Top Sites

Publicité pour ton forum et échange de bannières
Clique-moi, clique-moi, clique-moi !!! (ou je te mange)



 


♥️♥️♥️ JOYEUSE SAINT VALENTIN ♥️♥️♥️
Tous nos voeux de bonheur à tous les couples !
Pour les célibataires, n'oubliez pas : le prince charmant saura vous trouver, un jour ou l'autre.
Ne perdez pas espoir ! ♥️

Partagez | .
 

 La hackeuse, le romancier, le Leviathan et le majordome aux yeux de thé: duel au sommet !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Cedric Law
avatar

Messages : 349
Avatar : David Tennant
Crédits : Akuma


» ID Card
Emploi: Romancier
Relationship:


MessageSujet: La hackeuse, le romancier, le Leviathan et le majordome aux yeux de thé: duel au sommet !   Jeu 27 Mar - 20:43

"Entends-tu les tambours qui résonnent ?
Au loin parvenu du fond des âges,
Le vois-tu ce funeste présage ?
Tes oreilles entendent-elles le tocsin qui sonne ?
Cinq siècles se sont écoulés depuis la première bataille,
Souviens-toi que je te suivrai où que tu ailles,
Jusque dans ta dernière demeure,
Auprès de toi je meurs,
Maintenant que se termine ce qui a commencé;
La bataille finale a débuté.


Confortablement assis dans votre siège, vos yeux en train de lire ce qui suit, je suis sûre que vous vous demandez mais de quoi on parle au juste. Depuis un moment cette histoire de bataille finale ou phase finale ne cesse de traîner; mais qu'est-ce que cela peut bien être ?
J'aimerais beaucoup vous répondre de manière succincte, mais malheureusement pour vous, il va vous falloir vous accrocher et vous balader dans le passé avec moi, dans les couloirs du temps. Remontons cinq siècles en arrière, voyageons à travers les terres et rendons-nous directement au pays du Soleil Levant, là où tout a commencé...

****

L'histoire se déroule dans le Japon de l'ère Eisho ou Muromachi, et plus précisément dans la ville de Kyoto et ses alentours. Et voici ce que le conte que l'on relate de génération en génération dans les deux familles:

Il était une fois deux meilleurs amis, Seikyo Akumu et Jihiro Taniguchi. Ils s'entendaient tellement bien qu'ils en étaient devenus des frères de coeur. Ils étaient deux jeunes orphelins promis à un destin misérable car ils étaient sans parents, sans aucune famille ni tuteurs, ils n'avaient pas de mentor et n'avaient aucune fortune; ils étaient nés dans la rue et y vivaient, volant les passants et certains marchands. Ainsi vivaient-ils de leurs menus larcins étant enfants, puis adolescents; et jeunes adultes, ils avaient assemblés autour d'eux un groupe d'orphelins et de jeunes voleurs tout comme eux. Ils n'étaient pas craints du peuple; ils volaient les riches pour donner aux pauvres - oui il n'y avait pas que Robin des Bois pour faire ce genre d'action.

Mais un jour ils s'étaient attaqués à un riche seigneur et tuèrent sa fille par accident; il les maudit. Et la malédiction vint sous la forme d'une jeune fille en tous points semblable à la fille qu'ils avaient tué accidentellement; les deux amis en tombèrent amoureux. Ils devinrent rapidement rivaux, sans pour autant se détester; mais ce fut lorsque la fille finit par choisir Seikyo que les choses tournèrent mal.

Succombant à une rancune sans bornes, Jihiro devint fou de colère et de haine envers celui qui était pourtant son frère de coeur. Le poison de la jalousie rongeait son coeur et la folie sa raison; et la perdant totalement tenta de tuer Seikyo. Mis en échec par ce dernier, il dû s'enfuir, et se faire oublier. Attristé par cette haine que lui vouait maintenant Jihiro, Seikyo sombra dans une mélancolie profonde qui s'estompa lorsque sa femme lui donna un enfant.
Au plus profond de lui, il sentait que la folie commençait à le ronger lui aussi, mais il sut résister à ses démons.
Mais bientôt Jihiro refit son retour, à la tête d'un groupe d'assassins et tenta de tuer son ancien ami, sa femme et l'enfant né, ainsi que leur ancien groupe de voleurs. Quelques uns moururent, mais beaucoup survécurent et ils s'enfuirent à leur tour; et certains décidèrent de rejoindre Jihiro afin de sauver leur propre vie. La famille Taniguchi était née, en même temps que la famille Akumu; maintenant les deux clans étaient distincts.
Pourchassés par leurs ennemis où qu'ils allaient, les Akumu virent la femme de leur chef Seikyo se sacrifier et se faire massacrer par les Taniguchi pour leur faire gagner du temps. Seikyo finit par succomber à la folie mais eut suffisamment de lucidité et de jugeote pour mettre sa famille à l'abri, au service d'un seigneur puissant d'Edo; les Taniguchi ne pouvaient pas leur faire de mal sans se faire tuer en retour.
Quelques années passèrent où les Taniguchi étaient devenus la famille à éliminer, étant des criminels de la pire espèce, tandis que les Akumu étaient acclamés par le peuple et soutenaient leur seigneur, jusqu'à ce qu'il finisse par mourir de vieillesse et sans héritier pour lui succéder, avait décidé de considérer Seikyo comme un fils et lui cède tous ses biens, faisant la richesse et la notoriété des Akumu. Hélas, la folie de leur chef le rattrapa, même s'il essayait de la contenir. S'il protégeait les habitants, il ne pouvait s'empêchait de faire périr atrocement ses ennemis, laissant libre cours à sa folie meurtrière dans ces moments. Et bientôt, au fil du temps, il versa dans l'illégalité, transformant sa famille en famille de criminels, tout comme les Taniguchi; le shogun ordonna qu'on les élimine tous, mais les Akumu avaient plus d'un tour dans leur sac et on ne put rien faire contre eux.
Ils avaient alors subitement comme disparus mystérieusement, aucune trace d'eux nulle part, les Taniguchi non plus n'y comprirent rien.

