Top Sites

Publicité pour ton forum et échange de bannières
Clique-moi, clique-moi, clique-moi !!! (ou je te mange)



 


♥️♥️♥️ JOYEUSE SAINT VALENTIN ♥️♥️♥️
Tous nos voeux de bonheur à tous les couples !
Pour les célibataires, n'oubliez pas : le prince charmant saura vous trouver, un jour ou l'autre.
Ne perdez pas espoir ! ♥️

Partagez | .
 

  Are you the ripper ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Invité




MessageSujet: Are you the ripper ?    Sam 5 Avr - 14:48

Lucy attendait devant la porte du cabinet, elle regarda sa montre et constata qu'elle avait un dizaines de minutes d'avance. Elle s'assit donc sur la chaise la plus proche et commença à réfléchir sur la raison de sa présence ici.

***

Lucy avait travaillé un mois auparavant sur la mort d'un inspecteur des impôts celui-ci avait été pendu avec ses propres intestins. A partir de son enquête, elle avait pu tirer quelques conclusions.
Premièrement : le tueur n'était pas un proche de la victime, non Lucy était certaine que le meurtrier était intelligent et qu'il ne c'était donc pas attaqué à quelqu'un de trop proche.
Deuxièmement : la victime ne connaissait pas trop son assassin, il devaient s'être rencontré qu'une seule fois, sans doute, à cause de son travail d'inspecteur des impôts.
Troisièmement : le tueur était un médecin, un ancien médecin ou une personne ayant commencé des études de médecine, soit arrêté ou toujours en cours.
Quatrièmement : cela elle n'en était pas certaine, mais elle pensait que le meurtrier était un imitateur, on pouvait voir une différence avec les autres meurtres : l'absence du foie. Par conséquent, Lucy pensait que le coupable cachait ses meurtres dans celui des autres psychopathes.
Cinquièmement : le tueur mangeait les organes qu'il prélevait sur ses victimes, à vrai dire, l'autre possibilité était qu'il les gardait comme trophées et elle avait du mal à imaginer une salle remplie d'organes dans des bocaux.

***

C'est pour cela que, depuis un mois, en se faisant passer pour une patiente, Lucy faisait le tour de tout les médecins que l'inspecteur des impôts avait rencontré cette année à cause de son travail, et ils étaient plutôt nombreux.
Perdue dans ses pensée, Lucy se leva brusquement lorsqu'un homme dans la quarantaine ouvrit la porte. Elle s'avança vers lui.

- Vous êtes le docteur Lecter ?

Lucy était prête, elle avait pensé à tout les mensonges qu'elle dirait, enfin non, il serait plus exacte qu'elle allait légèrement déformer la vérité.
Revenir en haut Aller en bas
Hannibal Lecter
avatar
Chesapeake Ripper
~ Dandy cannibale ~
Chesapeake Ripper~ Dandy cannibale ~

Messages : 353
Avatar : Mads Mikkelsen
Crédits : Janus (avatar) + Copyright (c) BANGERZ (Signature)


» ID Card
Emploi: Psychiatre
Relationship:


MessageSujet: Re: Are you the ripper ?    Dim 6 Avr - 13:00

- Vous devez vous convaincre que le lion n'est pas dans cette pièce Franklyn. Quand il y sera, croyez-moi, je vous le dirais.

Franklyn Froideveaux, patient du Dr Hannibal Lecter, sanglotait sur son siège. Au point de vue émotionnel, il était temps de le laisser partir. Hannibal raccompagna Franklyn à la sortie et se rappela que l'une des premières fois où c'était arrivé, il avait fait la connaissance de Jack Crawford qui avait besoin de son aide. Il devait établir le profil psychologique de Will Graham et s'est finalement retrouvé à aider le FBI dans la traque au tueur des filles dans le Minnesota. 

Franklyn parti, il ne lui restait qu'un rendez-vous. Il attendit quelques minutes puis se dirigea tranquillement vers la porte. En ouvrant, il remarqua la jeune femme qui attendait et qui se leva immédiatement pour saluer le Dr Lecter. Il servit son sourire habituel comme accueil.

- Oui je suis bien le Dr Lecter. Je vous en prie, entrez.

Joignant la parole au geste, il entra de nouveau dans le cabinet et s'installa dans un des deux fauteuils, invitant sa nouvelle patiente à s'asseoir également. Il sortit un carnet de sa veste et parcourut rapidement quelques notes qu'il avait pris sur la thérapie de Franklyn avant de le ranger dans sa veste. Croisant une jambe, il fixait maintenant Lucy Ozarius avec sympathie et curiosité.

