Top Sites

Publicité pour ton forum et échange de bannières
Clique-moi, clique-moi, clique-moi !!! (ou je te mange)



 


♥️♥️♥️ JOYEUSE SAINT VALENTIN ♥️♥️♥️
Tous nos voeux de bonheur à tous les couples !
Pour les célibataires, n'oubliez pas : le prince charmant saura vous trouver, un jour ou l'autre.
Ne perdez pas espoir ! ♥️

Partagez | .
 

 L'avenir est-il clément?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Kea Jouan
avatar

Messages : 96
Avatar : Saoirse Ronan
Crédits : Triskell



MessageSujet: L'avenir est-il clément?   Dim 14 Sep - 13:56



Alice I. Hansson & Kea JouanL'avenir est-il clément?


Triste

Jamais la jeune femme n’avait pensé que sa précédente relation lui fasse encore mal, ne la poursuive dans sa vie, lui rappelant constamment son passé. Il lui arrivait de douter, non pas de Lukas et de l’amour que ce dernier pouvait lui porter, mais plutôt d’elle. De ce qu’elle pouvait lui apporter, ou au contraire le privé. Kea est consciente que son métier de chasseuse de Scalpe est un métier à risque et qu’elle risque de ne jamais revenir d’une mission, laissant Lukas seul, sans possibilité de faire son deuil, comme le cadavre de son amante ne lui sera jamais rendu. Elle a peur aussi de l’engagement, d’une relation trop longue, trop douloureuse qui peut se finir à tout moment, la laissant plus meurtrie qu’elle ne l’avouerait jamais. Oui, en réalité, Kea doutait dans sa relation, se demandant si les plaies de son passé allaient la rattraper plus rapidement qu’elle ne le pensait. Les plaies du passés sont les plus dures à effacer, et marquent les personnes pour le restant de leur vie.

Plus sa relation avançait, et plus Kea était en proie au doute. Jamais elle n’avait parlé à quelqu’un de ses doutes, à qui pouvait-elle bien se confier de toute façon ? Dans son entourage elle ne comptait que très peu d’amies, et parler de ses doutes à Lukas n’était peut-être pas la meilleure idée. Ses doutes ne pouvaient pas rester infondés, laissant jour après jours la chasseuse de Scalpe de plus en plus fragile. La blonde ne voulait pas se tourner vers tous ce qui n’était pas rationnel. L’astrologie, les tireuses de cartes, ou les gens qui lisent dans les boules de cristal, non la jeune femme n’y croit pas. La logique n’est pas présente, les paroles ne sont fondées sur rien de tangible, on vous raconte que ce que vous avez réellement envie d’entendre.

Mais la vie en avait décidé autrement. Décidé à prendre en main son avenir et pas le voir défiler sous ses yeux, Kea avait prit contacte avec une psychologue qui exerçait une autre profession aussi, celle d’Astrologue. Jamais la chasseuse de scalpe n’aurait prit contacte avec une femme comme ça, mais plus le temps passait et plus elle avait envie d’avoir des réponses.

C’est donc curieuse, et légèrement stressée que Kea se rendit à son rendez-vous. Qu’allait-elle découvrir ? Allait-on lui apprendre quelque chose et la rassurer sur sa relation avec Lukas ? Toutes ces questions étaient dans sa tête, la faisant douter de tout. La peur de l’inconnu était quelque chose qu’elle connaissait, qu’elle expérimentait à chaque fois qu’elle partait en mission, mais cette fois-ci c’était bien différent. La blonde ne devait pas partir en mission pour tenter d’assassiner quelqu’un, d’en apprendre plus sur une situation politique d’un pays, non, elle voulait des informations pour elle, voila ce qui la terrorisait ! Son propre avenir.

Elle entra dans le petit hall, prit place sur une chaise et attendit patiemment qu’on vienne la chercher pour l’heure de son rendez-vous, se triturant les doigts et se mordant la lèvre inférieure.


©clever love.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: L'avenir est-il clément?   Ven 26 Sep - 14:05


LIRE L'AVENIR
L'avenir n'est pas un livre ouvert, mais un chemin de croix...

