Top Sites

Publicité pour ton forum et échange de bannières
Clique-moi, clique-moi, clique-moi !!! (ou je te mange)



 


♥️♥️♥️ JOYEUSE SAINT VALENTIN ♥️♥️♥️
Tous nos voeux de bonheur à tous les couples !
Pour les célibataires, n'oubliez pas : le prince charmant saura vous trouver, un jour ou l'autre.
Ne perdez pas espoir ! ♥️

Partagez | .
 

 Magret ~ PV: Cedric Law

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Hannibal Lecter
avatar
Chesapeake Ripper
~ Dandy cannibale ~
Chesapeake Ripper~ Dandy cannibale ~

Messages : 353
Avatar : Mads Mikkelsen
Crédits : Janus (avatar) + Copyright (c) BANGERZ (Signature)


» ID Card
Emploi: Psychiatre
Relationship:


MessageSujet: Magret ~ PV: Cedric Law   Dim 1 Déc - 18:34

Il est toujours bon de recevoir un ami à dîner et ce soir, Hannibal aurait encore un peu plus de compagnie pour apprendre à connaître Cedric Law. Hannibal avait revêtu son tablier pour faire la cuisine. Il ouvrit le petit coffret sur la table contenant toutes ses recettes notées soigneusement à la main sur des petites fiches.

" Magret de canard au miel "

Il ouvrit en grand le frigo et trouva les trois gros morceaux de viande qu'il avait prélevé il y a une semaine et ressemblant assez aux magrets traditionnels venant d'un canard même si la viande avait une couleur légèrement différente comme moins blanche...
Avec un couteau, Hannibal retira habilement la graisse qui entourait la viande et réalisa des petites entailles. Il prit la salière et la poivrière pour assaisonner la viande. Il sortit une grande poelle dans laquelle il déposa les magrets pour les faire cuire dix minutes. Dans une autre poelle, il versa un peu de vinaigre balsamique et un peu de miel pour constituer une sauce à la fois sucrée et légèrement acide sans trop l'être non plus. Il mélangea le tout et laissa mijoter. Une fois cuits, il déposa les trois magrets sur une planche à découper et commença à couper des tranches assez fines. Il répartit le tout dans six assiettes ou chacun aurait environ six tranches de magret. Avec la cuisson, le magret avait prit sa couleur caractéristique et cette bonne odeur qui faisait que la confusion avec du magret de canard était inévitable. 
Il recouvra la viande de sa sauce mielleuse puis déposa un gratin de pommes de terre fait maison qu'il réchauffa par la même occasion. Ses invités n'allaient pas tarder à arriver. Les assiettes étaient prêtes et attendaient sur la table de la cuisine, le moment du service. 

***
Sergio Balducci et Chuck Williams reposaient ensemble au fond de la même poubelle, se serrant dans les bras comme s'ils étaient un couple. Leur poitrine étaient rouge et avaient été en partie découpée très soigneusement. La main de Balducci entrait dans la braguette ouverte de Chuck. Le tableau laissé par le Dr Lecter montrait un sadisme et une perversité sans égal et encore une fois, le FBI ne trouverait pas la véritable piste. Qui penserait à faire du magret après un tel spectacle ?

***
La table était dressé avec les couverts et les verres en ballon pour le vin. Hannibal pensait leur servir un bon cru ce soir même si ce n'était pas trop formel non plus. Il enleva le tablier et remit son costume bleu foncé par dessus sa chemise blanche et sa cravate aux motifs rouge pourpre et bleu roi.
Il ouvrit la porte de sa maison et vit un visage familier sur le perron même s'il n'avait pas encore vu ceux qui le suivaient.

- Bonsoir Cedric, je vous en prie, entrez.

Il était 20h00 précises et la soirée s'annonçait plutôt bien...

_________________

The Devil is in the Details

 
Revenir en haut Aller en bas
Cedric Law
avatar

Messages : 349
Avatar : David Tennant
Crédits : Akuma


» ID Card
Emploi: Romancier
Relationship:


MessageSujet: Re: Magret ~ PV: Cedric Law   Dim 1 Déc - 20:41

Vingt heures piles. Voilà ce qu'indiquait la montre à gousset en or de Cedric.
Ils sortirent tous de la voiture, l'homme aux yeux de thé ouvrant courtoisement les portières aux femmes pour les refermer derrière elles. Shitsuji avait accepté d'accompagner Cedric, solidarité masculine, parce qu'autrement le romancier et l'aimable docteur Lecter se retrouveraient seuls entourés que de femmes; bien belles selon les goûts du jeune romancier.
Pour une fois, le majordome n'était pas habillé en tant que tel et avait revêtu un de ses costumes-cravates noir avec une cravate assortie à la couleur thé de ses yeux.
 
Lorsque le docteur Lecter ouvrit la porte, le premier à se présenter fut Cedric.

 
- Bonsoir Cedric, je vous en prie, entrez.

Le jeune romancier fut donc le premier à entrer, aussitôt suivi par deux jeunes femmes, une enfant et le majordome aux yeux de thé qui ne paraissait pas l'être pour ce soir.
La première jeune femme répondait au doux nom d'Anna. Anna Curian, fille d'une comtesse appelée Perle Curian, obscure membre de la noblesse européenne qui était surtout parfaitement inconnue, peu de personnes l'ayant vue à part sa propre petite famille. De longs cheveux noirs de jais et de magnifiques yeux verts encadraient un magnifique visage aux traits fins et la peau semblait aussi fine que de la porcelaine. Son sourire semblait être celui d'une jeune femme timide, bien qu'en réalité ce n'était pas le cas; la jeune femme était cependant taciturne et n'était pas spécialement à l'aise avec les personnes qu'elle ne connaissait pas. Anna portait une robe noire et des escarpins de la même couleur, sa tenue étant agrémentée de boucles d'oreilles discrètes en diamants.
La seconde jeune femme était la meilleure amie d'Anna et se nommait Juno Storm. Une extravagante demoiselle à la robe rouge pourtant à une coupe classique. Ses longs cheveux flamboyants étaient retenus en une espèce de chignon maladroit et la jeune femme souriait de toutes ses dents. Une personnalité joviale en somme, qui se différenciait de la personnalité taciturne de sa meilleure amie semblant surtout être comme une soeur.
Elles étaient différentes mais complémentaires, et s'entendaient à merveille.
La petite fille de trois ans qui les accompagnaient était habillée convenablement, en pourpre. Son visage était celui d'une petite japonaise aux yeux pétillants de curiosité, et elle tenait serré contre elle, un nounours en peluche tenant un couteau en plastique. De son autre main, elle agrippait le pantalon de Shitsuji et semblait vouloir se cacher derrière lui, de cet homme inconnu qu'elle ne connaissait pas.
A part peut-être la gamine, tous avaient salué le docteur Lecter, tandis que Shitsuji insistait auprès de la petite fille pour qu'elle aille également saluer leur hôte; les deux parlant japonais. Finalement la petite s'approcha timidement, s'arrêtant à quatre mètres d'Hannibal, mettant son nounours juste devant son visage de façon à ce que l'on ne voit que ses yeux marrons foncés. Sa voix était timide et elle avait un fort accent japonais.

 
-K...konban...wa...san...
 
Puis elle courut se réfugier juste derrière Cedric, les yeux pétillants de curiosité envers cet inconnu, comme de frayeur; un étrange choix dont la petite ne parvenait pas à se décider vers lequel pencher.
Curieuse mais effrayée.

 
-Désolée, on devait la garder ce soir et en même temps nous ne voulions pas laisser Cedric tout seul, alors on a pris sur nous de l'emmener avec nous. Nous sommes d'avance désolés si jamais elle fait une bêtise...
 
-Je la connais un peu mieux pour vous affirmer qu'elle ne fera pas de bêtises, soyez-en tous rassurés; en revanche, je ne garantis en rien le fait qu'elle puisse faire quelques remarques enfantines, c'est de son âge après tout...
 
-...t'es flippant monzieur...[ dit-elle de son fort accent nippon.
 
Gros silence entre les quatre adultes qui avaient pris sur eux d'emmener la petite Ai avec eux.
Revenir en haut Aller en bas
Hannibal Lecter
avatar
Chesapeake Ripper
~ Dandy cannibale ~
Chesapeake Ripper~ Dandy cannibale ~

Messages : 353
Avatar : Mads Mikkelsen
Crédits : Janus (avatar) + Copyright (c) BANGERZ (Signature)


» ID Card
Emploi: Psychiatre
Relationship:


MessageSujet: Re: Magret ~ PV: Cedric Law   Ven 6 Déc - 14:01

Hannibal sourit à la compagnie que Cedric lui avait amené. Deux jeunes femmes, un homme vraisemblablement japonais et une petite fille asiatique. Il leur fit aimablement signe d'entrer. Il remarqua la petite fille qui était apparemment intimidée par lui mais ça arrivait surtout que pour un enfant, tout semblait plus grand. Hannibal portait un costume bleu foncé sur un gilet de la même couleur assorti à une chemise blanche et une cravate rouge pourpre.

-K...konban...wa...san...


Aussitôt elle avait parlé, elle s'était cachée derrière Cedric Law comme sérieusement intimidé par le psychiatre. Les enfants sont-ils plus enclins à percevoir l'aura malfaisante émanant d'Hannibal Lecter ? La question était intrigante mais au final, ce n'était que superstition de le croire.


-Désolée, on devait la garder ce soir et en même temps nous ne voulions pas laisser Cedric tout seul, alors on a pris sur nous de l'emmener avec nous. Nous sommes d'avance désolés si jamais elle fait une bêtise...
 
-Je la connais un peu mieux pour vous affirmer qu'elle ne fera pas de bêtises, soyez-en tous rassurés; en revanche, je ne garantis en rien le fait qu'elle puisse faire quelques remarques enfantines, c'est de son âge après tout...
 
-...t'es flippant monzieur...


- Je comprends parfaitement, ne vous en faites pas. Elle est autant la bienvenue que vous.


Hannibal leur sourit puis se baissa un peu au point de faire arriver son visage au niveau de celui de la jeune fille. Il souriait et il y avait comme une certaine chaleur, une sympathie, émanant du psychiatre mais tout n'était que jeu d'acteur au final...


- J'aimerais te poser deux questions, rien de bien méchant, rassures-toi. Comment tu t'appelles ? Moi c'est Hannibal.

Un sourire illuminait réellement le visage du Dr Lecter à présent.

- Tu aimes les pâtes de fruit ? Je peux t'en offrir si tu veux après que nous aurons mangé le dessert. 

Il plaça son doigt devant sa bouche comme pour dire chut avec une certaine complicité, celle qu'on pouvait avoir avec un enfant avant de lui faire un cadeau que ses parents ne lui auraient pas fait dans l'immédiat. Il se releva et les invita tous à le suivre dans la salle à manger.
En raison de l'hiver approchant, un feu brûlait dans la cheminée. Les teintes bleues foncées de la salle brillaient avec la lumière du feu et avec la décoration déposée sur la table luisante. 

- Installez-vous où bon vous semble, nous allons pouvoir boire l'apéritif. Que désirez-vous boire ?



Hannibal les invitait à s'asseoir tandis qu'il était resté debout pour aller chercher les boissons qu'ils désireraient. Il avait laissé les assiettes dans le four pour maintenir les plats à une bonne température. Le dîner serait très sûrement exquis et il savait qu'il ne s'ennuierait sûrement pas à table.

_________________

The Devil is in the Details

 
Revenir en haut Aller en bas
Cedric Law
avatar

Messages : 349
Avatar : David Tennant
Crédits : Akuma


» ID Card
Emploi: Romancier
Relationship:


MessageSujet: Re: Magret ~ PV: Cedric Law   Lun 9 Déc - 19:39

- Je comprends parfaitement, ne vous en faites pas. Elle est autant la bienvenue que vous.

Bon, là, nous allons surtout nous intéresser à la petite Ai Akumu. Oui je sais, Cedric est LE personnage principal de l'histoire que je raconte - vu que je suis sa narratrice - alors si vous vous posez la question "Mais pourquoi diable s'intéresser nettement plus à un personnage d'apparence secondaire ?", moi je vous réponds juste par un simple: Mais je fais ce que je veux, diantre !...
Plus sérieusement, Ai a certes trois ans mais est très importante pour comprendre l'histoire. En fait, tous les personnages qui entourent Cedric sont très importants car ils induisent les actes et les pensées de ce jeune romancier qui comme vous, ignore totalement ce qui va arriver par la suite; personnages d'autant plus utiles à l'intrigue qu'ils justifient le passé et le devenir de ce psychopathe solitaire et amoureux. Bref...j'en dis pas plus.
 