- Bien, que puis-je faire pour vous alors ? 

Il se montrait bienveillant même si pour l'instant, il ignorait tout d'elle excepté qu'elle dégageait une certaine aura d'assurance dans sa démarche. C'était intéressant...

_________________

The Devil is in the Details

 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Are you the ripper ?    Dim 6 Avr - 16:05

Lucy entra dans le cabinet du Docteur Lecter et l'examina rapidement, une bibliothèque impressionnante, deux fauteuils un pour le Docteur et un pour le ou la patiente, toute la pièce semblait bien rangée et propre. Elle s'assit sur la fauteuil qu'il désignait et commença à regarder l'homme, celui-ci écrivit quelques mots sur un carnet avant de le ranger.

- Bien, que puis-je faire pour vous alors ?

Lucy avait déjà rencontré un psychiatre, jutes après la mort de son frère, le FBI voulait vérifier qu'elle était toujours stable, et elle avait réussi à le prouver avec quelques mensonges mais cette fois ci ce sera différent, elle n'allait pas dire la vérité mais juste la déformée, elle espérait pouvoir trouver certaines réponses, à propos d'elle même mais surtout à propose de son frère, elle savait qu'un jour, elle devrait affronter la vérité et se rendre compte que Chris était un monstre mais elle avait toujours repousser la date fatidique, elle était donc là pour enquêter et pour connaître la partie la plus sombre de son frère. Maintenant, elle jouait un jeu dangereux, elle devait faire attention à chacune de ses paroles pour que le Docteur Lecter ne puisse pas comprendre qu'elle parlait, également, d'elle. Ce serait assez problématique qu'il apprenne pour les pulsions meurtrières de Lucy, et cela était gênant qu'il soit le meurtrier ou non. Mais, elle espérait que ce sujet lui permettrait plus facilement de cerner le psychiatre.

- Je ....

Lucy prit une grande inspiration, elle n'avait pas l'habitude d'être sincère, même si ce n'était qu'à moitié.

- Je suis venue ici pour parler de mon frère, il est mort. Non il a été tué par un agent du FBI.

Lucy serra ses mains tellement fort qu'elle eut mal, elle n'allait pas dire que cet agent du FBI, n'était autre qu'elle même mais elle, elle savait la vérité et cela suffisait à lui faire mal.

- Mon frère, Chris était un ... un psychopathe et si je suis dans votre cabinet c'est parce que je ....

La question qu'elle n'avait jamais posé par peur de la réponse. Une peur incroyablement forte, elle en avait mal au ventre, mais elle devait savoir, non elle connaissait déja la réponse mais il fallait qu'elle l'entende de la bouche d'une autre personne, mais elle ne savait pas si elle serait capable de la supporter.

- Je dois savoir si Chris a tué toutes ces femmes à cause de moi.

Revenir en haut Aller en bas
Hannibal Lecter
avatar
Chesapeake Ripper
~ Dandy cannibale ~
Chesapeake Ripper~ Dandy cannibale ~

Messages : 353
Avatar : Mads Mikkelsen
Crédits : Janus (avatar) + Copyright (c) BANGERZ (Signature)


» ID Card
Emploi: Psychiatre
Relationship:


MessageSujet: Re: Are you the ripper ?    Dim 13 Avr - 12:55

Hannibal était assis tranquillement dans le fauteuil et écoutait tranquillement, imperturbable, prenant soin d'analyser tout ce que sa nouvelle patiente lui apprenait. 

Je suis venue ici pour parler de mon frère, il est mort. Non il a été tué par un agent du FBI. 

Il s'agit donc d'aider une personne à se relever après un événement traumatisant. Hannibal avait l'impression que le principal effort était fourni en tout cas vu qu'elle avait réussi à exorciser le mal intérieur pour le présenter au psychiatre. 

Mon frère, Chris était un ... un psychopathe et si je suis dans votre cabinet c'est parce que je ....

Hannibal se pencha légèrement en avant tout en posant son dos contre son siège. Les signes les plus infimes qu'elle montrait en apprenait même beaucoup plus que ce qu'elle disait mais Hannibal la laissa finir avant de prendre la parole.

Je dois savoir si Chris a tué toutes ces femmes à cause de moi. 

Hannibal inspira profondément avant de répondre à Lucy, il avait remarqué plus de choses qu'elle n'avait voulu lui dire mais pas encore suffisamment pour avoir une vision totale de ce qui avait pu arriver. 

- Vous avez assisté à sa mort et j'imagine que cela vous hante chaque nuit. Dites-moi si je me trompe mais vous sentez-vous plus responsable de sa mort ou de la mort de ces femmes ?

