ? C’était de bonne guerre et la conservatrice n’eut qu’un petit rire disant clairement qu’elle avait comprit le message avant d’hausser légèrement les épaules semblant dire ‘Tant pis pour toi, tu ne sais pas ce que tu rates...’ comme elle l’avait souvent fait au Lycée.

- C'est encore plus le bordel dans mon appart...Ah pardon...excusez-moi.

Haussement de sourcil étonné de la part de la blonde. Un brin vulgaire. Étrange. Peut être que c’était plus dans sa personnalité de dire tout haut ce qu’il pensait tout bas, comme s’il n’avait pas de filtres avant que les mots ne sortent de sa bouche, que l’image du romancier charmeur et n’ayant aucun mal à jouer avec les mots. Il la questionna aussitôt sur les impressionnistes pour faire oublier sa réaction précédente.

« Le sujet est plutôt vaste. Allons au plus simple pour commencer et vous me couperez à tout moment pour avoir plus de précisions quand vous le désirerez ça vous convient ?» Lança-t-elle en s’asseyant derrière son énorme bureau.

Elle croisa rapidement ses jambes avant de poser ses mains dessus de manière détendue.

« En peintres impressionnistes, vous avez en plus connus Degas, Monet, Renoir, Cézanne, beaucoup de Français étant donné que ce mouvement à commencer là-bas... La version courte est que les peintres impressionnistes préfèrent représenter leurs impressions - d’où le nom de ce mouvement - plutôt que la réalité. Cela se caractérise par une tendance à noter les impressions fugitives, la mobilité des phénomènes plutôt que l'aspect stable des choses. A noter qu’il ne faut pas confondre cela avant l’expressionnisme qui se caractérise par la volonté de l'artiste à mettre en avant son émotion face au réel, au lieu de se contenter de la représentation de ce réel.»

Aleera avait parlé de manière rapide, sachant parfaitement son sujet. Le problème c’était quand elle était lancé, elle avait du mal à s’arrêter. Elle s’arrêta quelques instants, ses yeux toujours fixés sur son interlocuteur avec un léger sourire.

« Ce mouvement a été fortement influencé par l’Ukiyo-e, les estampes japonaises qui étaient arrivé en France à ce moment là...» La blonde s’arrêta subitement sachant pertinemment qu’elle allait s’étaler sur le sujet, ne sachant même pas pourquoi elle était parti sur ce sujet précis. Le romancier ne serait pas forcément intéressé par cela. « Je pense que je vais m’éparpiller sur le sujet, vous cherchez des informations sur un peintre impressionniste en particulier ? »




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://losecontrolandletitrock.tumblr.com
Cedric Law
avatar

Messages : 349
Avatar : David Tennant
Crédits : Akuma


» ID Card
Emploi: Romancier
Relationship:


MessageSujet: Re: What do you know about Art ?   Sam 4 Jan - 15:34

Cedric n'était pas un homme qui mentait beaucoup, sauf en ce qui concernait son passé et les questions indiscrètes là-dessus, ainsi que sur son véritable tempérament; il restait un assassin qui tuait pour récupérer du sang et se baigner dedans...
Un jour on découvrira que le sang ne fait pas rajeunir les gens et là s'arrêteront les crimes de ce genre. Ou pas...
(Cedric: Quelques lignes merdiques pour que ton post soit plus long, tu n'as pas honte ?)
C'est la crise on fait ce qu'on peut avec ce qu'on a !...
Trèves de tergiversations - oui ce mot existe - et de blablas, passons.
 
Le haussement d'épaules d'Aleera McPherson, semblant dire au jeune romancier que c'était tant pis pour lui et qu'il ne savait pas ce qu'il ratait ne lui avait fait ni chaud ni froid.
Si, il savait ce qu'il ratait, et savait aussi qu'il préférait Anna à Aleera.
Les deux jeunes femmes étaient magnifiques toutes les deux, mais Cedric n'était pas là pour séduire l'amie de celle qu'il aimait secrètement.
 
Le haussement de sourcil étonné d'Aleera ne surprit pas le jeune romancier. En effet il avait l'habitude de dire la plupart de ses pensées tout haut. La solitude ne l'aidant pas, il se mettait parfois à parler tout seul. Et à se taper sur les nerfs tout seul.
Et il avait alors posé sa question sur les impressionnistes pour faire oublier sa réaction précédente.


« Le sujet est plutôt vaste. Allons au plus simple pour commencer et vous me couperez à tout moment pour avoir plus de précisions quand vous le désirerez ça vous convient ?»
 
Il la regarda s'asseoir derrière son énorme bureau et il s'assit alors juste en face d'elle, écoutant avec soin.
Il sortit d'une poche intérieure de quoi prendre des notes. Un petit carnet dont la couverture était bleue et un stylo plume gris banal dont l'encre faisait écrire en rose - il avait que ça sous la main. Il était prêt à prendre des notes.


« En peintres impressionnistes, vous avez en plus connus Degas, Monet, Renoir, Cézanne, beaucoup de Français étant donné que ce mouvement à commencer là-bas... La version courte est que les peintres impressionnistes préfèrent représenter leurs impressions - d’où le nom de ce mouvement - plutôt que la réalité. Cela se caractérise par une tendance à noter les impressions fugitives, la mobilité des phénomènes plutôt que l'aspect stable des choses. A noter qu’il ne faut pas confondre cela avant l’expressionnisme qui se caractérise par la volonté de l'artiste à mettre en avant son émotion face au réel, au lieu de se contenter de la représentation de ce réel.»

Cedric tentait de noter rapidement quelques trucs qu'il entendait. La jeune femme parlait vite et connaissait bien son sujet, mais lui pas. Bon, pas bien grave il avait l'habitude, mais il n'aimait pas quand il n'arrivait pas à tout écrire ce qu'il voulait en prenant des notes.
Elle s'était arrêtée quelques instants et il en avait profité pour relever la tête, croisant son regard. Lui, il avait celui du mec un peu paumé dans ses notes tandis qu'elle le fixait avec un léger sourire.


« Ce mouvement a été fortement influencé par l’Ukiyo-e, les estampes japonaises qui étaient arrivé en France à ce moment là...»
 
Il griffonna encore quelques mots rapides sur son carnet. Estampes japonaises ? Tiens, il saurait à qui demander des informations à l'avenir. Le jeune étudiant Takahiro pourrait toujours l'y aider.
Aleera venait de s'arrêter subitement.

 
« Je pense que je vais m’éparpiller sur le sujet, vous cherchez des informations sur un peintre impressionniste en particulier ? »
 
Il releva rapidement la tête de nouveau, content de ce qu'il avait pu noter. En japonais.
Instinctivement il s'était mis à prendre des notes, mais ses notes étaient tantôt écrites en anglais, en français et en japonais. N'importe qui s'y emmêlerait mais pas lui. Il savait se relire.

 
-Je pense que je saurai me débrouiller, merci bien mademoiselle McPherson ! J'avais déjà fait des recherches sur Internet et au moins suis-je sûr que vos explications ne s'y trouvent pas au grand complet; et puis sur le net il y a toujours un risque que ce soit faux.
 
Au même moment, un peu plus loin dans la ville, Anna envoyait un texto à Aleera.
 
"Aleera ? C'est urgent. Je n'arrive pas à joindre Cedric, il a dû oublier son portable ou alors il l'a perdu. S'il est avec toi, dis-lui qu'il vienne à l'hôpital au plus vite, sa filleule a eu un accident."
Revenir en haut Aller en bas
Aleera McPherson
avatar
« THE TEMPTRESS »
Faussaire, Manipulatrice
♂ « THE TEMPTRESS » ♀► Faussaire, Manipulatrice ◄

Messages : 236
Avatar : Scarlett Johansson
Crédits : Aleera (avatar) + Bangerz (Sign)


» ID Card
Emploi: Conservatrice/Restauratrice au Baltimore Museum of Art
Relationship:


MessageSujet: Re: What do you know about Art ?   Dim 19 Jan - 22:05








----------------------------
There is no such thing as accident; it is fate misnamed.
- Napoleon Bonaparte
----------------------------


Aleera jeta un coup d’oeil à son interlocuteur qui prenait des notes. Les impressionnistes n’étaient pas vraiment son sujet de prédilection mais il fallait bien qu’elle possède des hauts et des bas dans toutes ses connaissances n’est ce pas ? C’était déjà un miracle qu’elle ai pu sortir autant de choses sans pour autant faire attention, le fait qu’elle ai passé la fin de son université à l’école des Beaux Arts à Paris lui avait permit de connaître un peu ce sujet étant donné que la plupart de ces peintres étaient Français, et comme vous le savez, les villes aiment se vanter de grandes célébrités - ici peintres - qui sont nés ou qui ont vécus dans cette ville. Sûrement une questin de tourisme... Pas que Paris avait vraiment besoin de cela... Enfin bref.