Donc...je disais...
Intéressons-nous au personnage d'Ai.
 
La petite fille regardait le psychiatre se baisser un peu afin d'arriver au niveau du visage de la petite japonaise qui gardait toujours son nounours devant elle, comme si son nounours pouvait la protéger - vous allez rire mais c'est vrai, et non je ne vous dirai pas en quoi.
Le psychiatre souriait et une certaine chaleur semblait émaner de lui.


- J'aimerais te poser deux questions, rien de bien méchant, rassures-toi. Comment tu t'appelles ? Moi c'est Hannibal.

Le sourire semblait réel à présent. Mais était-ce vraiment perçu ainsi par la petite fille ?
Trois ans, et pourtant si intelligente déjà; vous ne pouvez pas imaginer à quel point cette gamine est précoce.
Sauf qu'elle n'avait rien répondu au psychiatre, apparemment trop intimidée.


- Tu aimes les pâtes de fruit ? Je peux t'en offrir si tu veux après que nous aurons mangé le dessert. 

Lorsqu'il plaça son doigt devant sa bouche, il semblait y avoir comme une certaine complicité entre eux deux. Et dans la tête d'Ai, c'était perçu ainsi "Oh chouette ! Un secret !" - je rappelle que c'est une gamine. Elle se contenta d'acquiescer brièvement.
La petite fille fut la première à le suivre lorsqu'il se releva et les invita tous à le suivre avant de se précipiter vers Shitsuji; la présence du majordome diabolique semblait la rassurer.

 
- Installez-vous où bon vous semble, nous allons pouvoir boire l'apéritif. Que désirez-vous boire ?

Si Shitsuji et Cedric étaient indifférents quant à la décoration et la magnifique salle à manger, Anna et Juno étaient émerveillées. Juno étant la plus démonstrative - véritable boute-en-train, joie de vivre, souriant gaiement sans arrêt mais sans être énervante; elle paraissait candide, mais en réalité bien consciente de ce qui se passait autour d'elle et de par le monde, elle avait simplement pour philosophie celle d'une parfaite épicurienne d'où la phrase qu'elle répétait très souvent "carpe diem".
Par "plus démonstrative" je veux dire:

 
-Whouah ! C'est tellement magnifique ! Je n'ai jamais vu plus belle décorations...
 
Etc, etc...
Anna était plus discrète et plus taciturne. Elle se contentait de sourire en découvrant les lieux, posant son regard sur chaque détail avant de sourire aimablement à l'hôte.
Les deux autres hommes, eux c'était...différent.
Shitsuji souriait. Un sourire chaleureux, aimable. Même si en réalité il se fichait éperdument d'Hannibal Lecter, la seule chose comptant pour lui actuellement étant d'être sûr que la fille de son patron n'ait rien, que son ancien amant soit toujours entier en rentrant chez lui et que les deux jeunes femmes soient heureuses. Après, l'autre, là, il s'en foutait, mais royalement.
Pour faire plus simple: ceux qui ne sont pas des Akumu qu'ils aillent se...bref... - c'est Shitsuji qui pense là, si, si, laissez les flingues de côté, merci bien.
De son côté Cedric...restait intérieurement de marbre et extérieurement faisait au moins semblant de se sentir bien - même si en fait il s'emmerdait, pour reprendre ses pensées...
(Cedric: Comment tu peux lire mes pensées toi ?!)
Je suis la narratrice, ça fait parti de mes pouvoirs, mwahahaha !!!!
(Cedric: Rire de merde. Ah ! Tu sais plus quoi répondre !)
Tu sais que je peux rendre ta vie encore plus pourrie ? Et que j'ai promis une scène yaoi entre toi et Shitsuji à Deus Ex Machina et Lyssandre Dawn ?
(Cedric: QUOI ?!)
Voilà, alors maintenant tu te calmes et tu souffriras pas trop.
(Cedric: JE TE HAIS !)
Moi non plus.
(Anna: Excusez-moi, mais faudrait peut-être indiquer ce qu'on boit, là, non ?)
Oups, pardon.
 
Anna et Juno avaient répondu en même temps et de manière très synchronisée qu'elles souhaitaient boire du jus de pomme, tandis que Shitsuji et Cedric avaient aimablement demandé du saké. En même temps qu'Ai.
D'ailleurs les quatre adultes tournèrent la tête vers la petite fille qui souriait de toutes ses dents.


-Banana juice ! S'il te plaît monzieur...
 
Puis elle suivit Hannibal.
 
-Ze m'appelle Ai. Et lui z'est Akumu...
 
Elle tendit son nounours tenant un couteau en plastique dans ses paluches de doudou; c'est la gamine d'un parrain yakuza taré, vous voulez que je vous dise quoi, hein ?
(Kagi: ~I BELIEVE I CAN FLYYYYY !!!!!! ~)
...euh....

 
-Au fait...
 
Ai essayait de capter l'attention de cet étrange homme - pour elle. Elle le trouvait tellement...comment expliquer ? Il était quelqu'un de pourtant normal, se comportant normalement, mais il dégageait une espèce d'aura qui lui faisait penser à son père absolument et mortellement taré - et accessoirement cannibale.
 
-Tu zavais qu'une madame avait été retrouvée et hozpitalizée ? Ils dizent qu'elle amnézique et qu'elle z'appelle Mischa Lecter...
 
-Lester. rectifia Shitsuji qui arrivait à entendre de là où ils étaient.
Revenir en haut Aller en bas
Hannibal Lecter
avatar
Chesapeake Ripper
~ Dandy cannibale ~
Chesapeake Ripper~ Dandy cannibale ~

Messages : 353
Avatar : Mads Mikkelsen
Crédits : Janus (avatar) + Copyright (c) BANGERZ (Signature)


» ID Card
Emploi: Psychiatre
Relationship:


MessageSujet: Re: Magret ~ PV: Cedric Law   Jeu 12 Déc - 20:35

En entendant les compliments au sujet de sa décoration, le psychiatre s'inclina légèrement avec un sourire comme pour accueillir avec grâce cette bonne parole, comme un cadeau. Hannibal les laissa choisir ou s'installer, il s'installait en bout de table en général mais il pouvait parfois lui arriver de céder la place. Il prit mentalement note de ce que demandait ses invités.

Alors qu'il était sur le point de se rendre à la cuisine, il remarqua que la jeune fille tentait de capter son attention et elle venait de réussir. Il se retourna en écoutant ce qu'elle avait à dire.

-Tu zavais qu'une madame avait été retrouvée et hozpitalizée ? Ils dizent qu'elle amnézique et qu'elle z'appelle Mischa Lecter...


-Lester.


M pour Mischa...

Lettre écrite en sang sur la poitrine nue de Vladis Grutas tout en entendant la voix outrée de Dame Murasaki. Il ne reste plus rien à aimer en vous Hannibal...

Hannibal n'eut pas l'air troublé vu que chaque événement avait formé ce visage à devenir un vrai mur d'inexpression ou un masque arborant des attitudes travaillées mais ne reflétant aucun sentiments au final. Hannibal Lecter porte sur lui un véritable voile et un déguisement bien ajusté derrière lequel personne ne voit le monstre mais il est la, il n'a aucune raison apparente mais pourtant il tue.

- Je l'ignorais.

Il lâcha cette phrase avec un mince sourire et s'en retourna vers la cuisine. Il prépara trois coupoles traditionnelles, appelées sakazuki, ornementées de dessins de Souzoumushi. Il les remplit d'un saké appelé Junmai-daiginjō-shu qui est considéré comme un saké assez rare et au sommet de l'art du brassage. Il s'assura que le liquide était servi entre 8 et 12°. Quelques rares sakés comme celui-ci pour l'apéritif pouvaient être servis froids, c'était le cas de celui-ci. Il remplit deux verres d'un jus de pommes bio qu'il avait acheté récemment et qui devrait plaire. Il fouilla dans son frigo à la recherche d'un jus de banane et remplit un verre également pour Ai. Il posa le tout sur un plateau et revint dans la salle à manger, déposant chacun des breuvages devant la personne correspondante. Il s'assit également et se mit à sourire.

- J'espère qu'un saké comme celui-ci vous conviendra. Les sakazuki me viennent de ma tante, ils sont authentiques.

Hannibal leva lentement la coupole et la leva en souriant.

- Santé.

En initiant le mouvement, il invita chacun à boire. La soirée ne faisait que commencer et pourtant, la curiosité d'Hannibal était plus ou moins piquée.

- Cette femme amnésique a été retrouvée ici à Baltimore ?

Ce n'est pas possible mais pourquoi de tels hasards se produirait ici ?

_________________

The Devil is in the Details

 
Revenir en haut Aller en bas
Cedric Law
avatar

Messages : 349
Avatar : David Tennant
Crédits : Akuma


» ID Card
Emploi: Romancier
Relationship:


MessageSujet: Re: Magret ~ PV: Cedric Law   Jeu 12 Déc - 22:12

Comment un saké pareil ne leur conviendrait-il pas ?
Ce fut la question que se posait mentalement Shitsuji. Ce saké...
Junmai-daiginjō-shu.
Si Kagi sama serait présent, il saurait décrire à la perfection la méthode de fabrication de ce saké exceptionnel et toutes les subtilités de cette boisson, qui pour lui n'était pas qu'une simple boisson.
Sauf qu'il n'était pas là.
Shitsuji regardait attentivement les sakazuki. Oui, comme Cedric il avait remarqué leur authenticité. On ne peut tromper aisément l'œil du majordome aux yeux de thé, ni celui du jeune romancier assassin. Le majordome hésitait d'ailleurs, à ne serait-ce que tremper les lèvres; il ne s'en sentait pas digne, il n'était qu'un domestique au service de Kagi sama - oui la mentalité de Shitsuji est très spéciale. Un simple regard de la petite fille sembla lui autoriser à boire.
 
Tous levèrent leur verre ou coupole et Hannibal sembla le seul à dire "santé", car tous les autres s'écrièrent "Kampai !", soit la même chose mais en japonais. Bon, ok, à part peut-être Ai qui au lieu de dire "santé" en quelque langue que ce soit, s'était exclamé à la place "Les bananes z'est plein de potassium !" - au regard amusé bien que surpris de Juno et Anna, au regard ahuri de Cedric qui semblait dire "Mais what the...?!" et à celui de Shitsuji, bienveillant et amusé également. Ah cette gamine !
Cedric semblait calme. Apparemment pas d'hallucinations sanglantes et de pensées morbides pour ce soir. Fort heureusement pour eux. Enfin...pour l'instant... - paniquez derrière votre écran, car vous ignorez encore ce que je prépare, mwahahaha !!!!
(Shitsuji: Elle a encore bu sa tisane du soir, veuillez nous excuser pour ses divagations.)
 
Bref...
 
Le majordome ferma les yeux, comme pour savourer le goût de ce saké, l'appréciant avant d'étaler sa science en grand connaisseur qu'il était.

 
-Un saké raffiné dont le brassage est forcément artisanal. Le Junmai-daiginjō-shu est considéré dans mon pays comme étant le sommet de l'art du brassage, car il possède un bouquet subtil, mais tellement aromatique. Sa saveur est fruitée et complexe...Ce qui en fait un saké d'exception, un grand cru qu'il est conseillé de servir en température hiya - soit entre huit et douze degrés - ce qui est effectivement le cas. Quel excellent choix monsieur Lecter; vous êtes un homme de goût et de qualité !
 
(Cedric: Merci wikipédia.)
(Shitsuji: Elle fait ce qu'elle peut !)
(Cedric: Même !)
Cedric, je peux encore te faire souffrir dans la scène yaoi !
(Cedric:...ok je me tais !)
Bien ! Tu vois quand tu veux !
 
Bref...


- Cette femme amnésique a été retrouvée ici à Baltimore ?