« Dis moi qui nous sommes et où. Dis moi où vivons nous et pourquoi. Dis moi... Racontes moi tout. Ne sommes nous que des hommes consignés à vivre sur terre parmi les herbes et les pierres ? » Alice regardait la femme devant elle. Mme Weston venait deux fois par semaine depuis deux mois pour entendre les paroles rassurantes de la voyante. Et chaque fois qu'elle se retrouvait en face de la Suédoise, elle se sentait le besoin de lui poser bien des questions très occidentales. Mais la belle brune avait fini par en prendre l'habitude, les pensées grecs l'avaient bien aidé à mieux comprendre tout cela. Deux cultures se heurtaient dans son esprit. Alice était rester longuement observer la femme. Une cinquantaine d'année, une vie d'artiste à la recherche d'une raison pour vivre. Bien des tourments, bien des histoires de cœur. Certains devaient sans doute la prendre pour une illuminée, une folle, une vieille pie. Pour la diplômé de psychologie, c'était avant tout une forme de détresse. Ses enfants étaient parti en Europe pour mener la grande aventure, son mari était décédé peu de temps après et voilà qu'elle se retrouvait seule, sans un soutient familiale pour l'aider à affronter l'histoire qu'était la vie. Alice était comme une bouée de sauvetage pour la pauvre femme. Et jamais elle ne profitait de la situation, jamais.

« Vous êtes poisson Mme Weston, il est normal qu'un millier de questions vous traversent l'esprit. Vous ne voyez pas le monde tel qu'il est, même tel qu'il devrait être, un rêve, une merveille qui vous éblouie. Mais je vous poserais une seule question : quel est votre but dans la vie ? » Mme Weston resta la regarder, sans voix. Alice venait de lui poser la bonne question, une question qui la laisserait méditative pendant plusieurs jours avant qu'elle ne revienne à la charge. Elle se donnait encore une marge avant de lui proposer d'apprendre la méditation et peut-être tout un autre style de vie qui pourrait l'apaiser à l'avenir, la rendre plus sereine.
Ilmatar, la fille de l'air, une déesse primaire de la mythologie nordique, c'était le deuxième prénom d'Alice. Peut-être que cela lui avait apporter tranquillité et spiritualisme. Et cette recherche spirituelle pouvait être proposé à sa cliente. Ce n'était pas une question de croire ou non en un être supérieur, c'était avant tout de toute la paix avec soi-même, une chose difficile à faire... « Je vais vous laisser à cette réflexion Mme Weston, vous reviendrez lorsque vous aurez trouvé la réponse à cette question » avait dit la suédoise en se leva. Sa cliente s'était tue, déjà plongé dans une intense réflexion. Elle la raccompagna à la porte avant de la saluer avant de passer la tête par l'ouverture et appela « Miss Jouan ? » Cette dernière se tenait là, assise dans le petit hall décoré de façon très fen shui pour accorder aux âmes patiente une grande sérénité. « Entrez je vous en prie » dit-elle en souriant à la jeune femme. Voici cette nouvelle tête dont elle n'avait jamais qu'entendu la voix au téléphone. Déjà elle voyait comme l'esprit était occuper, en recherche perpétuelle de réponses pour des questions de la vie. Alice savait reconnaître ce genre de personnes avec le temps.

copyright Bloody Storm
Revenir en haut Aller en bas
Kea Jouan
avatar

Messages : 96
Avatar : Saoirse Ronan
Crédits : Triskell



MessageSujet: Re: L'avenir est-il clément?   Mer 1 Oct - 19:33



Alice I. Hansson & Kea JouanL'avenir est-il clément?


Stressée

Plus le temps passait, et plus Kea se demandait se qu’elle faisait dans la salle d’attente d’une voyante. Ce n’était pas dans son comportement normal d’agir ainsi, elle qui aime ce qui est rationnel, et bien définit. L’art de la voyance n’est pas bien définit, abstrait par moment, tout ce qui insupporte la blonde. Va-t-elle avoir des réponses nettes à ses nombreuses questions ? Les réponses que va lui apporter la voyante vont-elles l’aider à aller mieux et à entrevoir la longueur de sa relation avec Lukas ? Rien n’en était moins sûr, pourtant, Kea était assise dans la salle d’attente, attendant patiemment son tour. Il n’y avait plus que ça à faire pour elle de toute façon, elle ne pouvait pas partir sans prévenir, et la jeune femme ne voulait pas annuler son rendez-vous au dernier moment, elle devrait donc assumer son choix de vouloir consulter une voyante.