Un an plus tard, on découvrit la famille Akumu dans la ville de Kyoto, là où ils s'étaient cachés on ne savait comment. Les Taniguchi les attaquèrent et la bataille fut sanglante. Personne n'épargnait personne et il y eut beaucoup de pertes des deux côtés, si bien qu'au final, il ne restait plus que quatre combattants de chaque famille dont les chefs respectifs. Seikyo massacra l'un des assassins Taniguchi et combattit son ancien ami, tandis que ce qui restait de la famille de Jihiro se battit contre le reste des Akumu. Cependant, les Akumu étaient en position de faiblesse.
La fille adoptive de Seikyo emporta l'enfant de Seikyo loin du champ de bataille où ils s'entretuèrent et où les seuls survivants du champ de bataille furent le jeune fils de Jihiro et son père. La fille adoptive de Seikyo alla prier dans le temple le plus proche et supplia pour que les enfants restent en vie et qu'un jour, les Akumu aient leur revanche.
Jihiro retrouva bien vite les deux survivants et assassina froidement la fille. Son fils s'interposa lorsqu'il allait décapiter le fils de Seikyo et Jihiro ne put se résoudre à tuer l'enfant de son ancien ami et il jura que les Akumu auraient droit à une autre chance dans une autre vie. L'enfant de Seikyo s'échappa et reçut de l'aide de certains habitants.
L'enfant réussit à bâtir une nouvelle fortune, se maria et eut d'autres enfants, promettant la perte des Taniguchi, tandis que ces derniers disparurent de la circulation. L'enfant s'appelait Ryu.

Et de génération en génération on relate cette histoire dans les deux familles, et sans cesse on entretient les enfants dans la haine de la famille rivale, en attendant patiemment l'heure de la bataille finale.
Celle qu'une prophétie entendue par Ryu disait que la guerre se conclurait définitivement dans cinq siècles, où l'une des deux familles sortirait victorieuse et l'autre serait réduite en cendres.
Il l'avait entendue en 1514.
Nous sommes en 2014.
Et la légende raconte que les deux chefs de famille porteraient alors le nom de leur ancêtre respectif et serait leur réincarnation; mais cela n'est qu'une histoire racontée aux descendants des deux familles...Personne ne sait si elle est vrai, bien sûr...
Et vous, y croyez-vous ?

****

Retour au présent.

Maintenant que vous savez l'origine de l'éternelle guerre entre les deux familles, voici le contexte actuel:
La bataille finale a commencé, la famille Taniguchi et la famille Akumu ont tous rassemblés leurs alliés, du moins en partie; rien n'est encore tout à fait joué.
La famille Taniguchi décime peu à peu les Akumu afin de leur prendre quelque chose en particulier: une clef. Ces clefs sont synonymes de quelque chose mais n'importe qui ne saurait pas dire de quoi il retourne.
Cedric Law, allié des Akumu plus contre son gré que de plein gré a jadis reçu une clef mais sentant que quelque chose se tramait, et après avoir été poignardé par un de ses amants après une consultation chez le docteur Lecter, pensant mourir, il confie sa clef au psychiatre cannibale alors que celui-ci tentait de le maintenir en vie en attendant les secours. Maintenant à l'hôpital, il a reçu la visite de son agresseur et ont pu mettre les choses au clair, cependant, il reste hospitalisé et si les Taniguchi ne cherchent plus sa mort car il n'a plus ce qu'ils souhaitaient, une ombre semble encore planer sur lui. Et il ignore encore que dans le même temps, les Akumu vont avoir une alliée de taille à laquelle ils n'auraient jamais pensé demander de l'aide.

Et si je vous disais qu'en fait, l'issue de cette guerre repose pour le moment sur trois personnes dont les deux familles n'auraient jamais supposé l'utilité très importante dans leur éternelle lutte, car ils ignoraient qu'ils allaient être des pivots à l'importance non négligeable pour le reste de leur histoire ?
Et si je vous disais qu'à partir de maintenant, et pour le moment, tout repose désormais sur les épaules du dangereux Hannibal Lecter, de la charmante Aleera McPherson et de la jeune Lyssandre Dawn ?

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: La hackeuse, le romancier, le Leviathan et le majordome aux yeux de thé: duel au sommet !   Jeu 27 Mar - 21:12

« Un seul grain de riz qui peut faire pencher la balance ». Cette phrase –sortie tout droit d’un dessin animé disney, l’une des références clés de Lyssandre- n’avait pas beaucoup de sens pour quelqu’un qui ne mangeait pas beaucoup de riz et qui ne jouait pas toute la journée avec une balance. D’ailleurs, l’adolescente ne savait pas pourquoi elle y repensait, faisant tambouriner nerveusement ses doigts sur la fenêtre du bus qui l’emmenait à l’hôpital. Comme tous ces gens qui allaient vivre une expérience exceptionnelle, elle ne se doutait pas que sa vie allait s’imbriquer dans un dessein bien plus grand que sa petite personne. Elle ne pouvait imaginer le rôle qu’elle allait avoir dans ce grand affrontement entre les familles Akumu et Taniguchi. D’ailleurs, elle n’avait aucun lien avec elles, si ce n’était Cédric. Et c’était pour Cédric justement qu’elle affrontait la pluie battante pour le retrouver.

Elle se mordit la lèvre, vérifiant une énième fois l’heure sur son téléphone portable. Pourvu qu’elle n’arrive pas trop tard pour l’heure des visites….L’inquiétude la rongeait, une angoisse énorme qu’elle n’avait jamais ressenti autrefois pour quelqu’un d’autre que son frère. La peur de ne plus voir l’autre, de le voir disparaître, happé par une marée noire qui refusera ensuite de le lui rendre…peur de voir l’autre souffrir sans avoir aucun moyen de l’aider…peur de savoir qu’elle avait créé un lien très fort et qu’il pouvait se briser tôt ou tard sans qu’elle ne puisse rien y changer. Et cette petite phrase agaçante issue de Mulan s’était mise à la tourmenter.

Elle arriva enfin à l’arrêt concerné et elle bondit littéralement du bus, comme un diable sortant de sa boîte. Elle bouscula tout le monde à l’entrée de l’hôpital sans se soucier des grognements et des interpellations. C’était son frère qui l’avait prévenue que Cédric avait été admis dans un état assez alarmant hier soir. Un texto simple, sec, qui témoignait du fait que Tom ne l’aimait pas. Lyssandre crut sur son cœur allait cesser de battre à l’idée que son grand frère avait toutes les possibilités requises pour assassiner son ami, sans beaucoup de difficulté.

Mais non….il n’oserait pas…

Elle accéléra et entra en trombe dans la chambre du blessé. Ses yeux marrons jetèrent un regard circulaire à la pièce, petit réflexe qu’elle avait depuis sa dernière escapade avec Cédric, où ils avaient bien failli se faire tuer tous les deux pour voir les marionnettes de Lestat. Puis elle avança à pas raides mais déterminés vers le lit de son ami et s’assit tout d’un bloc sur la chaise à proximité. Elle avait l’air figé des petits soldats qu’on envoyait au combat.
Elle regarda Cédric en silence. Pas de bonjour, pas un mot, elle se contentait de plonger son regard dans le sien.