Ses yeux finit par tomber sur ce qu’il avait écrit. Elle reconnut facilement l’Anglais et le Français, qu’elle parlait aussi couramment - elle ne pouvait décemment pas passer à côté de cela surtout qu’elle avait vécu dans ce pays plusieurs années - et... était-ce du Chinois ou du Japonais ? Elle ne saurait le dire. La blonde fit une petite moue impressionnée, cette langue devait sûrement être difficile à connaître, et elle se demandait où le romancier avait bien pu l’apprendre. Aleera elle même aurait bien aimé savoir la parler ou l’écrire, mais elle avait déjà eut en plus de ses cours d’Université, des cours de langues, et elle avait choisit... le Russe. Pourquoi ? Et bien seulement parce qu’elle avait eu pas mal de contacts de faussaires et autres commanditaires pendant ces années de ‘débauche’ qui parlaient cette langue que la blonde s’était dit qu’il fallait qu’elle comprenne ce qu’ils se disaient pour ne pas se faire arnaquer à son tour. Et bien qu’elle ne sache pas parler de manière courante cette langue, elle en savait plus qu’assez pour comprendre une conversation normale. Non je ne fais pas de HS pour faire plus de lignes.

- Je pense que je saurai me débrouiller, merci bien mademoiselle McPherson ! J'avais déjà fait des recherches sur Internet et au moins suis-je sûr que vos explications ne s'y trouvent pas au grand complet; et puis sur le net il y a toujours un risque que ce soit faux.

Internet.
Même s’il s’agissait d’une sources d’informations il ne fallait pas tout prendre au sérieux quand on lisait des choses là dessus.

« Je ne prendrais pas Internet pour une source vraiment fiable, après tout, tout le monde peut se prendre pour un expert et dire tout et n’importe quoi quelque soit le sujet. Mais je suppose que vous pourrez approfondir le sujet là dessus après les indications que je viens de vous donner.»


Réponse polie même si on entendait bien son dédain pour cette ‘source d’informations’

Elle ne pût rien rajouter d’autre puisque son téléphone portable se mit à vibrer bruyamment dans sa poche, la faisant légèrement sursauter, ne s’y attendant pas. Il était plutôt rare qu’on l’appelle ou qu’on lui envoie des messages sur son téléphone personnelle. Les seuls personnes qui la contactait étaient ses collègues de travail - et comme elle était au Musée, ce n’étaient pas eux - ses autres collègues de travail - mais généralement ils préféraient la prendre par surprise en face à face, trop de traces laissées avec un portable - et le peu d’amis qu’elle possédait - car si la blonde avait beaucoup de connaissances, elle donnait rarement son numéro personnel.


"Aleera ? C'est urgent. Je n'arrive pas à joindre Cedric, il a dû oublier son portable ou alors il l'a perdu. S'il est avec toi, dis-lui qu'il vienne à l'hôpital au plus vite, sa filleule a eu un accident."


Ah. Apparemment cette petite entrevue touchait à sa fin.

Elle ne savait pas qu’Anna était aussi proche du romancier, généralement la jeune femme était un vrai moulin à parole, Aleera se serait souvenu si l’autre femme avait parlé d’un homme dans sa vie. Et si Anna avait était prévenue qu’un proche de Cedric était à l’hôpital, c’est qu’elle était plus qu’une simple connaissance. Intéressant.

« Il semblerait que vous ayez perdu ou égaré votre téléphone, Anna a essayé de vous joindre en urgence. Apparemment votre filleule est à l’hôpital.» Dit simplement la jeune femme ne semblant pas plus concernée que cela, c’était éreintant de paraître souriante et attentionnée tout le temps, et elle ne connaissait pas vraiment la victime ou son interlocuteur. Ca devrait passé comme réaction. Elle lui tendit finalement son téléphone dernier cri. « Peut être désirez-vous la rappeler pour plus d’informations.»

Curieuse ? Elle ? Non pas du tout. Sarcasme bien entendu. Et puis les drames familiaux étaient toujours très divertissant à regarder quand ce n’était pas elle qui faisait le show.




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://losecontrolandletitrock.tumblr.com
Cedric Law
avatar

Messages : 349
Avatar : David Tennant
Crédits : Akuma


» ID Card
Emploi: Romancier
Relationship:


MessageSujet: Re: What do you know about Art ?   Mer 22 Jan - 12:06

Spoiler:
 
 
Avant de commencer directement dans le vif du sujet, il serait judicieux de faire le point.
 
Anna Curian est une grande jeune femme aux longs cheveux bruns, fine et gracile, dont le physique attirait beaucoup les hommes - parfois des femmes - et principalement Cedric Law, comme vous avez pu le remarquer au cours des précédents posts ou divers sujets avec lui il me semble.
Cette professeure d'histoire des arts a jadis connu Aleera McPherson durant ses années à l'université, à une époque où Anna était assez bavarde; bien qu'aujourd'hui elle le soit toujours mais pas tout le temps, elle ne l'est en réalité qu'avec ses amies - j'insiste sur le "amies" et non pas "amis", elle préfère la compagnie des femmes que des hommes. Anna est en réalité lesbienne mais ne l'a jamais révélé à quiconque; elle sort avec Juno Storm. Mais cela, je crois que vous pourrez toujours découvrir de plus amples informations sur elle au cours des posts rps, et la fiche PNJ correspondante; bref...ne tergiversons pas trop là-dessus et penchons-nous sur l'action qui suit.
 
Anna était en effet bien plus qu'une connaissance. Elle était la muse de Cedric, elle hantait chaque moment de sa journée et il espérait un jour pouvoir sortir avec elle; mais il ignorait totalement ses penchants pour sa colocataire et amie, la flamboyante et enjouée Juno Storm - vendeuse dans un sex-shop de son état.
Anna était également la voisine de palier du jeune romancier; ils s'étaient rencontrés de manière peu commune et il eut vite un coup de foudre pour elle, mais hélas non réciproque mais il l'ignorait également.
Anna était en réalité une créature bien plus sombre de coeur et d'âme et avait toujours bien dissimulé la vérité sur ses origines véritables et ce qu'elle ressentait et pensait; la jeune femme était comme une soeur pour Jihiro Taniguchi, baron de la mafia nippone, installée depuis quelques années à New York puis Baltimore. Par conséquent elle était plus une ennemie manipulatrice pour Cedric; mais à part Juno et elle-même, personne ne le savait. Et personne ne devait jamais le savoir.
Anna avait été adoptée et était en fait la fille bâtarde d'une riche noble américaine Lady Curian et de l'ancien bras droit des Taniguchi, dangereux et fidèle bras droit.
Et le fait que la jeune femme ait réussi à entrer dans les bonnes grâces du romancier n'était qu'un simple stratagème; mais vous verrez cela plus en détail dans un autre sujet, je n'aime pas trop spoiler et autrement où serait le plaisir de lire cette histoire, hum ?!
 
Anna avait tellement bien réussi son coup, qu'elle était devenue très proche de Cedric et personne ne pouvait se méfier de ce danger. Personne. Elle avait réussi à obtenir le numéro de Takahiro et de Shitsuji; le premier étant le fils du principal ennemi de sa famille et l'autre le premier majordome. C'est pourquoi le majordome avait alors appelé Anna pour lui communiquer d'appeler Cedric au plus vite; sa filleule a eu un accident et était maintenant hospitalisée.
La jeune femme avait alors tenté d'appeler son très cher voisin, en vain. Et elle s'était alors souvenue qu'il devait être au musée à converser avec son amie Aleera.

 
« Il semblerait que vous ayez perdu ou égaré votre téléphone, Anna a essayé de vous joindre en urgence. Apparemment votre filleule est à l’hôpital. Peut être désirez-vous la rappeler pour plus d’informations.»
 