Seul Shitsuji avait entendu la mini-conversation entre Ai et Hannibal, ce qui fait que les trois autres adultes se demandaient bien de quoi voulait parler leur hôte, avant de percuter. Et c'est Cedric qui répondit.
 
-D'après ce que j'ai ouï dire, c'est une jeune femme blonde aux yeux particuliers mais je ne me souviens pas de leur couleur. Peut-être quarante-quatre ans...Mischa Lester...
 
Juno, amusé, fit remarquer que Lester et Lecter, à une lettre près, étaient deux noms très similaires. Et Anna rajouta qu'une de ses connaissances travaillait à l'hôpital et lui avait donné des informations, comme ça, après une soirée quelque peu arrosée dont cette connaissance revenait. Si bien que la jeune brune fut en mesure de dire que la mystérieuse Mischa amnésique répétait très souvent qu'elle voulait retrouver son frère disparu depuis qu'elle était toute petite. Elle ajouta également qu'elle avait été retrouvée atrocement blessée devant le commissariat de Baltimore, perdue et amnésique, du sang dégoulinant de plaies profondes provenant de certainement une arme tranchante. La connaissance d'Anna avait aussi évoqué une étrange blessure dans le dos qui datait de peut-être son enfance, et qui aurait pu être faite par une arme tranchante et lourde comme une hache.
 
Shitsuji, quant à lui, s'était renseigné à sa manière, comme tout bon Akumu se respectant et étant le majordome aux yeux de thé, il se devait de tout savoir ou presque sur les actualités des environs. Il n'eut rien à redire là-dessus.

 
-Vous croyez que le frangin de la madame est toujours vivant ? demanda innocemment Ai en buvant son jus de banane.
 
Cedric, lui, ne dit rien. Toujours assez effacé des sujets où des PNJs sont inclus apparemment, je le conçois. Mais il risquait d'y avoir un peu plus d'action.
Etait-il normal que le saké dans la coupole était maintenant devenu rouge...sang...?! Il se frotta les yeux et se dit que ce n'était que la fatigue. Mais lorsqu'il les rouvrit, du rouge était toujours là, en moindre partie seulement dans la coupole. Le saké et le sang se mêlaient...

 
-Oh mais ! Cedric, tu saignes du nez !
 
Ah d'accord c'était donc ça...
Même si plus tard, ce serait plus grave...
Spoilers...
Revenir en haut Aller en bas
Hannibal Lecter
avatar
Chesapeake Ripper
~ Dandy cannibale ~
Chesapeake Ripper~ Dandy cannibale ~

Messages : 353
Avatar : Mads Mikkelsen
Crédits : Janus (avatar) + Copyright (c) BANGERZ (Signature)


» ID Card
Emploi: Psychiatre
Relationship:


MessageSujet: Re: Magret ~ PV: Cedric Law   Dim 15 Déc - 12:01

Hannibal sourit en remarquant que l'un des invités connaissait aussi bien le saké qu'il avait servi et ce genre de tradition, il y avait un je ne sais quoi d'intrigant chez ces invités mais c'était assez plaisant à observer et il pourrait en apprendre plus sur Cedric Law au cours de la soirée.

La question d'Hannibal fut suivie d'une réponse plus que satisfaisante mais aussi par des informations troublantes, des détails étonnants et véritablement inattendus. Des fantômes du passé s'élevant dans l'atmosphère et qui hurlent dans les synapses du psychiatre. Mischa, le relais de chasse, les perles au cochon, Grutas, les chaînes, la guerre, la haine, la faim, le chant, la mort...
La bouilloire placée sur le feu et la petite voix criant alors qu'il se faisait assommer " Hanniba' ! ". Quand il s'était réveillé, le repas était prêt et elle n'était plus la. Il avait tué Grutas et avait mis fin à l'enfer mais aujourd'hui, les fantômes revenaient apparemment.


-Vous croyez que le frangin de la madame est toujours vivant ?


- Peut-être, on peut difficilement savoir. L'amnésie est bien souvent cruelle et n'aide pas dans ce genre de recherches.


Il avala une gorgée de saké. Son sourire avait disparu mais son ton était véritablement calme et posé. Il avait dit ça du point de vue du psychiatre méthodique qui connaît bien son métier.


Il termina son saké et entendit la remarque d'une des jeunes femmes qui accompagnait Cedric. Il sortit le mouchoir en soie blanche de la poche extérieure de sa veste et le tendit à Cedric pour qu'il puisse stopper le saignement. Hannibal indiqua la direction de la salle de bain à Cedric pour qu'il revienne ensuite quand il sera un peu plus disposé. 

Il se rendit à la cuisine et sortit les assiettes du four où il les avait maintenu à bonne température. Il les ramena trois par trois puis les déposa devant ses invités avec grâce, se servant en dernier.

- La recette me vient d'un chef français que j'ai rencontré. Magret de canard arrosé au miel et accompagné d'un gratin de pommes de terre maison.

Il refit encore un aller retour et revint avec une bouteille de Cabernet Sauvignon de 1995. Un vin rouge s'accordant particulièrement bien avec un magret de canard au miel. Hannibal déboucha la bouteille et servit les invités qui en voulaient bien, les autres avaient un pichet d'eau fraîche à leur disposition. 

Hannibal s'assit en bout de table et leva son verre.

- Je suis heureux d'avoir fait votre connaissance et j'espère que ce dîner saura être à votre goût. Bon appétit.

Le dîner pouvait commencer et Hannibal était déjà prêt à savourer la chair de Chuck et Sergio qu'il avait adroitement préparé. Ils feraient de très bons canards ce soir...

_________________

The Devil is in the Details

 
Revenir en haut Aller en bas
Cedric Law
avatar

Messages : 349
Avatar : David Tennant
Crédits : Akuma


» ID Card
Emploi: Romancier
Relationship:


MessageSujet: Re: Magret ~ PV: Cedric Law   Dim 15 Déc - 13:51

Tandis qu'Hannibal se rend à la cuisine, intéressons-nous cette fois-ci à l'autre protagoniste principal de la soirée; oui Cedric a enfin droit à son heure de gloire...ou pas...
(Cedric: Je te hais.)
(Shitsuji: Les personnages ne sont pas censés interrompre la narratrice pour le moment.)
Enfin un qui a compris quelque chose...
 
Bref...
 
Cedric s'était enfermé dans la salle de bains.
Qu'est-ce qui pouvait bien lui arriver cette fois ? Le jeune romancier se regarda dans le miroir, le mouchoir que lui a prêté Hannibal était maintenant imbibé de sang. Aïe...
Le jeune homme frissonna. Etait-ce lui ou bien il faisait froid ? Il ne savait quoi penser avec toutes ces hallucinations, ses hantises...

 
-Je suis assurément fou... murmura t-il pour lui-même.
 
Il ne prêta pas attention au sang qui se déversait dans le lavabo à place de l'eau, bien conscient qu'il était encore victime de ses visions ensanglantées et qu'il ne s'agissait en réalité que du liquide transparent et inoffensif. Il ne prêta pas non plus attention à cette face livide dans le miroir, prêt de lui, visage effrayant, un de ses cauchemars qui le tourmentait. Le fantôme de son père qui le rabaissait sans cesse dans ses souvenirs traumatisants de son enfance gâchée.

 
-Disparais, tu n'es qu'une hallucination !
 
Son saignement s'était arrêté et il avait fini de se nettoyer. Seul le mouchoir du psychiatre était rouge de sang.
Il se rendit auprès de ses compagnons, déjà installés, et rendit le mouchoir à son propriétaire.

 
-Je suis désolé.
 
Tous levèrent leur verre de vin; à part Ai qui avait son verre d'eau.
 
- Je suis heureux d'avoir fait votre connaissance et j'espère que ce dîner saura être à votre goût. Bon appétit.

Juno s'exclama que le magret avait l'air appétissant, tandis qu'Anna fit remarquer que les assiettes étaient bien présentées. Cedric était resté discret, il n'était pas ailleurs mais n'avait rien dit.
 
-Nous sommes tous très heureux d'être avec vous ce soir monsieur Lecter; vous êtes un homme bien aimable. Oserais-je vous demander le nom de ce chef français ?
 
-Si ça se trouve, c'est peut-être cet Anatole dont tu ne cesses de vanter les qualités et la cuisine, Uragiri !
 
Shitsuji tiqua à l'annonce de son prénom mais se ressaisit bien vite en souriant.
Uragiri Nise. Voilà comment il s'appelait, le majordome diabolique aux yeux de thé.
Uragiri Nise. Un nom bien particulier dans son cas, et il se demandait bien pourquoi ses parents l'avaient appelé ainsi et surtout, pourquoi son nom de famille était aussi...peu glorieux.
Uragiri Nise. Trahison et mensonge. Voilà ce que son nom voulait littéralement dire.
Uragiri pour la trahison, Nise pour le mensonge.
Décidément, il n'était pas gâté; alors seul Shitsuji restait son nom préféré. Majordome. Voilà ce qu'il était depuis longtemps. Un majordome, un domestique au service de la famille Akumu, mais aussi de Cedric après avoir scellé leur pacte de manière tout à fait...spéciale. Deux nuits torrides dans laquelle le jeune romancier n'a pu résisté bien longtemps aux assauts de baisers et de caresses du majordome aux yeux de thé.
(Cedric: Pas de détails, merci !)
(Shitsuji: Elle n'a pas donné les détails les plus croustillants...)
(Cedric: On s'en passera bien !)
Stop aux interventions intempestives ! Merci bien...
 
La petite Ai, du haut de ses trois ans avait commencé à manger un tout petit morceau du magret de canard avant de faire une drôle de tête.

 
-...dirait-on que la petite n'aime pas cela apparemment...
 
-Shitsuji san ! Sore wa ahirude wanai, papa niku taberu yō ni miemasu!  (Shitsuji san ! C'est pas du canard, on dirait de la viande comme papa en mange !)
 
Juno et Anna ne comprenant pas le japonais, seuls le majordome et Cedric comprirent ce que la petite disait.
De la viande comme papa en mange...comme Kagi en mange...
Cedric regarda Ai puis Shitsuji, les yeux agrandis sous le coup de la surprise.
Le jeune romancier savait une chose horrible sur cet homme aux longs cheveux gris: il était cannibale. Est-ce que le psychiatre aussi, ou bien Ai confondait ou voulait-elle faire son intéressante ?
Cedric ne croyait pas aux coïncidences mais...arf ! Ce n'était qu'un simple détail et Ai était encore bien petite pour savoir quoique ce soit...à moins que...
Non...Cedric s'en fichait bien.

 
-J'ignore si vous avez chassé cette viande vous-même monsieur Lecter, mais je crois que les canards auraient dû s'envoler plus vite; redoutable comme vous devez l'être à la chasse...
 
Sous-entendu, Shitsuji sait et a de forts soupçons concernant le psychiatre.
A ceux qui répondront qu'il n'est pas normal qu'ils devinent le régime alimentaire du docteur Lecter, moi je vous réponds juste: Vous parlez d'une famille yakuza tarée dont les occupations sont hors normes et peu saines, et tout à fait illégales, dont certains membres de la famille sont eux-mêmes cannibales; vous vous attendiez à quoi, franchement ?
Et puis...eux-mêmes criminels, ils n'iraient pas alerter la police; vous ne vous imaginez pas à quel point ces gens ont connu tellement de tarés dans leur vie, alors un cannibale de plus ou de moins...
 
Ai regardait maintenant le psychiatre.

 
- Anata wa otōsan ni nite iru to wa? (Est-ce que tu es comme papa ?)
 
De la viande humaine dans son assiette...Cedric haussa les épaules.
Si c'était bien le cas, ça ne serait pas la première fois...
 
****

 
Cedric regardait sa brochette avec effarement. Etait-ce bien vrai ce que racontait l'homme en face de lui ?

 
-Hi hi hi hi ! Un problème Cedric-kun ? Hi hi hi hi !
 
-Qu'avez-vous dit à propos de cette...viande ?!
 
-Promis Cedric-kun, ce n'est absolument pas quelqu'un que vous connaissez. Hi hi hi hi !
 
-Vous m'avez fait mangé..de...la viande...humaine...?!
 