Hannibal demeurait calme, ils se devaient d'être honnêtes dans cette nouvelle relation et Hannibal voulait déjà annoncer la couleur de la séance à venir.

_________________

The Devil is in the Details

 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Are you the ripper ?    Dim 13 Avr - 13:50

Lucy avait fini de parler et se demandait si le psychiatre n'était pas déjà en train d'essayer de l'analyser afin de savoir qui était la femme devant lui.

- Vous avez assisté à sa mort et j'imagine que cela vous hante chaque nuit. Dites-moi si je me trompe mais vous sentez-vous plus responsable de sa mort ou de la mort de ces femmes ?

Des cauchemars, oui elle en faisait toutes les nuits, à chaque fois, voyant à nouveau la mort de Chris, en se voyant le tuer encore et encore, peut-être que c'étaient ses rêves qui lui donnait les pulsions meurtrières. Lucy devenait sans doute folle et elle devait trouver quelqu'un pouvant la contenir.

- A chaque fois que je dors, je revoie ces horribles images, c'est insupportable.

La question du Docteur Lecter était, assez, problématique. Elle décida de dire la vérité même si elle ignorait les risques qu'elle prenait alors, mais elle se disait qu'il serait sans doute plus dangereux de mentir et puis peut-être qu'elle pourra ainsi mieux comprendre le psychiatre.

- J'étais sa grande sœur, je devait le protéger. Je devais le protéger même s'il était un tueur ! Alors, la mort de ces femmes me rend totalement indifférente. Il était mon petit frère et j'aurai du l'aider et si cela devait consister à, je ne sais pas, à cacher les corps je l'aurai fait. Donc, oui, je me contrefiche de ces femmes mais j'aurai du lui sauver la vie, j'aurai du empêcher sa mort même si pour cela je devais devenir comme lui.

Lucy disait la vérité, ce qu'elle aurait fait si elle n'avait pas eu le réflexe idiot de lever son arme et de tirer. Elle planta son regard dans celui de l'homme pour lui faire comprendre qu'elle ne mentait pas et commença à attendre la réponse du Docteur Lecter.
Revenir en haut Aller en bas
Hannibal Lecter
avatar
Chesapeake Ripper
~ Dandy cannibale ~
Chesapeake Ripper~ Dandy cannibale ~

Messages : 353
Avatar : Mads Mikkelsen
Crédits : Janus (avatar) + Copyright (c) BANGERZ (Signature)


» ID Card
Emploi: Psychiatre
Relationship:


MessageSujet: Re: Are you the ripper ?    Sam 3 Mai - 10:09

Il est naturel de revivre un événement traumatisant dans des cauchemars. Quand le sujet tente d'oublier ce qu'il s'est passé et de l'enterrer, c'est l'inconscient qui se charge de tenter d'exorciser le traumatisme et pas toujours de la manière la plus agréable. 
Hannibal, en tant que psychiatre, ne pouvait pas faire grand-chose contre les cauchemars. Il faut les accepter comme ils viennent et ils s'arrêteront quand le problème principal sera résolu.

J'étais sa grande sœur, je devait le protéger. Je devais le protéger même s'il était un tueur ! Alors, la mort de ces femmes me rend totalement indifférente. Il était mon petit frère et j'aurai du l'aider et si cela devait consister à, je ne sais pas, à cacher les corps je l'aurai fait. Donc, oui, je me contrefiche de ces femmes mais j'aurai du lui sauver la vie, j'aurai du empêcher sa mort même si pour cela je devais devenir comme lui. 


Hannibal s'avança légèrement sur son fauteuil, son expression demeurant neutre mais montrant néanmoins un certain intérêt pour ce que disait sa patiente. Au final, tuer c'est faire un choix et ce choix est l'un des moins faciles mais aussi l'un des plus essentiels inhérent à la nature humaine. 


- Il peut être assez réconfortant de penser qu'on avait le choix dans une telle situation mais nos actes sont bien souvent déterminés par ce qui nous a précédé. Il aurait été plus thérapeutique que votre frère survive mais la vie nous apprend tous que l'on ne peut stopper la mort et qu'on a aussi ce pouvoir de mort. Qu'est-ce qui vous a empêché de suivre votre frère au final ?

Hannibal repensait à sa conversation avec Lyssandre Dawn et au sentiment qu'il aurait pu avoir si sa soeur avait survécu et devait le stopper. Ce n'était certes pas possible mais l'imagination nous permettait de s'échapper de cette fichue vie glissante.
Il devait néanmoins encore jauger Lucy avant de comprendre réellement ce qui a été son rôle précis. Soit elle a précipité la mort de son frère, soit elle l'a directement tué. Dans tous les cas, elle a été le bourreau que ce soit de seconde main ou pas.