Cedric avait effectivement oublié son smartphone à l'appartement. Oh merde ! pensa t-il. Précipitamment, mais délicatement, il prit entre ses mains le téléphone dernier cri d'Aleera pour rappeler Anna, faisant très attention à l'objet; monsieur est quelqu'un de très précautionneux et méticuleux, surtout pour ses crimes, je vous l'avais déjà dit ça ?!...peut-être pas apparemment. Bon tant pis.
 
Le jeune homme avait dans sa voix un petit ton quelque peu paniqué.
Diable, sa filleule n'avait que trois ans tout de même ! - la jeune Ai, vous savez, la petite qui a recraché une fraise des bois sur la veste d'Hannibal Lecter lors d'un sujet précédent !
Qu'avait-elle donc fait pour se retrouver à l'hôpital ?
 
Ce fut la doucereuse voix à l'accent nippon de Shitsuji qui lui répondit.

 
"Moshi moshi, monsieur Law; mademoiselle Curian m'a laissé son téléphone elle est partie aux toilettes, c'est donc moi qui répond. Avant que vous ne posiez la moindre question monsieur Law, un...déplaisant personnage a tiré sur votre très jeune filleule avant de s'enfuir alors que nous étions en train de faire quelques courses en ville; je n'ai hélas pas pris le temps de lui courir après, la vie de votre filleule étant plus importante. Sa vie n'est pas en danger, mais elle est...disons très choquée, sonnée...apeurée...Moshi moshi monsieur Law ?
 
L'air paniqué sur le visage de Cedric se mua en un visage inexpressif - il ferait presque peur.
Qui oserait tirer sur une petite fille ? Quel monstre pourrait le faire ?!
Cedric enquêterai, traquerai, et assassinerai le ou la coupable. On ne touche pas aux enfants, ils sont encore trop innocents.
Fort heureusement, la petite n'était pas en danger. Il raccrocha et rendit son portable à Aleera. Une lueur de haine était furtivement passée dans le regard du romancier, mais elle n'était évidemment pas adressée à la conservatrice, cela allait de soi n'est-ce pas ?
 
Son visage se fit de nouveau inexpressif. Que penser, que faire ?
Revenir en haut Aller en bas
Aleera McPherson
avatar
« THE TEMPTRESS »
Faussaire, Manipulatrice
♂ « THE TEMPTRESS » ♀► Faussaire, Manipulatrice ◄

Messages : 236
Avatar : Scarlett Johansson
Crédits : Aleera (avatar) + Bangerz (Sign)


» ID Card
Emploi: Conservatrice/Restauratrice au Baltimore Museum of Art
Relationship:


MessageSujet: Re: What do you know about Art ?   Sam 25 Jan - 21:53








----------------------------
There is no such thing as accident; it is fate misnamed.
- Napoleon Bonaparte
----------------------------



Aleera regarda attentivement les expressions qui passaient sur le visage du romancier. Bien évidemment si quelqu’un de sa famille proche - elle considérait une filleule comme étant de la famille proche - elle aussi serait sûrement dans un état de panique, seulement voilà, hormis sa mère avec lequel la blonde n’avait que des contacts plus que restreints, genre les cartes de vœux pour Noël, et autres fêtes et les coups de téléphone une fois pour prévenir qu’elle était toujours vivante, elle n’avait personne. Bien sûr elle était entourée, étant plutôt de nature sociable mais ses vrais amis se comptaient sur les doigts d’une main. La jeune femme ne donnait pas vraiment sa confiance au premier venu, elle avait toujours été méfiante depuis son enfance, à force de côtoyer des gens importants à cause du poste à responsabilité de sa mère à l’ambassade, et ce trait n’avait fait que se développer au fil du temps. Cela s’était même transformé en manipulation ; Aleera aimait que les gens autour d’elle ai confiance en elle, sans qu’elle donne la sienne en retour. C’était un sentiment étonnamment puissant de pouvoir faire faire à n’importe qui, n’importe quoi. Elle s’était un peu calmé depuis l’incident avant Daniel à la fin de son adolescence mais chut... c’était une histoire pour une autre fois. (Surtout une histoire que je vais écrire plus tard en PNJ)

La conservatrice essaya discrètement d’entendre la conversation et surtout l’interlocuteur à l’autre bout de la ligne mais elle ne fit qu’entendre une voix d’homme ayant un accent qu’elle ne saurait placé. Mais c’est le visage de Cedric qui la fit légèrement froncer les sourcils : il était devenu bien inexpressif tout à coup. Au revoir le romancier souriant et flirtant un peu, en face d’elle se tenait un homme totalement différent. Aleera reconnut immédiatement la lueur qui passa dans son regard quand il lui tendit son portable. C’était de la haine pure. Elle l’avait vu une fraction de seconde mais elle l’avait vu. L’écrivain semblait bien caché son jeu. Il semblait porté un masque convivial en permanence : car c’était dans les moments où on se sentait vulnérable ou que ceux qui comptent étaient en danger qu’on révélait qui on était vraiment.

Finalement Cedric était plus intéressant qu’elle ne le pensait.

« A votre visage, ce n’était vraiment pas de bonnes nouvelles. » Lança Aleera d’un ton compatissant. « Est ce que je peux vous être d’une quelconque utilité ? »

Cette question avait été posé par pure courtoisie mais aussi pour une seule chose : la chance de recevoir quelque chose en retour. Après tout, quand on soutient quelqu’un dans un moment difficiles, cette personne se sent un brin reconnaissant et on peut alors espérer un renvoie d’ascenseur. Et croyez moi, on trouvait toujours un moment pour s’en servir.




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://losecontrolandletitrock.tumblr.com
Cedric Law
avatar

Messages : 349
Avatar : David Tennant
Crédits : Akuma


» ID Card
Emploi: Romancier
Relationship:


MessageSujet: Re: What do you know about Art ?   Dim 26 Jan - 15:37

« A votre visage, ce n’était vraiment pas de bonnes nouvelles. Est ce que je peux vous être d’une quelconque utilité ? »

La voix d'Aleera semblait compatissante, mais il était dans un état tel qu'il n'était vraiment pas d'humeur à se laisser faire, embobiner ou que sais-je encore. Il était d'une humeur...massacrante, c'est que je dirais ainsi.
Bien sûr sa question avait été posée par pure courtoisie mais il semblait au romancier qu'elle tente d'obtenir autre chose; avait-elle vu la lueur de haine pure brillant dans ses yeux à l'instant même ? Sûrement.
Que voulait-elle ? Recevoir la confiance de Cedric Law sans pour autant donner la sienne ? Cela était peine perdue. Pour le moment en tous cas. Il aurait besoin de tuer quelqu'un.
Pas elle cela allait de soi.
Il trouverait bien un connard à tuer ce soir. Il devait se calmer.
 
L'inexpressivité de son visage se transforma en quelque chose de plus sympathique. Il sourit de nouveau.
Aleera avait dû certainement faire attention à ce détail; qu'il était simple pour Cedric Law de passer d'une expression faciale à une autre sans aucun effort. Bien sûr il cachait très bien son jeu. Toujours. Mais lequel ? Cela, elle ne pourrait le savoir sans l'avoir vu à l'œuvre.
Mais peut-être que bientôt elle aurait droit à voir le vrai visage du romancier.
Elle voulait quelque chose en retour ? Elle ne tarderait pas à l'avoir.
 
Il souriait donc, de nouveau. Il la regardait aimablement, il ne semblait plus trop préoccupé par l'état de sa filleule, par ce qui s'était passé.

 
-Ne vous inquiétez pas mademoiselle McPherson, tout ira bien. Je...j'ai toutes les informations qu'il me fallait, je vous remercie de m'avoir reçu et de m'avoir aidé. Merci beaucoup mademoiselle.
 
Il prenait congé poliment. Il devait partir.
Son visage affichait la figure de l'aimable homme mais ses mains parlaient pour lui. N'importe qui d'observateur verrait un poing gauche serré, quelque chose d'inquiétant pour la suite; il avait dans l'intention de faire violence à quelqu'un ultérieurement et contrôlait sa rage. Il l'extérioriserait en un autre lieu, autre moment.
Du moins pouvait-on l'interpréter ainsi.
 