Lorsque la porte s’ouvrit sur deux femmes, la chasseuse de Scalp, ne pu s’empêcher de les analyser toutes les deux. Déformation professionnelle. L’une d’entre elle, la plus âgée ; n’avait pas l’air tranquille, comme sis on esprit était occupé à chercher une réponse compliquée, et qu’il ne parvenait pas à trouver La Réponse parfaite. L’autre, plus jeune d’apparence, avait l’air plus calme, détendue, voir même sereine. Pas de doute pour la belge, c’était elle la voyante ! Son doute, s’il pouvait en porter le nom, fut rapidement estompé, lorsque cette dernière l’invita à entrer dans le cabinet. Il était à présent plus possible de faire marche arrière.

>>Enchantée, dit simplement la blonde

Elle pénétra doucement dans le cabinet, jeta un rapide coup d’œil, encore une fois, c’était une déformation professionnelle une fois de plus. Durant ses nombreuses heures d’entrainement on lui avait apprit à regarder autour d’elle, à évaluer le danger s’il devait y en avoir un, à être prête à se saisir de n’importe quoi qui pourrait faire office d’arme, sans oublier le fait de trouver rapidement une issue de secours, autre que la porte d’entrée. Kea savait que durant cet entretient, il ne devrait rien se passer qui la pousse à mettre en pratique ses nombreuses heures d’entrainement. Il y a des moments où la blonde se voyait comme une arme. Ce qu’elle pouvait détester cette sensation, ça lui rappelait des mauvais souvenirs.

Quelles questions allait-elle bien pouvoir bien poser ? Et surtout quelles réponses allait-elle avoir en retour ? Dans sa tête, il y avait plein de questions qui fusaient à toute vitesse, qui partaient dans tous les sens, sans pour autant avoir de lien les unes avec les autres. La voyante allait-elle savoir mettre de l’ordre dans tout ça ? En réalité, la blonde n’avait pas envie d’avoir une réponse à toutes ses questions, ce n’était pas sa priorité principale. Non, elle avait juste envie d’avoir une seule réponse, celle qui l’empêchait d’avancer dans sa vie. Sa relation avec Lukas.

Jamais, elle ne s’était posé des questions en rapport avec sa vie privée, elle tentait de vivre sa vie sans réfléchir aux conséquences. Vivre au jour le jour en somme. Pourtant, depuis que le médecin était entré dans sa vie, et avait tout chamboulé dans son cœur, rien n’allait plus comme elle voulait. Elle en était venue à douter, non pas de l’amour qu’ils pouvaient se porter tout les deux, mais plutôt de la longévité de leur couple. Bête doute, elle en est consciente, mais pourtant elle doutait.


©clever love.



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: L'avenir est-il clément?   Lun 6 Oct - 16:15


LIRE L'AVENIR
L'avenir n'est pas un livre ouvert, mais un chemin de croix...

L'être humain pouvait-il être véritablement être compris. Il inventait bien des sciences pour parvenir à comprendre l'inconnu, cet inconnu qui faisait peur et terrifiait parce que l'on ne pouvait contrôler ce que l'on ne connaissait pas. Alice était bien pour le savoir puis que c'est ce qu'elle faisait chaque jour qui lui était donné de vivre. Pourquoi n'avait-elle pas fait tout simplement psycholoque comme c'était marqué sur le papier ? Non tout ça était une vieille histoire d'université qui l'avait conduit jusqu'ici, cette pauvre Suédois expatriée en Chine pour se retrouver aux Etats Unis... Diable d'histoire folle. Voilà qu'aujourd'hui elle venait en aide à des occidentaux qui avaient peine à croire à toutes cette folie des astres. Est-ce que c'était des mensonges pour autant ? Alice ce le demandait car il y avait beaucoup de choses vraies. Les gens étaient donc tous faire sur la même base ? Non, pas exactement. Si l'on ne prenait que le signe du zodiaque occidentale alors oui, il y avait fort à parier que l'on était pas exactement comme était décris le signe. Non il fallait également prendre en compte la signification du prénom que nos parents nous avaient donnés et également les ascendants et le signe chinois, amérindien. Bref, notre naissance faisait de nous un être unique en bien des façons.

