Top Sites

Publicité pour ton forum et échange de bannières
Clique-moi, clique-moi, clique-moi !!! (ou je te mange)



 


♥️♥️♥️ JOYEUSE SAINT VALENTIN ♥️♥️♥️
Tous nos voeux de bonheur à tous les couples !
Pour les célibataires, n'oubliez pas : le prince charmant saura vous trouver, un jour ou l'autre.
Ne perdez pas espoir ! ♥️

Partagez | .
 

 In the past: Ne pas parler, même sous la torture [hot]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Cedric Law
avatar

Messages : 349
Avatar : David Tennant
Crédits : Akuma


» ID Card
Emploi: Romancier
Relationship:


MessageSujet: In the past: Ne pas parler, même sous la torture [hot]   Dim 23 Mar - 21:36

Spoiler:
 

Cedric savait qu'il avait été enlevé. Il avait reconnu trop tard l'odeur du chloroforme et n'avait pas pu résister aux mains puissantes de l'homme de main. Il était bien faible face à eux. Il n'aurait pas dû sous-estimer les nombreux ennemis des Akumu. Qu'était-il à part une cible facile pour être éliminé ? Ou pour être torturé afin de livrer des informations capitales ? Ils savaient qu'il était proche d'eux, proche de leur ennemi principal. Et ils étaient prêts à tout pour descendre Kagi. Quitte à le torturer lui. Et puis, à leurs yeux il n'était rien d'autre qu'un ancien gigolo.

Quand il s'éveilla, il sentit qu'il était solidement attaché mais ne savait pas encore à quoi. Alors...voyons...Il sentait qu'il était allongé. Sur le dos. Ses bras étaient au-dessus de sa tête, mains entravées par...des menottes ? Assurément. Il reconnaissait le contact glacé du métal sur sa peau. Il était allongé sur quelque chose de relativement dur. Du bois peut-être. Ses jambes...il sentait qu'elles étaient écartées et entravées par des cordes au niveau des genoux. Il n'avait pas froid donc on ne l'avait pas déshabillé. Déjà une bonne chose, on n'avait pas l'intention de le violer. Par contre il ne voyait rien; bandeau ? Sa gorge était sèche, il n'arriverait pas à articuler. Sous sa tête semblait avoir été glissé un oreiller.

Une main caressa sa joue.


-Enfin réveillé...on va pouvoir commencer l'interrogatoire.

La voix du Leviathan. Cedric frissonna; la main du criminel caressait maintenant son cou. L'homme ne semblait pas être encore trop sadique car il avait fait apporter un verre d'eau à son prisonnier dont la gorge était sèche; il l'avait reconnu étant donné que son fiancé le Roi Sombre était souvent dans cette situation-ci.
L'interrogatoire commença simplement par quelques questions basiques. Qui était réellement Kagi ? Ses points faibles, ce à quoi il tenait le plus, ses armes, comment entrer chez lui, etc. Cedric refusa de répondre. Cela dura un quart d'heure. Le Leviathan le gifla chaque fois.


-Je n'avais pas spécialement envie d'en venir là mais tant pis. Si tu ne veux pas me dire ce que je veux, je vais tout te faire hurler ! Mais avant...c'est toi qui va me supplier d'en finir ! Dorian chéri, apporte-moi le vibromasseur !

-...qu...quoi ?!

-C'est pourtant simple Cedric. Tu ne veux pas parler alors je vais te faire hurler !

-Mais...mais tu ne vas tout de même pas me...violer ?

-Si. C'est mon passe-temps préféré. Surtout lorsqu'il s'agit d'un ancien gigolo aussi séduisant que toi !

Le vibromasseur activé, le Leviathan le passa sur les tétons de Cedric qui sentit les vibrations même à travers sa fine chemise blanche. Son tortionnaire s'empressa de déboutonner le haut pour accéder à la peau. Une main vint titiller et pincer un téton tandis que le vibromasseur s'occupait de l'autre. Une autre paire de mains, probablement celles du Roi Sombre, caressait le reste de son torse. Cedric gémit. Le Leviathan connaissait probablement toutes ses zones érogènes où il était si sensible. Il savait certainement comment faire pour qu'il succombe.

-Avoue que tu aimes ça !

