Top Sites

Publicité pour ton forum et échange de bannières
Clique-moi, clique-moi, clique-moi !!! (ou je te mange)



 


♥️♥️♥️ JOYEUSE SAINT VALENTIN ♥️♥️♥️
Tous nos voeux de bonheur à tous les couples !
Pour les célibataires, n'oubliez pas : le prince charmant saura vous trouver, un jour ou l'autre.
Ne perdez pas espoir ! ♥️

Partagez | .
 

 Un diner particulier

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Invité




MessageSujet: Un diner particulier   Dim 13 Avr - 11:04

Lucy Ozarius attendait à l'une des nombreuses tables du restaurant Pazo. Dans sa robe noir, elle fixait la chaise devant elle en espérant ainsi voir plus rapidement Cedric Law venir s'assoir. Elle n'était arrivée que depuis deux minutes mais elle se montrait déjà impatiente, elle avait patienté une semaine avant de revoir l'homme et cette attente l'avait frustré plus qu'elle ne l'aurait cru.

***

Cinq jours après l'incident avec Cedric, Lucy récupérât le numéro de l'homme, elle était, alors, tombée sur son répondeur, d'ailleurs elle était plutôt heureuse de voir que l'homme n'avait pas répondu, elle avait, tout simplement, peur qu'il refuse son invitation même si elle se disait que la personne galante qu'il était ne pouvait laisser une femme seule dans une restaurant.

Elle lui avait donc laissé un message pour le prévenir qu'elle l'attendrait dimanche soir au Pazo pour un diner et qu'elle espérait, ainsi, pouvoir lui parler et faire un point sur tout les événements qu'y avait eu lieu le soir où elle l'avait rencontré.

***


Lucy voulait vraiment lui parler, cela lui paraissait presque vitale. C'était étrange, cet homme avait tué quelqu'un devant elle et avait même tenté de la tuer mais si elle attendait dans ce restaurant c'était pour le remercier, il lui avait apporté des réponses et il l'avait même protégeait après l'intervention de ce yakuza.

Elle savait que Cedric avait, en quelque sorte, deux personnalités, l'une des deux avait essayé de la tuer mais Lucy s'était trop attachée au véritable Cedric pour l'abandonner.

Il était, désormais, quelqu'un de très important pour elle, premièrement elle, d'un certain coté, l’appréciait; deuxièmement il était, peut-être, la seule personne qui pouvait l'empêcher de tomber, définitivement, dans la folie et de devenir une meurtrière; et troisièmement elle se demandait s'il voulait résister à ses pulsions meurtrières et devenir une personne normale et si c'était le cas elle voulait tout faire pour lui venir en aide.
Revenir en haut Aller en bas
Cedric Law
avatar

Messages : 349
Avatar : David Tennant
Crédits : Akuma


» ID Card
Emploi: Romancier
Relationship:


MessageSujet: Re: Un diner particulier   Dim 13 Avr - 13:41

Cedric ne s'y serait pas attendu, et il en avait été vraiment étonné, mais au fond de lui, il l'espérait, il espérait qu'elle veuille reprendre contact avec lui. Il y avait de cela cinq jours, il avait tout de même essayé de la tuer. Enfin...l'autre lui.
Sa vie devenait de plus en plus compliqué, diantre qu'il n'aimait pas cela et c'en était logiquement normal. Il lui semblait que tout lui échappait sans cesse et que sa vie n'était en fin de compte, pas la sienne, que tout était écrit, que tout avait déjà été écrit pour lui; un effet secondaire de fréquenter les Akumu.
Il n'avait pas réussi à écrire une ligne de ce foutu roman et son éditeur l'avait légèrement engueulé - "Je vous jure que je vais le tuer ce sale con ! s'était-il alors exclamé après l'altercation téléphonique entre Douglas Oliver (son éditeur) et lui - ce qui l'avait mis dans une humeur des plus exécrables; et il avait encore tué quelqu'un pour calmer ses pulsions, mais avait renoncé à boire une partie de son sang, trop d'alcool dans le sang du chauffard qui avait failli écraser sa voisine de palier dont il avait appris le charmant nom: Miranda Sun; son fils se prénommant Emilien. La jeune femme était veuve et avait une soeur du nom de Melinda dont elle n'avait aucune nouvelle depuis son mariage avec un certain Cedric Moon, et elle savait cependant qu'elle avait deux nièces qu'elle n'avait jamais pu voir; et ces dernières s'appelaient apparemment Elyon et Calista. Le romancier s'était alors juré qu'un jour, Miranda reverrait sa soeur et connaîtraient ses nièces.
 
Mais pour l'heure vous vous en fichez et seule l'action actuelle vous intéresse, aussi nous allons passer directement à ce fameux dimanche soir chez Pazo.
 
Il avait opté pour un costume-cravate noir, dont la cravate en question était en fait couleur argent, sa chemise était d'un blanc nacré. Dans une poche de sa veste noire il avait sa montre à gousset en or, offerte par Peter Le Saint, alias Hokuai; il l'avait gardé même si ce dernier l'avait fait souffrir au point de le violer jusqu'à ce qu'il tombasse parfois dans l'inconscience. Dans cette même poche, la clef dorée donnée par Kagi, qu'il avait récupéré après la bataille finale, auprès d'Hannibal Lecter.
La peau du romancier sentait la pomme et ses cheveux avaient une odeur de vanille - merci le gel douche et le shampoing.
Il était entré dans le restaurant, balayant l'endroit du regard à la recherche du charmant visage de Lucy Ozarius avant qu'il ne soit directement conduit vers elle après avoir demandé à un serveur, de manière courtoise. Là, il avait délicatement pris la main de la jeune femme et s'était penché pour lui faire un baisemain, et soigneusement cachée dans son dos il lui révéla la rose blanche qu'il avait acheté au fleuriste du coin avant d'entrer dans le restaurant.

 
-Bonsoir mademoiselle Ozarius; vous êtes magnifique dans cette robe qui vous sied à merveille, je pense que le blanc de cette rose contraste parfaitement avec votre charmante tenue et met en valeur votre beauté sans pareil !
 
Oui, Cedric a un peut-être un ton un peu flirteur maintenant, mais que vous le sachiez de suite que le romancier n'est pas amoureux de la jeune femme - pour le moment. Il a surtout le ton du galant tentant de plaire à une amie, et tentait surtout de se rattraper du spectacle qu'il avait pu lui offrir la fois dernière; il avait tué quelqu'un devant, avait tenté de la tuer et s'était battu contre Shiroi, qui va très bien au demeurant, merci de vous inquiéter pour lui - c'est ironique, je suis sûre que vous vous en foutez du blondinet.
 
-Je suis navré pour la fois dernière, j'espère que vous parviendrez à me pardonner de mon attitude déplorable et du triste et offusquant spectacle que j'ai pu vous dévoiler... dit-il en s'asseyant, et tentant un sourire amical un peu timide.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Un diner particulier   Dim 13 Avr - 14:27

Cedric apparut à coté de Lucy et avant qu'elle puisse parler, celui-ci lui fît un baisemain et lui donna une rose d'un blanc éclatant. Elle l'attrapa doucement par peur de l'abimer et la tourna, lentement, dans ses mains. il était galant, mais elle était presque certaine qu'il agissait ainsi avec tout le monde.

-Je suis navré pour la fois dernière, j'espère que vous parviendrez à me pardonner de mon attitude déplorable et du triste et offusquant spectacle que j'ai pu vous dévoiler...

Cedric prononça ces quelques paroles tout en s'asseyant et en osant un petit sourire. Elle lui sourit à son tour et devina qu'il tentait, tant bien que mal, de se rattraper des événement arrivés quelques jours plus tôt.