Aussi à regarder la nouvelle cliente, Alice ne pouvait s'empêcher de notre son comportement. Elle n'observait pas les lieux par méfiance mais davantage de façon méthodique. Voilà un premier indice sur le personnage. Une femme qui n'aimait pas trop laisser les choses au hasard et qui pourtant était venu la consulter. Sans doute en était-elle rendu à un point dans sa vie où elle ne pouvait pas trouver les réponses elle même. Certainement pas d'un point de vue professionnel en tout cas. La Suédoise passait derrière son bureau pour s'installer sur son siège, laissant la jeune femme en faire de main. Rangeait les quelques papiers qu'elle avait oublier, elle laissait le temps à Miss Jouan de se faire une idée d'où elle était tombée. Le décor était loin d'être celui de madame Irma. En faite, c'était là encore une ambiance très zen, un peu plus proche de la culture japonaise que la culture chinoise dans laquelle Alice avait toujours été bercé.
« Bien Miss Jouan, je pense deviner que vous être ici pour raison personnelle c'est bien ça ? » avait lancé l'Européenne en posant ses avants bras sur le bureau pour joindre ses mains, l'esquisse d'un sourire aux coins des lèvres. Elle ne demandait pas vraiment de confirmation à dire vrai. « Je ne vous donnerais pas de réponses concrètes même si c'est souvent ce à quoi les gens s'attendent en venant ici. Je ne ferais que vous révéler à vous même pour trouver les réponses qui seront le plus en accord avec vous même. De cette façon, vous serez plus encline à comprendre la situation dans laquelle vous vous trouvez et pourquoi vous vous y êtes retrouvé » dit elle pour aborder le début de la séance en mettant les choses au clair. Les gestes qu'elle employait avait vocation à mettre la jeune femme en confiance et de mettre en évidences les mots importants dans les phrases qu'Alice formulait. Pas question de partir sur un malentendu, Alice n'était pas une messagère des dieux comme du temps des grecs avec les pythies et les oracles. L'avait-elle seulement été un jour ? « Parlez moi un peu, donner moi votre état d'esprit, qu'est-ce que vous ressentez au plus profond de vous ? Le doute, l'incertitude ? La peur de vous engager dans quelque chose que vous pourriez ensuite regretter ? Vous n'aimez pas faire des erreurs c'est cela ? »

copyright Bloody Storm
Revenir en haut Aller en bas
Kea Jouan
avatar

Messages : 96
Avatar : Saoirse Ronan
Crédits : Triskell



MessageSujet: Re: L'avenir est-il clément?   Mer 8 Oct - 18:54



Alice I. Hansson & Kea JouanL'avenir est-il clément?


Anxieuse

Ce n’était jamais qu’un autre mot pour désigner le stresse qui montait de plus en lus en elle. La jeune femme était plongée dans l’inconnu, elle ne savait pas ce qui allait lui arriver, ce qui allait se produire sous ses yeux, ce qui la mettait dans une situation qu’elle n’aimait pas. Plus elle se posait des questions infériorisées, et plus elle se stressait toute seule. Etre face à l’inconnu ne lui plaisait pas, elle qui avait pour habitude de connaitre l’endroit et la situation dans lesquels elle se rendait. C’était pour la jeune femme, une grande nouvelle. Stressante, mais qui possédait un côté enivrant, voir même intriguant.

Kea savait que, comme elle, la psychologue l’observait, décryptait le moindre de ses mouvements, cherchant à les comprendre, se posant des questions sur le comportement de la jeune blonde. Ses moindres gestes venaient d’être épier, mais qu’avaient-ils réellement révélées de la personnalité de la blonde ? Elle-même ne le savait pas. Lorsque la jeune femme eu enfin inspecté entièrement la pièce, elle s’installa sur la chaise en face du bureau.

Elle écoutait, sans rien dire, ce que qu’on venait de lui apprendre. Ainsi, elle n’aurait pas de réponses précises à ses nombreuses questions. De toute façon, elle ne s’attendait pas réellement à avoir quelque chose de précis à faire absolument. C’était plutôt des conseils qu’elle recherchait. La belge voulait absolument se rassurer sur des faits tous simples, sur des questions qui doivent passer dans l’esprit de chaque personne partageant leur vie avec une autre personne. Ces doutes, qui habitent ces personnes, et qui les empêche d’avancer correctement. Certes, un nombre incalculable de personnes avaient dut passer le pas de la porte de la psychologue.

>>Je pense que ce que je ressens le plus, sans en être particulièrement sûre, c’est un doute. Un énorme doute. Je n’ai jamais éprouvé un sentiment comme ça. Enfin, je mens un peu. Le doute et l’incertitude je connais, j’ai déjà éprouvé ce genre de choses dans mon métier. Mais jamais dans ma vie privée. Je ne pensais pas, un jour, pouvoir douter de moi, douter de l’amour que je pouvais donner à quelqu’un.