-C'est une viande comme une autre. Hi hi hi hi !
Revenir en haut Aller en bas
Hannibal Lecter
avatar
Chesapeake Ripper
~ Dandy cannibale ~
Chesapeake Ripper~ Dandy cannibale ~

Messages : 353
Avatar : Mads Mikkelsen
Crédits : Janus (avatar) + Copyright (c) BANGERZ (Signature)


» ID Card
Emploi: Psychiatre
Relationship:


MessageSujet: Re: Magret ~ PV: Cedric Law   Lun 16 Déc - 9:30

-Nous sommes tous très heureux d'être avec vous ce soir monsieur Lecter; vous êtes un homme bien aimable. Oserais-je vous demander le nom de ce chef français ?

-Si ça se trouve, c'est peut-être cet Anatole dont tu ne cesses de vanter les qualités et la cuisine, Uragiri !

Hannibal trouva le nom familier à l'instant mais ce n'était pas ce cuisinier la qui lui avait soufflé la recette du magret de canard au miel. Hannibal avala une gorgée du liquide rougeoyant dans son verre avant de répondre.

- Ce chef s'appelle Jean-Baptiste Grangé, il exerce encore dans un bon petit restaurant appelé les sept plats au Mans mais je l'ai croisé il y a quelques années à Baltimore.

Hannibal commença à découper un morceau de la viande avec son couteau et la piqua de sa fourchette avant de l'engloutir. Il ne s'était pas trompé, Sergio faisait un bon canard et n'aurait plus à se plaindre d'avoir une trop grande gueule. N'est-ce pas le comble pour un futur canard ?
Hannibal remarqua soudainement que quelque-chose d'étrange se produisait avec la petite fille. Pourquoi elle ?

-...dirait-on que la petite n'aime pas cela apparemment...

-Shitsuji san ! Sore wa ahirude wanai, papa niku taberu yō ni miemasu!  (Shitsuji san ! C'est pas du canard, on dirait de la viande comme papa en mange !)


Le psychiatre avait compris ce qu'il se passait mais il aurait bien mis en doute sa connaissance du japonais, mettant cela sur le compte d'une erreur de compréhension. Non ce n'était pas le cas, il avait bien compris. Le temps qu'elle s'adresse à Shitsuji, il ne dit rien et attendit en espérant qu'un scandale n'éclaterait pas maintenant. Il aurait du mal à dissimuler autant de cadavres s'il devait agir...


-J'ignore si vous avez chassé cette viande vous-même monsieur Lecter, mais je crois que les canards auraient dû s'envoler plus vite; redoutable comme vous devez l'être à la chasse...


Le cannibale démasqué sourit franchement comme pour maintenir le jeu mystérieux entre eux. Il y avait quelque-chose d'étrange derrière eux aussi mais chacun continuerait à porter son masque ce soir. 

Il sentait le regard de la petite fille posé sur lui, elle était intriguée mais Hannibal ne pouvait s'empêcher d'admirer la finesse du palais de la petite fille. D'autres mangeaient sans faire attention. D'ailleurs, une personne lambda ne ferait pas la différence en venant chez Hannibal mais eux, ils étaient à part.

- Anata wa otōsan ni nite iru to wa? (Est-ce que tu es comme papa ?)


- Watashi wa anata no chichioya o shiranai ga, soreha konomi no otoko to shite watashiniha omoeru. (Je ne connais pas votre père mais il m'apparaît comme étant un homme de goût.)


Il les tuerait si jamais il représentait une menace. Il ne les massacrerait pas trop. Contrairement à d'autres, il a du respect pour la nourriture. Il demeurait stoïque et avala encore une gorgée de vin en continuant de manger.

_________________

The Devil is in the Details

 
Revenir en haut Aller en bas
Cedric Law
avatar

Messages : 349
Avatar : David Tennant
Crédits : Akuma


» ID Card
Emploi: Romancier
Relationship:


MessageSujet: Re: Magret ~ PV: Cedric Law   Lun 23 Déc - 12:29

Le message était passé, Shitsuji observa le sourire franc de leur hôte cannibale; ils seraient trois à porter leur masque ce soir. Seules les trois filles ne le feraient pas, Juno et Anna, pures innocentes qui n'étaient au courant de rien, et la petite fille qui malgré son très jeune âge ne dirait rien.
Après tout, son père était un yakuza taré...Ils avaient donc les mêmes gênes quelque part, ou bien les mêmes goûts...en principe. La gamine était intriguée par le docteur Lecter; c'est qu'elle en voyait bien peu, des gens comme son père, mangeant de la chair humaine.


- Watashi wa anata no chichioya o shiranai ga, soreha konomi no otoko to shite watashiniha omoeru. (Je ne connais pas votre père mais il m'apparaît comme étant un homme de goût.)

Grand regard surpris de la part d'Ai avant de se transformer en regard apeuré et presque dégoûté.
 
-Aji no otoko? Shitsuji san, shinshi wa otōsan ga tabetai! (Homme de goût ? Shitsuji san, le monsieur veut manger papa !
 
Juno et Anna jetèrent un bref coup d'œil vers Ai, haussèrent toutes deux en même temps un sourcil surpris. Elles ne comprenaient rien au japonais et se demandaient bien ce qui se passait. Toutes deux semblaient inquiètes jusqu'à ce que Shitsuji finisse par avaler un morceau de "canard" qu'il était en train déguster avant de rire franchement disant à la petite:
 
- Gokai Ai-sama! Kare ga taberu baai demo, kare wa yuiitsu no yo~tsu ni narudarou! (Mauvais interprétation Ai sama ! Quand bien même il voudrait le manger, il ne ferait que s'intoxiquer !)
 
Cedric acquiesça brièvement la tête et regarda son assiette. Il hésita à renouveler l'expérience de manger de la chair humaine mais...Il ne devait pas inquiéter ni Juno ni Anna.
 
-Tout va bien Cedric ?
 
-Je vais bien oui...je crois...
 
La jeune femme avait posé sa main fine et douce sur celle du jeune romancier comme pour lui dire "Si tu as un problème, je suis là, fais-moi confiance."
Cedric en parut troublé et se mit légèrement à rougir. Il était amoureux d'elle mais ne semblait pas le remarquer; et il ne faisait rien pour le lui faire sous-entendre par le même temps. Beaucoup ont été les moments où il avait eu envie de l'embrasser, de la prendre dans ses bras, mais jamais il n'avait osé. Et il profitait de tous ces moments où la jeune femme avait parfois besoin d'être consolée pour la prendre dans ses bras sans laisser sous-entendre qu'elle l'attirait. Que pourrait-il bien penser ?
Bref...ne tergiversons pas trop et revenons au dîner.
 
Juno fit gentiment remarquer que le canard était excellent et qu'il avait un petit goût unique sortant de l'ordinaire.

 
-En fait, tu n'en as jamais mangé, voilà pourquoi.
 
-J'ai le droit de dire qu'il est bon, n'est-ce pas ?
 
-Z'est bon, mais z'arrive pas à tout couper...
 
Shitsuji était malheureusement trop loin d'Ai pour l'aider.
 
-Je fais très mal mon rôle mademoiselle Ai sama, veuillez m'excuser; d'ordinaire c'est moi qui coupe votre viande. Quelqu'un de plus proche pourrait-elle l'aider je vous prie ? A moins que je ne puisse me lever moi-même sans paraître impoli...
 
Les deux personnes les plus proches de la petite fille étant Juno et Hannibal, la petite fille se tourna automatiquement vers la jeune femme.
 
-Attends, je vais t'aider...
 
-Arigatô Juno-chan !
 
La jeune femme rousse lui sourit.
 
-Je fais, décidément, un très, mais vraiment, très mauvais majordome ce soir...
 
-Kagi n'aura pas à être au courant...
 
-Kagi ? Oh ! Ce ne serait pas ce comédien un peu fou et excentrique dont vous aviez parlé tout à l'heure, dans la voiture ? Celui qui se prend littéralement pour son personnage pour mieux rentrer dans le rôle de ce parrain yakuza complètement cinglé, aux manières étranges et à son goût pour la chair humaine ?
 
-Et qui se trimballe avec une faux dans les rues de la ville ?
 
-Oui, c'est lui.
 
-Je suis effectivement son humble majordome, qui ce soir, se devait de garder sa plus jeune fille tout en rendant service à vous mesdemoiselles et monsieur Law.
 
-Tu n'étais pas obligé d'accepter.
 
-Je suis un diable de serviteur à votre service depuis que nous avons conclu notre pacte monsieur Law, souvenez-vous en...
 
Mais que de sous-entendus...
Kagi est officiellement un comédien fou et excentrique se prenant soi-disant tellement au jeu de son personnage qu'il finit par le devenir pour mieux s'imprégner de son caractère. Officieusement, le personnage, c'est lui et réellement lui. Mais on évite de dévoiler la vérité aux innocentes personnes; peut-être que le docteur Lecter se doute que le Kagi comédien n'est qu'une façade pour cacher aux gens sa véritable nature.

 
-Ein Männlein steht im Walde ganz still und stumm...
 
Petit regard surpris de Cedric.
 
-Ze zuis partie voir quelqu'un avec grand frère à l'hôpital, et la madame amnésique chantait za...
Revenir en haut Aller en bas
Hannibal Lecter
avatar
Chesapeake Ripper
~ Dandy cannibale ~
Chesapeake Ripper~ Dandy cannibale ~

Messages : 353
Avatar : Mads Mikkelsen
Crédits : Janus (avatar) + Copyright (c) BANGERZ (Signature)


» ID Card
Emploi: Psychiatre
Relationship:


MessageSujet: Re: Magret ~ PV: Cedric Law   Jeu 26 Déc - 17:32

Hannibal avala une gorgée de vin en écoutant le majordome s'entretenir avec la jeune fille troublée. Que faire ? Il ne pouvait pas tuer autant de personnes sans attirer l'intention. Il continua de manger comme si de rien n'était en les observant discuter et en attendant le bon moment pour se joindre à la conversation.

-Tout va bien Cedric ?
 
-Je vais bien oui...je crois...


Le courant semblait passer entre ces deux-la même si elle ne semblait pas se rendre compte de l'attraction que pouvait ressentir Cedric vis-à-vis de sa personne. Hannibal se plaçait en observateur curieux des relations humaines. C'était bien sûr l'animal le plus intéressant qui existe plus que n'importe quel autre mammifère.
Hannibal entendit le compliment de Juno sur la viande et se mit à sourire.

- Je suis content que cela vous plaise, revenez dîner à l'occasion si vous le désirez.

Le sourire charmeur d'Hannibal Lecter était celui du maître de maison qui souhaitait la bienvenue à ceux qui voulaient bien manger en sa compagnie. Il n'avait jamais fait de mal aux amateurs d'un bon dîner. Hannibal repensait a quelques anciennes recettes qu'il pourrait toujours resservir à ses invités.
Quand il revint à lui, il les entendit parler d'un étrange comédien mais ça n'attira pas l'attention du psychiatre plus que ça. Le chant de la petite fille par contre...

Hannibal était de nouveau transporté sur les routes de Lituanie et entendait la voix de sa mère en train de chanter cette comptine en allemand à sa fille. Le père d'Hannibal et de Mischa voyait d'un mauvais œil une chanson en allemand comme il avait vécu la guerre mais c'était toujours mieux que chanter l'Internationale. Le brouhaha disgracieux des canons n'était pas l'accompagnement le plus doux pour la voix tranquille de madame Lecter.

-Ze zuis partie voir quelqu'un avec grand frère à l'hôpital, et la madame amnésique chantait za...

Hannibal revint à la conversation de cette manière, il irait faire un tour à l'hôpital quand il en aurait l'occasion. Tout ceci l'intriguait malgré tout...
Il se tourna vers Juno comme pour changer de sujet.

- Dites-moi, je suis assez curieux mais comment avez-vous connu Cedric ?

_________________

The Devil is in the Details

 
Revenir en haut Aller en bas
Cedric Law
avatar

Messages : 349
Avatar : David Tennant
Crédits : Akuma


» ID Card
Emploi: Romancier
Relationship:


MessageSujet: Re: Magret ~ PV: Cedric Law   Ven 27 Déc - 11:22

Le docteur Lecter s'était tourné vers Juno comme pour changer de sujet; est-ce que le fait qu'Ai se mette à chanter cet air en allemand l'avait "réveille" ? Car il semblait ne pas trop s'intéresser à la discussion concernant Kagi.