Finalement, elle ne put retenir un léger rire, sur le coup, elle trouvait la situation amusante, il s'excusait alors que si elle l'avait invité c'était surtout pour le remercier. Elle avait l’impression que Cedric ne se souvenait que du moment où il avait essayé de la tuer, alors qu'aux yeux de Lucy, il l'avait surtout aidé en lui apportant des réponses et en la protégeant. Elle regarda à nouveau l'homme et se sentit gênée à cause de sa réaction.

- Veuillez m’excuser. C'est juste que si je vous ai invité ici c'était principalement pour vous dire un petit mot. Enfin, je veux aussi vous parler d'autre chose, ce serait dommage de passer notre soirée à parler de ces tragiques événements.

Elle posa la rose sur la table et s'approcha doucement de Cedric pour lui attraper la main.

- Merci.

Lucy était sincère, elle remerciait vraiment cet homme, bien sur, il avait essayé de la tuer et il aurait peut-être réussi sans l'intervention de ce yakuza mais cet homme pouvait être la seule personne qui lui permettrait de ne pas sombrer définitivement dans la folie. Alors, elle ne le lâcherait pas.

- J’espère que vous n'avez pas été blessé et c'est plutôt à moi de m'excuser je veux dire, c'est de ma faute, j'ai peut-être dit quelque chose qui a énervé l'autre vous et je ...

La voix de la femme tremblait, sa réaction pouvait être surprenante mais elle ressentait une peur qu'elle n'avait plus connu depuis sept ans et elle pouvait donc se montrer assez imprévisible. Cedric, sans le savoir, avait activé cette peur de perdre un être cher et cela pouvait soit faire renoncer l'idée de tuer à Lucy, grâce aux paroles qu'il lui avait dit, soit au contraire la pousser à tuer pour le protéger.
Revenir en haut Aller en bas
Cedric Law
avatar

Messages : 349
Avatar : David Tennant
Crédits : Akuma


» ID Card
Emploi: Romancier
Relationship:


MessageSujet: Re: Un diner particulier   Dim 13 Avr - 20:35

- Veuillez m’excuser. C'est juste que si je vous ai invité ici c'était principalement pour vous dire un petit mot. Enfin, je veux aussi vous parler d'autre chose, ce serait dommage de passer notre soirée à parler de ces tragiques événements.

Là-dessus, il était d'accord; il faudrait parler d'autre chose, de préférence.
Il eut un étrange frisson lorsqu'elle lui attrapa la main.


- Merci.

Cela n'était peut-être pas perceptible, mais la main glacée du romancier - il venait tout juste d'entrer, laissez-le se réchauffer un peu ! - se réchauffait peu à peu, mais pas grâce à la chaleur ambiante; vous voyez ce que je veux dire ?
...bon c'est pas grave...
Ah, que j'aimerais dire les bourgeons d'un amour naissant, mais ce n'était pas tout à fait le cas concernant l'écrivain; ceux d'une amitié fidèle et sincère serait un cas plus proche et exact. Ou d'un amour platonique en ce cas...


- J’espère que vous n'avez pas été blessé et c'est plutôt à moi de m'excuser je veux dire, c'est de ma faute, j'ai peut-être dit quelque chose qui a énervé l'autre vous et je ...

L'auteur remarqua des tremblements dans sa voix.
Avait-elle peur ? Peut-être...mais de quoi ?

 
-Je vais très bien, ne vous excusez pas quand vous n'avez pas d'excuse à formuler; j'ai failli vous tuer ! L'autre moi n'a pas été énervé; il est juste cruel, c'est ainsi ! Il ne peut pas s'empêcher de tuer ! C'est plutôt à moi d'avoir peur pour vous !
 
Il lui prit délicatement mais brusquement la main et la maintint dans la sienne.
 
-Je n'ai jamais pu m'arrêter de tuer, et ce depuis le meurtre de mon père. Je me suis enfui au Japon et j'y ai vécu d'affreuses choses et je n'en parle jamais...mais vous...je ne sais pas pourquoi je sens que je peux vous faire confiance...Ce n'est pas de votre faute ce qui est arrivé l'autre soir; c'est de la mienne. J'aurai dû savoir me contrôler et empêcher l'autre de sortir. Il n'est pas capable de se retenir, il tue pour le plaisir, et moi par nécessité...j'ai une maladie mentale...je suis hématophile, je fais de l'hématodipsie. Et je suis schizophrène et j'ai une double-personnalité en prime...Je ne suis vraiment pas aidé par les récents évènements...je ne sais pas si vous saviez que...non, vous ne pouviez pas le savoir...Ecoutez...la ville a peut-être réchappé d'une guerre ancestrale entre deux familles yakuzas et les dommages collatéraux prévus n'ont pas eu lieu, mais il y ait quelque chose d'autre qui se trame, j'ai cette nette impression depuis la fois où vous êtes partie de mon appartement; c'est pour cela que Shiroi était là - le blond que vous avez visé. Il était venu me prévenir que quelque chose se tramait. J'ai peur qu'il n'arrive quelque chose à cette ville, dans cette ville...à ses habitants. Vous travaillez au FBI n'est-ce pas ? Méfiez-vous de tout le monde !
 
Vous connaissez le principe des spoilers ?
Attendre le prochain post ou plusieurs autres posts avant de dire ce qui se passe aux lecteurs ou au personnage...
Donc...
Spoilers.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Un diner particulier   Lun 14 Avr - 16:59

Lucy écouta en silence tout ce que Cedric avait à dire. Elle le regarda droit dans les yeux et lui sourit.

- Vous voyiez, vous m'aidez encore, vous me dites qui vous êtes exactement et vous me prévenez des dangers à venir, c'est pour tout cela que je ne peux pas vous en vouloir. Et me méfiez de tout le monde, je le fais déjà Monsieur Law, du moins jusqu’à ce que je vous rencontre. Après, je pense que l'on peut-être dire que vous n'êtes pas une personne tout à fait normale mais cela ne change rien au fait que je veuille vous aider. Et je ...

Elle baissa rapidement la tête pour fixer la rose blanche posée sur la table.

- Je voulais m'excuser d'autre chose, vous n'avez pas parlé de ce détail, alors je me demandais si vous l'aviez remarqué.

Elle releva les yeux pour essayer de regarder à nouveau l'homme mais dès qu'elle croisa son regard, elle ne put s'empêcher de tourner rapidement la tête.

- Ce soir là, lorsque vous avanciez vers moi. Je ... j'avais mon arme. Ce que je veux dire, c'est que si cet homme n'était pas intervenu, je crois que je vous aurai tiré dessus Monsieur Law. Moi aussi, je ... j'allais peut-être vous tuer

Lucy était très touchée, elle avait eu peur de revivre la même histoire qu'avec son frère et c'était bien le pire chose qui pouvait lui arriver. Elle savait qu'elle ne pourrait plus se contrôler si un tel événement arrivé et elle préférait mourir plutôt que de connaitre à nouveau cela.

Lorsque Chris mourut et que l'on découvrit les atrocités qu'il avait commis, tout les amis de son frère et son propre père l'avait rejeté, il était considéré comme un monstre et l'idée d'avoir côtoyer un tel homme les dégoutaient. Lucy s'attendait à la même réaction de la part de Cedric, elle était certaine qu'il lui dirait de ne plus l'approcher, qu'il insulterait et qu'il la haïrait.

Finalement, elle était plus faible qu'elle ne le pensait, elle se croyait assez forte pour attendre sa réponse mais ce n'était pas le cas.

- Je suis désolée ...