Elle se sentait stupide, voir bête. Comment douter de quelque chose d’aussi naturel ? Les sentiments et l’amour ne se commandaient pas certes, mais comment on en venait à douter de ça ? Par les mauvaises expériences ? Par un ex un peu trop présent ? Par notre propre histoire ? Peut-être un peu de tout ça, un mélange savamment mixé pour ne finalement plus distinguer la part de chacun des petits soucis ayant conduit à cette perte de confiance.

>>Je n’irais pas jusqu’à dire que je n’aime pas faire des erreurs, j’en fais assez régulièrement. En réalité. Je pense que j’aime être sûre de moi, de ce que je dois faire. C’est ce qu’on m’a continuellement demandé dans mon métier, alors avoir un point flou, aussi gros soit-il, me dérange.

Être sûre d’elle, voila ce qu’on lui demandait continuellement en tant que chasseuse de scalpe. Savoir ce qu’elle devait faire, savoir sur qui tirer, connaitre chaque personnes qu’elle était susceptible de rencontrer. Tant de demandes qui font que la jeune femme est perdue lorsqu’elle ne sait, malheureusement, pas contrôler une situation.


©clever love.



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: L'avenir est-il clément?   Jeu 16 Oct - 18:36

Alice I. Hansson a écrit:

LIRE L'AVENIR
L'avenir n'est pas un livre ouvert, mais un chemin de croix...

Le doute, résultante d'un paramètre manquant qui permettait de se préparer à n'importe quoi dans la vie. Ce petit rien qui vous paralysait à certains moment de votre existence.  La jeune femme en face d'Alice était présentement dans cette situation. La suédoise avait exactement compris la tourmente de sa patiente. Mais quels conseils pouvait-elle lui prodiguer ? Alice continuait de l'écouter. C'était bien, au moins elle avait conscience du problème au quel elle devait faire ça et cela très peu de gens en étaient capable car cela demandait d'avoir un certain recule sur sa propre vie. Hélas bien souvent les gens étaient incapables d'avoir le recule nécessaire pour étudier les sources de leurs problèmes.

« Vous vous retrouver dans une situation d'inconnue. C'est parfaitement compréhensible, notamment dans le domaine de l'amour où finalement, même si on est très lié à une personne, on ne saura jamais ce qu'elle pense vraiment. Aimer c'est accepter de souffrir » dit Alice en continuant d'analyser la situation pour aider la jeune femme à faire le point. « Maintenant, par rapport à ce que vous me dite au sujet de votre métier, il me semble comprendre qu'il prend une place importante dans votre vie et de ce fait il a tendance à déborder sur votre comportement dans le cercle de votre vie privée. » Cela avait tout d'une réaction de défense vis à vis d'une mauvaise expérience passer. Peut-être une rupture amoureuse douloureux  qui avait forcer la demoiselle à se protéger du mal de l'Amour. Aujourd'hui elle éprouvait une forme de difficulté à accorder toute sa confiance par peur de reproduire un même schéma d'échec. « Est-ce que vous avez essayé d'en parler avec la personne concernée ? C'est parfois un des moyens les plus efficace pour tirer les choses au clair. » Mais parler n'était pas toujours chose aisée. L'être humain avait développer des formes de langues parfois complexe mais cela ne suffisait pas toujours pour que les gens se comprennent entre eux.

Alice continuait d'observer la jeune femme, la sentant nerveuse. La suédois sentait le poids des exigences sociales, au regarde de son métier, qui devait peser sur la demoiselle. Aussi ne pouvait-elle, pour leur, que lui apporter des réflexions tout en veillant sur l'heure imparti. Continuant de médité à la situation, elle laissait également la jeune femme à la réflexion. Sans doute ne trouverait-elle pas toute les questions en une heure mais au moins elle pouvait se donner des pistes des réflexions pour mieux se comprendre et trouver des clés.  

copyright Bloody Storm
Revenir en haut Aller en bas
Kea Jouan
avatar

Messages : 96
Avatar : Saoirse Ronan
Crédits : Triskell



MessageSujet: Re: L'avenir est-il clément?   Dim 2 Nov - 17:22



Alice I. Hansson & Kea JouanL'avenir est-il clément?