Cedric voulut répondre, mais il n'avait pas envie de lui donner satisfaction. Et son corps trahissait sa pensée, tout était contradictoire. Il avait à la fois envie, et à la fois non. Son corps sûrement dû à l'habitude, voulait succomber au plaisir et c'est ce qui se passerait. Il savait que le Leviathan arrêterait s'il disait tout ce qu'il voulait savoir, mais il ne pouvait pas trahir les Akumu. Il devrait alors subir, subir le plaisir tout en ayant honte.
Il sentit les mains du Roi Sombre glisser vers sa ceinture qu'il défit. Cedric paniqua, gémissant des "non !" alors que ses tortionnaires continuaient leurs douces caresses. Il se mordit la lèvre lorsqu'il sentit un autre vibromasseur toucher sa peau; un s'occupant de chaque téton. Le Roi Sombre semblait s'occuper du bas, défaisant sa braguette et passant sa main dedans, appuyant sur le membre durcissant pour entendre le prisonnier gémir; ce qui l'amusait assez. Les deux tortionnaires échangèrent leur place et Cedric hurla - de plaisir - lorsque les deux vibromasseurs vinrent titiller sa verge à travers les tissus de ses vêtements; et il rougit de honte parce qu'il n'aurait vraiment pas voulu que cela arrive. Il sentit son membre durcir, jusqu'à ce qu'il soit trop serré dans son boxer.


-Tu ne veux toujours rien dire ?

Seuls les gémissements de sa victime lui répondirent, des gémissements qui s'échappaient involontairement de sa gorge, Cedric se mordait la lèvre inférieure pour qu'aucun son ne s'échappe, mais il était en réalité incapable de les retenir.
Les caresses du Roi Sombre s'arrêtèrent finalement sur sa poitrine et il paniqua lorsqu'il le vit empoigner une paire de ciseau.


-Non, on ne va pas te la couper, on va juste te débarrasser de ton boxer, chéri.

Cedric cria quand les vibromasseurs touchèrent réellement sa peau. Le Roi Sombre retourna à ses caresses, puis il vint lécher ses tétons, tandis que le Leviathan s'acharnait sur son membre; l'un des vibromasseurs faisait un mouvement de haut en bas tout le long de sa verge et l'autre avait été placé sur l'entrée de son urètre, le faisant hurler de plaisir et lui faisant avoir un orgasme; qui n'était pas le premier depuis le début de cette scène d'ailleurs.

-Arrête ! Arrête s'il te plaît ! Je...je vais...

Les vibromasseurs s'éteignirent d'un seul coup et les caresses cessèrent, ce qui en partie frustra l'ancien gigolo mais le rassura en même temps. Le Leviathan prit ce qui semblait être une petite barre en plastique.

-Une sonde urétrale. Tu éviteras d'éjaculer tout de suite.

Le tortionnaire l'enfonça dans l'urètre, d'où un peu de sperme sortit, mais pas assez pour soulager la victime qui hurla de nouveau lorsque la sonde toucha sa prostate; il eut un autre orgasme.

-N...n...non...enlève ça...please !...S'IL TE PLAÎT !!! hurla t-il les larmes aux yeux.

Le Roi Sombre se permit de caresser tendrement sa joue puis de retourner s'occuper de sa poitrine. Le Leviathan eut un sourire sadique, et ralluma les deux vibromasseurs qu'il fit passer sur la verge et sur le gland de Cedric qui ne cessa de hurler de plaisir, au moins pendant dix bonnes minutes avant que sa gorge ne le fasse souffrir.


-Pitié ! Pitié !...je...j'en peux...plus...Pitié !

-Je t'ai dit que je te ferai hurler les réponses. Parle et je te laisse éjaculer.

-...non...n...non !...

Le tortionnaire haussa les épaules et continua encore cinq minutes, sachant pertinemment que Cedric refuserait de parler. Il déposa ensuite les vibromasseurs sur le côté, défit le pantalon de sa victime et se saisit d'un gode qu'il enfonça profondément dans son anus; il hurla de nouveau et encore, et de nouveau encore tandis que le Leviathan faisait des va-et-vient avec l'objet sans attendre que l'ancien gigolo ne s'habitue au jouet.
Cinq minutes plus tard, le tortionnaire masturbait Cedric jusqu'à ce qu'il finisse par éjaculer sur son torse nu après lui avoir retiré la sonde, le laissant dans un piteux état. Il ne pouvait plus hurler, il ne pouvait plus rien dire.
Avant de succomber dans un sommeil profond, il put entendre les dires du Leviathan:


-Ok, on peut plus rien tirer de lui. Détache-le, nettoie-le et fous-le dans une cage, on jouera avec lui demain. N'oublie pas de lui donner sa pâtée dans sa gamelle et de lui mettre un collier pour qu'on le repère.
Revenir en haut Aller en bas
 

In the past: Ne pas parler, même sous la torture [hot]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» In the past: Ne pas parler, même sous la torture [hot]
» Why Haiti Can't Forget Its Past
» Des radios communautaires pour parler d’environnement
» Orthographe et parler jeun's
» Se parler à soi-même...?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THIS IS MY DESIGN :: Archives des Rps
-