Elle se releva et essaya de récupérer sa main pour partir. Elle espérait qu'il la lâcherait et qu'elle puisse ainsi fuir la vérité.
Revenir en haut Aller en bas
Cedric Law
avatar

Messages : 349
Avatar : David Tennant
Crédits : Akuma


» ID Card
Emploi: Romancier
Relationship:


MessageSujet: Re: Un diner particulier   Sam 19 Avr - 18:08

- Vous voyiez, vous m'aidez encore, vous me dites qui vous êtes exactement et vous me prévenez des dangers à venir, c'est pour tout cela que je ne peux pas vous en vouloir. Et me méfiez de tout le monde, je le fais déjà Monsieur Law, du moins jusqu’à ce que je vous rencontre. Après, je pense que l'on peut-être dire que vous n'êtes pas une personne tout à fait normale mais cela ne change rien au fait que je veuille vous aider. Et je ...

Cedric l'écouta attentivement tandis qu'elle baissait les yeux vers la rose blanche synonyme d'amitié ou bien d'amour très sincère en train d'éclore, ou bien simplement un amour sincère destiné à rester platonique mais néanmoins des plus sincères; après ce qu'il avait vécu avec Anna Curian, il préférait faire une pause dans ses relations amoureuses, et non pas que Lucy Ozarius lui déplaisait, mais il préférait de ne pas la faire souffrir avec ses foutues histoires; et diantre qu'il la trouvait douée d'un charme qu'il lui était propre et qu'elle possédait quelque chose d'intéressant en elle.

- Je voulais m'excuser d'autre chose, vous n'avez pas parlé de ce détail, alors je me demandais si vous l'aviez remarqué.

Il aurait voulu prendre son visage dans ses mains pour la faire se tourner vers lui, la voir droit dans les yeux, mais il ne le fit pas. Il voulait finir d'écouter ce qu'elle avait à dire avant, ce qui était quelque chose de somme toute plus judicieux.

- Ce soir là, lorsque vous avanciez vers moi. Je ... j'avais mon arme. Ce que je veux dire, c'est que si cet homme n'était pas intervenu, je crois que je vous aurai tiré dessus Monsieur Law. Moi aussi, je ... j'allais peut-être vous tuer.

Ah parce qu'elle avait son arme pointée vers moi, prête à faire feu ?!
 
A dire vrai, ni le froid assassin en lui ni lui-même n'avait remarqué ce petit détail qui aurait pu changer pas mal de choses ce soir-là...


- Je suis désolée ...

Elle venait de se relever, mais il ne lui lâcha pas la main. Elle devait rester.
Calmement, il l'invita à se rasseoir, tout en l'empêchant de partir, ne lâchant pas sa main dont la chaleur lui était agréable, mais au contraire en forçant un peu dessus sans la blesser, la poigne du romancier pouvant être quelque peu forte par moment; bien qu'il sache mesurer sa force, je précise qu'il ne tenait pas à la blesser.

 
-Désolée pour quoi ? D'avoir visé afin de vous défendre de manière légitime ? Je vous ai attaqué, j'aurai pu vous tuer; il était normal que vous vous défendiez. Personne n'est capable de prévoir ce que va faire l'autre, vous aviez eu raison de m'avoir visé. Maintenant vous allez rester ici, la soirée n'est pas finie et je déteste me déplacer pour rien surtout quand c'est une jolie jeune femme qui m'a demandé de venir la rejoindre quelque part; alors j'ose espérer que vous n'y voyez aucun inconvénient à ce que l'on reste dîner ici, à la vue de tous, car au cas où l'autre reviendrait, étant suffisamment intelligent malgré ses envies de meurtres, il ne pourra s'attaquer à personne ici, et surtout pas à vous. Et qu'avez vous l'intention de fuir en partant ainsi, hum ? Je suis un allié de yakuzas qui peuvent vous retrouver, et moi-même aime traquer les gens, on ne peut pas nous fuir indéfiniment. Et me semble t-il normal que durant votre travail vous tuiez, n'est-ce pas ? C'est là le risque du métier; vous n'auriez peut-être pas dû faire ce job si vous ne vouliez pas tuer, mais vous l'avez choisi, donc il va falloir que vous assumiez un peu vos actes miss Ozarius. Et vous avez la chance de choisir de tuer ou non, votre âme n'est pas encore souillée et le crime ne s'est pas entaché dans votre être, votre sang est encore le vôtre et non pas celui de vos victimes; vous êtes flic, profitez donc un peu des moments de votre vie car cela ne durera pas éternellement je le crains.
 
Les yeux du romancier cherchait le regard de Lucy, tandis qu'il avait parlé d'une voix ferme, mais au ton quelque peu amical, sans violence, juste de la douceur dès qu'il le pouvait.
 
-Je vous en prie; restez. dit-il sur un ton implorant.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Un diner particulier   Sam 19 Avr - 21:19

Cedric ne lui lâcha pas la main et Lucy fut ainsi obligée d’entendre tout ce qu'il avait à dire même si elle avait plutôt peur de qu'elle risquait d'entendre.
L'homme commença à parler et elle eu du mal à croire ce qu'elle venait d'entendre. Il ne lui en voulait pas et trouver que son geste était normal, elle n'avait pas pensé une seule seconde qu'il puisse réagir de cette façon. Elle avait pris l'habitude de voir les gens rejetaient les tueurs et elle se considérait comme eux.

-Je vous en prie; restez

La voix de Cedric était sincère, elle en était certaine et elle décida donc de s'assoir. Elle le regarda doit dans les yeux et lui répondit.

- Je dois vous avouer que je trouve ça assez étrange que vous pensez que ma réaction était logique. Ensuite, et bien ... Merci pour le compliment

Elle lui sourit gentiment, il était rare que ce genre de parole lui fasse plaisir.

- Et je ne voulais pas vous fuir vous Monsieur Law, je craignais juste votre réponse, à vrai dire je crois que je n'aurai jamais peur de vous du moins de votre vrai vous, quand à l'autre et bien je ne sais pas trop, peut-être bien que j'ai plus peur de le tuer que d'être moi même blesser, parce que je n'ai pas envie de vous perdre. Cela va faire, maintenant, sept ans que je ne me suis pas attaché à quelqu'un et j'ai l’impression de redécouvrir certains sentiments que j'ai oublié. J'ai confiance en vous et je me demande si je ne vous considère pas comme mon ami.

Lucy serra doucement ses lèvres.

- Je n'ai jamais fait facilement confiance aux gens peut-être qu'à cause de la mort de la mère je me suis trop renfermé sur moi-même en ne laissant de la place que pour ma famille proche.

Elle continuait de le regardait et remarqua que sa main était toujours dans celle du romancier, elle ne tentât pas de se dégager et au contraire elle était assez contente, finalement, que l'homme l'ait obligeait de rester. Mais elle devait éclaircir un dernier point.

- J'ai tout de même tué mon frère alors je crois que mon âme est tout de même un peu souillé. Et ce n'est pas la seule personne, quelques criminels ont également été touché mortellement à cause de moi, mais leurs décès ne m'avait pas vraiment touché. Seul la mort de Chris m'avait vraiment attristé et ... je crois que la votre aurait également le même effet sur moi.

Elle prononça encore quelques mots, mais le ton n'était plus le même, elle était, sincèrement, inquiète en les prononçant.

- Je suppose que vous prenez souvent des risques en tuant ou avec ces yakuzas mais je serai vraiment triste si vous mourriez alors s'il vous plait soyez prudent. D'accord ?