- Dites-moi, je suis assez curieux mais comment avez-vous connu Cedric ?
 
-Je suis tombée dans ses bras le jour où il a aménagé dans l'appartement en face du nôtre ! s'exclama la jeune femme à la chevelure de feu tout en souriant.
 
Anna émit un petit rire cristallin alors qu'elle se remémorait ce fait, tandis que Cedric sourit un peu, faiblement.
 
****

 
Juno regarda vers l'extérieur, soulevant un pan du rideau de la cuisine, couleur bleu se mariant à merveille avec les murs immaculés. Elle observait, curieuse, cet homme séduisant jetant un coup d'œil à l'immeuble avant de s'y aventurer avec sa valise.

 
-Anna ! Y a un gars super sexy qui vient d'entrer dans l'immeuble avec sa valise, c'est peut-être lui notre nouveau voisin !
 
La jeune femme était enjouée et était sortie de la cuisine en courant - avec ses petits talons rouges vifs - et avait subitement attrapé son amie qui lisait le journal de la télé confortablement assise dans le grand fauteuil rose pâle.
Puis Juno ouvrit précipitamment la porte de leur appartement et s'était précipité dans les escaliers, toujours tenant Anna par le bras - et tenant toujours son journal - qu'elle lâcha quand elle entendit le jeune homme monter les escaliers. Juno se précipita à sa rencontre et à ce moment-là qu'elle tenta de se rattraper à la rambarde, avant de glisser et de tomber...dans les bras de Cedric qui venait de la rattraper d'une main, la collant contre elle et ne chutant pas vers l'arrière malgré le choc qu'il venait de se prendre.
Le jeune romancier avait maintenant une belle jeune femme rousse collé contre lui, et il tenait toujours sa valise noire. Et puis, il vit la mine inquiète d'une autre jeune femme qui descendant les escaliers. Une magnifique brune aux yeux si adorables ! Magnifique !...malgré le fait qu'elle portait un énorme pull blanc cachant probablement ses belles courbes, contrairement à la rousse qui portait un minishort en jean et un décolleté rouge et qu'elle s'était couverte avec seulement une petite veste en cuir rouge également.

 
-Salut ! Moi c'est Juno Storm, et voici ma colocataire et meilleure amie d'enfance Anna Curian !
 
Juno ne semblait pas vouloir partir de ses bras et s'était encore plus collé à lui, ce qui rendait les choses un peu difficile pour le jeune homme qui lui souhaitait simplement qu'elle le lâche; bon ok, elle était pas mal tout de même, mais c'en était un peu dérangeant, ce regard qu'elle avait.
 
-Bonjour mesdemoiselles...Je m'appelle Cedric. Law. J'emménage dans un appartement au premier...
 
-Kyah ! Cedric Law, le romancier ! On a lu tous vos bouquins et on est trop faaaans !!!! Et en plus vous être notre voisin de palier, trop claaaaasse !!!
 
Anna avait rougi et sourit timidement, tandis que Juno avait purement et simplement embrassé le jeune romancier, tellement surpris qu'il n'avait pas réagi au baiser volé.
 
****

 
-Juno est très...démonstrative...
 
-Désolée, mais t'es trop sexy !
 
Cedric rougit, gêné.
Juno et Anna avaient toutes deux raconté la scène.

 
-Oh ! Et au fait, Uragiri et Cedric, comment vous vous êtes rencontrés tous les deux ?
 
-...longue histoire...
 
-Beddo no naka. (Dans son lit.) dit Shitsuji en souriant mystérieusement.
 
-Ce qui veut dire ?
 
-Longue histoire !
 
-C'est Kagi san...sama qui m'avait contacté pour que j'écrive un bouquin sur son personnage de théâtre; j'ai accepté et j'ai rencontré Uragiri de cette manière, pour avoir quelques informations.
 
-Watashi wa beddo no mae ni gōmon. (Je l'ai torturé au lit avant.)
 
Sourire inexpressif de Shitsuji et regard de Cedric qui semblait dire "Mais tu vas arrêter ?!", tandis que Juno demandait la signification de sa phrase.
 
-Que c'était ainsi que nous nous sommes rencontrés.
 
...no comments...
Revenir en haut Aller en bas
Hannibal Lecter
avatar
Chesapeake Ripper
~ Dandy cannibale ~
Chesapeake Ripper~ Dandy cannibale ~

Messages : 353
Avatar : Mads Mikkelsen
Crédits : Janus (avatar) + Copyright (c) BANGERZ (Signature)


» ID Card
Emploi: Psychiatre
Relationship:


MessageSujet: Re: Magret ~ PV: Cedric Law   Dim 5 Jan - 11:00

L'anecdote de Juno fit légèrement sourire Hannibal qui ravala une gorgée de vin. Ces deux femmes touchaient Cedric mais il était évident que le jeune homme était plus touché par l'une d'entre elles et à un observateur attentif, il apparaissait comme évident pour Hannibal qu'un certain courant passait malgré les on dit.

-Oh ! Et au fait, Uragiri et Cedric, comment vous vous êtes rencontrés tous les deux ?
 
-...longue histoire...
 
-Beddo no naka. (Dans son lit.)


Voila qui était intéressant...

Hannibal Lecter se retint de rire doucement mais son sourire de prédateur venait de s'élargir alors qu'un rayon rougeoyant avait traversé avec la lumière les yeux havane du psychiatre. N'importe qui aurait cru à une lueur démoniaque, certaines victimes avaient déjà vu cette lueur mais ce fut leur dernière vision de l'humanité avant de sentir un couteau pourfendre leur chair.

-Ce qui veut dire ?
 
-Longue histoire !
 
-C'est Kagi san...sama qui m'avait contacté pour que j'écrive un bouquin sur son personnage de théâtre; j'ai accepté et j'ai rencontré Uragiri de cette manière, pour avoir quelques informations.
 
-Watashi wa beddo no mae ni gōmon. (Je l'ai torturé au lit avant.)


Ce Shitsuji était réellement intéressant presque autant que Cedric Law. Il n'était plus tellement surpris que Cedric Law perde le contrôle de son esprit régulièrement. Shitsuji n'en était sûrement pas la cause mais il avait contribué à maintenir Cedric dans cet état d'instabilité mentale.

Cela plaisait à Hannibal. Il continuerait à observer Cedric Law et si jamais l'homme se mettait à tuer, le tueur imitateur trouverait un nouveau moyen de brouiller ses pistes. Le FBI ne parviendrait pas à débusquer Hannibal Lecter ainsi car depuis qu'il imitait les modus operandi, il était à l'abri. Quand il était encore l'éventreur du Chesapeake, une femme avait failli le débusquer mais il s'était occupé de son cas et maintenant, il était devenu plus redoutable.

- C'est une histoire apparemment très intéressante. C'est toujours un peu le cas quand des génies se rencontrent. Vous êtes un homme de théâtre Shitsuji-san ?

Hannibal venait de finir son assiette et regarda la table, attendant que les derniers aient fini pour aller préparer le dessert. Ils avaient le temps de discuter...

_________________

The Devil is in the Details

 
Revenir en haut Aller en bas
Cedric Law
avatar

Messages : 349
Avatar : David Tennant
Crédits : Akuma


» ID Card
Emploi: Romancier
Relationship:


MessageSujet: Re: Magret ~ PV: Cedric Law   Dim 5 Jan - 11:59

- C'est une histoire apparemment très intéressante. C'est toujours un peu le cas quand des génies se rencontrent. Vous êtes un homme de théâtre Shitsuji-san ?

Shitsuji avait fini son assiette, tout comme les autres, à part la petite Ai qui avait encore du mal à finir; appétit de moineau, ou de "pioupiou" comme elle le dirait elle-même.
Le majordome se tourna vers Hannibal, sourire aux lèvres et répondit sur un ton sibyllin.

 
-Allons monsieur Lecter, moi, humble majordome, homme de théâtre ? Je ne suis qu'un diable de majordome.
 
-Katorarī o motsu hitobito o korosu! (Qui tue des gens avec des couverts !)
 
Grand sourire amical de Shitsuji qui était pourtant un des plus inquiétants, mais ne menaçait pas; bien que l'on pouvait confondre ses intentions entre la menace et la simple taquinerie.
C'est qu'Uragiri est un Akumu, et un Akumu a un peu de mal avec la mesure.

 
-Qui sait ? Peut-être qu'un jour vous verrez monsieur Akumu à l'œuvre.
 
-Papou !!!!
 
-Allons mademoiselle Ai, finissez donc votre assiette je vous prie; ce magret est pourtant bien excellent n'est-ce pas ?
 
-Appétit de pioupiou...
 
-Vous savez bien que votre père n'aime pas lorsque vous ne finissez pas votre assiette, surtout si vous êtes invitée.
 
-Tu lui dirais ? Traître !
 
-Watashi no namae wa Uragiri Nise desu. (Mon nom est Uragiri Nise.)
 
Uragiri, traduction littérale: traîtrise.
Nise, traduction littérale: mensonge.
 
Il détestait cette identité mais il n'avait pas le choix; c'était là son nom choisi par ses parents.
En Asie, on dit que les noms choisis influent sur la destinée ou bien le caractère de l'enfant. Espérons que pour Shitsuji il en soit autrement, quoique...
 
La petite semblait maintenant bouder.
 
Juno reprit la parole, histoire de détendre l'atmosphère qui lui paraissait tendue entre la petite Ai et le majordome démoniaque.

 
-Et sinon Anna, tu en es où dans tes copies ?
 
-Oh ! Eh bien mes élèves sont assez peu nombreux cette année, ce qui me permet de les prendre en charge niveau scolaire si jamais ils ont des difficultés.
 
-Elle est prof.
 
-D'Histoire des Arts, n'est-ce pas ?
 
-Cedric vient toujours me demander diverses informations si jamais il en a besoin pour ses bouquins.
 
-Et il en profite aussi pour nous mater dès le matin quand on est encore en nuisette et petite culotte ! 'fin surtout Anna...
 
Grand sourire amusé de Shitsuji qui ne se retint pas de rire doucement, regard blasé d'Ai et regard surpris et gêné de Cedric et d'Anna envers Juno.
Ces deux derniers dirent alors en même temps "Quoi ?!".

 
-Je plaisantais !...mais ça me déplairait pas que t'en profites un peu...
 
Très grand regard ultra gêné de Cedric.
 
-...on peut changer de sujet ?
 
-Ok ! T'es en couple ?
 
-...non.
 
-Hai ! (Oui !)
 
-Gné ?
 
-Et vous monsieur Lecter, que faites-vous dans la vie ?! demanda précipitamment Anna pour sortir Cedric de cette impasse.
Revenir en haut Aller en bas
Hannibal Lecter
avatar
Chesapeake Ripper
~ Dandy cannibale ~
Chesapeake Ripper~ Dandy cannibale ~

Messages : 353
Avatar : Mads Mikkelsen
Crédits : Janus (avatar) + Copyright (c) BANGERZ (Signature)


» ID Card
Emploi: Psychiatre
Relationship:


MessageSujet: Re: Magret ~ PV: Cedric Law   Mar 7 Jan - 14:07

Hannibal avait remarqué que la petite avait du mal à terminer mais ça, il ne pouvait l'en blâmer. Beaucoup d'enfants étaient comme ça et c'était tout naturel, ça ne faisait pas partie des choses qui pouvaient agacer le psychiatre cannibale. Le temps qu'ils continuent de discuter, Hannibal Lecter s'était levé et récupérait leurs assiettes et leurs couverts pour les ramener à la cuisine. Ils allaient pouvoir goûter au dessert à présent.

Hannibal déposa les assiettes dans le lavabo à la cuisine, il se chargerait de la vaisselle ensuite comme il n'avait pas confiance en un lave-vaisselles. Il rangea les deux feuillets de recettes dans la petite boîte noire où il classait toutes ses recettes et sortit une à une du grand frigo les assiettes du dessert. Pour finir délicatement, un mille-feuilles léger aux fraises des bois et au chocolat posé sur une mousse au chocolat parfumé à la menthe. Arrivé à la mousse au chocolat, le mélange de chocolat mentholé laissait un goût frais en bouche. Ce dessert devrait satisfaire ses invités, il avait rarement déçu ses convives.