****

 
La scène se passe maintenant dans les ruelles sordides de Baltimore, dans l'après-midi de la même journée où ce sujet se déroule.
 
Cedric ressortait de la ruelle, tranquillement. Il avait essuyé son couteau dans un mouchoir qu'il avait jeté dans une poubelle et avait rangé sa lame dans sa manche; son mécanisme était vachement utile en fait, Peter avait eu raison de le lui apprendre.
Il y avait maintenant un cadavre dans la ruelle mais il ne s'en inquiétait pas; deux yakuzas envoyés par Shitsuji étaient en train de s'occuper du corps sans vie pour s'en débarrasser et retirer toutes les traces de la culpabilité du romancier. Ainsi il avait la conscience tranquille - en principe - et ressortait comme si rien ne s'était passé.
Il avait cependant oublié de cacher la tâche de sang sur le bas de sa chemise. N'importe qui pourrait se demander ce qu'elle venait faire là, mais il trouverait toujours un prétexte. Mais il n'y pensa même pas.
Comment il ne pensa certainement pas que la première personne qu'il rencontrerait un peu plus loin serait Aleera McPherson. La jeune femme était sans nulle doute observatrice et pourrait toujours se demander pourquoi il avait l'air si heureux alors que dans ses yeux luisaient d'un éclat maléfique et meurtrier et que son sourire rappelait surtout celui des sociopathes ayant fait une nouvelle victime dans les thrillers, ou encore pourquoi cette grosse tâche de sang sur le bas de sa chemise. Ou encore pourquoi il y avait une petite tâche de sang, là, sur sa main droite.
Que de questions et il devra certainement y répondre si jamais elle les posait. De plus elle n'était pas très loin de la ruelle où avait été commis le crime; pourvu que les yakuzas fassent vite en ce cas.
Et alors elle verrait le véritable visage du romancier. Un sombre bonhomme portant un masque sans arrêt.
Revenir en haut Aller en bas
Aleera McPherson
avatar
« THE TEMPTRESS »
Faussaire, Manipulatrice
♂ « THE TEMPTRESS » ♀► Faussaire, Manipulatrice ◄

Messages : 236
Avatar : Scarlett Johansson
Crédits : Aleera (avatar) + Bangerz (Sign)


» ID Card
Emploi: Conservatrice/Restauratrice au Baltimore Museum of Art
Relationship:


MessageSujet: Re: What do you know about Art ?   Mar 28 Jan - 0:51








----------------------------

Nobody gets justice. People only get good luck or bad luck.
- Orson Welles

----------------------------



Les expressions faciales de son interlocuteur étaient vraiment fascinant pour la jeune femme, mais ce qu’elle remarqua le plus était sa prestation pour changer de masque aussi rapidement. Peu de personnes pouvaient se vanter d’être aussi doué pour cela, et Aleera se plaisait à penser qu’elle en faisait parti. Il s’agissait d’un travail d’acteur mais surtout et avant tout d’observation : c’était bien connu, on copiait ce que l’on avait vu. Il fallait tout d’abord réussir à identifier l’émotion que l’on voulait convoyé avant de se mettre en action. Et c’était précisément la partie la plus difficile, déterminer ces micro-expressions chez l’individu en face de soi, après ce n’était que du gâteau.

Cedric se montra tout à coup plus sympathique comme pouvait le montrer son sourire, envolé l’inquiétude concernant l’intégrité physique de sa filleule, envolé l’immense colère voir rage qu’il avait momentanément laissé passer sur son visage fin, envolé l’instant inexpressif et pensif qu’il avait eut. Jongler aussi rapidement avec autant d’émotions était vraiment impressionnant, Aleera ne savait pas si elle serait aussi douée dans ces circonstances, mais après tout ce n’était pas comme si elle avait quelqu’un de proche dont elle se préoccupait.

- Ne vous inquiétez pas mademoiselle McPherson, tout ira bien. Je...j'ai toutes les informations qu'il me fallait, je vous remercie de m'avoir reçu et de m'avoir aidé. Merci beaucoup mademoiselle.

La jeune femme n'était pas dupe, il avait remarqué ce qu'elle avait essayé de faire même si elle avait était légèrement discrète. Seul point positif et révélateur, lui aussi était doué pour deviner les intentions des autres. Peut être qu'elle n'aurait pas dû essayé de l'amadouer de façon aussi grotesque mais que voulez-vous, quand on passait trop de temps à côtoyer des personnes ayant des facultés plus que limitées, on se relâchait vite.

« Je vous prie...» Eut-elle le temps de dire en se levant de sa chaise, le regardant sortir de son bureau.

Coup mal joué sur ce coup-ci, peut être qu’elle aurait plus tard l’occasion de se rattraper.


----------------------------

Aleera venait de finir de déjeuner avec un investisseur potentiel pour sa galerie. Il avait était plutôt ouvert aux charmes et à l’intelligence dont elle avait fait preuve, enfin d’après ce qu’elle avait pu déduire, et elle ne doutait pas qu’elle allait avoir de ses nouvelles dans un futur proche ainsi qu’une bonne somme d’argent. Elle marchait d’un pas plutôt rapide, ses clés de voiture en main quand elle reconnut un peu plus loin une personne qu’elle n’avait pas pensé revoir de sitôt. La blonde hésita quelques secondes avant de finalement s’approcher doucement du romancier, ne disant que décidemment, elle ne pouvait décemment pas s’en aller comme si de rien n’était après leur dernière rencontre, il était bien trop intéressant.

« Monsieur Law ? » Appela-t-elle maintenant proche de lui avant de s’arrêter subitement.

Ce n’était pas l’un jovial qu’il arborait ou le sourire étrange qu’il avait aux lèvres mais bien son regard qui l’avait stoppé. Elle connaissait ce regard, la seule et unique fois qu’elle l’avait vu dans les yeux de quelqu’un d’autre, cette personne avait assassiné sans état d’âme sa petite petite amie. Aleera porta finalement son regard sur les habits de l’écrivain et bien évidemment sur la tâche rouge qu’ornait sa chemise. Ne voulant pas penser au pire, elle se dit que peut être il ne s’agissait pas de sang mais de sauce ou quelque chose d’autre. Qu’il s’était peut être juste battu avec quelqu’un d’autre à cause d’un désaccord. Mais en reposant son regard sur celui de Cedric, elle sut que quelque chose de plus grave s’était passé.

« Vous avez une tâche... juste là... » Désigna-t-elle d’un ton qui se voulait calme.

Après tout il n’y avait pas de quoi s’inquiéter, ce n’était pas comme si elle avait vu le carnage qui était non loin d’eux.



Revenir en haut Aller en bas
http://losecontrolandletitrock.tumblr.com
Cedric Law
avatar

Messages : 349
Avatar : David Tennant
Crédits : Akuma


» ID Card
Emploi: Romancier
Relationship:


MessageSujet: Re: What do you know about Art ?   Mer 29 Jan - 14:15

Cedric comprit de suite qu'elle tentait de garder un ton se voulant calme. Aurait-elle peur ? Il avait tellement vu de choses dans sa vie et de personnes bien étranges, il en avait vu des cinglés, que parfois il était surpris de la réaction de tout un chacun. Il ignorait totalement l'état d'esprit de la jeune femme. Il avait toujours son regard et son sourire de psychopathe qui venait tout juste de tuer quelqu'un mais qui se rendait pas tellement compte qu'il inquiétait probablement quelqu'un. Il était...euphorique ! Il se sentait bien.
 
« Vous avez une tâche... juste là... »
 
Elle désigna la tâche sur sa chemise.
Heureusement pour elle, pensait le jeune romancier, elle n'avait pas vu le massacre dans la ruelle sombre adjacente. Et elle ne le verrait probablement jamais. Les deux membres de la famille Akumu se débarrassaient des corps actuellement, effaçaient les traces. Ils étaient doués pour cela ces deux là; et c'était bien pour cela que Kagi les avait jadis recrutés.
Cedric devait s'éloigner et emmener Aleera McPherson loin du lieu du meurtre. Elle ne devait pas voir ce qu'il avait fait. Ou alors il serait obligé de la faire taire, ou bien la convaincre de ne pas le dénoncer.
Enfin...cela c'était s'il en avait le temps. Les deux Akumu se jetteraient automatiquement sur elle et les connaissant, ils n'auront aucune pitié à la tuer - bienvenue chez la famille des Cauchemars !
Cedric fit mine de jeter un coup d'œil à sa chemise comme si de rien n'était. En fait il était trop euphorique pour qu'il puisse passer pour un être innocent.