_________________

The Devil is in the Details

 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Are you the ripper ?    Sam 3 Mai - 21:21

Lorsqu'elle avait fini de parler, le psychiatre c'était un peu approchée. Trouvait-il que la discussion était devenue un peu plus intéressante ?

- Il peut être assez réconfortant de penser qu'on avait le choix dans une telle situation mais nos actes sont bien souvent déterminés par ce qui nous a précédé. Il aurait été plus thérapeutique que votre frère survive mais la vie nous apprend tous que l'on ne peut stopper la mort et qu'on a aussi ce pouvoir de mort. Qu'est-ce qui vous a empêché de suivre votre frère au final ?

Elle planta ses yeux dans ceux du psychiatre. Elle commença à parler d'une voix qui semblait dépourvue d'émotion. Elle avait appris à faire cette voix pour ne pas montrer sa peine. Mais si elle le faisait, à ce moment, c'était parce qu'elle ignorait à quel point sa voix allait trembler et elle voulait éviter d'affronter cela.

- Peut-être bien parce que c'est moi qui l'ai tuée.

C'était la vérité et c'était ce qui allait suivre qui allait être un mensonge.

- Je rendais visite à une amie après mon travail au lycée et il était là, dans cette mare de sang. Tout c'est passé très vite, il a avancé vers moi très vite et je l'ai frappé avec ce que j'ai trouvé.

Voilà, les mensonges étaient en place et Lucy n'avait plus le droit à l'erreur. Elle avait inventé l'histoire de l'amie et du travail au lycée pour ne pas lui dire qu'elle faisait partie du FBI.

Ce que le psychiatre lui avait dit, un peu plus tôt, était vrai et elle avait hâte de voir ce qu'il allait, désormais, répondre.

Revenir en haut Aller en bas
Hannibal Lecter
avatar
Chesapeake Ripper
~ Dandy cannibale ~
Chesapeake Ripper~ Dandy cannibale ~

Messages : 353
Avatar : Mads Mikkelsen
Crédits : Janus (avatar) + Copyright (c) BANGERZ (Signature)


» ID Card
Emploi: Psychiatre
Relationship:


MessageSujet: Re: Are you the ripper ?    Sam 10 Mai - 10:07

Elle fixait le psychiatre droit dans les yeux et tentait de donner un côté très impersonnel à sa voix mais ce genre de procédé soulignait encore plus la volonté de cacher ses sentiments au psychiatre.

Peut-être bien parce que c'est moi qui l'ai tuée. 


Cela devenait subitement très intéressant. Elle n'avait vraisemblablement pas menti sur ce genre de choses vu son attitude. 


Je rendais visite à une amie après mon travail au lycée et il était là, dans cette mare de sang. Tout c'est passé très vite, il a avancé vers moi très vite et je l'ai frappé avec ce que j'ai trouvé. 


Hannibal se renfonça dans son siège, regardant la jeune femme dans les yeux et s'interrogeant sur ce qu'il s'était passé. Hannibal voulait comprendre plus pour permettre à sa patiente de faire son deuil et de s'en remettre comme on dit.


- Vous pensiez qu'il avait l'intention de vous tuer ?

Hannibal avait gardé cette même intonation monocorde ne dénotant aucun sentiment particulier en apprenant ce qu'il s'était passé. Il travaillait sur sa patiente de manière méthodique et professionnelle.

_________________

The Devil is in the Details

 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Are you the ripper ?    Dim 11 Mai - 14:16

- Vous pensiez qu'il avait l'intention de vous tuer ?

Le psychiatre l'avait regardé dans les yeux tout en posant cette question. Lucy préféra affronter son regard plutôt que de le fuir.

- Non. Je sais qu'il a fait des chose horribles.

Des images revenaient sans cesse à Lucy, elle ne voyait pas la mort de son frère mais son œuvre. Ce mannequin ... ce mannequin composé à partir de toute ses victimes.

- Mais il ne voulait pas me tuer, Chris ne m'aurait jamais fait de mal, j'en suis certaine. Pourquoi l'aurait-il fait alors qu'il voulait me protéger ?

Elle revoyait le mannequin encore et encore, ce mannequin, l’œuvre de son frère, ce mannequin qui ressemblait tant à Lucy.

- J'ai tué mon frère parce que j'avais peur de ce que j'avais sous les yeux. Alors que ...

Lucy baissa la tête et ferma les yeux afin d'essayer de chasser ces horribles souvenirs.

- Alors que c'est sans doute moi qui ai tout provoqué.