Revenir en haut Aller en bas
Cedric Law
avatar

Messages : 349
Avatar : David Tennant
Crédits : Akuma


» ID Card
Emploi: Romancier
Relationship:


MessageSujet: Re: Un diner particulier   Dim 20 Avr - 10:29

- Et je ne voulais pas vous fuir vous Monsieur Law, je craignais juste votre réponse, à vrai dire je crois que je n'aurai jamais peur de vous du moins de votre vrai vous, quand à l'autre et bien je ne sais pas trop, peut-être bien que j'ai plus peur de le tuer que d'être moi même blesser, parce que je n'ai pas envie de vous perdre. Cela va faire, maintenant, sept ans que je ne me suis pas attaché à quelqu'un et j'ai l’impression de redécouvrir certains sentiments que j'ai oublié. J'ai confiance en vous et je me demande si je ne vous considère pas comme mon ami.

Il la regarda serrer ses lèvres tandis qu'elle allait finir ce qu'elle avait à dire; quant à lui, quelque chose en lui se serra également, son pauvre petit coeur brisé.

- Je n'ai jamais fait facilement confiance aux gens peut-être qu'à cause de la mort de la mère je me suis trop renfermé sur moi-même en ne laissant de la place que pour ma famille proche.

Elle aussi elle avait perdu sa mère ? Il se demandait bien quelles avaient été les circonstances, mais il ne demanderait pas, par politesse; et tout le monde sait que pour lui, la courtoisie fait partie intégrante de son quotidien - merci les Akumu...ahem...
Il se souvenait du jour où sa mère était morte alors qu'il n'était qu'un enfant; stupide accident de voiture, et son père, l'horrible personnage qui avait accusé son propre fils de la mort de la femme. Indigne être qui brutalisait son fils.


- J'ai tout de même tué mon frère alors je crois que mon âme est tout de même un peu souillé. Et ce n'est pas la seule personne, quelques criminels ont également été touché mortellement à cause de moi, mais leurs décès ne m'avait pas vraiment touché. Seule la mort de Chris m'avait vraiment attristé et ... je crois que la votre aurait également le même effet sur moi.

Cela, il le comprenait. Mais il y avait des circonstances atténuantes non ?
Bon, d'accord, l'âme de la jeune femme était en partie souillée par la mort du frère, mais n'avait-elle pas eu des circonstances fortement atténuantes vis-à-vis de ce meurtre ? Tout le monde en a, et celles de la jeune femme devaient en avoir eu de très bonnes raisons à ce moment-ci de sa vie pour l'avoir tué !
Mais Cedric ne demanderait pas non plus. Ce n'est pas sa vie, cela ne le regarde pas.
 
Elle rajouta quelque chose, un ton inquiet qui inquiéta également le romancier.


- Je suppose que vous prenez souvent des risques en tuant ou avec ces yakuzas mais je serai vraiment triste si vous mourriez alors s'il vous plait soyez prudent. D'accord ?
 
Oh...d'accord...
Il lâcha doucement la main de la jeune femme lorsqu'un serveur vint leur apporter les menus.
Il lui sourit, petit sourire amusé, et lui dit:

 
-Mademoiselle Ozarius, des risques, nous en prenons tous les jours, à chaque moment de notre journée. Inutile de me rappeler d'être prudent; je suis un tueur et je n'ai jamais été attrapé jusqu'ici. Je tue depuis si longtemps...Je vous ai déjà dit que j'avais tué mon père n'est-ce pas ? J'entrai à l'université par la suite, je n'avais que dix-neuf ans. Je ne me suis jamais arrêté. Il m'est arrivé tellement de choses horribles que j'aurai préféré ne jamais vivre, mais le destin est ce qu'il est; il ne m'a jamais épargné et mes seuls moments de répit et de bonheur sont si courts...Et je crois que vous faites partie de ces moments...Quoiqu'il arrive je ne pourrai jamais oublier une amie telle que vous. Mais je vous promets de ne plus prendre de risques, seulement si vous, vous évitez d'en prendre d'inconsidérés, d'accord ? Quant aux yakuzas, je n'ai plus rien à craindre d'eux. Ils ressortent tous d'une grosse bataille qui leur a coûté bien cher - pas en argent, du fric ils en ont encore, vous voyez où je veux en venir ? - et en réalité, ils n'étaient venus que pour régler leurs comptes avec une autre famille...enfin, l'histoire est un peu compliquée; je pourrais toujours essayer de vous raconter, mais c'est un peu long et très complexe...
 
Il jeta un rapide et vague coup d'œil au menu.
 
-Tenez, vous prendriez quoi ?...cela n'a pas l'air si mal les plats qu'ils proposent ici; mais j'aurai toujours le souvenir de la cuisine d'Anatole Beringer, un maître-coq français, très aimable, bosse pour les yakuzas aussi...Un vieil ami et rival...Enfin je parle, je ne cesse de parler...on devrait commander non ? N'hésitez pas à me mettre un coup de pied dans le tibia si vous trouvez que je parle trop...Pas trop fort, hein ! J'aimerais pouvoir marcher correctement par la suite si c'est possible !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Un diner particulier   Ven 25 Avr - 15:57

Lucy écouta ce que l'homme avait à dire et lorsqu'il eut fini, elle laissa échapper un petit rire à cause de sa dernière phrase. Puis elle regarda rapidement la carte pour faire son choix et finalement la tendit au serveur qui l'avait apporté.

-Je vais prendre un filet de boeuf avec vos pommes fondantes s'il vous plait.

Elle regarda à nouveau Cedric et lui rendit son sourire.

-Et pour vous Monsieur Law ? Et je vous laisse le choix de la boisson si vous le voulez bien.

A ce moment là, Lucy voulait savoir si elle et l'homme avait des goûts à peu près similaires.

-Et ne vous inquiétez pas, vous pouvez parler autant que voulez cela ne me dérange pas et puis je peux mieux vous connaître de cette façon.

Lucy voulait vraiment savoir qui était exactement Cedric, il est vrai que d'habitude elle s'ennuyait au contact des gens et elle n'était donc pas du genre à poser plusieurs questions à une personne concernant son passé ou sa vie personnelle. Mais cette fois ci, écouter ne sera pas une corvée et elle était heureuse de pouvoir l'entendre.

Je ne sais presque rien de vous, je n'ai pas vraiment chercher d'information sur vous, enfin, à part votre numéro de téléphone mais sinon rien. J'esperais que, malgré, notre rencontre assez particulière, et bien, que nous pourrions faire plus connaissance de manière un peu plus normal en quelque sorte.

Elle se rendit compte à ses mots, qu'elle était perdue, elle savait qu'elle voulait le connaître mais que ressentait-elle ? De l'amitié ? A moins que ce soit un sentiment plus faible ou au contraire plus fort.

Elle s'était habituée à ne plus ressentir ce genre de chose et désormais elle ne pouvait plus les contrôler ou juste les comprendre. Elle se demandait si cela était une mauvais chose ou non.

Lucy ne le remarqua pas, mais pendant qu'elle pensait à toute ces choses, un petit sourire gênée était apparut sur ses lèvres.

Ensuite, elle se rappela la question de l'homme.

-Pour les risques inconsidérés, je vas essayer de les éviter. Et je suis heureuse que vous me considérez comme votre amie alors je crois qu'entre ami, il vaut mieux s'appeler par nos prénoms n'est ce pas ?

Tout en disant cela, Lucy s'était mis doucement à rougir et baissa donc brusquement la tête en espérant qu'il ne l'avait pas remarqué.
Revenir en haut Aller en bas
Cedric Law
avatar

Messages : 349
Avatar : David Tennant
Crédits : Akuma


» ID Card
Emploi: Romancier
Relationship:


MessageSujet: Re: Un diner particulier   Dim 27 Avr - 17:00

-Et pour vous Monsieur Law ? Et je vous laisse le choix de la boisson si vous le voulez bien.