 
-Je sais, ce n'est rien. Ne vous en faites pas pour cela !
 
Sa voix était cependant normale. Il n'y avait pas la moindre trace de sa folie dans son ton. Sa voix était tout ce qu'il y avait de plus banale. Sans aucune intonation quelconque. Juste du calme, neutre.
 
Un homme arriva de la ruelle, juste derrière Cedric. Il devait avoir la vingtaine. Son teint était bronzé, ses cheveux étaient noirs et il avait des yeux de braise. Un jeune homme à la musculature visible parce que torse nu, portant un short qui lui arrivait aux genoux, des tongs, et un étrange stetson orange et des lunettes d'aviateur steampunk sur son chapeau. Il saignait du nez et portait multiples traces de blessures sur son torse et ses bras, et ses jambes. Il avait l'air remonté.
D'un geste il fit se retourner Cedric et lui mit un direct du droit dans la mâchoire. Le romancier fut catapulté sur le sol.

 
-Connard ! Tu croyais que j'en avais fini avec toi ?! Pourquoi tu souris hein ?! On a pas fini de régler nos comptes !
 
Le jeune homme avait pour nom Ianus Crawford alias Kasai au sein de la famille Akumu. Ce dernier avait l'air passablement énervé.
Le sang qui dégoulinait des plaies de Kasai et de son nez...très certainement une des raisons de pourquoi la chemise du romancier était tâchée. La question était pourquoi deux Akumu se battaient-ils ? Kasai était pourtant un des deux Akumu qui avaient pour charge de nettoyer le massacre fait par Cedric. En réalité il avait entendu ce qui s'était passé avec Aleera et il fallait donner le change, ne pas la tuer était effectivement une bonne idée et aussitôt le jeune pyromane avait demandé à son autre collègue de le blesser de la sorte afin qu'il puisse créer une raison au sang présent sur les vêtements de Cedric. La jeune femme ne pourrait pas le soupçonner. Ou du moins pas maintenant.
Plus tard très certainement, mais elle ne devait pas voir le massacre commis. Pas tout de suite. Vous verrez plus tard pourquoi...
 
Maintenant c'était un peu au choix de la jeune femme. Soit elle laissait le romancier se faire tabasser par Kasai soit elle intervenait. Soit elle fuyait et allait dans la ruelle où elle ne verrait plus de cadavres mais beaucoup de sang et un homme qui essayait d'en faire disparaître les traces, vêtu comme un majordome. Kurai, vous vous souvenez de lui ? J'en ai déjà parlé dans un autre sujet il me semble, avec Hannibal...du sang sur les mains...Hum...
 
Cedric essayait de cacher à tous sa véritable nature. Il ne voulait pas qu'Aleera voit ce qu'il avait fait parce qu'elle pourrait très bien en parler à Anna et il perdrait aussitôt sa réputation auprès de celle qu'il aimait. Mais et Aleera et Cedric ignoraient tous deux la vérité à son propos.
D'ailleurs en parlant du loup...cette silhouette semblait familière au romancier qui tentait vainement d'échapper aux coups de Kasai - il frappe fort ce mec.
Anna arriva en courant - elle portait des baskets contrairement à d'habitude où elle ne portait qu'escarpins élégants et autres chaussures à talons dans les tons sombres - vêtu de vêtements qui mettaient en valeur sa silhouette fine tout en restant décente.

 
-Aleeraaaaaa !!!!! Cedriiiiiic !!!...mais...Oh mon dieu qu'est-ce qui se passe ici ?!!!
 
Merde était le mot qui traversa l'esprit du jeune romancier à sa vue.
Revenir en haut Aller en bas
Aleera McPherson
avatar
« THE TEMPTRESS »
Faussaire, Manipulatrice
♂ « THE TEMPTRESS » ♀► Faussaire, Manipulatrice ◄

Messages : 236
Avatar : Scarlett Johansson
Crédits : Aleera (avatar) + Bangerz (Sign)


» ID Card
Emploi: Conservatrice/Restauratrice au Baltimore Museum of Art
Relationship:


MessageSujet: Re: What do you know about Art ?   Jeu 30 Jan - 0:02


 
It's not really about Art anymore



« Not many people have had as much bad luck as I have, but not many people have had as much good luck, either. »
- Tig Notaro



C’était seulement la seconde fois qu’elle rencontrait Cedric mais Aleera pouvait sentir que quelque chose d’étrange entourait le romancier. Il changeait de masque beaucoup trop vite et sa palette d’expressions étaient trop importantes, elle ne savait pas encore ce qu’il cachait mais elle en était certaine, ce n’était pas quelque chose de guilleret.

- Je sais, ce n'est rien. Ne vous en faites pas pour cela !

Et le voilà de nouveau normal. La blonde se demanda s’il avait des troubles de la personnalité ou s’il n’était pas seulement bipolaire. Elle n’eut cependant pas le temps de faire une remarque de plus qu’un homme à l’allure plus que menaçant surgit derrière l’écrivain avant de le mettre au sol d’un coup direct en plein visage. Aleera fit un léger pas en arrière à cette surprise avant d’avoir une grimace en voyant cela, étant elle même sportive, elle pratiquait régulièrement la boxe pour s’entretenir, sculpter son corps mais surtout en tant qu’exutoire, et au vu du coup que Cedric venait de recevoir, elle savait que celui-ci faisait mal. C’était bien sa veine de faire son apparition au beau milieu d’une bagarre tiens.

La jeune femme ne savait pas vraiment comment réagir. Elle pouvait essayer de venir en aide au romancier mais soyons sérieux quelques instants, même si elle en savait un peu pour décrocher peut être un coup à l’agresseur, elle risquait plus de se faire mal qu’autre chose. Et elle était plus douée pour esquiver que pour frapper dans cette discipline de toute façon. Après elle n’était pas du genre à ne rien faire quand elle voyait quelqu’un se faire tabasser en face d’elle, surtout quand elle connaissait - même peu - cette dite personne. Cependant il fallait se la jouer fine et intelligente pour arriver à sortir Cedric de cette situation.

Et alors qu’elle réfléchissait rapidement à la meilleure façon...

- Aleeraaaaaa !!!!! Cedriiiiiic !!!...mais...Oh mon dieu qu'est-ce qui se passe ici ?!!!


La voix d’Anna retentit et s’approchait en courant.

- Merde... Murmura-t-elle doucement avant de finalement s’avancer rapidement de l’homme qui frapper l’ami de la jeune femme.

Aleera n’avait pas beaucoup d’ami. Autant dire aucun. Bien sur elle tissait des liens d’affections avec certaines personnes mais pas d’amitié. Trop contraignant. Il fallait être disponible pour ça et être prêt à faire des sacrifices qui parfois n’en valaient vraiment pas le coup. Et elle ne donnait jamais sa confiance à personne. Pourtant Anna était la chose la plus proche de ce qu’elle pouvait appeler une amie. C’était l’une des seules personnes avec laquelle elle avait gardé contact après toutes ses années d’Université et la blonde s’était pris d’une certaine affection pour elle. Elles étaient semblables sur plusieurs points c’était peut être pour cela. Et au vue de la familiarité qu’il y avait entre elle et l’écrivain, Anna semblait tenir à lui. Et comme elle tenait à Anna, elle se devait d’aider Cedric. Simple équation.

Elle s’approcha donc rapidement de l’agresseur qui donnait encore des coups au brun, prenait au passage ce qui lui tomba sous la main et c’était un gros morceau de bois, semblable à une batte de baseball. Elle tint fermement l’objet entre ses mains avant de prendre son élan pour le flanquer directement au niveau du visage de l’agresseur lui faisant lâcher prise avant de se reculer, essayant d’entraîner avec elle le romancier, tâche plutôt difficile en jupe et talons hauts.