Hannibal revint dans la salle à manger et déposa les assiettes devant chaque personne déposant son assiette en dernier et se rasseyant.

-...on peut changer de sujet ?
 
-Ok ! T'es en couple ?
 
-...non.
 
-Hai ! (Oui !)
 
-Gné ?
 
-Et vous monsieur Lecter, que faites-vous dans la vie ?!


- Je suis psychiatre, je tiens mon propre cabinet ici à Baltimore. Je soigne les esprits, ça se résume aussi simplement.


Il regarda très sérieusement Anna en répondant à la question puis se remit à sourire en présentant le dessert.

- Mille-feuilles de fraises des bois accompagné d'une mousse au chocolat et à la menthe, j'espère que ceci vous plaira. Quelqu'un voudra un café ensuite ?

Hannibal Lecter avait commencé à goûter une fraise en l'attrapant au bout de sa cuiller, celles du marché de Baltimore étaient bonnes. Ai ne trouverait sûrement rien à redire car ce n'était qu'un simple dessert, pas de composant humain. Hannibal avait déjà utilisé de la graisse de ses victimes pour des gâteaux ou encore pour donner l'illusion du beurre à une certaine température.
Hannibal pensait avoir appris des choses intéressantes lors de ce dîner et qui pourraient sûrement être utiles à l'avenir dans la relation qu'il entretiendrait avec Cedric. Il se devait d'être aussi adroit que d'habitude...

_________________

The Devil is in the Details

 
Revenir en haut Aller en bas
Cedric Law
avatar

Messages : 349
Avatar : David Tennant
Crédits : Akuma


» ID Card
Emploi: Romancier
Relationship:


MessageSujet: Re: Magret ~ PV: Cedric Law   Mar 7 Jan - 19:07

- Je suis psychiatre, je tiens mon propre cabinet ici à Baltimore. Je soigne les esprits, ça se résume aussi simplement.

Le regard très sérieux d'Anna fit un peu froid dans le dos à la jeune femme mais son visage ne changea pas; elle avait toujours la mine d'une femme timide un peu effacée, qui tentait d'aider Cedric à sortir de la gêne dans laquelle il semblait se trouver.
Anna commençait à se sentir mal à l'aise avec lui. Mais pourquoi ?
Juno continuait toujours à sourire mais vit le malaise de son amie, sans se rendre compte de son origine.
Shitsuji et Cedric l'aperçurent et le majordome fronça légèrement les sourcils un trop fugace instant pour que quiconque puisse voir qu'il savait que quelque chose n'allait pas.
 
Juzo san m'a déjà fait part de ce malaise qu'il avait ressenti en regardant cet homme mais il en ignorait la raison. Idem j'ignore totalement pourquoi Anna san se sent mal en sa présence; quant à moi je n'ai rien noté de particulier chez cette personne hormis qu'il soit cannibale. Peut être dangereux; mais des hommes comme lui il me semble en avoir déjà croisé dans ma carrière. Reste à savoir s'il a l'intention de nous faire du mal ce soir.
 
Cedric n'afficha rien d'autre qu'un regard inexpressif.
 
Ai loucha sur le dessert. Oh ! Que cela avait l'air appétissant; la petite semblait ravie. Pendant le dîner, elle avait posé son nounours sur ses genoux, lui caressant la tête de temps en temps.
Et son couteau en plastique également - cette petite est pas normale.
D'ailleurs Ai fut la première à avaler une fraise. Qu'est-ce que c'était bon !


- Mille-feuilles de fraises des bois accompagné d'une mousse au chocolat et à la menthe, j'espère que ceci vous plaira. Quelqu'un voudra un café ensuite ?

Shitsuji fut le premier à réagir en se levant d'un seul coup.
 
-Non ! Mademoiselle Ai, vous êtes allergique aux fraises des bois !!!!
 
Ah oui, c'était bien vrai. Par réflexe Ai recracha sa - petite - bouchée sur le côté. Sauf que le côté, incluait une personne.
Oups...

 
-Gomen nasaiiiii !!!!! s'exclama la petite en pleurant d'un coup.
 
(Cedric: Et sinon à part ça, quand est-ce que je tue quelqu'un ?
Perkins: Selon le scénario, pas tout de suite.
Cedric: Mais ! Je veux tuer ! On me voit pas beaucoup là, je sers à rien !)
Mais tu ne sers à rien !
(Cedric:...je me sens aimé !
Perkins: Je croyais qu'il fallait ménager les personnages ayant quelques problèmes dans leur tête; c'est ce que tu avais dit non ?)
Oui.
(Perkins: Bon alors !)
La flemme de le ménager.
(Perkins:...ça y est, il est parti pleurer.)
Tant pis pour lui.
(Perkins: Sinon à part ça, tu trouves pas ton post un peu court ?!)
J'ai plus rien à dire d'intéressant là.
(Perkins: Ah ouais c'est vrai...)
Revenir en haut Aller en bas
Hannibal Lecter
avatar
Chesapeake Ripper
~ Dandy cannibale ~
Chesapeake Ripper~ Dandy cannibale ~

Messages : 353
Avatar : Mads Mikkelsen
Crédits : Janus (avatar) + Copyright (c) BANGERZ (Signature)


» ID Card
Emploi: Psychiatre
Relationship:


MessageSujet: Re: Magret ~ PV: Cedric Law   Jeu 9 Jan - 12:35

Hannibal remarqua que la petite fille venait de recracher la fraise sur son veston, Hannibal n'aimait pas être sali et encore moins ainsi mais si c'était un enfant, il ne pouvait le prendre mal. Elle était encore jeune donc des erreurs, elle en ferait encore mais Hannibal ne s'en offusquerait pas. Hannibal se leva doucement et enleva la veste, ne portant qu'une chemise blanche et un gilet bleu foncé. Il n'y a que la cravate rouge pourpre tachetée de motifs écarlates qui tranchait avec l'ensemble. Il tint la veste sous son épaule et regarda Ai en souriant. Il posa la main sur son épaule.

- C'est bon, je ne suis pas en colère et tes excuses sont acceptées. Je peux aller te faire autre-chose en tout cas si tu ne supportes pas les fraises des bois.

Hannibal savait que l'allergie était souvent problématique pour manger certaines choses plaisantes mais il s'estimait heureux de ne pas en avoir lui-même. Il pouvait savourer chaque chose avec délectation.

- Banana split parfumé au miel accompagnée de boules glacées à la vanille, au chocolat et au caramel. Est-ce que ça te plairait ?

Il pensa aux bananes car il se souvenait de la boisson qu'elle avait demandé en début de soirée et peut-être qu'un dessert moins raffiné mais plus enfantin serait plaisant pour une petite fille comme ça. Hannibal Lecter savait toujours s'adapter pour ce qui était la cuisine, il avait toujours au moins quelques recettes de secours en tête et qui ne mettaient pas longtemps à être préparées.

_________________

The Devil is in the Details

 
Revenir en haut Aller en bas
Cedric Law
avatar

Messages : 349
Avatar : David Tennant
Crédits : Akuma


» ID Card
Emploi: Romancier
Relationship:


MessageSujet: Re: Magret ~ PV: Cedric Law   Sam 11 Jan - 19:31

Hannibal Lecter s'était levé doucement et avait retiré sa veste qu'il tint sous son épaule tandis qu'il regardait Ai en souriant.
La petite pleurait à chaudes larmes, on aurait presque dit une fontaine - un peu comme dans les manga, si vous deviez vous représenter une image de la petiote en train de pleurer. Ai aurait voulu ne pas y être allergique et aurait aimé être moins impulsive. Papa risquait de ne pas être très content si jamais Shitsuji racontait ce qui s'était passé et elle ne voulait pas qu'il lui fasse la morale comme à son habitude.
Le psychiatre avait posé la main sur son épaule, comme pour la réconforter, mais la petite écouta ce qu'il avait dire, toujours en pleurant.


- C'est bon, je ne suis pas en colère et tes excuses sont acceptées. Je peux aller te faire autre-chose en tout cas si tu ne supportes pas les fraises des bois.

Le débit des larmes d'Ai diminua un peu mais elle pleurait toujours.
La petite se souvenait de la fois où Shitsuji l'avait emmené paniqué à l'hôpital; les fraises des bois étaient simplement le problème de son état et si on ne faisait pas quelque chose rapidement, elle allait simplement décéder. Une très grosse allergie en somme.

 
- Banana split parfumé au miel accompagnée de boules glacées à la vanille, au chocolat et au caramel. Est-ce que ça te plairait ?

La petite afficha soudainement une mine surprise, s'arrêtant de pleurer d'un seul coup bien qu'elle reniflait un peu.
Banana split ?! Non elle ne connaissait pas ce dessert.

 
-Z'est quoi un banana split ?!
 
-Y a des bananes dedans si cela répond à ta question, Ai.
 
Et le regard de la petite s'illumina; mais elle reniflait encore et ses joues étaient mouillées de larmes.
 
-Oh ! Oui alors z'il te plaît monzieur ! Les bananes c'est cool, c'est plein de potazium !
 
-Dixit le Docteur...
 
-Que deviennent Wynona et Barth au fait ?
 
-Ils songent à peut-être venir s'installer à Baltimore. Il y a moins de crimes selon eux, qu'à New York. Barth pense qu'ils seront mieux protégés s'ils viennent ici et Wynona pense qu'elle sera plus à même de pouvoir accoucher et s'occuper convenablement de ses enfants.
 
-Oh ! Et au fait, Anatole vient quand à Baltimore, il ne devait pas déjà être venu depuis au moins une semaine ?
 
-Il arrive demain normalement, ou après-demain.
 
-Monsieur Lecter, je ne sais si vous connaissez Anatole Beringer, mais je crois que vous risquez de bien vous entendre !
 
-Il n'est simplement qu'un cuisinier de haut niveau faisant de la grande cuisine.
 
-De ce que tu as dit dans la voiture, c'est bien plus que ça ! Le meilleur maître-coq d'un des meilleurs restaurants cinq étoiles au Japon tout de même ! Et puis...
 
Le reste de sa phrase resta en suspens. La petite Ai venait de tomber dans les pommes et Shitsuji s'était alors précipité vers elle.
 
-Elle a dû avaler un petit bout de fraises des bois...hum...quel déplorable majordome je fais !
 
Mais concentrons-nous sur Cedric. Sa tête lui faisait mal et il souffrait. Son souffle se fit court. Son coeur, il lui semblait qu'il allait exploser dans sa cage thoracique. Il avait besoin d'air. Il déposa la cuillère dans l'assiette dont il avait à peine entamé le contenu bien que délicieux et se massa les tempes, fermant les yeux quelques instants pour les rouvrir; son esprit et sa mémoire sombrant alors quelques instants dans un trou noir.
Lorsqu'il les rouvrit, tout ce qu'il vit, ce n'était rien d'autre que les visages horrifiés d'Anna et de Juno qui le dévisageaient et le regard surpris et inquiet de Shitsuji. Et une Ai à peine réveillée qui le regardait sans comprendre. Quant à Hannibal Lecter il n'en savait rien, il ne parvenait pas à le distinguer bien, son regard était un peu flou bien qu'il voyait les expressions sur les visages de ceux qu'il connaissait bien.
Et lui, lui il saignait du nez et un filet de sang coulait de sa bouche; et il tenait dans sa paume droite le manche d'un couteau - pris sur la table - et venait de s'entailler l'avant-bras gauche avec; alors qu'il les regardait sans comprendre.
Et il se demandait ce qu'il avait encore fait durant l'une de ses hallucinations...
Revenir en haut Aller en bas
Hannibal Lecter
avatar
Chesapeake Ripper
~ Dandy cannibale ~
Chesapeake Ripper~ Dandy cannibale ~

Messages : 353
Avatar : Mads Mikkelsen
Crédits : Janus (avatar) + Copyright (c) BANGERZ (Signature)


» ID Card
Emploi: Psychiatre
Relationship:


MessageSujet: Re: Magret ~ PV: Cedric Law   Dim 12 Jan - 15:52

-Z'est quoi un banana split ?!
 
-Y a des bananes dedans si cela répond à ta question, Ai.
 