Elle était presque sure qu'elle était la cause de tout cela, elle ne savait pas ou elle avait commis une erreur, mais elle se disait qu'elle était responsable de tout, c'était la seule explication. Peut-être bien que c'était cette impression qui était la plus pénible et la plus dure à supporter.
Revenir en haut Aller en bas
Hannibal Lecter
avatar
Chesapeake Ripper
~ Dandy cannibale ~
Chesapeake Ripper~ Dandy cannibale ~

Messages : 353
Avatar : Mads Mikkelsen
Crédits : Janus (avatar) + Copyright (c) BANGERZ (Signature)


» ID Card
Emploi: Psychiatre
Relationship:


MessageSujet: Re: Are you the ripper ?    Jeu 22 Mai - 13:10

La mort est omniprésente, elle est la fin inévitable. La note qui achève la chanson, le rideau qui s'abaisse sur l'excitante et répugnante pièce qui a construit le personnage de tragédie à tomber. Hannibal n'avait pas lu beaucoup de comédies mais savait que des exemples comme Beaumarchais démontraient que le rire pouvait très vite basculer et se changer en larmes destructrices. On finit toujours par voir la vraie face du monde, on finit toujours par mourir et le frère de Lucy Ozarius faisait partie de ceux qui avaient entrevus ce noir secret de l'existence.

Mais il ne voulait pas me tuer, Chris ne m'aurait jamais fait de mal, j'en suis certaine. Pourquoi l'aurait-il fait alors qu'il voulait me protéger ? 

Hannibal esquissa un sourire. Il semblait comprendre plus ou moins quelque-chose et il avait comme l'envie de réconforter cette jeune femme. Elle ne semblait pas avoir remarqué le mince sourire du psychiatre, il le dissimula donc à sa vue et écouta ce qu'elle avait à ajouter avant d'intervenir.

J'ai tué mon frère parce que j'avais peur de ce que j'avais sous les yeux. Alors que ...

La peur était une réaction naturelle face à la violence et à ce qu'elle générait car les yeux de la jeune femme n'avaient pas encore assez plongé dans l'obscurité. Hannibal, lui, pouvait jouir de la beauté et de l'Art dans cette obscurité. 

Alors que c'est sans doute moi qui ai tout provoqué. 


- Je suis au moins certain d'une chose après vous avoir écouté. Vous avez été d'une grande aide à votre frère. Il voulait indéniablement vous protéger mais craignait sûrement qu'il n'y arrive pas lui-même à cause de ce qui lui arrivait, vous l'avez aidé à vous protéger et maintenant, vous êtes vivante. Ne vous souvenez pas de votre frère pour ce qu'il a fait mais pour ce qu'il a toujours voulu faire et que vous lui avez permis en agissant ce jour-la.


Hannibal Lecter avait, encore une fois, joué un jeu risqué mais son intuition lui disait que c'était véritablement ça qui était arrivé à moins qu'elle ne lui ait caché quelque-chose. Quel intérêt aurait-elle à faire ça ? Hannibal, dans son auto-satisfaction habituelle, pensait que ça ne pouvait être que ça mais il n'excluait jamais les autres possibilités. C'est ce qui lui permettait de ne jamais être pris au dépourvu.

_________________

The Devil is in the Details

 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Are you the ripper ?    Ven 23 Mai - 20:30

Lucy ne remarqua pas le faible sourire du psychiatre mais elle ne pouvait s'empêcher de se demander ce que pouvait bien penser l'homme.

- - Je suis au moins certain d'une chose après vous avoir écouté. Vous avez été d'une grande aide à votre frère. Il voulait indéniablement vous protéger mais craignait sûrement qu'il n'y arrive pas lui-même à cause de ce qui lui arrivait, vous l'avez aidé à vous protéger et maintenant, vous êtes vivante. Ne vous souvenez pas de votre frère pour ce qu'il a fait mais pour ce qu'il a toujours voulu faire et que vous lui avez permis en agissant ce jour-la.

Elle releva la tête pour regarder Hannibal.

- J'aurai aimé l'aider davantage, j'ai l'impression d'être une piètre grande sœur ... Et si, vous avez raison en disant que je l'ai aidé à me protéger moi-même alors je suis encore plus pitoyable de ne pas avoir pu lui rendre la pareille. J'ai l'impression qu'il était au bord d'un gouffre et qu'il s'y enfonçait de plus en plus au fil des années et que, pendant ce temps, je ne lui ai appris que des choses inutiles qui ne lui venaient en aucune aide. C'est comme si, il avait attendu que je lui permette de s'accrocher à quelque chose pour le sauver de ... je ne sais pas trop de la folie ou de lui même ... enfin je ne sais pas ... mais tout ce que je lui avais donné c'était une simple brindille se brisant au moindre choc.