« Reste à distance Anna ! » Dit-elle fermement à bout de souffles, s’interposant entre elle et l’homme. Une main toujours tirant Cedric, l’autre fermement la batte, les yeux toujours sur l’agresseur prête à frapper de nouveau si besoin. « Mais qu’est ce que vous lui avez fait pour qu'il soit dans cet état là ?» Demanda-t-elle doucement à l’écrivain, ne voulant pas qu’Anna sache s’il avait fait quelque chose de répréhensible.


 

 
Revenir en haut Aller en bas
http://losecontrolandletitrock.tumblr.com
Cedric Law
avatar

Messages : 349
Avatar : David Tennant
Crédits : Akuma


» ID Card
Emploi: Romancier
Relationship:


MessageSujet: Re: What do you know about Art ?   Ven 31 Jan - 17:13

Kasai ne l'avouerait jamais, mais au combat à mains nues, il était ce qu'on appelait une merde. Surtout si son adversaire était une jolie blonde comme Aleera. Lui, il privilégiait les flammes ardentes et son élément de prédilection qui était le feu; cet Akumu-ci étant pyromane, je le rappelle.
Aussi ne s'attendait-il pas à se prendre un bout de bois dans la tronche, le faisant reculer, le temps qu'elle puisse traîner Cedric loin de lui. Il en fut tellement abasourdi qu'il resta quelque peu sans réaction.
 
De son côté, Cedric était complètement K.O. Kasai n'y était pas franchement allé de main morte. Il s'imaginait déjà Wanryoku engueuler et frapper les deux blessés. Parce qu'oui le dénommé Wanryoku était le médecin de la famille yakuza; et était lui aussi spécial.

 
« Reste à distance Anna ! »
 
Anna obéit, le visage blanc lorsqu'elle comprit ce qui venait de se passer. Une altercation entre l'inconnu au bataillon et son cher voisin. Et son amie Aleera qui l'avait aidé.
Bien qu'Anna jouait très bien son jeu de jeune professeure d'histoire des arts innocente, elle savait elle-même se battre. Cette harpie était une belle empoisonneuse - au sens propre - dont les talents venaient des Taniguchi. Elle se souvenait encore de la fois où elle regardait ses parents adoptifs mourir. Son père adoptif fut le dernier à succomber dans de terribles spasmes dus au poison violent qu'elle s'était procurée par les Taniguchi. Elle avait souri en voyant ce regard d'incompréhension tandis qu'elle leur murmurait qu'ils s'étaient mal occupés d'elle. Les Smith n'auraient jamais dû lui interdire de revoir Juno parce qu'elle en était amoureuse. L'amour n'était pas un fléau. Absolument pas. Anna était si heureuse avec son amie et malheureuse avec cette famille d'adoption. Elle devait se débarrasser de son malheur. Elle les avait tuer.
Son sous masque de jeune femme apeurée, elle riait. Cette scène ne l'effrayait pas. Elle en était même amusée de voir cet ignoble romancier gésir à terre, blessé et couvert d'hématomes. Elle était ravie de le voir ainsi. Cela lui apprendra à tomber amoureux de la mauvaise personne, et d'avoir fixé sa poitrine alors qu'elle était en nuisette la fois dernière.
La seule personne actuellement présente qu'elle appréciait vraiment était Aleera. Elle méritait tout son respect. Bien sûr aucune des deux femmes ne savaient pour l'autre. Et la conservatrice n'avait aucune idée de ce qu'Anna pouvait faire. Si elle le voulait, la professeure d'histoire des arts aurait très bien pu se battre elle-même et briser la nuque de cet homme qui avait tabassé Cedric. Mais elle ne montrerait à personne son vrai visage. Les seuls au courant étaient les Taniguchi eux-mêmes et son amie et amante Juno Storm.
 
Mais penchons-nous plutôt du point de vue de Cedric en attendant; Anna étant au second-plan maintenant.

 
« Mais qu’est ce que vous lui avez fait pour qu'il soit dans cet état là ?»
 
La jeune femme avait parlé doucement. Anna se doutait que c'était pour lui éviter de savoir s'il avait fait quelque chose de répréhensible; et c'était également ce qu'avait deviné Cedric. La professeure savait pour le romancier. Mais pas l'inverse.
Cedric murmura.

 
-On s'est battus. Mais je ne suis pas sûr que vous vouliez en savoir la raison...
 
Kasai cracha du sang, regarda le trio et s'enfonça dans les ruelles sombres en courant. On entendit alors un bruit de portières qui claquent et une voiture qui démarrait bien vite et s'éloignait.
Cedric tenta de se relever, aidé par Anna qui s'était rapproché.

 
-Merci Aleera ! dit la jeune femme à la conservatrice à la place de Cedric. Et toi, qu'est-ce que t'as foutu ?
 
Un mince filet de sang coula de la commissure des lèvres du romancier pour toute réponse. Anna s'éloigna pour appeler Juno et lui demander de venir les chercher en voiture. Suffisamment éloignée, Cedric regarda Aleera.
 
-De nous trois ici, nous sommes deux à changer de masque; mais je crois que je change trop vite et trop souvent d'expression à votre goût n'est-ce pas ?...j'ai peut-être du sang sur les mains, et vous ? demanda t-il en souriant étrangement; malgré ses blessures.
 
D'une certaine manière, Cedric venait de révéler une partie de la vérité à Aleera. A elle d'émettre des hypothèses, il lui répondra peut-être... - enfin, assurément il n'a pas trop le choix c'est moi qui écrit de toute façon, il n'a pas son mot à dire !
(Cedric: Mais c'est pas juste !)
Si, si. Et j'ai dit que tu n'avais pas ton mot à dire donc chut !
Revenir en haut Aller en bas
Aleera McPherson
avatar
« THE TEMPTRESS »
Faussaire, Manipulatrice
♂ « THE TEMPTRESS » ♀► Faussaire, Manipulatrice ◄

Messages : 236
Avatar : Scarlett Johansson
Crédits : Aleera (avatar) + Bangerz (Sign)


» ID Card
Emploi: Conservatrice/Restauratrice au Baltimore Museum of Art
Relationship:


MessageSujet: Re: What do you know about Art ?   Ven 31 Jan - 18:41



It's not really about Art anymore



« Not many people have had as much bad luck as I have, but not many people have had as much good luck, either. »
- Tig Notaro



Aleera était toujours placé de façon protectrice devant Anna, ne se rendant aucunement compte de l’air peu apeurée qu’elle aurait pu décelée chez la jeune femme, préoccupée par l’état du romancier. Pas vraiment préoccupée pour lui, plus pour la réaction de son ‘amie’ quand elle prendrait conscience de l’ampleur des dégâts. Si la professeur d’histoire de l’art n’avait pas été là, elle n’aurait peut être prêter main forte à Cedric. La blonde était du genre égoïste, son instinct de survie et de protéger son intégrité physique était un de ses traits dominants. Mais voilà elle appréciait la nature d’Anna, persuadé de la connaître par cœur, et ne se doutant pas une seule seconde de ce qu’elle était vraiment, tout comme Aleera pouvait être vraiment manipulatrice, en plus d’être une voleuse de haut vol et faussaire... Mais chut, pour l’instant leur ‘amitié’ fonctionnait parfaitement même avec tous ces mensonges.

- On s'est battus. Mais je ne suis pas sûr que vous vouliez en savoir la raison...

« Je m’en suis rendu compte que vous vous êtes battus, merci bien...» Répondit-elle légèrement agacée d’avoir dû mettre fin à cette bagarre physiquement, regardant l’agresseur filait sans demander son reste. Elle aimait passer pour une proie facile, innocente et naïve, du coup cela casser un peu cette image.

Elle laissa l’écrivain se relever avec l’aide d’Anna, s’éloignant d’un pas du couple pour ne pas être dans leur bulle personnelle. Aleera ne savait pas que la jeune femme était en couple avec une autre femme - si elle connaissait ses préférences, elle aurait peut être fait quelque chose avec Anna à l’époque de leur rencontre - et pensait que les deux personnes en face d’elle pourraient aller plus loin qu’être amis. Ou pas. Cedric n’était pas le genre d’homme avec lequel son ‘amie’ voudrait être selon son opinion. Ou si. Quoi qu’il en soit elle tenait à Cedric, et la blonde tenait à Anna, donc Aleera allait devoir se forcer - ou du moins au début - à apprécier le romancier, même s’il semblait facile d’être à l’aise avec lui. Ça sentait un futur compliqué à venir. Revenons à la situation actuelle...