- j’espère que tu as une bonne raison d’être dans cet état, parce que sinon c’est à mon tour de te mettre une dérouillée ! déclara-t-elle d’une voix flamboyante.

Avec plus de douceur, elle posa sa main sur la sienne. Elle n’arrivait pas à déterminer les émotions de Cédric, comme toujours, il lui fallait passer des heures avec une personne pour commencer à éprouver une quelconque empathie.

- Espèce d’idiot, comment tu te sens ? demanda-t-elle.

Elle se disait parfois que tout serait plus simple si les émotions des autres étaient inscrits en lettre d’or sur le front. Mais ce n’était pas possible évidemment. Le seul moyen pour elle de connaître leur intériorité, c’était d’écouter les mots qu’ils prononçaient. Mais les mots restaient traîtres, propices aux mensonges….devait elle écouter et se laisser berner ? Ou au contraire imposer sa volonté. Elle avait conscience que Cédric avait des ennuis, et qu’il n’arrivait pas à les gérer seul. Qu’il allait mourir s’il les gérait seul. Il avait besoin d’aide. De son aide à elle. Elle se décida à dire ce qu’elle avait sur le cœur :

- Je ne sais pas exactement ce qui se trame dans ta petite vie, si ça a rapport avec Artémis, Lestat, le grand schtroumpf ou le marsupilami mais chose sure, tu as besoin de moi cette fois, alors dis moi ce que je dois faire pour t’aider. Et ne dis pas que c’est trop dangereux, que je suis trop jeune ou n’importe quelle idiotie de ce genre, parce que tu ne sais pas de quoi je suis capable !
Revenir en haut Aller en bas
Cedric Law
avatar

Messages : 349
Avatar : David Tennant
Crédits : Akuma


» ID Card
Emploi: Romancier
Relationship:


MessageSujet: Re: La hackeuse, le romancier, le Leviathan et le majordome aux yeux de thé: duel au sommet !   Ven 28 Mar - 21:02

Cedric Law avait été copieusement tabassé par trois sbires Taniguchi et poignardé au-dessous du coeur par le majordome aux yeux de thé.
Autant dire que ces chances de survie étaient limitées, mais grâce au secours du docteur Lecter puis son arrivée à l'hôpital, il avait alors réussi à survivre. Mais son état était resté misérable, même lorsque le premier majordome des Akumu était venu; il avait alors eu l'envie de le frapper et de s'enfuir. Cependant, blessé comme il l'était, il n'avait pas pu, et n'avait même pas été capable de parler ou de gémir; surtout lorsque Shitsuji s'était amusé à le caresser entre les jambes. Mais les dires du majordome l'avaient apaisé et il comprenait mieux la situation; mais moi je ne dirai rien, car en tant que narratrice je me dois de garder un peu de suspense tout de même !
 
Le romancier, était alité et ne bougeait pas. Il avait mal, mais les médicaments donnés par l'hôpital lui avaient permis de résister un tant soit peu. Son corps était couvert de bleus et son œil gauche était fermé, il avait un œil au beurre noir qu'il ne pouvait ouvrir sans souffrir; aussi ne voyait-il donc que d'un seul œil, ce qui ne l'arrangeait guère et n'était bien sûr pas pratique.
 
Une jeune fille rousse entra et le sortit de sa torpeur - il avait fermé les yeux quelques instants afin de se reposer, jusqu'à que l'entrée subite de quelqu'un dans sa chambre ne le réveille - ne le faisant pas broncher. L'adolescente vint s'asseoir sur une chaise à ses côtés et sans dire un seul mot de politesse, lui parla.


- J'espère que tu as une bonne raison d’être dans cet état, parce que sinon c’est à mon tour de te mettre une dérouillée !

Il ne put rien dire, et il s'en voulait de l'inquiéter ainsi. Et le fait qu'elle pose sa main sur la sienne, lui avait fait quelque chose que je qualifierai comme étant le fait d'être ému, en quelque sorte.
Marque d'affection sincère et amicale, il n'en recevait pas tellement ces derniers temps; ses amants ne lui offrant que violence et plaisir, mais cela sans son consentement, et cela n'avait rien de tendre et d'affectueux et encore moins de sincère. Pour la première fois de sa vie, il s'était senti heureux avec l'adolescente pour qui il serait probablement prêt à tout pour elle, pour cette amie qui lui était si chère désormais.


- Espèce d’idiot, comment tu te sens ?

Il tenta de sourire, mais cela ressemblait plus à une grimace, à cause de la douleur.

- Je ne sais pas exactement ce qui se trame dans ta petite vie, si ça a rapport avec Artémis, Lestat, le grand schtroumpf ou le marsupilami mais chose sure, tu as besoin de moi cette fois, alors dis moi ce que je dois faire pour t’aider. Et ne dis pas que c’est trop dangereux, que je suis trop jeune ou n’importe quelle idiotie de ce genre, parce que tu ne sais pas de quoi je suis capable !
 
Il allait devoir tout lui avouer et cela risquait d'être un peu compliqué. Et surtout très long.
Fort heureusement pour lui, il avait retrouvé l'usage de la parole, et même s'il avait mal, il parlerait. Pour elle.
Il se devait de tout lui dire.
 
Il prit gentiment la main de Lyssandre dans la sienne et la serra tendrement, pour lui signifier qu'ils étaient bel et bien liés; non, je répète que Cedric n'est pas amoureux d'elle, il la considère comme une amie précieuse.

 
-Bonjour Lyssandre, cela fait un moment...Je suis désolé...je...argh ! Je me suis fait poignardé et tabassé...je ne sais pas si je reverrai un jour avec l'œil gauche mais pour l'instant ce n'est pas le problème; écoute-moi bien...c'est...humph...très important...aaah !
 
Il porta son autre main au dessous de sa blessure faite par la lame de Shitsuji. Il avait mal. Très mal.
Son ton était très calme.

 
-Je ne dirai jamais que tu es trop jeune ou que c'est trop dangereux mais sache au moins que...argh...c'est effectivement trop dangereux; mais...ah punaise de lame...j'espère que tu as un peu de temps...
 