Le choix de la boisson ? Hum...eh bien, vu qu'elle venait de prendre de la viande, mieux valait l'accompagner et prendre du vin rouge. Le problème étant que notre cher romancier et le vin, cela faisait deux, surtout concernant l'alcool en général; mais pour ce qui était du thé et du saké...hem...

-Et ne vous inquiétez pas, vous pouvez parler autant que voulez cela ne me dérange pas et puis je peux mieux vous connaître de cette façon.

Il acquiesça.

-Je ne sais presque rien de vous, je n'ai pas vraiment chercher d'information sur vous, enfin, à part votre numéro de téléphone mais sinon rien. J'espérais que, malgré, notre rencontre assez particulière, et bien, que nous pourrions faire plus connaissance de manière un peu plus normal en quelque sorte.

Cedric écoutait, et rendit la carte au jeune serveur impatient, indiquant qu'il prendrait la même chose que Lucy.

-Pour les risques inconsidérés, je vais essayer de les éviter. Et je suis heureuse que vous me considérez comme votre amie alors je crois qu'entre ami, il vaut mieux s'appeler par nos prénoms n'est ce pas ?

Elle venait de baisser brusquement la tête, cachant certainement un rougissement soudain, ce qui eut pour effet de faire pencher la tête du romancier vers elle, attrapant au passage sa main; et là, il remarqua qu'elle avait rougi.

-Soit, Lucy. Appelons-nous donc par nos noms. Et tutoyons-nous en ce cas; d'accord ?

Le serveur toussota légèrement pour rappeler sa présence.

-...ah euh...Lucy, je crois que tu vas devoir choisir, parce qu'au niveau des vins je ne m'y connais pas du tout; je préfère le thé et le saké.

Petite moue gênée et désolée du romancier qui s'excusait platement de sa méconnaissance en la matière. Il faudrait qu'il aille demander conseil à Kemuri la fois prochaine.

-En tous cas, ravi que mes bavardages incessants ne vous ennuient pas; j'ai tendance à être un vrai moulin à paroles ces derniers temps.

Le serveur attendit la réponse très patiemment de la jeune femme avant de s'en aller.

-...sinon, dites-moi, quelles sont vos passions ? Qu'aimez-vous faire durant votre temps libre ? Est-ce vous appréciez l'opéra et la musique classique ?

Quitte à être amie avec la jeune femme, autant savoir ce qu'elle aimait n'est-ce pas ?
Et puis...les amis étaient incollables sur les passions et les loisirs de leurs amitiés, pas vrai ?
Cela faisait tellement étrange au romancier. Il lui semblait bien lointain, le temps où il n'avait pas de réels amis et qu'il était obligé de feindre.
Lucy Ozarius lui était d'une agréable compagnie.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Un diner particulier   Dim 27 Avr - 18:30

Le fait que Cedric rattrapa la main de Lucy et sa réponse positive ne firent que contribuer à la faire rougir un peu plus. Heureusement, les prochaines paroles de l'homme la mirent plus à l'aise et elle put à nouveau le regarder dans mes yeux. L'une des phrases la fit même sourire.

-Sinon, dites-moi, quelles sont vos passions ? Qu'aimez-vous faire durant votre temps libre ? Est-ce vous appréciez l'opéra et la musique classique ?

Voilà des questions qui n'étaient pas en faveur de Lucy, des questions simples et, sans soute, classiques pour apprendre à connaitre une personne. Mais celles-ci étaient assez compliquées pour la femme.

Elle décida donc de répondre au serveur qui attendait depuis quelques minutes. Elle leva donc la tête pour le regarder.

-Un Bordeaux s'il vous plait.

Le serveur s'éloigna, elle se retourna vers Cedric et elle commença à parler avec une voix presque honteuse.

-Je ... Je ne sais pas trop ce que j'aime et j'ignore également mes propres passions. Mon frère était tout pour moi, alors je faisais semblant d'aimer ce qu'il aimait. Même mon travail c'est pour lui que je l'ai choisi. Et lorsqu'il est mort, je ne faisais que chercher une personne capable de me comprendre. Pendant sept ans, mon temps libre ne me servait qu'à ça. Il est vrai que je suis déjà allée dans des vernissages par exemple mais c'était juste parce que je connaissais des personnes travaillant dans ce milieu, j'essaye d'approfondir mes connaissances dans ce domaine mais je ne suis pas encore sûre d'aimer cela.

Lucy était triste d'avouer cette vérité, elle ne savait pas ce qu'elle aimait, toute sa vie elle avait calqué ses goûts sur ceux de son frère. Elle avait l'impression d'être une sorte de coquille vide.

Elle essaya alors de faire en sorte que le sujet vire sur les passions de Cedric.

-Vous avez parlé de l'Opéra et de la musique classique. Ce sont vos passions ?

Elle lui sourit et posa son regard sur la main de Cedric qui tenait la sienne. C'était la première fois qu'une main lui semblait assez chaleureuse.
Elle était heureuse de connaître Cedric.
Revenir en haut Aller en bas
Cedric Law
avatar

Messages : 349
Avatar : David Tennant
Crédits : Akuma


» ID Card
Emploi: Romancier
Relationship:


MessageSujet: Re: Un diner particulier   Mar 29 Avr - 15:35

-Un Bordeaux s'il vous plait.

Un Bordeaux ?
Soit, pourquoi pas ?! Bon, en fait il en savait rien, lui et le vin faisant deux... A la limite le saké et lui allaient de paire...
Mais cela, je pense l'avoir déjà dit, alors passons à la suite si vous le voulez bien.


-Je ... Je ne sais pas trop ce que j'aime et j'ignore également mes propres passions. Mon frère était tout pour moi, alors je faisais semblant d'aimer ce qu'il aimait. Même mon travail c'est pour lui que je l'ai choisi. Et lorsqu'il est mort, je ne faisais que chercher une personne capable de me comprendre. Pendant sept ans, mon temps libre ne me servait qu'à ça. Il est vrai que je suis déjà allée dans des vernissages par exemple mais c'était juste parce que je connaissais des personnes travaillant dans ce milieu, j'essaye d'approfondir mes connaissances dans ce domaine mais je ne suis pas encore sûre d'aimer cela.

Ah. D'accord...
Voilà comment résumer en trois mots la pensée de Cedric.


-Vous avez parlé de l'Opéra et de la musique classique. Ce sont vos passions ?

Elle souriait. Lui aussi. Et il répondit amicalement.
 
-Oui, en effet. J'aime aller à l'opéra, et j'aime beaucoup la musique classique, bien que je ne sois qu'un amateur. J'ai également appris à jouer de la flûte traversière, et j'en joue de temps en temps quand on me le demande; mes deux anciennes voisines de palier aussi jouaient d'un instrument de musique; on s'amusait quelque fois, pendant un après-midi, à jouer quelques airs. Elles s'appelaient Juno Storm et Anna Curian, la première jouait du violon et la seconde avait appris la trompette...
 
Il s'arrêta soudainement, perdant son sourire, pensant au fait qu'il devait rayer Anna Curian de son esprit. Cette femme ne l'avait jamais aimé et elle l'avait trahie ! Cruellement, de fait ! Elle s'était jouée de lui et avait fait en sorte de le faire souffrir un maximum. Et ce qui s'était passée pour elle par la suite avait été un châtiment trop doux ! Il aurait dû la tuer, mais il n'avait pu s'y résoudre.
 
-Le théâtre aussi...c'est bien le théâtre...les tragédies de préférence...j'ai des...amis qui en font, ils aiment montrer la même pièce en revanche, c'est rébarbatif, mais criant de vérité par moments. Je crois qu'ils sont en train d'écrire une autre pièce.
 