- Merci Aleera ! dit la jeune femme à la conservatrice à la place de Cedric. Et toi, qu'est-ce que t'as foutu ?

La conservatrice ne fit qu’un signe de tête au remerciement de la jeune femme, semblant lui dire que c’était normal avant de la voir s’éloigner un peu pour téléphoner. Son attention se porta de nouveau sur Cedric, souriant doucement, un léger filet de sang au coin de ses lèvres, peu perturbé par l’assaut qu’il venait de subir.

- De nous trois ici, nous sommes deux à changer de masque; mais je crois que je change trop vite et trop souvent d'expression à votre goût n'est-ce pas ?

Aleera haussa un sourcil à cette remarque. Si elle avait pu déceler son masque, lui aussi l’avait fait en retour, inutile donc de continuer cette mascarade de jeune femme bien sous tout rapport, et pouvait donc ressortir son côté moins charmant qu’elle ne pouvait pas vraiment laisser sortir en temps normal.

- ... j'ai peut-être du sang sur les mains, et vous ?

Ca semblait aller plus loin de ce qu’elle avait penser. Elle savait qu’il cachait un secret, mais la façon dont il avait formulé cela semblait suggérer que ça allait plus loin que de simples bagarres. Et elle n’était pas certaine qu’elle saurait gérer cela, trop de paramètres imprévisibles pour se protéger elle-même mais surtout son amie.

« Je n’ai pas de sang sur les mains...» Mentit-elle facilement pensant quelques secondes à Daniel. « Cependant je suis quelqu’un de très possessive, et Anna est l’une des seules personnes que j’apprécie un temps soit peu, alors permettez-moi d’être claire et directe.» Commença-t-elle laissant tomber complètement son masque et s’approchant de l’écrivain. « Je ne sais pas ce que vous cachez, pas encore, mais je le saurais bientôt. Je ne suis pas vraiment douée pour menacer les gens, mais si vos intentions envers Anna la blesse d’une quelconque manière que ce soit, croyez moi, j’ai assez d’imagination et de moyens pour trouver comment vous le faire payer. » Finit-elle avant de voir Anna revenir vers eux.

Elle plaça un sourire aimable sur ses lèvres pour la jeune femme comme si de rien n’était avant de croiser le regard de Cedric.

« Vous pensez avoir besoin de soins médicaux ? » Demanda-t-elle de façon inquiète en sortant un mouchoir de son sac et le tendant vers les lèvres de l’homme. « Vous êtes un peu... amoché. »

Peut être qu'elle n'aurait pas dû être aussi directe et dévoiler son jeu aussi rapidement.

 

 
Revenir en haut Aller en bas
http://losecontrolandletitrock.tumblr.com
Cedric Law
avatar

Messages : 349
Avatar : David Tennant
Crédits : Akuma


» ID Card
Emploi: Romancier
Relationship:


MessageSujet: Re: What do you know about Art ?   Jeu 6 Fév - 20:13

« Je n’ai pas de sang sur les mains...Cependant je suis quelqu’un de très possessive, et Anna est l’une des seules personnes que j’apprécie un temps soit peu, alors permettez-moi d’être claire et directe. Je ne sais pas ce que vous cachez, pas encore, mais je le saurais bientôt. Je ne suis pas vraiment douée pour menacer les gens, mais si vos intentions envers Anna la blesse d’une quelconque manière que ce soit, croyez moi, j’ai assez d’imagination et de moyens pour trouver comment vous le faire payer. »
 
Bon...vous voulez un résumé des pensées de Cedric à ce moment-ci n'est-ce pas ?
Je traduirai son expression faciale comme souriante, malgré la menace explicite et le fait que la jeune femme se dévoilait enfin.
 
Je savais que vous n'étiez que d'une apparence irréprochable mais pas votre esprit.
 
Bien sûr elle attendit qu'Anna revienne pour replacer un sourire aimable - qu'il savait maintenant hypocrite - sur ses lèvres. Tous les deux étaient hypocrites en vérité. Et tous les deux avaient envie de préserver la professeure d'histoire des arts à laquelle ils tenaient ardemment tous les deux.
Et eux deux ignoraient mais alors totalement qu'elle était à même de savoir se défendre et se débrouiller seule, et surtout qu'elle était nettement plus dangereuse que le supposait son joli petit minois et ses expressions angéliques.
Ayant compris qu'Anna revenait, il effaça son sourire et son air de psychopathe de son visage pour afficher aussitôt celui de l'homme qui souffrait.


« Vous pensez avoir besoin de soins médicaux ? Vous êtes un peu... amoché. »

Il repoussa gentiment l'aide d'Aleera.
 
-Ne vous inquiétez pas pour moi, je vais bien...
 
Il fut soudainement pris d'une quinte de doux atroce; Anna lui fila un si grand coup dans le coup l'air paniqué qu'il cracha une gerbe de sang qui se répandit sur le sol, près de la conservatrice.
J'insiste, ce fait est bien du pur hasard, jamais il n'aurait voulu cracher du sang pour que cela arrive aussi près de la chaussure de la blonde.

 
-Désolé.
 
On sentait sa très grande sincérité à ce moment-ci. Il ne feignait pas, n'importe quel expert le lirait facilement dans ses yeux.
 
Anna l'aida à se relever quand il tenta de le faire sans y parvenir, de façon quelque peu pitoyable.

 
-Juno ne devrait pas tarder avec la voiture. On habite juste en face, donc ce ne sera pas trop compliqué s'il a besoin de nous, pas vrai ?! Merci beaucoup Aleera ! Tu es une vraie amie ! Et quelqu'un de bien. J'espère que vous garderez contact tous les deux, je suis sûre que vous allez bien vous entendre; même si tu n'y connais pas grand chose niveau art, pas vrai Cedric ? Mais tu t'y connais dans beaucoup d'autres domaines, genre la musique...tu jouais pas du piano à un moment donné ?
 
-Un peu seulement, mais c'est surtout Shitsuji; moi je préfère la flûte traversière, hein...
 
-Ah oui merde...enfin bref...ah voilà Juno !
 
La voiture bleue facilement reconnaissable de Juno Storm s'arrêta près du trio et Anna aida Cedric à monter, après qu'il ait salué Aleera du mieux qu'il put comme il le faisait d'habitude; à savoir soit un baisemain soit un salut traditionnel japonais.
Anna se contenta simplement d'embrasser son amie d'enfance.

 
-Tu m'as tellement manqué; faudrait qu'on se revoit une autre fois, qu'en dis-tu ? Tu pourrais venir dîner à l'appartement si tu veux ! Et Cedric cuisine très bien la nourriture asiatique quand il n'écrit pas !
 
Cedric était à l'arrière de la voiture et regardait Aleera à travers la vitre, se tenant le ventre du bras gauche. Son regard était dénué d'émotions et il ne souriait pas.
Il avait un regard vide, regardant la conservatrice mais ne semblant pas la voir; comme plongé dans son monde. Il écoutait les voix et dans sa tête luttait. Il ne devait pas tuer. Il ne le devait plus. Il fallait qu'il s'arrête, et que jamais Anna n'apprenne son horrible secret. Mais à l'inverse Anna non plus devait cacher son jeu...

 
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Aleera McPherson
avatar
« THE TEMPTRESS »
Faussaire, Manipulatrice
♂ « THE TEMPTRESS » ♀► Faussaire, Manipulatrice ◄

Messages : 236
Avatar : Scarlett Johansson
Crédits : Aleera (avatar) + Bangerz (Sign)


» ID Card
Emploi: Conservatrice/Restauratrice au Baltimore Museum of Art
Relationship:


MessageSujet: Re: What do you know about Art ?   Mar 11 Fév - 20:05



It's not really about Art anymore



« Not many people have had as much bad luck as I have, but not many people have had as much good luck, either. »
- Tig Notaro





Aleera se mordit légèrement la lèvre, sachant parfaitement qu’elle s’était peut être un peu trop emporter dans son envie de protéger son amie du romancier. Le masque presque parfait et charmant qu’elle arborait presque en permanence et qu’elle avait mis des années à se fabriquer avait juste disparu le temps d’une minute pour laisser place à son vraie visage. Et elle n’aimait pas ce fait. Ce n’était pas de l’hypocrisie. C’était juste une manière de se protéger. Dans sa profession, enfin ses professions, n’avoir pas de personnes auxquelles on tient était vitale ou du moins, il fallait bien le cacher pour éviter toutes sortes de pressions. C’était encore une des raisons pour laquelle elle ne se rapprocher pas vraiment des autres. Après quand elle avait des problèmes, c’était plus difficiles de s’en échapper, forcément, mais il fallait choisir le moindre mal.

