Top Sites

Publicité pour ton forum et échange de bannières
Clique-moi, clique-moi, clique-moi !!! (ou je te mange)



 


♥️♥️♥️ JOYEUSE SAINT VALENTIN ♥️♥️♥️
Tous nos voeux de bonheur à tous les couples !
Pour les célibataires, n'oubliez pas : le prince charmant saura vous trouver, un jour ou l'autre.
Ne perdez pas espoir ! ♥️

Partagez | .
 

 He felt powerful ~ PV: Will Graham

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Hannibal Lecter
avatar
Chesapeake Ripper
~ Dandy cannibale ~
Chesapeake Ripper~ Dandy cannibale ~

Messages : 353
Avatar : Mads Mikkelsen
Crédits : Janus (avatar) + Copyright (c) BANGERZ (Signature)


» ID Card
Emploi: Psychiatre
Relationship:


MessageSujet: He felt powerful ~ PV: Will Graham   Dim 15 Déc - 10:19

Un homme fort est forgé dans le feu mais bien souvent, c'est aux hommes faibles d'allumer la flamme. Dès les premiers jours, on naît avec ce désir de tuer et de faire du mal. L'homme n'est pas bon par nature, il est la créature la plus vile qui n'est jamais existé. L'homme a bien été crée à l'image de son créateur, le Dr Hannibal Lecter esquissa un mince sourire en avalant une gorgée de rosé.

Il vida son verre avec délectation avant de se rendre à son bureau pour consulter la liste de ses rendez-vous. Il n'en avait qu'un ce soir et sûrement l'un des plus importants pour le moment. Will Graham ne devrait plus tarder à arriver et il devait encore être troublé des derniers événements. Il l'avait déjà croisé a quelques reprises au chevet d'Abigail Hobbs et n'avait pu s'empêcher de remarquer cette faiblesse chez le profiler. Il se sentait maintenant responsable d'une vie et cette vie pourrait être un handicap dans la partie qui va se jouer. Hannibal Lecter pourrait néanmoins aider Will dans le monde obscur où Crawford le plonge. Quel choix et quelle agréable sensation de pouvoir que celui de pouvoir guérir un malade ou plutôt laisser empirer la maladie et observer attentivement. Will se devait d'être à la hauteur des espérances du Dr Lecter...

Les événements survenus dans la maison des Hobbs avaient crée un lien entre le psychiatre et le profiler mais est-ce qu'il arriverait à entrevoir la vraie nature de son psychiatre ? Cette idée l'amusait au plus haut point et si jamais le danger approchait, il n'aurait qu'à tuer Will ou à causer sa mort indirectement. Mais non, il ne le tuerait pas. Pas maintenant car il se doute que le jeu en vaut sûrement la chandelle avec ce pauvre Will. Il se laissera guider dans l'obscurité par le phare que Crawford et Bloom lui ont recommandé. Savoir que le Dr Bloom et le directeur Jack Crawford faisaient confiance à Hannibal Lecter laissait les mains libres au sociopathe et au manipulateur de génie qu'il était.

Hannibal ouvrit la porte du cabinet et reconnut le même visage troublé à la coiffure désordonnée. Il sourit néanmoins à Will comme s'il accueillait un ami dans sa maison, un sourire chaleureux.

- Bonsoir Will. Je vous en prie, entrez.

_________________

The Devil is in the Details

 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: He felt powerful ~ PV: Will Graham   Jeu 11 Sep - 11:01


Les événements précédents s’entremêlent dans son esprit. Will n’est pas habitué à cela. Il n’est qu’un professeur, pas un agent de terrain, il ne peut pas, n’est pas stable, n’est pas fiable. Retourner là-bas, voir les victimes, comprendre les tueurs, assimiler leur volonté. Il s’en sort toujours, efface les idées, détruit les masques, reprend son identité, mais pas aujourd’hui. Un visage est toujours là, une voix qui murmure à son oreille, des paroles qui sifflent, s’introduisent, serpents. Garrett Jacob Hobbes est la raison de sa folie, la raison de son incapacité à donner cours - il termine plus tôt, évoque une conférence, parvient à leur mentir sans que quelqu’un se charge de lui rappeler qu’il n’y en a pas. Peut-être comprennent-ils, oui, assurément. Will Graham est fou. Les mains tremblent encore, brûlées par la poudre, souillée par le sang. Il en cauchemarde tous les soirs depuis l’épisode. « C’est un cadavre, rien d’impressionnant, tu as l’habitude d’en voir » Des paroles pour se reconcentrer, reprendre pied dans la réalité. Il est chez lui, assis sur son lit, le visage plongé dans ses mains. Des années qu’il n’a pas ressenti la perte de contrôle. Il ne sait plus gérer, a oublié. Et l’aide, que représente t-elle ? Le visage de celui qu’il ne parvient pas à déchiffrer, un homme recommandé par Alana. Lui qu’il a rencontré à plusieurs reprises, lui qui était là lors du carnage. Les émotions sont confuses, la crainte est là, quelque part, mais la curiosité aussi. Pourquoi ne peut-il pas lire, pourquoi ne parvient-il pas a percevoir les intentions ? Personne n’est capable de se jouer des voiles, personne jusqu’à Hannibal Lecter et cette idée est dérangeante.