Il lui indiqua ses effets personnels et lui demanda gentiment de lui apporter son portable dans la poche intérieure droite de son coupe-vent marron, de composer un numéro en particulier et de sortir - vu qu'on avait pas vraiment le droit de téléphoner dans les chambres.
Il se sentait défaillir et bientôt les infirmiers viendraient lui remettre une dose d'antidouleurs et il allait peut-être s'endormir malheureusement à cause des médicaments.

 
-Je suis désolé...
 
Le numéro qu'elle allait composer était celui du majordome aux yeux de thé, et sa voix courtoise au fort accent japonais allait répondre à la moindre de ses questions.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: La hackeuse, le romancier, le Leviathan et le majordome aux yeux de thé: duel au sommet !   Dim 30 Mar - 11:38

Ce ne fut que lorsque Cédric prit la parole que l’adolescente comprit à quel point il souffrait. Ses paroles étaient hachées malgré son effort visible d’adopter un ton calme, et d’être concis dans son discours. Elle frémit quand sa main caressa la sienne. Un geste tendre, affectueux. Elle aimait profondément l’écrivain. Ce n’était pas une relation amoureuse, non Lyssandre n’avait jamais rien compris à ses sentiments de passion. Non, elle l’aimait d’un amour très flou, mais présent à la fois. Comme on aime un père, un frère, un meilleur ami, un amant sans la dimension physique. C’était quelque chose d’absolu qui donnait une force inimaginable. Ses yeux se rétrécirent en deux fentes. Qu’importe ceux qui lui avaient fait ça, ils allaient le payer. Elle, Lyssandre Dawn allait veiller qu’ils paient ce qu’ils lui avaient fait enduré. Elle ignorait encore comment, mais elle allait tout faire pour leur montrer de quel bois elle se chauffait.

Pendant quelques secondes, elle se demanda si Cédric allait mourir. S’il allait succomber à ses blessures, ou si la douleur n’était en fait que douleur et qu’elle n’apporterait aucunement la mort. Elle aurait été incapable de le dire. Et à cet instant, elle se maudit de ne pas avoir des connaissances médicales plus approfondies. Il lui demanda d’aller chercher son portable et elle obtempéra en des mouvements fluides et rapides. Puis elle appuya sur le bouton pour appeler les infirmières car visiblement Cédric douillait et avait besoin d’une injection de calmants. Hésitante, elle finit par se pencher au dessus de lui pour déposer un baiser léger sur sa joue, ses cheveux roux caressant un instant son visage. Elle ne savait pas si elle allait le revoir. Car elle avait conscience du danger que toute cette entreprise signifiait. Tout lui semblait incertain mais elle n’avait jamais été aussi vivante.

- Je t’aime Cédric, dit elle avec douceur et innocence, guéris vite pour moi.

Et elle sortit, composant le numéro immédiatement. Quelques tonalités puis quelqu’un décrocha. Immédiatement, Lyssandre attaqua. Sa voix était plus ferme qu’auparavant, plus métallique, déterminée :

- Shitsuji je présume ? Je veux des questions …..(comme d’habitude elle allait trop vite et elle se corrigea) euh des réponses je veux dire. Qui a attaqué Cédric ? Et surtout pourquoi ? Qu’est ce qu’ils veulent ?

Elle ne lui laissa même pas le temps de répondre, hyperactive comme toujours.

- Mais surtout qu’est ce que je peux faire pour que ça s’arrête définitivement ?
Revenir en haut Aller en bas
Cedric Law
avatar

Messages : 349
Avatar : David Tennant
Crédits : Akuma


» ID Card
Emploi: Romancier
Relationship:


MessageSujet: Re: La hackeuse, le romancier, le Leviathan et le majordome aux yeux de thé: duel au sommet !   Lun 31 Mar - 20:37

Bon...Exit le fait que Cedric ait faillit buguer à cette phrase:

- Je t’aime Cédric, guéris vite pour moi.

Passons directement à ce qui doit sans doute vous intéresser le plus: le fin mot de l'histoire !...que vous n'aurez pas tout de suite à ce stade du sujet et de l'histoire...
Rangez vos flingues, merci bien, vous finirez bien par le savoir, mais si je vous dis tout dans l'immédiat, l'intrigue n'aurait aucune saveur; et croyez-moi, vous n'avez pas tout vu avec les Akumu.
Mais outre ces faits, passons donc à l'action du sujet et à quelques révélations. Ou pas.
Mais avant cela, changeons de lieu.



****


Le premier majordome des Akumu était dans la cuisine de la villa de la famille yakuza, faisant porter à ébullition l'eau du thé à la rose qu'allait prendre son chef d'ici quelques instants.
Et effectivement quelques minutes plus tard, Seikyo Akumu savourait ce thé blanc léger et délicatement parfumé aux pétales de rose, en dégustant sa friandise préférée. Des biscuits pour chien. Aux pétales de rose.

Shitsuji soupira et retourna dans sa chambre aux murs noirs et au plancher de bois qui ne craquait jamais. Il referma la porte et debout, caressa de sa main gantée de blanc les fines couvertures de satin noir à la légère odeur agréable du thé Malesherbes, une odeur si fine que n'importe qui ne pourrait la remarquer. Ses yeux couleur thé brillaient d'une lueur étrange lorsqu'il porta le regard sur les oreillers sur lesquels Cedric avait si souvent posé sa tête et y avait déposé ses larmes de souffrance et de plaisir intense, entre deux orgasmes qu'Uragiri s'était fait le plaisir de lui donner.
Son téléphone sonna et il décrocha répondant de son fort accent japonais et sa voix courtoise au maximum.


"Shitsuji je présume ? Je veux des questions ….. euh des réponses je veux dire. Qui a attaqué Cédric ? Et surtout pourquoi ? Qu’est ce qu’ils veulent ?

Sans céder à la panique, car il ne l'était pas, il retira doucement ses gants de majordome et s'assit sur son lit afin de répondre confortablement assis sur quelque chose de moelleux et de doux.

"Mais surtout qu’est ce que je peux faire pour que ça s’arrête définitivement ?"

Il toussota légèrement, synonyme qu'il allait prendre la parole enfin, et répondit calmement.