Il se rapprocha de Lucy, chuchotant:
 
-Bon, en fait, ce sont les yakuzas dont j'avais déjà parlé, je crois; et vous avez déjà vu un de leurs membres la dernière fois dans mon appartement. Ils se font passer pour des comédiens pour cacher leur nature et ce qu'ils font réellement, et cela passe ! Mais je vous...pardon...t'assure qu'ils ne ressemblent vraiment pas à des yakuzas. Aah ! Décidément, je me rends compte t'avoir dit que l'on devait se tutoyer mais je suis incapable de le faire moi-même; je suis un boulet en fait...Ah ! Mais il faut bien un début à tout pas vrai ?
 
Le serveur revint avec la bouteille de Bordeaux.
 
-Euh...tu veux bien goûter à ma place, le vin et moi cela fait deux ! J'ai aucun goût en la matière !
 
Petite sourire gêné.
 
-Au fait, si tu veux, un jour je t'inviterai et t'emmènerai à l'opéra ! Enfin...si tu veux...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Un diner particulier   Mar 29 Avr - 16:35

Cedric expliqua à Lucy qu'il jouait d'un instrument de musique, elle voulait lui demander si elle aura un jour la chance de l'entendre jouer mais elle n'osa pas.


-Le théâtre aussi...c'est bien le théâtre...les tragédies de préférence...j'ai des...amis qui en font, ils aiment montrer la même pièce en revanche, c'est rébarbatif, mais criant de vérité par moments. Je crois qu'ils sont en train d'écrire une autre pièce.
Bon, en fait, ce sont les yakuzas dont j'avais déjà parlé, je crois; et vous avez déjà vu un de leurs membres la dernière fois dans mon appartement. Ils se font passer pour des comédiens pour cacher leur nature et ce qu'ils font réellement, et cela passe ! Mais je vous...pardon...t'assure qu'ils ne ressemblent vraiment pas à des yakuzas. Aah ! Décidément, je me rends compte t'avoir dit que l'on devait se tutoyer mais je suis incapable de le faire moi-même; je suis un boulet en fait...Ah ! Mais il faut bien un début à tout pas vrai ?


Il aimait également le théâtre, en particulier la tragédie et connaissait des personnes travaillant dans ce milieux, ceux-ci n'étaient d'autres que des yakuzas. Elle fut assez surprise par cela, elle n'imaginait pas de tels personnes comme étant des comédiens, mais il était vrai qu'elle avait été aussi étonnée par le fait que quelqu'un comme Cedric côtoyait ces criminels. Elle se demandait comment il avait bien pu les rencontrer.

-Euh...tu veux bien goûter à ma place, le vin et moi cela fait deux ! J'ai aucun goût en la matière


Le serveur leur versa un verre, Lucy prit le sien pour le goûter mais avant elle remarqua le sourire gênée de l'homme et attendit d'entendre ses prochaines paroles pour en savoir la raison.

-Au fait, si tu veux, un jour je t'inviterai et t'emmènerai à l'opéra ! Enfin...si tu veux..


Lcuy but une petite gorgée de vin et remit son verre sur la table.

-Il est vraiment délicieux.

Le serveur posa la bouteille sur la table et s'en alla.

-Je suis désolée pour le vin. Je veux dire, tu n'aimes pas le vin alors si tu veux nous pouvons prendre une autre boisson.

Puis ce fut elle qui eut un sourire gênée.

-Et pour l'invitation, ce sera avec grand plaisir Cedric. Aussi tu n'es pas un boulet. Même si pour l'instant j'y arrive je dois avouer que j'ai du mal avec l'idée de te tutoyer et de t'appeler par ton prénom. Enfin ça me fait plaisir, c'est un peu un signe qui montre que l'on est ami mais ça va faire tellement longtemps que je n'ai pas eu de véritable ami.

Lucy se posait de plus en plus de question sur sa vie et elle commençait à se demandait si toute sa vie n'avait pas été dicté par son frère.

-Enfin je ne suis même plus sûre que ces personnes étaient mes amis ....

Elle réalisa qu'elle avait parlé à haute voix.

- Je suis désolée, si je dis encore quelque chose de bizarre n'y faites pas attention.

Elle pouvait peut-être lui en parler, il allait sans doute la comprendre mais elle en avait peur.
Oui toute sa vie avait été choisi par son frère même après sa mort et elle avait peur que quelqu'un remarque cela. Elle avait l'impression d'être vide de l'intérieur et elle craignait d'entendre quelqu'un le lui dire.
Revenir en haut Aller en bas
Cedric Law
avatar

Messages : 349
Avatar : David Tennant
Crédits : Akuma


» ID Card
Emploi: Romancier
Relationship:


MessageSujet: Re: Un diner particulier   Sam 10 Mai - 11:52

-Je suis désolée pour le vin. Je veux dire, tu n'aimes pas le vin alors si tu veux nous pouvons prendre une autre boisson.

Non, non, il allait en prendre, c'était juste qu'il n'aimait pas spécialement cela...Oh et puis, il prendrait bien l'habitude pas vrai ? Certes, il préférait le saké et le thé mais bon...
Ce n'était que pour une soirée n'est-ce pas ?


****


Flashback, restaurant de Kemuri et de son père adoptif, ils sont tous attablés et ledit Kemuri apporte une bouteille de vin.

-Mais comment vous autres les occidentaux pouvez-vous aimer une boisson aussi dégueulasse ? avait demandé Kagi en recrachant le vin dans son verre; le maître-coq aux origines françaises lui avait littéralement mis un high-kick dans la tête.

-Patron, vous êtes un véritable abruti...


****


Cedric secoua mentalement la tête pour chasser le souvenir de la famille Akumu. Ils n'allaient tout de même pas gâcher sa soirée, ces yakuzas, pas vrai ?
Il était en compagnie d'une magnifique jeune femme, il voulait profiter de cette soirée; il lui était si rare de pouvoir avoir une soirée sans pulsions meurtrières.


-Et pour l'invitation, ce sera avec grand plaisir Cedric. Aussi tu n'es pas un boulet. Même si pour l'instant j'y arrive je dois avouer que j'ai du mal avec l'idée de te tutoyer et de t'appeler par ton prénom. Enfin ça me fait plaisir, c'est un peu un signe qui montre que l'on est amis mais ça va faire tellement longtemps que je n'ai pas eu de véritable ami.

Oh...
Elle non plus n'avait pas de véritable ami ? Décidément...ils avaient des choses en commun tous les deux...

(Cedric: Tu te répètes.)
Cedric, retourne voir Peter, je crois qu'il avait des jouets à te montrer.
(Cedric: Justement ! Je ne veux pas aller le voir !)
Ok, mais dans ce cas tu te tais et tu ne fais pas tes commentaires, d'accord ?! Merci.


-Enfin je ne suis même plus sûre que ces personnes étaient mes amis ....

Tu ne sais encore rien de mon cas...

- Je suis désolée, si je dis encore quelque chose de bizarre n'y faites pas attention.

Cedric lui sourit, gentiment, amicalement.

-Toute ma vie, je me suis dis que j'étais toujours seul. Et un beau jour, je me suis retrouvé au beau milieu d'une guerre entre yakuzas; leur chef m'a fait croire que sa famille pouvait être la mienne, que leurs membres pouvaient être considérés comme des amis, mais il ne le pensait pas. Je n'ai jamais eu d'amis. La femme que j'ai aimé et m'a fait croire qu'elle m'aimait, était en fait une ennemie qui m'a fait souffrir et a tenté de me tuer. Bon, de toute façon ma vie est super compliquée; et il est encore heureux que je sois en vie: je me demande même encore comment j'ai fait pour survivre alors que j'ai déjà essayé d'en finir et qu'on a déjà essayé d'en finir avec moi...En fait, faut jamais commencer à tuer, après ça mène dans des trucs, on s'en sort plus et...J'aurai jamais dû commencer par tuer mon père; c'est à cause de lui que...hum...ouais, la vie c'est vraiment compliqué...