« Je n’ai pas besoin d’un psy » S’entend t-il dire à Jack. Pas besoin de quelqu’un pour venir meurtrir son cerveau, mélanger ses souvenirs. Les précédents ont été doués pour cela, créer un bordel, voler les informations désirées. Le temps est venu. Plusieurs fois il fait le chemin à reculons. Will est l’animal apeuré, piégé, celui prêt à mordre pour la dernière fois. C’est l’insécurité qui règne. Le bureau. L’adresse est notée vulgairement sur un morceau de papier qu’il déplie.

Cinq minutes. Il n’est jamais à l’heure. Jamais en retard, mais toujours en avance. Un défaut qui le poursuit. Mains dans les poches de son manteau, il cache le trouble, cache les tremblements. Et la porte s’ouvre sur celui qui est son psychiatre. Un semblant de sourire tente de se glisser sur ses lèvres, mais c’est maladroit, fissuré. Will ne sait pas prétendre à la politesse. Il hoche la tête, ne tend pas la main, ce genre de geste généralement attendu. Pas de contact visuel, pas de contact physique, aucun des deux. « Bonsoir docteur Lecter » ça sonne incroyablement faux. Pas de l’impolitesse, juste de la méfiance, des années passées dans des cabinets, des années perdues. Graham s’avance doucement dans la pièce, capture les éléments. Un rictus se faufile, le cabinet est plus grand que son salon. Son regard se lève, semble prendre la mesure de tout ce qui l’entoure. Au centre de la pièce. « Mes parents ne sont pas morts, je n’ai pas connu de perte dans mon enfance, ni d’événements tragiques… » Les mots se répercutent contre les murs. C’est un défi qu’il lance, là, en piétinant la première question qu’on lui pose toujours, eux qui suivent le manuel du parfait psychiatre. Il lève les yeux, mais ne croise pas le regard de Lecter. « Je ne dénigre pas votre métier, ni vos capacités, mais je n’apprécie pas qu’on fouille dans ma tête. Pourriez-vous signer le papier et prétendre que je ne suis pas apte pour le terrain ? » Ne pas y retourner, trop dangereux. Will enlève ses lunettes, elles qui n’ont aucune utilité, se pince l’arrête du nez, comme pour contrer une future migraine, et pour la première fois, son regard croise celui de l’opposant.
Revenir en haut Aller en bas
Hannibal Lecter
avatar
Chesapeake Ripper
~ Dandy cannibale ~
Chesapeake Ripper~ Dandy cannibale ~

Messages : 353
Avatar : Mads Mikkelsen
Crédits : Janus (avatar) + Copyright (c) BANGERZ (Signature)


» ID Card
Emploi: Psychiatre
Relationship:


MessageSujet: Re: He felt powerful ~ PV: Will Graham   Sam 13 Sep - 8:46

Cela faisait plaisir à Hannibal de revoir Will ainsi après l'expérience commune qu'ils avaient vécu il y avait déjà plus d'une semaine. Le voir s'avancer dans le grand cabinet, le voir s'avancer comme le torero confiant au milieu de l'arène même si la confiance était tout à fait discutable dans ce cas précis. L'animal qu'il allait affronter, à l'avenir, était un gibier bien plus dangereux que n'importe quel autre. Will avait pris la peine de répondre poliment au Dr Lecter même si cela rendait visible une certaine dissonance dans cette attitude mais Hannibal appréciait l'effort. Il ferma la porte et s'avança dans la pièce à la suite de Will, dévisageant aimablement le profiler du FBI.

Hannibal sourit à la première remarque que lui fit Will. Hannibal regardait Will mais lui semblait encore éviter son regard tout en formulant ce défi face au psychiatre. Will l'ignorait encore, mais Hannibal était un psychiatre aux méthodes différentes et peu orthodoxes mais il est important de continuer à cacher son jeu à ce point du rendez-vous. Hannibal esquissa un mince sourire alors que leurs regards se croisent enfin. Dans le feu de l'action chez Garret Jacob Hobbs, Hannibal avait déjà croisé le regard de Will mais le regard de Will Graham semblait perdu et observer autre-chose. 