-Bonjour mademoiselle Dawn, ravi de vous entendre. Tout d'abord je vais vous répondre dans l'ordre, mais je vous prierai de faire preuve de calme et de tempérance avant tout car je pourrais dire des choses qui pourraient vous heurter: à savoir que la personne qui l'ait poignardé, c'est moi, mais il faut remettre cela dans le contexte; si j'avais voulu le tuer, je l'aurai déjà fait, hors je ne lui ai enfoncé une lame qu'au-dessous du coeur et non directement dans le coeur; j'ai préféré faire cela et être sûr qu'il survivrait, plutôt que de le voir mourir sous les coups des sbires envoyés par la famille Taniguchi qui ne souhaitaient que le battre à mort; j'ai agi un peu vite je l'avoue. Mais vous pourrez demander confirmation à monsieur Law, je lui ai déjà tout dit, il ne m'en veut pas. Et je sais qu'il s'en remettra. Ensuite, pourquoi a t-il attaqué, voici ma réponse: deux familles yakuzas ont commencé à se livrer une guerre sans merci il y a de çà cinq siècles et leurs descendants perpétuent cette haine et cette guerre infernale qui doit se terminer en ces lieux en ces jours. Hélas pour monsieur Law, il est l'un de nos alliés et a été pris pour cible. Ce qu'ils veulent est simple: il souhaite simplement un petit objet qu'il gardait avec lui mais qu'il n'a plus désormais; et c'est tant mieux car il ne sera plus importuné par les Taniguchi, mais peut très bien être pris pour cible par d'autres personnes; j'ai en tête une dénommée Artemis Hope ou plutôt Hécate comme on la nomme usuellement dans le milieu criminel. Enfin, pour que cela s'arrête définitivement: éliminer les Taniguchi, mais surtout leur chef; Jihiro Taniguchi. Sans oublier leurs alliés extérieurs: le Leviathan, le Marionnettiste, le Roi Sombre, Hécate et Hokuai. Je crois savoir qu'il y en ait d'autres, mais je n'ai strictement aucune idée de combien ils sont ni qui ils sont. Sur ce, c'est absolument tout ce que je peux vous dire là-dessus. Ensuite...Maintenant que vous êtes au courant, vous aussi vous êtes en danger. De mort. Mais jusqu'à preuve du contraire vous avez un tempérament digne de ce nom puisque Cedric Law vous fait suffisamment confiance; sinon il ne vous aurait pas demandé de m'appeler; car je suppose avec aisance qu'il vous a demandé d'aller chercher son portable et de m'appeler. Besoin d'autres détails mademoiselle Dawn ?

****


Cedric souffrait un peu moins, il n'était pas tout à fait dans l'inconscience mais presque, et surtout, il n'y parvenait pas. Si bien qu'il était à moitié éveillé et tenait des propos assez cohérents, mais sa voix était atrocement faible, et même s'il souffrait un peu moins, il ressentait tout de même une certaine douleur.
Il retint la main d'une infirmière.


-S'il vous plaît...allez dire à la jeune fille rousse qui s'appelle Lyssandre Dawn, au téléphone dehors...qu'elle ne veuille pas à Shitsuji, parce que...je lui pardonne tout et je comprend son geste...elle comprendra...c'est une histoire entre nous trois...ne vous en faites pas...

L'infirmière acquiesça en souriant et sortit transmettre le message.


Dernière édition par Cedric Law le Dim 6 Avr - 14:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: La hackeuse, le romancier, le Leviathan et le majordome aux yeux de thé: duel au sommet !   Dim 6 Avr - 12:24

Au téléphone, Shitsuji toussota, souhaitant apparemment prendre la parole. Et Lyssandre arrêta de jacasser. Elle se tenait dans le couloir, face à la fenêtre, et elle contemplait en même temps les voitures qui passaient. Etait ce un effet de son imagination ? Mais le monde lui semblait tout d’un coup bien plus sombre. Le majordome se mit à parler, et ce qu’il lui révéla réveilla un sentiment de fureur dans le cœur de la jeune fille. Qui ne fit que de doubler de volume quand il lui demanda justement de faire preuve de calme, après cette révélation sinistre. Car c’était lui qui avait mis Cedric dans cet état. La jeune fille crispa les mâchoires. Faire preuve de tempérance ? Il n’avait visiblement aucune idée de qui était Lyssandre Dawn ! Cette rage animale qu’elle ressentait la déstabilisait au plus haut point. Elle avait une furieuse envie de taper sur quelque chose ou quelqu’un, en l’occurrence sur ce majordome qui poursuivait son discours comme si de rien était. Sa première réaction fut d’avoir envie de lui crier « mais tu me prends pour un ananas confit, pauvre type ? Je suis censée gober tout ça sans réagir ? » mais elle ne fit que le penser très fort. Elle ne comprenait pas comment on pouvait blesser quelqu’un qui était censé être du même camp. Car Cedric avait mal. A cause de cet imbécile au téléphone. Rien que pour cela il méritait des paires de baffe. Mais il les récolterait quand il sera en face d’elle, Lyssandre se le jurait. Elle serra les poings en écoutant la suite de ses explications. Une situation vraiment pas brillante et dangereuse. Le mot danger n’éveillait cependant pas de peur chez la jeune fille. C’était comme un mot abstrait, on savait un peu près son sens, mais on ne ressentait rien physiquement.

Une autre côté de son cerveau réfléchissait activement. Eliminer les gens physiquement, ce n’était pas la peine de rêver. Elle était grande mais frêle et son seul atout, c’était de savoir utiliser convenablement un revolver, mais cela n’allait pas la sauver. Cependant, comme n’importe quelle famille, les Taniguchi communiquaient entre eux. C’était leur système interne qu’il fallait saboter, parce qu’ainsi, elle ferait gagner du temps à ceux qui étaient plus physiquement apte à la confrontation plutôt violente. Elle n’était pas hackeuse pour rien ! Elle sortit son téléphone pour commencer à télécharger des données sur les Taniguchi. Elle fit part de son idée à ce Shitsuji malgré son envie de l’étrangler.

- Il faut que je rentre en contact avec les Akumu. Je vous préviens, je ne suis pas une guerrière, mais je pense pouvoir mettre pas mal de pagaille dans le rang des Taniguchi en brouillant leur système de communication. Il me faut juste une salle avec des ordinateurs performants…Et pas mal de milkshake fraise également…


Une infirmière s’approcha alors d’elle pour lui transmettre un message. Un message qui horripila, Lyssandre et elle lui répliqua, levant les yeux au ciel.

- Dîtes à cet imbécile de fermer sa boite à camembert, si c’est pour dire des inepties pareilles ! Euh…non…en fait, il doit planer avec tous ces calmants, ça compte pas ce qu’il dit….