Lucy poussa un léger soupir presque imperceptible.

- Je croyais l'aider mais ce n'était qu'une illusion sans doute.

Elle planta son regard dans celui de l'homme, elle allait bientôt poser une question assez importante au psychiatre, une question qui déterminera la vision d'Hannibal pour l'agent du FBI.

- Docteur Lecter, considérez-vous mon frère comme un monstre ?

Beaucoup de personnes pouvaient répondre oui : ses collègues, ses supérieurs, ses "amis" et son propre père. C'était pour cette raison qu'elle ne pouvait les appréciait, ils ne connaissaient pas le Chris qu'elle avait côtoyé tout les jours, lui qui était si gentil et si souriant. Alors, elle les évitait le plus possible, ils l’énervaient, elle avait envie de leurs crier qu'il n'était que des imbéciles qui ne comprenaient rien. Peut-être que le plus dur à entendre était le fameux : "Tu as fait du bon travail", mais elle ne pouvait pas en parler à l'homme, elle ne voulait pas qu'il sache pour son travail au FBI.

Revenir en haut Aller en bas
Hannibal Lecter
avatar
Chesapeake Ripper
~ Dandy cannibale ~
Chesapeake Ripper~ Dandy cannibale ~

Messages : 353
Avatar : Mads Mikkelsen
Crédits : Janus (avatar) + Copyright (c) BANGERZ (Signature)


» ID Card
Emploi: Psychiatre
Relationship:


MessageSujet: Re: Are you the ripper ?    Sam 31 Mai - 10:34

Hannibal soutint le regarde de Lucy Ozarius quand elle leva le sien vers lui. Il avait commencé à dévoiler ce qu'il pensait à cette femme, du moins ce qu'il voulait qu'elle pense à l'avenir.

- J'aurai aimé l'aider davantage, j'ai l'impression d'être une piètre grande sœur ... Et si, vous avez raison en disant que je l'ai aidé à me protéger moi-même alors je suis encore plus pitoyable de ne pas avoir pu lui rendre la pareille. J'ai l'impression qu'il était au bord d'un gouffre et qu'il s'y enfonçait de plus en plus au fil des années et que, pendant ce temps, je ne lui ai appris que des choses inutiles qui ne lui venaient en aucune aide. C'est comme si, il avait attendu que je lui permette de s'accrocher à quelque chose pour le sauver de ... je ne sais pas trop de la folie ou de lui même ... enfin je ne sais pas ... mais tout ce que je lui avais donné c'était une simple brindille se brisant au moindre choc.


Hannibal inspira profondément avant de répondre à Lucy, il savait quelle idée se faire à vrai dire sur cette relation. 


- Vous lui avez tendu ce que vous aviez et c'est ce qui me semble le plus important. 

Hannibal demeurait très calme alors qu'il remarqua qu'elle le fixait droit dans les yeux. Il croisa les jambes et il soutint le regard de Lucy Ozarius attendant ce qu'elle voulait dévoiler dans cet entretien.

- Docteur Lecter, considérez-vous mon frère comme un monstre ? 

Il ne s'y était pas vraiment attendu mais cette question était véritablement prévisible même si cela interrogeait plus la vision du Dr Lecter que les faits eux-même. Il réfléchit un instant avant de répondre, enfin il faisait semblant de réfléchir pour paraître normal.

- L'homme n'est pas bon par nature, on a tous nos côtés monstrueux. Pourquoi ne serait-il pas agréable de tuer ? Dieu le fait tout le temps et cela ne semble pas le déranger. Votre frère a touché du doigt un de ces plaisirs sauvages, cela ne fait pas de lui un monstre. C'est la vision des autres qui en fait un monstre, adoptez-vous cette vision où le voyez-vous comme votre frère avant de voir un monstre ?

Hannibal avait retourné la situation mais se demandait si cette réponse conviendrait à la jeune femme qui lui faisait face. Ce rendez-vous devenait assez intéressant mais Hannibal avait l'intuition qu'il apprécierait bientôt ce que cette patiente aurait à lui apprendre.

_________________

The Devil is in the Details

 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Are you the ripper ?    Dim 1 Juin - 12:56

Hannibal soutenait le regard de Lucy.

- L'homme n'est pas bon par nature, on a tous nos côtés monstrueux. Pourquoi ne serait-il pas agréable de tuer ? Dieu le fait tout le temps et cela ne semble pas le déranger. Votre frère a touché du doigt un de ces plaisirs sauvages, cela ne fait pas de lui un monstre. C'est la vision des autres qui en fait un monstre, adoptez-vous cette vision où le voyez-vous comme votre frère avant de voir un monstre ?