- Je comprends votre réticence. Beaucoup de mes confrères manquent de délicatesse.

Hannibal se dirigea vers son bureau et en sortit un papier qu'il avait déjà préalablement signé. Il le tendit vers Will. C'était le premier mouvement d'Hannibal Lecter sur cet échiquier.

- Jack Crawford m'a chargé de votre évaluation pour le terrain. Vous présenterez ce papier la prochaine fois, vous êtes apte à aller sur le terrain. Vous avez sauvé une vie, Will. Ce n'est pas négligeable.

C'était assez inattendu et Will devait être surpris mais Hannibal savait que c'était le seul moyen de continuer à voir Will et à expérimenter certaines choses avec le FBI. Il ne voulait pas que cette opportunité lui échappe aussi vite. Du fait de l'expérience qu'ils avaient partagé dans la traque de la Pie Grièche, Hannibal ressentait plus que de la curiosité à l'égard de Will. Il ne saurait nommer ce sentiment mais il voulait en savoir un peu plus à l'avenir. Hannibal s'assit sur l'un des deux fauteuils, comme pour inviter Will à également s'asseoir.

- Comment va Abigail ?


Orienter la conversation était tout un art mais la, ce n'était pas vraiment la démarche d'un psychiatre de commencer ainsi. Hannibal avait croisé quelques fois Will au chevet de la jeune fille mais Hannibal n'y était pas retourné depuis quelques jours. Cela lui laissait justement la possibilité de poser cette question à Will et de savoir réellement comment il se sentait par rapport à la vie qu'il avait sauvé et la vie qu'il avait prise ce jour-la...

_________________

The Devil is in the Details

 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: He felt powerful ~ PV: Will Graham   Sam 13 Sep - 15:49


Un rire s’étrangle dans sa gorge, meurt à l’entente des paroles du psychiatre. Ainsi, il considère que ses confrères sont des imbéciles pour la plupart ? Will voudrait relever la remarque, mais le silence répond. Six psychiatres qu’il a côtoyé et tous se sont montrés incapables, toujours les mêmes questions, les mêmes intentions. Il n’avance pas aussi fièrement qu’il le voudrait dans cette pièce inconnue, riche de décoration. Impression écrasante de n’être rien, juste un insecte qu’on l’on va disséquer.

Son regard se lève vers le papier qui est tendu dans sa direction, il SAIT de quoi il s’agit. Non il n’en veut pas, ce n’est pas pour lui. Le terrain, affronter les tueurs, rentrer dans leur tête et les comprendre. La dernière fois, il a manqué de devenir fou. La main de l’agent se tend, tremblante, mais au dernier moment il se ravise, fait un pas en arrière. Il ne comprend pas la démarche de Lecter. Comment peut-il certifier qu’il est apte ? Comment peut-il prétendre cela ? Impossible. « Vous oubliez que j’ai tué pour sauver, ça aussi, ce n’est pas négligeable dans l’équation » inconsciemment, son attention se porte à ses mains, elles qu’il voient encore tachées par le carmin, le sang d’Abigail, de l’enfant qu’il a sauvé, elle dont le sang se mélange à celui du père qu’il a abattu. Les mains sont tremblantes, encore. Il doit serrer les poings pour masquer cela, faire taire la faiblesse. Inutile. « Je ne suis pas entrainé pour tuer. J’ai appris, tenir une arme, menacer, mais je l’ai tué… non, je l’ai massacré. J’ai vidé mon chargeur » Ne jamais abattre la cible sauf en cas de nécessité, viser les membres. C’est une pluie de balles qui s’était abattue sur Hobbes. Graham a conscience de son acte, de la bêtise de celle-ci. Il aurait pu, ne pas le tuer, user correctement, mais le sentiment qui l’avait dirigé durant cet instant avait été plus fort que tout : la vengeance, la volonté de faire payer, coûte que coûte. Finalement, il prit le papier entre ses doigts, observant la signature qui stipulait qu’il était apte pour le terrain. La parole d’un homme suffisait à l’envoyer à l’abattoir. La lettre fut négligemment pliée et fourrée dans la poche arrière de son pantalon.