Elle attendit que la femme se soit éloignée pour ajouter à Shitsuji :

- J’ai besoin de savoir précisément qui va se dresser comme les Taniguchi. Et quelles sont les spécialités…je vais peut être avoir un plan qui va bien sonner, bien mieux qu’une cantate de Bach !
Revenir en haut Aller en bas
Cedric Law
avatar

Messages : 349
Avatar : David Tennant
Crédits : Akuma


» ID Card
Emploi: Romancier
Relationship:


MessageSujet: Re: La hackeuse, le romancier, le Leviathan et le majordome aux yeux de thé: duel au sommet !   Dim 6 Avr - 15:48

- Il faut que je rentre en contact avec les Akumu. Je vous préviens, je ne suis pas une guerrière, mais je pense pouvoir mettre pas mal de pagaille dans le rang des Taniguchi en brouillant leur système de communication. Il me faut juste une salle avec des ordinateurs performants…Et pas mal de milkshake fraise également…

Shitsuji en prit bonne note, elle aurait ce qu'elle voudrait, du moment que la famille Akumu triomphe.

- Dites à cet imbécile de fermer sa boite à camembert, si c’est pour dire des inepties pareilles ! Euh…non…en fait, il doit planer avec tous ces calmants, ça compte pas ce qu’il dit….

Le majordome ne dit rien, se contentant d'écouter, malgré son haussement de sourcil intrigué et étonné; de qui parlait-elle ? Et à qui parlait-elle à ce moment précis ?
Il ne réfléchit pas et écouta la suite.


- J’ai besoin de savoir précisément qui va se dresser comme les Taniguchi. Et quelles sont les spécialités…je vais peut être avoir un plan qui va bien sonner, bien mieux qu’une cantate de Bach !
 
Hum...il réfléchit à comment exposer le tout succinctement; ce qui ne serait sans aucun doute pas facile vu qu'il y avait juste beaucoup de monde.
 
-Les personnes qui se dresseront comme les Taniguchi contre les Akumu sont les suivantes: le maître-chanteur appelé le Roi Sombre - Dorian Crouch de son vrai nom - l'expert en explosions Athanase Phobos Piper alias le Leviathan, la veuve noire Artemis Amber Hope connue sous le nom d'Hécate et l'assassin Lestat Addison alias le Marionnettiste. Mais il y a également le mercenaire Peter Le Saint, connu sous le nom d'Hokuai; certainement un des plus dangereux mercenaires qui soit. La spécialité du Roi Sombre est de jouer avec les mots et non seulement il aime faire chanter les autres pour leur extorquer de l'argent, mais il peut aussi les pousser au suicide, quant au Leviathan vous aurez compris que les explosifs sont comme des jouets pour lui. Hécate est une veuve noire dont la fortune s'est faite sur le dos de ses victimes, ses anciens maris; Cedric a failli faire parti des victimes et comme elle n'aime pas du tout le goût de la défaite, elle s'est juré de lui régler son compte par le poison, sa spécialité pour tuer au demeurant, sans oublier le fait qu'elle maîtrise très bien une arme à feu. Quant au Marionnettiste, j'ai cru comprendre que vous avez déjà été à une de ces expositions, je doute qu'il nous cause des problèmes, je crois même pouvoir en faire un allié. Hokuai est le plus dangereux mercenaire qui soit, lui-même très bon en ce qui concerne le piratage informatique, et au même titre que le Leviathan. Pour la salle avec les ordinateurs performants, nous avons ce qu'il vous faut dans la villa des Taniguchi.
 
Il lui fournit aussitôt l'adresse.
 
-Quant au milkshake fraise, je m'en occupe de suite.
 
****
 
Pendant ce temps, dans une librairie du coin, presque déserte de clients.
 
-Crève connard !
 
-Qui c'est que tu traites de connard, ducon ?!
 
Perkins brisa la nuque du sbire Taniguchi sous les yeux de sa jeune fiancée.
 
-Tu es au courant que tu viens de tuer un potentiel client ?
 
-Dis-toi que tu pourras donner ses organes aux hôpitaux du coin !
 
La rouquine battit des mains, joyeuse. Elle regarda son fiancé traîner le corps dans l'arrière-boutique.
 
-Bon...ferme la librairie, je crois que du boulot nous attend.
 
-Au fait, comment on appellera nos enfants ?
 
-Tu crois vraiment que je me pose ce genre de questions maintenant ?!...hum...laisse-moi réfléchir...JE SAIS PAS !
 
****
 
La douleur s'estompa d'un coup et Cedric, dans les vapes, sombra dans les méandres de l'inconscience.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: La hackeuse, le romancier, le Leviathan et le majordome aux yeux de thé: duel au sommet !   Lun 21 Avr - 17:22

Lyssandre écoutait attentivement la majordome. Il allait trop vite !!! Elle n’allait pas pouvoir tout retenir ! Elle allait ouvrir la bouche pour lui dire de la boucler deux secondes le temps qu’elle mémorise, mais elle eut une idée un peu plus fine. Elle sortit son deuxième téléphone portable pour taper à toute vitesse les noms qu’il lui dictait. Elle trouvait drôlement chouette tous ces pseudonymes car il était évident que ce n’était pas leur nom de naissance. D’un autre côté, elle réalisait combien la tâche allait être harassante pour elle. L’adresse se ficha en lettre de feu dans son esprit. Le poids qu’elle avait senti sur ses épaules se dissipa quand elle réalisa qu’elle allait avoir la chance de manipuler de superbes machines.

- Impec’. A plus ! dit-elle simplement avant de raccrocher.

Ramenant machinalement son sac à bandoulière contre elle comme pour se protéger de l’adversité, elle se prépara mentalement au périple qui la mènerait à l’endroit où elle allait sûrement s’acharner comme une dingue sur un tas de codes alambiqués. Elle passa de nouveau devant la chambre de Cédric et regarda à travers le carreau. Il avait les yeux fermés, et semblait être tombé dans un inconscience qu’elle espérait reposante. L’adolescente resta quelques secondes à l’observer, puis résolument elle se mit à courir dans le couloir pour sortir de l’hôpital. Alors qu’elle dégringolait les escaliers, elle tomba nez à nez sur son frère.

- Où tu vas ? lui demanda-t-il.
- Affaire urgente à régler, je rentrerai probablement pas ce soir, dit Lyssandre très rapidement le contournant pour le dépasser.

Une main se referma sur son bras fermement. Thomas avait une force physique étonnante, cela ne servait à rien de lutter.