Elle regardait toujours l'homme dans les yeux et décida de répondre à sa question.

- Mes "amis" et mon propre père considère Chris comme un monstre et moi aussi, du moins c'est ce que je leurs fais croire. Je ne le vois pas comme mon frère avant de voir un monstre, puisque je ne l'ai jamais considéré comme tel, il est mon frère et c'est tout. Il n'est pas un monstre, mais je suis juste obligée de le faire croire, je n'ai envie d'avoir des problèmes avec ma façon de le voir.

Puis, un léger sourire apparut sur les lèvres de Lucy.

- Docteur Lecter, pour votre réponse, j'aimerai éclaircir un point si vous le permettez.


Elle attendit quelques instants avant de reprendre.

- Votre façon de penser est plutôt intéressante et je me demandais si elle vous venait de quelques connaissances qui peuvent être considéré comme des monstres pour la plupart des personnes. Ou bien, vient-elle seulement de vous qui avez donc déjà touché à ce plaisir sauvage ?


Si la deuxième solution était la vraie, peut-être que Lucy pouvait être en danger mais elle était étrangement calme et attendait avec impatience la réponse. Elle espérait qu'il allait dire la seconde, la plus risquée pour elle mais à ses yeux, c'était également la plus amusante.


Dernière édition par Lucy Ozarius le Mar 17 Juin - 12:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Hannibal Lecter
avatar
Chesapeake Ripper
~ Dandy cannibale ~
Chesapeake Ripper~ Dandy cannibale ~

Messages : 353
Avatar : Mads Mikkelsen
Crédits : Janus (avatar) + Copyright (c) BANGERZ (Signature)


» ID Card
Emploi: Psychiatre
Relationship:


MessageSujet: Re: Are you the ripper ?    Mar 17 Juin - 8:48

La réponse lui paraissait honnête et cela le satisfaisait intérieurement, il se rendait au moins compte que sa patiente ne cherchait pas à dissimuler quoi que ce soit mais dans le doute, il adoptait toujours la même approche méthodique notant dans un coin de son esprit ce qui semblait être vrai et ce qui pouvait être faux.
Il remarqua le sourire sur le visage de la jeune femme alors qu'elle lui posa une question, enfin elle lui demanda si elle pouvait poser sa question.

- Je vous en prie.

Il ne savait pas vraiment où allait cette conversation au point où il en était mais il remarquait que quelque-chose venait de changer chez sa patiente. Elle avait dissimulé quelque-chose pendant une partie de l'entretien et maintenant, elle commençait à se découvrir prudemment devant lui mais c'était à lui de pousser pour déterminer la vérité de ce qu'elle ressentait actuellement dans cette pièce.

- Votre façon de penser est plutôt intéressante et je me demandais si elle vous venait de quelques connaissances qui peuvent être considéré comme des monstres pour la plupart des personnes. Ou bien, vient-elle seulement de vous qui avez donc déjà touché à ce plaisir sauvage ?


Le psychiatre demeura d'un calme impressionnant et il la regardait presque en souriant. Elle avait entrevu ce que beaucoup n'auraient pas vu mais avait aussi fait une grossière erreur en exposant ce point de vue, elle venait de dévoiler une partie de sa véritable nature et il n'est jamais une bonne idée d'ouvrir les portes de son esprit à un homme comme Hannibal Lecter.


- J'ai été le psychiatre de patients assez dangereux mais du fait du secret professionnel, je ne peux hélas les nommer. J'ai toujours eu un point de vue intéressant sur le meurtre grâce à eux. Pourquoi ne serait-il pas normal et bon de tuer ? Le meurtre est un héritage de notre histoire, il a toujours existé et ne cessera pas d'exister.

Hannibal se renfonça dans son fauteuil et regardait avec curiosité la jeune femme, se demandant comment faire céder le mur de leur véritable nature. 

- Vous m'avez dit pourquoi vous avez tué votre frère mais vous ne m'avez pas dit ce que vous avez ressenti dans les instants suivant sa mort. Que s'est-il passé ?

_________________

The Devil is in the Details

 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Are you the ripper ?    Mar 17 Juin - 14:04

- J'ai été le psychiatre de patients assez dangereux mais du fait du secret professionnel, je ne peux hélas les nommer. J'ai toujours eu un point de vue intéressant sur le meurtre grâce à eux. Pourquoi ne serait-il pas normal et bon de tuer ? Le meurtre est un héritage de notre histoire, il a toujours existé et ne cessera pas d'exister.