- Ne vous inquiétez pas pour moi, je vais bien...

Elle n’eut pas le temps de faire une quelque conque remarque qu’elle recula d’un pas sur le coté pour éviter de se faire éclabousser par une gerbe de sang suite à la quinte de toux du romancier. Il était plus amoché qu’elle ne l’avait pensé au début. Elle écarta d’un signe de main l’excuse dont elle n’avait pas besoin étant donné que ses vêtements n’avaient pas été toucher. Croyez bien que la blonde aurait été moins clémente dans le cas contraire.

- Merci beaucoup Aleera ! Tu es une vraie amie ! Et quelqu'un de bien. J'espère que vous garderez contact tous les deux, je suis sûre que vous allez bien vous entendre; même si tu n'y connais pas grand chose niveau art, pas vrai Cedric ? Mais tu t'y connais dans beaucoup d'autres domaines, genre la musique...tu jouais pas du piano à un moment donné ?

- Un peu seulement, mais c'est surtout Shitsuji; moi je préfère la flûte traversière, hein...

- Ah oui merde...enfin bref...ah voilà Juno !

La conservatrice ne pût s’empêcher d’afficher un sourire beaucoup plus sincère aux paroles d’Anna. S’il y avait quelque chose qu’elle appréciait chez la jeune femme c’était sa spontanéité et son franc parler. Elle se fichait complètement de ce que les gens pouvaient bien penser d’elle. C’était ce qui l’avait attirer lors de leur première rencontre. Et si Aleera était devenue plus posée voir presque snob en apparence depuis cette époque, ben la professeure d’art n’avait pas changer d’un poil. C’était rafraichissant à voir quand on passait ses journées et soirées entourer d’hypocrites. Son rictus se dégrada légèrement quand elle entendit Anna sous entendre qu’ils devraient garder contact. Voilà, elle était certaine que ça finirait ainsi. Non pas qu(elle n’appréciait pas l’écrivain, mais étant donné qu’il savait maintenant qu’elle n’était pas aussi innocente qu’elle le laissait paraître, s’ils devaient se voir plus souvent, il risquerait de savoir ce qu’elle cache.

Elle fit un léger signe de main à Cedric pour lui dire aurevoir avant de se retrouver dans les bras de son amie, la faisant se crisper légèrement, prise au dépourvu et peu habituée à ce genre de contact.

- Tu m'as tellement manqué; faudrait qu'on se revoit une autre fois, qu'en dis-tu ? Tu pourrais venir dîner à l'appartement si tu veux ! Et Cedric cuisine très bien la nourriture asiatique quand il n'écrit pas !


Son regard croisa celui du romancier dans la voiture. Aucun des deux ne souriaient et pour cause, tous les deux savaient qu’ils resteraient près de l’autre, juste pour ne pas que l’un parle de l’autre à Anna derrière son dos. Ça et surtout savoir si le sujet de leur affection était en sécurité avec l’autre. Elle avait maintenant l’impression d’être une rivale alors qu’elle ne voulait même pas coucher avec elle. Aleera resserra son étreinte autour d’Anna, sa main caressant doucement le dos de celle-ci, les yeux toujours ancrés à l’écrivain. S’il pouvait être un brin jaloux, ça ne la dérangerait pas plus que cela. Elle voulait surtout lui montrer qu’Anna devrait plus avoir confiance en elle, qu’en lui.

« Ça me ferait plaisir qu’on puisse dîner ensemble, ça fait un moment. Appelle moi quand tu veux et je laisserais en plan tous les snobinards avec lesquels je devrais être. » Dit-elle d’un ton léger.


 

 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://losecontrolandletitrock.tumblr.com
Cedric Law
avatar

Messages : 349
Avatar : David Tennant
Crédits : Akuma


» ID Card
Emploi: Romancier
Relationship:


MessageSujet: Re: What do you know about Art ?   Ven 14 Fév - 22:34

Dire que Cedric était jaloux n'était pas le mot. Il n'était pas possessif pour autant et en fait ne ressentait rien. Mais voir Anna prendre ainsi Aleera dans ses bras et la conservatrice caresser le dos de la main de la professeure d'histoire des arts, son coeur sembla se tordre dans sa poitrine, il rata un battement tandis que dans son regard sombre se lisait une petite once de jalousie.
Mais de quoi était-il jaloux ?
Anna avait pris son amie dans ses bras ? Hum...ok, peut-être un peu, mais ce n'était pas cela qui le poussait à commencer à devenir jaloux.
Peut-être le fait qu'Aleera tente de montrer à la brune qu'elle pouvait placer toute sa confiance en la blonde. Oui, très sûrement le cas.
Le romancier sentait ce sentiment négatif dans tout son être et il en tremblait, il ferait en sorte qu'Anna ait plus confiance en lui qu'en la conservatrice mais il savait très bien qu'elle ne s'arrêterait pas là. Oui...les deux seraient désormais toujours près d'Anna afin de la protéger de l'autre. Mais les deux personnes ignoraient encore tout de la professeur d'histoire des arts qu'ils pensaient innocente de tout. La jeune brune s'amuserait à compter les points entre eux.
Et Cedric ignorait que celle qu'il aimait était en fait lesbienne; imaginez sa tête quand il l'apprendra, mais je ne spoilerai pas trop de suite.


« Ça me ferait plaisir qu’on puisse dîner ensemble, ça fait un moment. Appelle moi quand tu veux et je laisserais en plan tous les snobinards avec lesquels je devrais être. »
 
Ce ton léger...
Bizarrement il agaça le romancier. Son regard était sombre et fixait le duo que faisaient maintenant Anna et Aleera.

 
-Tu n'as qu'à venir demain soir si tu veux ! Je suis sûre que Cedric sera content de faire la cuisine pour une jolie fille de plus !
 
Lorsqu'Anna se retourna pour faire signe à Cedric et demander son approbation, son visage avait aussitôt changé pour un sourire envers la brune qui rassurée se retourna vers Aleera. L'expression faciale du romancier se fit alors aussitôt sombre, un rictus de haine déformant son visage. Il avait l'air soudainement plus effrayant. Comme s'il était quelqu'un d'autre.
 
Tu ne l'aimes pas n'est-ce pas ? Tu veux avoir Anna pour toi tout seul, alors tue Aleera. Tue-la et tu l'auras.
 
Je ne peux pas le faire, c'est une amie d'Anna ! Elle souffrirait, et je ne veux pas qu'Anna souffre. Je l'aime...
 
Tu l'aimes mais pas assez, tu n'es pas prêt à faire tous les sacrifices pour elle.
 
Je ne tuerai pas Aleera. Attends...je suis en train de parler tout seul là ?! Mais cette voix dans ma tête...si sombre si...ce n'est pas moi !...qu'est-ce qui t'arrive Cedric, ressaisis-toi ! Tu n'es pas si fou n'est-ce pas ? Juste un sociopathe. Amoureux certes...mais...JE NE SUIS PAS FOU !

 
Cedric porta soudainement les mains à sa tête, se recroquevillant presque sur lui-même dans la voiture, sous le regard subitement inquiet de Juno qui s'était tourné vers lui quand elle l'entendit gémir de douleur.

 
-Bon les filles, je crois qu'on a un problème avec le romancier, faut qu'on le ramène sinon on va devoir l'emmener à l'hôpital; et j'ai un peu du taf à la boutique donc bon...
 
Anna se tourna vers la voiture, très inquiète pour Cedric.
Elle s'excusa auprès d'Aleera avant de se dépêcher de monter dans le véhicule. Cedric était vraiment mal en point. Il voyait du sang partout.
Du sang et des ombres.
Et il entendait cette voix...
 
Suite au prochain épisode ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: What do you know about Art ?   

Revenir en haut Aller en bas
 

What do you know about Art ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THIS IS MY DESIGN :: Archives des Rps
-