- Dans quoi est ce que tu t’es encore fourré ?
- Je ne peux pas te le dire mais je te promets que ça va vite s’arranger et qu’ensuite je serai super sage, j’irai en cours tous les jours, et je ferai vraiment des efforts ! S’il te plait, laisse moi y aller.

Le ton de lyssandre s’était fait plus suppliant, elle ne voulait pas de faire de peine à son frère, elle ne pouvait pas le mêler à tout ça, et c’était déchirant d’avoir à lui cacher de telles choses…si trépidantes ! Mais elle n’avait pas le choix.

- Si c’est à cause de ce..

Le terme qu’il employa pour Cédric était trop grossier pour être écrit, et Lyssandre sentit une pointe de colère la titiller. Mais quand elle plongea ses yeux dans ceux de Thomas, elle sentit l’air lui manquer. Ce regard…Elle ne le connaissait que trop bien. Une froideur de glace. La mort.

- Il est à MOI, Thomas, tu n’y touche pas, dit elle la voix rendue un peu plus aigue par le stress.

Il ne répondit pas, la relâcha.

- Tu m’avais promis, insista-t-elle.

Ce fut elle qui lui prit la main cette fois ci avec douceur mais fermeté. Elle essayait de l’attendrir…Mais s’il décidait de tuer Cédric elle ne pouvait rien faire pour l’en empêcher. Elle n’avait jamais pu…

- S’il te plait…
- T’as 48 heures. Pas plus. Ensuite je viens te chercher par la peau du cou s’il le faut.

Et il tourna les talons sans un mot de plus. Lyssandre soupira, soulagée. Puis elle fila là où les ordinateurs l’attendait.


*****

Elle arriva une demi-heure plus tard à l’adresse indiquée. Elle avait passé le trajet à chercher des informations concernant particulièrement Artemis Amber Hope, Dorian Crouch et Athanase Phobos Piper. Elle avait erré sur les coins sombres de la toile pour cela, mais au moins, elle se sentait moins démunie. Devant la porte, elle appuya sur la sonnette.
Revenir en haut Aller en bas
Cedric Law
avatar

Messages : 349
Avatar : David Tennant
Crédits : Akuma


» ID Card
Emploi: Romancier
Relationship:


MessageSujet: Re: La hackeuse, le romancier, le Leviathan et le majordome aux yeux de thé: duel au sommet !   Mer 23 Avr - 13:47

Personne ne sait réellement qui elle est. A dire vrai, bien qu'elle soit toujours en contact permanent avec nous par l'intermédiaire de son amie Cornélia, filleule de mon employeur, on ignore ses véritables intentions et motivations. Nous l'avons déjà vu, nous l'avons déjà croisé plusieurs fois et lui avons déjà parlé. Nous savons donc à quoi elle ressemble. Mais elle n'a strictement pas le physique de l'emploi. Tout ce que nous savons, c'est qu'elle sait beaucoup de choses.
Les dossiers que nous avons sur la plupart de nos ennemis, elle les a, mais maligne voire sadique, elle ne nous les donne que lorsqu'elle le souhaite, selon son bon vouloir quand nous ne pensons pas à le lui demander, ou bien quand nous le lui demandons.
Son nom, nous le connaissons, et elle sait tellement de choses sur nous que nous pourrions l'éliminer sans problèmes, mais notre patron ne semble pas vouloir lui faire du mal, comme s'ils étaient liés. Je ne saurai dire ce qui les lient, et je pense que c'est parce qu'elle nous est utile, elle sait des choses sur nos ennemis que nous-mêmes semblons ignorer, selon elle.
On a déjà tenté de l'éliminer. Pas nous, mais d'autres. Je pense principalement aux quatre personnes que j'ai cité au téléphone à mademoiselle Lyssandre. Ils ne sont jamais parvenus à la trouver à temps. Ils ont envoyés des gens la tuer, ces gens ne sont jamais revenus. Et chose encore plus étrange, ils ne savent même pas à quoi elle ressemble ! Elle semble les mener par le bout du nez !
Mais ce n'est pas ce que vous voulez entendre je suppose. Mais il fallait bien que je commence quelque part, car les informations qu'a pu récolter mademoiselle Lyssandre sur eux, je sais déjà où elle a pu les trouver, tous rassemblés au même endroit. Il s'agit d'un blog, souvent mis et remis à jour; on a déjà tenté de pirater le blog, mais la propriétaire semble toujours être sur le pied de guerre et déjoue souvent les tentatives. Je ne pense pas que mademoiselle Lyssandre ait eu à pirater ce blog car absolument tout ce qu'elle avait à savoir sur les personnes dont elle souhaitait en savoir davantage était rassemblé sur plusieurs pages de ce blog. Pour y être allé plusieurs fois, je sais qu'on y trouve photos et articles de presse, une analyse de celle qui s'occupe de ce blog et ses hypothèses qui ce sont souvent avérés juste, des références, des extraits de livres datant de plusieurs époques par moments pour faire le parallèle.
Mais de fait, je vais vous passer moi-même chers lecteurs, les informations auxquelles mademoiselle Lyssandre a eu facilement accès:


"Phobos Piper, né Athanase Piper alias le Leviathan, poseur de colles et de bombes à retardements et autres explosifs qui sont sa spécialité.
Il est né quelque part en Picardie, région de France et en la ville de Beauvais, le sept juillet 1983. Il a actuellement trente-et-un an.
Etudes: Institut Saint-Dominique de Mortefontaine, études littéraires; université sur Paris, nom inconnu, a obtenu une agrégation de lettres très jeune.
Profession: Anciennement professeur de littérature à l'université.
Famille: James Pete Piper (père), Jane Marion Whale (mère), Loïs Jehanne Piper (soeur).
Il est homosexuel et en couple avec le maître-chanteur surnommé le Roi Sombre.
A fait une centaine de victimes à cause de ses bombes, dont quarante-cinq enfants de moins quinze ans.
Cibles principales de ses bombes: les instituts scolaires, les banques, les mairies, les centres commerciaux.
A une prime sur sa tête depuis 2008: 200.000 dollars.
Prime ayant augmentée depuis janvier 2014: 400.000 dollars.
Le nom de celui qui a mis cette prime sur sa tête reste inconnu.
A fait de la prison.
Libéré depuis 2014, mois inconnu.
Dangerosité: Très élevée.
Est devenu ce qu'il est suite à une blessure morale venant de sa famille, peut-être son père. Aime beaucoup sa soeur et continue à l'aimer. S'est inventée une autre personnalité plus cruelle, Athanase est toujours présent. Est complètement fou d'amour pour le Roi Sombre. Est capable de tout pour le sauver, quitte à massacrer la Terre entière. Tue absolument n'importe qui.
Aurait besoin d'une thérapie dans un hôpital psychiatrique. Peut peut-être changer.
Caractère violent et colérique. Manipulateur."