Lucy avait, à peine, réussi à se retenir de sourire, elle trouvait cette situation de plus en plus amusante. Elle jouait peut-être avec le feu mais c'était bien cette idée qui rendait tout cela intéressant. La femme se demandait si le psychiatre pensait la même chose, si c'était le cas, elle devait faire en sorte que cela ne cesse pas.

- Vous m'avez dit pourquoi vous avez tué votre frère mais vous ne m'avez pas dit ce que vous avez ressenti dans les instants suivant sa mort. Que s'est-il passé ?

Elle pouvait mentir ou dire la vérité mais les conséquences pouvaient changer selon le fait que le Docteur Lecter était un psychiatre "normal" ou non, et elle ne devait donc pas faire d'erreur. Elle regarda droit dans les yeux l'homme, elle ne voulait que cet homme soit "normal".

- Lorsque j'ai réalisé que j'avais tué mon frère, je me suis sentie vraiment mal et seule ... Mais avant de me rendre compte de cela, lorsque j'ai tiré et que je me suis juste dit que j'avais mis fin à la vie d'un homme, ce sentiment qui n'a duré que quelques secondes ... comment dire ?

Elle garda le silence quelques instants, cherchant un moyen de s'expliquer.

- Mon frère ... Sur les morts il récoltait des "matériaux" en quelque sorte. Mais, il pouvait très bien en trouver ailleurs sans prendre la vie d'un être humain. Disons, que pendant ces quelques secondes, j'ai compris pourquoi il préférait tuer pour avoir son "matériel".


Elle décida de continuer.

- Vous avez dit : "Pourquoi ne serait-il pas normal et bon de tuer ?", vous n'imaginez même pas le nombre de fois où je me suis posée cette question ...

Elle en avait peut-être bien trop dit mais elle ne s'en préoccuper plus.
Revenir en haut Aller en bas
Hannibal Lecter
avatar
Chesapeake Ripper
~ Dandy cannibale ~
Chesapeake Ripper~ Dandy cannibale ~

Messages : 353
Avatar : Mads Mikkelsen
Crédits : Janus (avatar) + Copyright (c) BANGERZ (Signature)


» ID Card
Emploi: Psychiatre
Relationship:


MessageSujet: Re: Are you the ripper ?    Mer 9 Juil - 9:22

Certains prenaient du plaisir à tuer mais dans le cas d'un proche, c'était bien souvent différent. La solitude était ce qui rendait cette mort plus douloureuse, elle avait mis fin à la vie de son frère et de la seule personne qui pouvait la comprendre réellement à ce niveau de sa vie. Le sentiment qu'elle a ressenti quelques secondes avant de se sentir mal et seule était bien plus nébuleux et sibyllin qu'il n'y paraissait. Il n'existait pas encore de mot dans le dictionnaire pour le désigner à vrai dire, c'était vraiment un concept insaisissable mais inhérent à la nature humaine par la même.

- Il est facile de le comprendre une fois que l'on a essayé ça. Je vois bien où vous voulez en venir.

Hannibal Lecter se dévoilait peu à peu mais il savait que l'incident dont il allait parler serait découvert tôt ou tard. Il avait déjà sacrifié cette partie de son histoire et avait eu le temps de l'accommoder à sa guise au plus grand désespoir d'un certain docteur Wenscombe. 

Lucy Ozarius semblait s'être déjà posé la question dont il avait parlé précédemment et ce n'était pas étonnant. Des centaines de gens avaient déjà dû se poser cette question avant même la naissance du Dr Hannibal Lecter et avant même les balbutiements de la civilisation. Cette question est née au même moment que l'être humain, il avait eu cette forte intuition toute sa vie.

- Vous devez vous demander pourquoi je dis tout ça, je préfère me confesser aussi d'une expérience que j'ai vécu qui explique ce point de vue. J'étais chirurgien urgentiste quand c'est arrivé et j'ai tué un homme, enfin je n'ai pas pu le sauver mais c'était la même chose pour moi. Je me suis senti mal et coupable mais avant ça, j'ai ressenti une autre émotion assez forte. Une sensation de puissance, je crois que vous voyez bien de quoi je parle non ?

Hannibal avait dévoilé ses cartes pour cette partie. Il espérait qu'il n'aurait pas à le regretter mais avec cette demi-vérité, il pouvait obtenir des choses très intéressantes à l'avenir...

_________________

The Devil is in the Details

 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Are you the ripper ?    

Revenir en haut Aller en bas
 

Are you the ripper ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THIS IS MY DESIGN :: Archives des Rps
-