Sinon, quand est-ce que tu lui dis que t'a été un gigolo ?

...oh non pas toi...pas maintenant !

Je suis toi, tu es moi. Cela est inévitable, tôt ou tard tu auras besoin de tuer. De la tuer.

Fous-moi la paix. Je ne tuerai plus.

Tu le feras, tu as toujours besoin de tuer.

Je ne suis pas un monstre !

Tu te souviens des Alvar ?

De qui ?

Souviens-toi d'eux...


Cedric porta la main à sa tête, il avait mal au crâne. L'autre s'était réveillé, mais ne semblait pas vouloir reprendre le dessus. Ce n'était qu'une voix dans sa tête, pas vrai ? Il allait bien réussir par faire taire l'autre voix non ?
Et puis...les Alvar ? Qui étaient-ils déjà pour que l'autre lui en parle ?

Ce nom me dit quelque chose...je ne sais plus qui ils sont mais...je verrai cela plus tard...


Dernière édition par Cedric Law le Sam 10 Mai - 18:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Un diner particulier   Sam 10 Mai - 17:56


- Toute ma vie, je me suis dis que j'étais toujours seul. Et un beau jour, je me suis retrouvé au beau milieu d'une guerre entre yakuzas; leur chef m'a fait croire que sa famille pouvait être la mienne, que leurs membres pouvaient être considérés comme des amis, mais il ne le pensait pas. Je n'ai jamais eu d'amis. La femme que j'ai aimé et m'a fait croire qu'elle m'aimait, était en fait une ennemie qui m'a fait souffrir et a tenté de me tuer. Bon, de toute façon ma vie est super compliquée; et il est encore heureux que je sois en vie: je me demande même encore comment j'ai fait pour survivre alors que j'ai déjà essayé d'en finir et qu'on a déjà essayé d'en finir avec moi...En fait, faut jamais commencer à tuer, après ça mène dans des trucs, on s'en sort plus et...J'aurai jamais dû commencer par tuer mon père; c'est à cause de lui que...hum...ouais, la vie c'est vraiment compliqué...

Lucy avait écouté Cedric avec attention et commença à murmurer quelques mots que celui-ci avait dit.

- On s'en sort plus ....

Elle regarda l'homme dans les yeux.

- Non, tu as tord sur ce point.

Il y avait quelque chose dans ses yeux, quelque chose qui prouvait qu'elle était certaine de ce qu'elle disait.

- On peut toujours s'en sortir. Tu as dit que tu n'as jamais eu d'ami et c'est peut-être pour cette raison que tu n'y arrivais pas. Quand à ces yakuzas et cette femme, ils sont horribles de t'avoir menti mais tout le monde n'est pas comme ça. Je pense que tu peux t'en sortir, il faut juste que quelqu'un te tende la main. Cedric, trouves cette personne, cette personne qui t'aideras. Peut-être qu'il te faut juste ça, une personne qui sera ta raison de t'en sortir, il faut juste que tu cherches cette personne et que tu t'y accroches et je suis certaine que là tu y arriveras.

Lucy croyait, réellement, en ce qu'elle disait. Peut-être parce que Cedric lui disait que tuer n'était pas une solution contrairement à ce qu'elle croyait. Il l'avait aidé et elle voulait faire de même. En disant cela, elle n'avait pas d'arrière pensée en pensant être cette personne et elle s'imaginait, plutôt, essayant de l'aider à trouver cet homme ou cette femme et à s'assurer qu'il ou elle ne blesserait pas Cedric.

- Après, je comprendrai que tu ne veux pas essayer, on t'as menti, trahi et on même essayé de te tuer. Mais, il faut toujours garder espoir non ?

Pendant tout ce temps, Lucy avait parlé avec beaucoup de sérieux.

- Enfin en attendant que vous trouviez cette personne, saches que je serai toujours là pour t'aider. Que je resterai toujours ton amie quoi qu'il arrive. Et je te promet que jamais je ne te blesserai.

Lorsqu'elle eut fini de parler, un sourire chaleureux et rassurant apparut sur ses lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
Cedric Law
avatar

Messages : 349
Avatar : David Tennant
Crédits : Akuma


» ID Card
Emploi: Romancier
Relationship:


MessageSujet: Re: Un diner particulier   Ven 30 Mai - 17:35

- On peut toujours s'en sortir. Tu as dit que tu n'as jamais eu d'ami et c'est peut-être pour cette raison que tu n'y arrivais pas. Quand à ces yakuzas et cette femme, ils sont horribles de t'avoir menti mais tout le monde n'est pas comme ça. Je pense que tu peux t'en sortir, il faut juste que quelqu'un te tende la main. Cedric, trouves cette personne, cette personne qui t'aideras. Peut-être qu'il te faut juste ça, une personne qui sera ta raison de t'en sortir, il faut juste que tu cherches cette personne et que tu t'y accroches et je suis certaine que là tu y arriveras.

Cedric ignorait ce que pensait Lucy, mais il pensait déjà à la personne qui serait son phare dans la nuit. Il avait peut-être trouvé.
Peut-être...
Lucy Ozarius était déjà la première, en tête de liste.
A moins que...


- Après, je comprendrai que tu ne veux pas essayer, on t'as menti, trahi et on même essayé de te tuer. Mais, il faut toujours garder espoir non ?

Oui, il valait mieux.

- Enfin en attendant que vous trouviez cette personne, saches que je serai toujours là pour t'aider. Que je resterai toujours ton amie quoi qu'il arrive. Et je te promet que jamais je ne te blesserai.

Le sourire chaleureux de la jeune femme lui donna espoir et le réconforta bien plus que la jeune femme ne l'imaginait. Il sourit à son tour.
 
-Oh...excuse-moi...
 
Il se leva un peu précipitamment, tenant sa tête de sa main gauche. Il se dirigea lentement vers les toilettes sous le regard surpris des clients car il titubait un peu.
 
Dans les toilettes il s'adossa contre un mur et se laissa glisser, il avait soudainement du mal à respirer. Il ne savait pas du tout ce qu'il se passait. Il se sentait mal. Il se leva et alla se regarder dans le miroir. Il avait l'air fatigué et inquiet, mais son reflet était celui de l'autre lui, souriant, fringuant, cette aura maléfique autour de lui et ses yeux pétillants de cruauté. Il tenait un couteau à la main et tenait Lucy par les cheveux, morte, la gorge ouverte. Cedric recula effrayé par son hallucination puis chuta en arrière et s'évanouit complètement.
Il ne se réveillera pas avant un moment.
Du sang s'écoula de sa bouche, il faisait une crise, inconscient. Il allait peut-être mourir...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Un diner particulier   Dim 1 Juin - 12:32

- Oh...excuse-moi...

Cedric se leva rapidemment pour se diriger vers les toilettes, tenant sa tête avec sa main et en titubant un peu. Lucy était inquiète et se leva aussi.

- Tu vas bien ?

Mais sa question se termina dans le vide, l'homme ayant déjà atteint les toilettes. Elle se rassit lentement toujours inquiète. Elle attendit quelques instants mais il ne revenait pas. Un serveur passa près de Lucy et elle l'interpella, celui s'approcha un peu plus de la cliente et elle lui demanda s'il pouvait aller vérifier que son ami allait bien. Il acquiesça et se dirigea lui aussi vers les toilettes des hommes.