"Bartemius Gray est le nom de plume de Dorian Crouch, alias le Roi Sombre; maître-chanteur.
Né à Londres le 12 avril 1983, a trente-et-un an.
Etudes: littéraires.
Famille: Jim Crouch (père), Bella Myriam (mère)
Homosexuel, en couple avec le Leviathan.
A fait une dizaine de victimes, deux sont dans le coma, trois se sont suicidées, les cinq autres tentent de retrouver une vie normale; leur vie a été brisée.
Cibles principales: les ennemis du Leviathan, souvent des membres des forces de l'ordre.
A une prime sur sa tête depuis 2012: 150.000 dollars.
Pas d'augmentation de la prime depuis.
Prime offerte par des yakuzas.
Aurait dû faire de la prison, a été dans le coma à la place: s'est interposé entre une balle et le corps de son amant.
S'est récemment réveillé.
Dangerosité: Elevée.
Son père le battait, sa mère est morte sous les coups de son mari. Enfance malheureuse. A été enlevé et vendu au marché noir à l'âge de dix-neuf ans, a été exploité par des yakuzas dans une maison close au Japon. A tué son père qui l'avait torturé.
S'est enfui de la maison close à vingt-deux ans.
A changé de nom pour écrire ses romans: Bartemius Gray.
Ne s'arrêtera que lorsque le Leviathan cessera ses crimes - peut-être. Souhaite être en paix.
Caractère impulsif alors qu'il se veut calme. Passion dévorante pour son amant. Dévotion extrême pour le Leviathan.
Adore la salade. Est allergique au chocolat."

"Artemis Amber Hope alias Hécate; veuve noire.
Née à Cardiff le 17 avril 1986, a vingt-huit ans.
Bisexuelle.
Aime les hommes très riches.
Etudes: à domicile dans le manoir de ses parents.
Famille: Henry Fred Hope (père), Mirabelle Suzon Isis (mère), Cora Anthea Hope (soeur, morte à l'âge de deux ans d'une maladie infantile, un an avant la naissance de sa soeur).
Quatre victimes lui sont connues à ce jour: Marcel Wilson (noyé en mer), Ulrich Hopper (suicidé par pendaison), Jérémie Fevre (dévoré par ses chiens à la chasse), Cassandre Lavaud (calciné dans sa voiture).
Victime qui aurait dû succomber à ses charmes mais qu'elle n'a jamais pu tuée: Cedric Law, le romancier.
Dangerosité: Elevée.
Prime sur sa tête depuis mars 2014: 250.000 dollars.
Prime offerte par ????
Caractère égoïste et orgueilleuse.
Déteste perdre. Susceptible.
L'argent l'attire et peut-être la perdra. Véritable garce.
Pétasse."

****

La sonnette retentissant, je sortais vérifier qu'il s'agissait bien de mademoiselle Lyssandre. Je vins lui ouvrir le portail en souriant, m'inclinant devant elle comme je le faisais chaque fois devant quelqu'un en tant que majordome de la famille Akumu. Je l'invitais à entrer et lui montrais directement la salle où se trouvaient les ordinateurs. Une grande pièce sous la villa, pièce adorée de notre scientifique Roy Curtis dont le laboratoire se trouvait dans la pièce d'à côté. La pièce était aussi grande qu'une chambre mais il y avait plusieurs ordinateurs - huit - de dernière technologie. Il y avait également trois téléphones fixes contrairement aux ordinateurs qui étaient portables à l'exception de deux côtes-à-côtes au fond de la pièce. Il y avait également plusieurs tables de bois et chaises relativement confortables, et trois fauteuils moelleux de couleur rouge à l'exception d'un qui était gris et aux coutures rose bonbon.
En chemin nous rencontrâmes un shibito errant qui passa directement en mode attaque dès qu'il vit mademoiselle Lyssandre, prêt à la mordre et la déchiqueter; fort heureusement je n'eus pas à le réduire en bouillie car Roy Curtis passait dans le coin. Et après avoir salué vaguement notre charmante invitée, il emporta la chose dans son laboratoire pour la réparer. Je pus donc conduire notre aimable invitée dans la salle aux ordinateurs en toute sécurité.
Kemuri, notre cuisinier, vint lui apporter son milkshake et lui donna également son numéro de portable pour qu'elle puisse appeler si jamais elle souhaitait quelque chose d'autre.
Quant à moi je restai dans la pièce au cas où elle aurait besoin de quelque chose également qui ne soit pas d'ordre culinaire.


-Bonne chance mademoiselle Dawn.

-YEPEEEEEEEEEEEEEEEEEEEE !!!!!!!!!!!!!!!!!!!! DIIIIIIIIIIIIIIIE !!!!!!!!!!!

Le jeune Juzo venait de recevoir un SMS disant que Cedric s'était réveillé et allait fort mieux, à mon grand soulagement, il avait reçu un SMS venant de mademoiselle Enigmo qui était partie lui rendre visite et avait administré à l'insu des infirmiers une substance dont elle avait l'habitude de fabriquer et d'administrer à nous autres membres de la famille Akumu pour calmer bien vite les douleurs; substance faite avec des produits naturels et non chimiques sans danger aucun pour la personne.
C'est ce que disait Juzo tout du moins qui venait d'entrer en trombe dans la pièce, tout joyeux et heureux en lisant cette nouvelle sur son portable.
Je me tournai alors vers mademoiselle Dawn pour regarder sa réaction tandis que Juzo refermait la porte avec force délicatesse avant de retourner annoncer à qui-mieux-mieux ce qu'il avait reçu.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La hackeuse, le romancier, le Leviathan et le majordome aux yeux de thé: duel au sommet !   

Revenir en haut Aller en bas
 

La hackeuse, le romancier, le Leviathan et le majordome aux yeux de thé: duel au sommet !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le Début d'une aventure... [Arc du Leviathan I]
» Leviathan, terreur des profondeurs !
» Yuna Lambert, Une bourgeoise Majordome ? Et une Sorcière ?
» Alexander Hurata, un simple majordome...Peut-être sans histoires ? [En cour]
» Résumé progressif

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THIS IS MY DESIGN :: Archives des Rps
-