Il sentait qu'à l'annonce d'un dessert à base de bananes, la jeune fille serait contente et allait probablement se régaler. Hannibal Lecter misait sur la gourmandise pour le coup mais il ferait en sorte que le dessert ne soit pas trop lourd pour autant pour qu'elle puisse le manger. Quand il eut l'approbation, il se rendit à la cuisine pour faire ce dessert assez rapidement. Il découpa la banane dans le sens de la longueur pour laisser une ouverture et y versa la sauce au miel, il réchauffa le tout et ajouta les trois boules glacées à l'ensemble. Le tout disposé dans une assiette un peu plus petite, il revint dans la salle à manger et la déposa devant Ai. 
Quand Hannibal se rassit, il se rendit compte qu'on venait de s'arrêter de parler car la petite Ai venait de tomber dans les pommes. Dommage se dit-il intérieurement mais il ne pouvait pas lui en vouloir. Ce que l'organisme peut être capricieux des fois. A cette pensée, il engloutit une des fraises qu'il mâcha lentement. 

L'atmosphère devint plus tendue et étrangement inquiétante quand ils remarquèrent tous le sang sur le visage de Cedric Law et le fait qu'il venait de s'entailler lui-même l'avant bras gauche avec son couteau. Hannibal ne montrait aucun signe d'inquiétude, d'horreur ou de dégoût. Il ne souriait pas mais son regard restait le même, un voile humain ne reflétant aucune expression faciale.
Hannibal décida finalement de se lever et en tenant le bras de Cedric de sa main gauche, il reprit le couteau tout doucement et le rangea. Hannibal regarda Shitsuji alors qu'il ramassait les couteaux pour les amener à la cuisine. Ils n'en avaient plus besoin, ils avaient des petites cuiller pour le dessert.

- Shitsuji san, j'imagine que vous savez comment agir lors de ces crises. Je vous prierais de commencer à faire le nécessaire. Je reviens avec du désinfectant et des bandages, je n'ai pas mieux.

Il n'avait pas bien vu la profondeur de l'entaille mais Hannibal n'avait pas de quoi le recoudre ici. Il ne pouvait que fournir le minimum. Il se rendit à la cuisine et mit les couteaux dans le lavabo où il les nettoierait ensuite. Il fouilla dans une armoire et trouva du sparadrap ainsi que du désinfectant. Il prit également une boîte d'anti-douleur, on ne sait jamais...
Il se rendit auprès de Cedric et se baissa au niveau du bras.

- Laissez moi faire.

Il dégagea bien l'avant-bras et appliqua le désinfectant. D'un clin d'oeil entendu, Hannibal espérait que Shitsuji empêcherait Cedric de trop s'agiter. Le désinfectant du Dr Lecter était un peu plus fort que la moyenne mais très efficace. Il commença à poser le bout du bandage sur la plaie puis commença à enrouler soigneusement la plaie en la serrant bien pour qu'il ne perde pas trop de sang.

- Cela fera l'affaire pour l'instant mais uniquement pour l'instant, promettez moi d'aller voir un médecin dès demain matin.

Hannibal se rassit à sa place et regarda Cedric, se demandant bien quel genre de jeu il pourrait pratiquer avec...

_________________

The Devil is in the Details

 
Revenir en haut Aller en bas
Cedric Law
avatar

Messages : 349
Avatar : David Tennant
Crédits : Akuma


» ID Card
Emploi: Romancier
Relationship:


MessageSujet: Re: Magret ~ PV: Cedric Law   Dim 12 Jan - 16:33

Cedric était dans une sorte d'état second. Il ne savait pas ce qu'il se passait, il ne savait pas quoi faire. Juno et Anna avaient l'air horrifiées et Ai qui le regardait sans comprendre, une pointe d'inquiétude dans son regard. Et Shitsuji, à ses côtés, qui s'était mis d'accord avec le docteur Lecter tandis que ce dernier avait repris le couteau des mains du romancier.
 
- Shitsuji san, j'imagine que vous savez comment agir lors de ces crises. Je vous prierais de commencer à faire le nécessaire. Je reviens avec du désinfectant et des bandages, je n'ai pas mieux.

Le majordome acquiesça. Il demanda tout d'abord très poliment aux deux femmes de ne pas s'inquiéter et à Ai d'aller manger son dessert tranquillement, indiquant que Cedric avait vécu quelques traumatismes dans son passé et avait parfois des crises. Nul besoin d'appeler un asile, juste besoin de temps et d'un bon psychiatre.
Le majordome aux de thé attrapa la tête de Cedric entre ses deux mains et se pencha vers lui, et il plongea son regard dans les yeux noisette du romancier qui n'agissait plus.

 
-Jirai o anata no me o hitasu, panikku suru hitsuyō wa arimasen. Nagareru ketsueki o mitehaikenai, to subete ga umaku narimasu. ~ (Nul besoin de paniquer, plongez votre regard dans le mien. Ne regardez pas le sang qui coule, et tout ira bien. ~ )
 
- Laissez moi faire.

Le jeune homme ne réagissait pas, il se contentait de regarder les yeux couleur thé du majordome diabolique. Hannibal Lecter n'avait alors aucune importance pour lui en ce moment-même.
Il semblait être dans un étrange état second, hypnotisé par les paroles de Shitsuji qui répétait les deux mêmes phrases d'une voix suave et hypnotisante. Le romancier grimaça quand il sentit le désinfectant sur sa blessure; c'était bon signe, il n'était pas totalement plongé dans son hallucination, sa crise n'était pas forte et il n'allait blesser personne. A part peut-être lui-même comme il venait de le faire.
D'un clin d'œil entendu, Shitsuji empêcherait le romancier de ne pas trop s'agiter. Les paroles du majordome semblaient en fait le maintenir dans un état où il ne bougeait pas trop. Il se contentait de respirer très faiblement, fixant sans cligner des yeux le regard couleur thé.

 
- Cela fera l'affaire pour l'instant mais uniquement pour l'instant, promettez moi d'aller voir un médecin dès demain matin.

Lorsque le docteur Lecter retourna à sa place, Shitsuji n'avait plus qu'une chose à faire. De la poche de sa veste, il sortit une montre à gousset. Une belle montre en argent avec un sablier gravé dedans et des couverts.
"Shitsuji" était gravé dedans.
Il l'ouvrit et jeta un rapide coup d'œil; la montre n'indiquait pas l'heure mais semblait indiquer autre chose.

 
-Hum...je comprends mieux...
 
Il rangea sa montre à gousset et gifla purement et simplement Cedric d'un violent uppercut de son poing droit; Anna eut un petit cri de panique.
 
-Mais ça va pas ?! Qu'est-ce qui te prend ?!
 
-Hum...que s'est-il passé ? Je suis désolé...je crois que j'ai eu une absence et que je me suis endormi. Oh ! Je suis sincèrement désolé ! Je ne m'ennuie pas mais je...crois que je manque de sommeil !
 
Enorme bug de la part d'Anna et de Juno, surprises. Shitsuji était debout près de la chaise de Cedric et avait sorti un mouchoir qu'il lui tendit, tandis que le romancier essuyait le sang qu'il avait sur le visage, le découvrant avec une extrême surprise; tout comme le bandage d'ailleurs.
 
-Monsieur Law est victime de traumatismes passés qui...
 
-Non attends...pourquoi tu leur parle de cela ?!
 
-Monsieur Law, vous vous êtes mis soudainement à saigner du nez et vous avez craché du sang avant de vous saisir d'un couteau et de vous entailler une des veines de votre poignet gauche.
 
Shitsuji avait parlé très calmement et n'avait pas perdu son sang-froid tandis que Cedric avait ouvert deux grands yeux ronds de surprise.
Avant de tomber dans les pommes.

 
-...ça...c'est fait...Rassurez-moi mesdemoilles Storm et Curian; dites-moi que vous n'allez pas vous mettre à cette mode de tomber dans les pommes ?
 
Réponse négative des deux femmes qui secouèrent calmement la tête, elles aussi surprises. Et Ai finissait son dessert tranquillement comme si de rien n'était.
Revenir en haut Aller en bas
Hannibal Lecter
avatar
Chesapeake Ripper
~ Dandy cannibale ~
Chesapeake Ripper~ Dandy cannibale ~

Messages : 353
Avatar : Mads Mikkelsen
Crédits : Janus (avatar) + Copyright (c) BANGERZ (Signature)


» ID Card
Emploi: Psychiatre
Relationship:


MessageSujet: Re: Magret ~ PV: Cedric Law   Mer 15 Jan - 15:33

Shitsuji semblait être habitué aux moments d'absence de Cedric, il y avait comme quelque-chose de fort entre eux. Un lien indéniable, Hannibal y pensait en terminant son dessert tranquillement. En bon hôte, il gardait néanmoins un œil sur la situation. Il demeura pourtant calme quand Cedric se prit un sacré coup mais c'était ce genre de choc qui devrait le réveiller...

-Mais ça va pas ?! Qu'est-ce qui te prend ?!
 
-Hum...que s'est-il passé ? Je suis désolé...je crois que j'ai eu une absence et que je me suis endormi. Oh ! Je suis sincèrement désolé ! Je ne m'ennuie pas mais je...crois que je manque de sommeil !


Manifestement, le cas de Cedric Law pouvait s'avérer très intéressant. Ce cocktail d'hallucinations post-traumatiques et de névrose ferait potentiellement de lui un parfait tueur en série et un parfait divertissement pour le psychiatre cannibale.


-Monsieur Law est victime de traumatismes passés qui...
 
-Non attends...pourquoi tu leur parle de cela ?!
 
-Monsieur Law, vous vous êtes mis soudainement à saigner du nez et vous avez craché du sang avant de vous saisir d'un couteau et de vous entailler une des veines de votre poignet gauche.


 Décidément, Cedric venait d'avoir une réelle absence car il n'avait aucune conscience de ce qu'il s'était passé. C'est comme si quelqu'un d'autre avait pris le contrôle de son corps pendant ce court laps de temps. Des absences régulières pouvaient causer des troubles où le sujet pouvait aller jusqu'à oublier sa propre identité. Hannibal Lecter avait déjà vu certains patients, dans l'hôpital psychiatrique pour criminels, qui écrivaient au marqueur leur nom, leur âge ou toute information importante sur leur bras pour être sûr de ne pas oublier qui ils étaient. C'est à cause d'absence qu'ils avaient tué des gens donc maintenant, ils devaient lutter contre pendant que le Dr Chilton et son équipe leur tripatouillait la cervelle. On sortait rarement de cet établissement...


Les deux jeunes femmes gardaient leur calme et Ai terminait tranquillement son dessert. Hannibal se leva et regarda ses invités avant de se rendre en cuisine.

- Quelqu'un veut un café ? Un digestif ?

Son regard était aimable comme toujours et il se préparait à aller chercher ce que ses invités désireraient...

_________________

The Devil is in the Details

 
Revenir en haut Aller en bas
Cedric Law
avatar

Messages : 349
Avatar : David Tennant
Crédits : Akuma


» ID Card
Emploi: Romancier
Relationship:


MessageSujet: Re: Magret ~ PV: Cedric Law   Jeu 16 Jan - 21:41

Le psychiatre s'était levé et s'était rendu dans la cuisine.
 
- Quelqu'un veut un café ? Un digestif ?

Le regard de leur hôte était celui d'un homme aimable, mais Shitsuji savait qu'il ne fallait pas trop s'y habituer, surtout lorsque l'on pressentait la nature de la personne à qui l'on s'adressait.
 
-Saké !
 
-Allons mademoiselle Ai, vous savez très bien que vous ne pouvez pas en prendre à votre âge !
 
-Papa il sniffe bien de la poudre blanche...
 
-QUOI ?!
 
-...je crois que Juno et moi-même prendrons un café très serré s'il vous plaît; et sans sucre.
 
-Vous confondez encore le verbe sniffer et avaler. Votre père aime à avaler du sucre en poudre, comme un enfant...
 
Shitsuji tentait de rattraper les gaffes de la petite fille tout en essayant de s'occuper de Cedric. Bon, peine perdue il ne se réveillerait pas avant un moment; Shitsuji devrait aller déposer Juno et Anna devant leur immeuble avant de ramener Ai à la villa puis de ramener Cedric ensuite.
Ou alors il pourrait faire dormir le romancier sur place, dans son lit, pour que l'occidental puisse comme à l'accoutumée, se blottir dans ses bras finement musclés; et le majordome pourrait toujours en profiter pour lui faire des...hum...choses...
Le japonais se pencha vers son amant - décidément, Cedric avait beaucoup de relations - et le souleva comme un prince soulève très délicatement et aisément la belle princesse endormie. A part qu'ici, la princesse endormie était un homme. On se croirait dans Dictatorial Grimoire...bref...