Will suit le mouvement, s’assoit en face de l’autre, celui qu’il ne regarde toujours pas. Abigail. C’est un sujet obligatoire, mais un qu’il ne s’attendait pas à évoquer immédiatement.  Sa curiosité est piquée, ainsi, les questions de bases ne sont pas posées. Inutile qu’il raconte sa vie, son enfance et tout cet étalage de bêtises. Lecter gagne doucement de l’intérêt à ses yeux, mais il ne l’avouera pas. « Elle va… aussi bien que pourrait aller une jeune personne ayant manqué la mort de peu » Les paroles sont toujours aussi empruntes de froideur. Ce n’est pas lui, ce personnage glacial, sur la défensive, mais les événements ont bousculé son comportement, des événements qu’il n’a jamais affrontés et Will doit chercher à les comprendre, à assimiler tout cela. « Vous l’avez sauvé, si vous n’aviez pas été là, elle serait morte. Elle m’a demandé pourquoi vous n’étiez pas venu la revoir » Abigail Hobbes, la fille d’un psychopathe, la fille d’un cannibale. Ils sont nombreux à crier qu’elle est comme le père, qu’elle est complice de la mort, mais Graham ne peut pas accepter ces mots. Une enfant. « J’ai tué son père, par ma faute elle n’a plus aucune famille… » Les mots ne tremblent pas, ils sont assurés, c’est un constat glacial. Son attitude est changeante : tantôt sans aucune empathie, et soudainement empreint de pitié. Il navigue entre les émotions. « Est-ce préférable d’avoir un père, même si c’est un tueur… ou de ne plus avoir de famille ? » La question n’attend aucune réponse. Il s’enfonce un peu plus dans le fauteuil, le plus loin possible du regard qui le darde.
Revenir en haut Aller en bas
Hannibal Lecter
avatar
Chesapeake Ripper
~ Dandy cannibale ~
Chesapeake Ripper~ Dandy cannibale ~

Messages : 353
Avatar : Mads Mikkelsen
Crédits : Janus (avatar) + Copyright (c) BANGERZ (Signature)


» ID Card
Emploi: Psychiatre
Relationship:


MessageSujet: Re: He felt powerful ~ PV: Will Graham   Dim 21 Sep - 8:53

Hannibal savait que Will accepterait ce cadeau empoisonné avec beaucoup de réticence, il devait abaisser les barrières que Will avait dressé autour de son esprit pour lui faire accepter de continuer cette plongée dans les ténèbres de l'esprit humain. Will avait, en effet, vidé son chargeur sur Garret Jacob Hobbs mais Hannibal devait comprendre pourquoi il ne s'était pas contenté d'une seule balle bien placée. La pression, l'adrénaline mélangée à autre chose dans le feu de l'action n'avait sûrement pas aidé.

- Qu'avez-vous ressenti en ôtant la vie de Garret Jacob Hobbs ?

Hannibal sourit à la remarque sur Abigail. Il reviendrait la voir mais il savait qu'Alana n'apprécierait probablement pas que le psychiatre s'immisce encore dans la thérapie de la jeune fille. Hannibal comprenait où Will voulait en venir quand il parlait de cette absence de famille qu'Abigail subissait maintenant. Sa mère avait été tuée par Garret Jacob Hobbs et Will avait donné le coup de grâce à la Pie Grièche mais Hannibal savait intérieurement que Will était aussi sur la piste d'un autre tueur, un imitateur qui n'était autre que lui.

- Nous lui avons enlevé sa famille en venant chez son père mais vous lui avez sauvé la vie. Il est maintenant de notre responsabilité de veiller à ce qu'Abigail puisse s'en sortir après ces événements dramatiques. Je suis certain qu'une part d'Abigail est reconnaissante envers Will Graham de lui avoir sauvé la vie.

Hannibal Lecter éprouvait comme une sympathie à l'égard de Will. Après tout, ils avaient vécu cette expérience ensemble même si Will n'en savait pas tout les détails. L'homme au téléphone voulait tout sauf se montrer mais l'expérience avait porté ses fruits. Il voulait voir jusqu'où cela pourrait aller avec Will, Abigail et le FBI. Cela offrait maintenant un divertissement de première classe.

- Je me sens également responsable. J'ai encore rêvé de ce jour. Du fait que je suis arrivé trop tard, la mère d'Abigail était déjà morte avant que je ne puisse agir. Nous avons certes perdu en beaucoup de points Will mais Abigail, elle a encore des chances. Elle doit survivre à son père...

Les paroles restèrent suspendus et Hannibal avait comme un visage affecté mais sans larmes. Il évitait de pousser la comédie beaucoup trop loin. Il ne prenait pas Will pour un idiot pour autant. Leurs conversations seraient importantes à l'avenir, il le sentait...

_________________

The Devil is in the Details

 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: He felt powerful ~ PV: Will Graham   

Revenir en haut Aller en bas
 

He felt powerful ~ PV: Will Graham

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» He felt powerful ~ PV: Will Graham
» Chez Graham, Maître d'armes
» POWERFUL : Forum de discussion
» Senators John Mac Cain and Lindsay Graham are two sore loosers.
» (F/PRIS) KATERINA GRAHAM

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THIS IS MY DESIGN :: Archives des Rps
-