Attentive

Kea écoutait la jeune femme en face d’elle, sans rien dire, essayant de comprendre ce qu’elle lui avouait. Il n’était pas simple d’entendre une analyse de soi, sans pouvoir rien dire. Ecouter quelqu’un qui ne vous connait pas, faire une analyse de son comportement n’est pas ce que la jeune agent préfère par-dessus tout. Pourtant elle devait faire face à cette analyse pour savoir ce que la jeune femme en face d’elle pouvait lui conseiller, pouvait lui dire pour ne plus être dans l’état dans lequel elle se trouve actuellement. C’est donc sans un bruit, en tentant de ne pas montrer que ça la gênait terriblement de se faire décortiquer de cette manière par quelqu’un qu’elle ne connaissait pas.

>>Il est vrai que mon travail prend une grande partie dans ma vie. Enfin, un des deux en fait. En réalité, je ne peux rien révéler, je peux juste dire que je travail comme agent fédéral pour le Royaume Unis. J’ai été conditionnée pour ce travail, passé des tests pour voir si je répondais aux critères. J’ai réussis ces tests, j’ai été engagée. Après plusieurs mois de travail, j’ai eu une relation, avec quelqu’un qu’on pensait de notre service…

Dupe, trop dupe, c’est ce que la jeune femme avait été. Tomber sous le charme de cet homme, si facilement avait été sa première erreur. Par la suite, toute leur relation n’avait été que pure mensonge, tromperie, avant de se finir de la pire manière qu’il soit. Cet homme, conscient du mal qu’il avait commit avait demandé à Kea de lui faire voir la fin de sa misérable vie. Qu’il n’avait pas été facile pour la blonde de répondre à cette demande. Incapable de bouger devant l’homme qu’elle avait aimé, l’are dans les mains, la blonde s’était effondrée avant de sortir de son appartement en courant. Jamais elle n’aurait put tirer, elle se savait incapable d’un tel acte. Mais à présent, avec le recule, avec le temps qui à passé, elle s’en veut. Tirer, mettre fin à la vie de cet homme était peut-être la meilleure solution, et la seule occasion qui se soit présentée à elle.

>>Il n’était pas de notre service, c’était un espion infiltré. Lorsque j’ai su la vérité, et que je l’ai vu, il m’a demandé de mettre fin à sa vie chose que je n’ai pas faite, et que je regrette. Depuis, je n’ai plus entretenue de relation, jusqu’à Lukas. Je n’ai pas douté au début de la relation, ça me paraissait naturel, mais plus le temps passe, et plus je doute de moi en réalité.

Non, elle sait que Lukas ne lui ferai jamais rien de mal, qu’il est trop gentil pour s’en prendre à elle ou lui demander quoi que se soit qui ne soit pas ce qu’elle veuille. Seulement, la belge se remet en questions, à des doutes qui l’empêchent de dormir la nuit, et la rendent irritable. C’est d’elle qu’elle doute, de sa capacité à donner à Lukas ce qu’il mérite, à rester à ses côtés, à faire de lui l’homme le plus heureux qui puisse exister. Elle doute qu’elle soit la personne la mieux placée pour lui offrir tout ça. Leur différence d’âge importante est peut-être à la base de ce doute grandissant.

>>Non, je ne lui ai jamais parlé de mes doutes, je ne sais pas comment aborder le sujet avec lui. Il sait par quoi je suis passée. Il connait mon métier, et s’y adapte, même si je pense que ça ne lui plait pas.

L’amour est une chose que la blonde n’a jamais réellement comprit, qu’elle ne comprendra certainement jamais. Ce que les gens sont capable de faire par amour la dépasse plus qu’elle ose le dire. Elle sait qu’elle fait beaucoup plus attention à la vie de Lukas qu’à sa propre vie, et met derrière ce comportement la phrase : c’est par amour pour lui.

Peut-être que c’est bien plus simple que ce qu’elle dit, que son doute provient d’elle et du fait qu’elle ne sait pas offrir ce qu’elle souhaiterait à Lukas…

©clever love.



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'avenir est-il clément?   

Revenir en haut Aller en bas
 

L'avenir est-il clément?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Jeunesse haitienne: Quel espoir??? Quel avenir???
» La «frontière» est-elle carrément fermée entre Haïtiens et Dominicains même au Q
» L'avenir démocratique d'Haiti est menacé...
» L'avenir dira le reste.
» Demande d'agrément

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THIS IS MY DESIGN :: Archives des Rps
-