Le serveur ne revenait pas également, elle commençait à fixer la porte, de plus en plus inquiète. Finalement, elle se leva pour les rejoindre, c'était peut-être les toilettes des hommes mais elle avait vraiment trop peur pour Cedric. Elle poussa la porte et entra, pendant quelques secondes, elle ne bougea plus. Son ami était là, allonger, ne bougeant plus et du sang qui s'écoulait de sa bouche. Le serveur était penché vers lui, un téléphone à la main pour appeler les secours.

Enfin, elle arriva à bouger et se dirigea rapidement vers son ami, le serveur l'aperçut, tenta de la rassurer et essaya de lui faire comprendre qu'elle devait s'éloigner. Mais, elle ne pouvait faire cela, elle attrapa doucement la main de Cedric, elle ne comprenait pas bien ce qui se passait mais elle savait au moins qu'il était en danger alors elle commença à murmurer.

- Ne meurs pas Cedric. Je te l'interdis d'accord ?

Lucy avait peur de le perdre à jamais et ne put retenir des larmes.

Revenir en haut Aller en bas
Cedric Law
avatar

Messages : 349
Avatar : David Tennant
Crédits : Akuma


» ID Card
Emploi: Romancier
Relationship:


MessageSujet: Re: Un diner particulier   Mer 11 Juin - 19:40

- Ne meurs pas Cedric. Je te l'interdis d'accord ?

Les mots résonnaient dans sa tête, mais le temps qu'ils atteignent le cerveau du romancier...
Le sang s'écoulait de sa bouche.
Il était toujours inconscient. Appeler les secours ? Cela ne servirait à rien et il allait certainement mourir avant - ce que la narratrice aime être positive...
Le contact avec la main de Lucy ne réussirait pas à l'aider non plus...
Il fallait que les secours arrivent vite. Et il n'y aurait pas le personnage deus ex machina habituel, pas d'Akumu rôdant dans les parages et...


-Bonsoir, veuillez m'excuser, je suis médecin, je peux m'en occuper en attendant une ambulance.

...euh...
(Kagi: T'occupe la narratrice, narre ce que tu vois !)
Mais c'était pas prévu !
(Kagi: Pas grave !)
Nan mais j'avais prévu que...mais ça va tout faire foirer !
(Kagi: Mais non ! *relit le scénario* Oh merde !)
Voilà, maintenant on peut plus revenir en arrière et...oh puis zut !

Ahem...

Un homme de taille relativement moyenne, assez musclé, japonais aux cheveux blonds - teinture - portant des lunettes, était entré dans les toilettes. Personne ne l'avait remarqué quand il était entré et lui, il n'avait juste été à cet endroit que pour soulager sa vessie. Mais au vu des évènements il allait devoir attendre un peu; et de toute façon rien ne pressait.
Yukio Tora, connu dans la famille Akumu pour être Wanryoku, le médecin de la famille. Le médecin qui se battait avec une scie. Mais cela, Lucy Ozarius ne le saurait pas tout de suite, qu'il était un yakuza. Il n'avait pas l'air d'être un criminel, juste d'un médecin japonais qui savait ce qu'il faisait. Il semblait avoir déjà vu beaucoup de choses.

Sans même attendre que le serveur ou la jeune femme soit d'accord, il se pencha vers Cedric et il demanda plusieurs mouchoirs, serviettes, n'importe quoi pour essuyer le sang. Il retira la cravate couleur argent du jeune homme, le sang s'écoula soudainement un peu plus vite, mais la poitrine du romancier se souleva alors; il manquait d'air, la cravate l'avait étouffé. Et Wanryoku fit exactement le nécessaire pour permettre à l'écrivain de rester en vie suffisamment de temps afin que l'ambulance ne l'amène pas en trop mauvais état à l'hôpital.
Le médecin yakuza savait ce que Cedric avait. Il faisait une crise. Il était malade, atrocement malade, aussi bien physiquement que dans sa tête. Mais il ne savait pas encore à quoi cela était dû.


-Cela va aller mademoiselle...?! Je suis le docteur Tora, ne vous inquiétez pas, cela va aller mieux.

Enfin j'espère ! pensa t-il.

L'ambulance était arrivée.
Cedric était sauvé, mais pour combien de temps encore ?

Le médecin ne savait pas ce qu'il en serait pour la jeune femme, mais lui, il devait accompagner le romancier. En le déplaçant, quelque chose tomba de sa poche, près de la main de Lucy. Un petit bout de carton avec un numéro de téléphone.

Brenda Spoilers

Voilà le nom écrit sur le petit bout de carton avec le numéro de téléphone. Il y avait même son pseudo Skype ainsi qu'une adresse e-mail.
Et il y avait du sang au dos du bout de carton; mais pas le sang de Cedric Law.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Un diner particulier   Dim 15 Juin - 13:29

- Bonsoir, veuillez m'excuser, je suis médecin, je peux m'en occuper en attendant une ambulance.

Elle se retourna vers l'homme, un homme semblant assez fort blond et portant des lunettes, elle ne l'avait pas entendu arriver et n'arrivait pas à savoir si cela était du à la discrétion de l'inconnu ou à l'attention de la jeune femme qui se portait uniquement vers Cedric, qui était toujours inconscient avec du sang qui ne cessait de s’écouler de sa bouche. Elle reporta assez vite son regard vers son ami, toujours en tenant doucement sa main. L'homme se pencha et prononça quelques mots, le serveur se leva rapidemment pour aller chercher ce qu'il avait demandé, puis il retira la cravate de l'homme Lucy ne savait pas exactement ce que l'homme faisait mais elle ne pouvait qu'attendre avec l'espoir que celui-ci allait sauver son ami.

-Cela va aller mademoiselle...?! Je suis le docteur Tora, ne vous inquiétez pas, cela va aller mieux.


Elle ne lui répondit pas, elle n'arrivait pas à faire sortir les mots de sa bouche, étant encore surprise par les événements. Même si l'homme avait essayé de la rassurer, celle-ci ne pouvait s'empêcher de penser au pire et de se sentir coupable. Était ce de sa faute ? Elle savait qu'il avait des problèmes, elle avait peur d'avoir dit quelques chose qu'il ne fallait pas et elle se sentait donc responsable sans vraiment comprendre le pourquoi et le comment de la situation.

L'ambulance arriva enfin, il aida à déplacer Cedric et avant avoir eu le temps de se relever, elle aperçut un petit bout de carton, elle l'attrapa et le regarda, il y était écrit dessus un nom, un numéro de téléphone, un pseudo Skype et même l’adresse e-mail, mais surtout il y avait du sang, Lucy avait vu ce bout de carton tomber de la poche du médecin, et elle se demandait si cela pouvait réellement être le sang de son ami, ou plutôt de celui de quelqu’un d'autre, elle garda ce morceau dans sa main ,elle pouvait très bien chercher cette personnes plus tard. Lorsqu'elle sera plus au courant pour l'état de Cedric.

Elle rejoignit l'homme, il avait sans doute prévu d'accompagner l'écrivain et elle avait prévu de faire de même, elle devait savoir comment allait son ami et même s'il avait sauvé la vie du romancier, elle ne pouvait faire si facilement confiance au médecin.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un diner particulier   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un diner particulier

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un diner particulier
» Garde du corps particulier cherche employeur aisé.
» [Salle à manger]Petit diner entre amis [TERMINE]
» Chercher un bijou particulier
» Un cours vraiment très particulier

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THIS IS MY DESIGN :: Archives des Rps
-