 
-Hum...veuillez m'excuser Lecter sama, puis-je savoir où je pourrais allonger monsieur Law le temps qu'il s'éveille ? - un temps qui risque d'être assez long je le crains.
 
Shitsuji n'osa pas demander sciemment du thé. Il adorait cette boisson, comme beaucoup d'Akumu mais seulement s'il était bien préparé. Tout comme n'importe quel Akumu était habitué à une certaine cuisine. Il faut dire qu'avec Kemuri dans leurs rangs, il était parfaitement aisé de toujours manger à sa faim et une nourriture si exquise !
Oh ! Non pas que le repas préparé par leur hôte eut été mauvais ! Bien au contraire ! Mais Shitsuji avait un palais fin et il était rare qu'il goûte une nourriture qui lui convienne en dehors des murs de la villa des Akumu. A dire vrai, il cuisinait souvent lui aussi mais savait qu'il n'atteindrait jamais l'excellence de leur cuisinier attitré; Anatole Beringer était une vraie perle dans le milieu culinaire mais également dans celui du combat. Les deux jeunes hommes rivalisaient aux fourneaux tout comme à l'entraînement. Mais leur rivale la plus improbable était la fille adoptive de leur patron, Miss Nazo. Elle cuisinait toujours japonais et que trop rarement des plats étrangers qui ne convenaient absolument pas à son palais à elle, bien qu'elle ne rechigne jamais à déguster les sandwichs de Kemuri - surnom d'Anatole pour ceux qui n'auraient pas suivi au fond !
Bref...tout cet inutile charabia pour dire que Shitsuji avait un palais difficile et fin - comme presque pas mal d'Akumu en fait... - et que la préparation du thé était certainement une chose qui lui tenait parfaitement à coeur ! Il savait reconnaître au premier coup d'œil, à l'odeur, la vue et le goût quelle variété de thé il dégustait. Ce n'était pas pour rien qu'il était surnommé le majordome aux yeux de thé, il avait beaucoup de choses dans son physique qui faisaient toujours penser au thé. Ses yeux en avaient la couleur, la couleur d'un thé rouge ou bien thé noir. Peut-être un thé de Chine. Il sentait le thé Malesherbes mais ses lèvres avaient le goût du thé vert, parfois celui de la vanille. Ses cheveux sentaient parfois le thé à la rose, et Cedric avait un jour dit que le corps du majordome avait le goût du thé à la rose et à la violette. De même, le romancier décrirait la peau de Shitsuji comme une peau aussi délicate qu'une douce feuille de thé.
 
Le majordome tenait maintenant le romancier dans ses bras. Cedric était tel une princesse profondément endormie attendant le baiser de son prince charmant...ou plutôt de son...euh...majordome charmant ?
Pourquoi là je tente de me défaire de l'image saugrenue de Cedric portant une robe de princesse ?!...faut vraiment que j'arrête la tisane...ahem !
Hum...avant que je n'aille plus loin dans le délire, et si je laissais la parole à l'autre protagoniste ultra important de l'histoire, ce serait une bonne idée n'est-ce pas ?! Je vais aller me reposer et prendre quelques aspirines !
A plus tard !
Revenir en haut Aller en bas
Hannibal Lecter
avatar
Chesapeake Ripper
~ Dandy cannibale ~
Chesapeake Ripper~ Dandy cannibale ~

Messages : 353
Avatar : Mads Mikkelsen
Crédits : Janus (avatar) + Copyright (c) BANGERZ (Signature)


» ID Card
Emploi: Psychiatre
Relationship:


MessageSujet: Re: Magret ~ PV: Cedric Law   Sam 18 Jan - 14:16

Hannibal sourit à la remarque d'Ai quand à la poudre blanche que sniffait son père, ce Kagi ne semblait pas très commun quand on y pensait. Cette pensée ne faisait que plaire à l'intrigant psychiatre, l'homme qui s'amusait de la folie de ceux qui l'entouraient et qui jouait avec pour satisfaire sa propre curiosité. Cedric était toujours inconscient et la demande de Shitsuji ne le surprit pas tant que ça en vérité. Il était préférable d'allonger une personne inconsciente que la laisser dans l'état où elle a perdu connaissance.

-Hum...veuillez m'excuser Lecter sama, puis-je savoir où je pourrais allonger monsieur Law le temps qu'il s'éveille ? - un temps qui risque d'être assez long je le crains.


- Il y a un canapé dans le salon juste à côté. Vous pouvez le déposer la en attendant.


Hannibal se retira vers la cuisine et ouvrant la porte dudit salon au passage. Il revint avec les cafés de chacun et avec le saké de Shitsuji. Hannibal avait opté pour un trou normand comme digestif, il préférait le café le matin et fait avec soin. C'est comme le thé, il faut savoir le faire véritablement pour jouir des réelles saveurs. Hannibal Lecter restait un gourmet et préférait la qualité à la facilité en art et surtout dans sa cuisine.

Il avala une gorgée du liquide qui lui réchauffa la langue ainsi que la gorge mais qui ne lui semblait pas si fort que ça en réalité. 

- Je suis heureux d'avoir fait votre connaissance en tout cas. Shitsuji san, vous pourrez dire à Cedric que je maintiens nos rendez-vous dans les semaines à venir. Je pense que nos discussions pourront être intéressantes...

Hannibal ne comptait pas tuer une perle comme Cedric Law et encore moins le manger mais au même titre que Will et son don d'empathie, la folie de Cedric intéressait le Dr Lecter. S'il pouvait la contenir comme du pétrole, il pourrait d'autant mieux l'utiliser ensuite. Les jours à venir seraient probablement des plus intéressants. Hannibal Lecter avait perdu une source d'amusement avec la mort de Garret Jacob Hobbs, il devait trouver un moyen de le remplacer. Un tueur qui occuperait le FBI et qu'Hannibal pourrait imiter furtivement pour dissimuler son art. Il lui revint à l'esprit un haïku que Dame Murasaki lui avait déjà lu.

Les regarder
Me fait presque m'abandonner
Aux fleurs prostituées

Il serait prudent, il en avait l'intention. Il regarda sa montre mais ne dit rien, il commençait à se faire tard. Ses invités partiront très bientôt mais jusqu'à ce moment, Hannibal resterait l'aimable hôte de ces gens. Le cannibale au goûts raffiné dissimulant le prédateur derrière un voile humain bien ajusté...

_________________

The Devil is in the Details

 
Revenir en haut Aller en bas
Cedric Law
avatar

Messages : 349
Avatar : David Tennant
Crédits : Akuma


» ID Card
Emploi: Romancier
Relationship:


MessageSujet: Re: Magret ~ PV: Cedric Law   Sam 18 Jan - 16:04

- Il y a un canapé dans le salon juste à côté. Vous pouvez le déposer la en attendant.

Shitsuji déposa délicatement Cedric sur le canapé, passant sa main dans les cheveux châtains foncés du romancier et caressant très discrètement l'entrejambe du jeune homme; décidément...
Les deux femmes et l'enfant n'avaient pas vu son geste déplacé, mais peut-être que le cannibale...?
Shitsuji ne resta pas auprès de son amant. Plusieurs idées de ce qu'il pourrait lui faire subir lui vinrent en tête et il imagina toutes les positions possibles. Il retourna finalement s'asseoir à sa place tandis que le docteur Lecter revenait avec les cafés et le saké.


- Je suis heureux d'avoir fait votre connaissance en tout cas. Shitsuji san, vous pourrez dire à Cedric que je maintiens nos rendez-vous dans les semaines à venir. Je pense que nos discussions pourront être intéressantes...

Le majordome aux yeux de thé hocha la tête. Effectivement, les discussions entre ces deux là pourraient toujours s'avérer utiles. Du moins pour le docteur Lecter. Cedric se contenterait simplement de devenir encore plus fou, ce qui n'était pas pour changer ses habitudes. Mais jusqu'à quel point le deviendrait-il ? Il ne fallait pas pousser trop loin le jeune homme. Qui sait ce qu'il pourrait faire ?
Kagi dit toujours que la folie est une punition des dieux qui rendent fous ceux qu'ils veulent perdre. Mais il y a certains degrés de folie selon lui. Quant à la folie humaine, il appelle cela "la connerie humaine; nous sommes tous cons", c'est ce qu'il affirme.
Cedric, au fond, n'était qu'une simple victime de cette connerie humaine. De la connerie de son père. Et il en est devenu cinglé.
Mais si le docteur Lecter se penchait sur les meurtres commis par le romancier ou par n'importe quel Akumu, il lui faudrait alors relever un formidable défi; seul un véritable Akumu peut en imiter un autre et un individu quelconque ne pourrait les égaler dans leur art et leur maîtrise de donner la mort. C'est ainsi qu'ils pensent. Parfois à raison. Personne n'a jamais su vraiment imiter un Akumu dans son art de tuer; suffit de voir le Marionnettiste, il s'est fait pincer à cause de cela ! Et pourtant, lui-même était un bon imitateur. Il avait juste oublié un petit détail. Plusieurs petits détails. Mais je ne spoilerai rien pour le moment; où serait le plaisir de raconter une histoire et de la lire, hum ?
 
Bientôt vint l'heure de partir où tout le monde remercia le docteur Lecter. Y compris Cedric qui s'était à peine réveillé et s'était confondu en excuses, gêné et timide. Mais ne restons pas trop là-dessus, ce n'est peut-être pas le moment qui vous intéressera le plus.
Rien de notable, à part certainement la petite Ai qui voulut à tout prix faire la bise au docteur Lecter et lui donner un carambar au caramel - je rappelle son âge...
 
Dans la voiture, Juno était toute heureuse à l'idée de rentrer, indiquant à quel point elle était fatiguée. Shitsuji lui sourit dans le rétroviseur et lui dit qu'ils seraient bientôt arrivés. Le majordome déposa les deux jeunes femmes devant l'immeuble puis démarra afin de déposer Ai à la villa des Akumu. Cedric avait décidé de passer la nuit chez eux.

 
-Yaoi ?
 
La petite voix taquine de la fille de Kagi fit rougir de gêne le romancier alors que Shitsuji ria aux éclats avant de s'arrêter devant les grilles de la villa. Un signe à Kurai et ils purent entrer. Cedric et Shitsuji allaient bien sûr passer leur nuit à ne pas dormir, trop occupés à...hum...faire des acrobaties ?!
 
De leur côté, Juno et Anna firent coucou à la voiture s'éloignant. Une fois loin et hors de vue, les deux femmes se tournèrent l'une vers l'autre. Anna prit les mains de son ami dans les siennes et les deux femmes s'embrassèrent.
Un homme les bouscula.

 
-Eh les putes ! Vous faites quoi là ?!
 
Blasée Anna mit ses gants de cuir qu'elle avait sorti de sa poche, passa derrière l'homme apparemment ivre et vérifia que personne n'était dans la rue. Et elle lui brisa la nuque, sous le regard amusée de Juno qui se mit à rire.
 
Le lendemain matin, le corps d'un célibataire avec énormément d'alcool dans le sang, âgé d'une cinquantaine d'années, était retrouvé dans une poubelle voisine. Des morceaux de corps calcinés découpés en petits bouts. Seul le coeur manquait.
Anna ouvrit le dressing et activa le mécanisme dissimulant ce qui se cachait vraiment derrière les tonnes de vêtements et de chaussures. Des étagères apparurent sur lesquelles se trouvaient des cœurs, bien conservés, dans du formol. Les bocaux étaient étiquetés. Elle rangea sa nouvelle trouvaille sur une des étagères, sourit puis referma.
Elle avait des cours à donner aujourd'hui.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Magret ~ PV: Cedric Law   

Revenir en haut Aller en bas
 

Magret ~ PV: Cedric Law

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» cedric digori
» Tu crois m'avoir comme ça ? |Cedric|
» Magret de canard
» Cedric Diggory (Poufsouffle)
» Cedric Diggory(Poufsouffle)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THIS IS MY DESIGN :: Archives des Rps
-