Top Sites

Publicité pour ton forum et échange de bannières
Clique-moi, clique-moi, clique-moi !!! (ou je te mange)



 


♥️♥️♥️ JOYEUSE SAINT VALENTIN ♥️♥️♥️
Tous nos voeux de bonheur à tous les couples !
Pour les célibataires, n'oubliez pas : le prince charmant saura vous trouver, un jour ou l'autre.
Ne perdez pas espoir ! ♥️

Partagez | .
 

 "Je serai votre guide"...euh...survivons d'abord !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Cedric Law
avatar

Messages : 349
Avatar : David Tennant
Crédits : Akuma


» ID Card
Emploi: Romancier
Relationship:


MessageSujet: "Je serai votre guide"...euh...survivons d'abord !   Dim 2 Mar - 17:22

Pourtant, tout avait bien commencé. Mais hélas il n'avait pas prévu que cela aurait débuté aussi tôt. Personne ne s'y attendait, ou du moins pas lui. Il s'était fait surprendre et il ignorait totalement comment s'en sortait le docteur Lecter de son côté. Peut-être qu'il n'était pas blessé et qu'il allait très bien, qu'il était encore dans son cabinet, car ils auraient simplement refusé de lui faire du mal et ils se seraient alors contenté d'attendre le romancier et de lui régler son compte ? Il n'en savait rien.
Ce qu'il savait, c'était que lui, il était atrocement blessé, haletant tandis qu'on le frappait de nouveau. Les Akumu ne seraient peut-être pas là pour le sauver. Il allait certainement mourir. Il n'arrivait pas à se défendre. C'était fini pour lui.
Il s'écroula sur le sol, à genoux. Il crachait du sang, et le liquide vermeil coulait également de ses narines. Ses deux bras tentaient de protéger sa tête des coups de poings, en vain. Les agresseurs étaient au nombre de trois. Et lui, il allait mourir, là, ainsi...lamentablement tabassé. Il sentit que les coups s'arrêtèrent de pleuvoir, son corps était meurtri. Il attendit un coup final qui ne vint jamais, et il sentit qu'une main gantée de blanc lui relevait doucement le visage.


-Je suis désolé monsieur Law, mais vous étiez une cible si facile. Je vous rassure cependant, vous fûtes un jouet adorable !

Cedric avait un œil fermé à cause d'un coup lui ayant été porté du côté gauche; fort heureusement il n'était pas crevé. Mais il aurait du mal à le rouvrir avant plusieurs jours. Son œil encore valide pour le moment fixait le majordome aux yeux de thé avec surprise, mais également de l'effroi.

-Non...non...pas...toi...

Le majordome lui vola un baiser avant de se relever avec grâce. Il fit glisser le couteau qu'il avait dans sa manche jusqu'à sa main grâce à un petit mécanisme accroché à son bras gauche et également du côté droit. Cedric ne put esquiver ni même se défendre.
Son cri fit s'envoler quelques pigeons non loin. Il porta sa main droite là où la lame était enfoncée, dessous son coeur; l'organe n'était pas touché, mais il avait si mal...et il saignait si abondamment.
Il cracha encore une fois du sang et il regarda Shitsuji, terrorisé.
Le majordome aux yeux de thé sourit narquoisement et d'un doigt le fit s'étaler sur le sol dur et froid de la rue, laissant son ancien amant gésir dans son propre sang.
Shitsuji fit demi-tour et fit mine de s'éloigner avant de claquer des doigts. Au claquement de doigt, les trois sbires Taniguchi - non armés - acquiescèrent et entrèrent dans le cabinet du docteur Lecter, tandis que le majordome aux yeux de thé monta dans la petite voiture noire côté chauffeur. Le véhicule s'éloigna.

Et la guerre Akumu contre Taniguchi venait de débuter, et faire sa première victime.
Qui gagnera ?

Mais avant de nous plonger dans ce récit, revenons quelques heures en arrière.

****


Cedric caressa le doux visage d'Anna avant d'embrasser les lèvres douces de la jeune femme. Les courbes parfaites de son amante étaient si agréables à regarder, et les longs cheveux noirs avaient une odeur de miel.
Bien sûr, tout cela n'était qu'un rêve, il s'en rendit bien compte lorsqu'il se réveilla seul. Il ne pleura pas, il ne fit rien. Il sourit dans le noir, ramenant les couvertures sur son corps pâle et nu, cala sa tête sur l'oreiller, regardant le plafond sans aucune crainte de voir une horrible hallucination sanglante. Il ne savait pourquoi il se sentait si bien.
Puis il tourna la tête et se releva soudainement, effrayé en voyant son double, habillé et un couteau ensanglanté à la main. Il se frotta les yeux avant de se rendre compte qu'il n'avait eu encore qu'une illusion morbide de son esprit. Son coeur reprit une cadence normale tandis qu'il se dirigeait vers la salle de bains pour prendre une douche froide.

Quelques heures plus tard, le romancier était devant son ordinateur, répondant à quelques fans. L'une d'entre elles lui rappela de doux souvenirs, il s'agissait de la jeune vietnamienne, si timide durant l'interview et si prompte à être maladroite. Il lut quelques vers que son petit ami avait écrit et qu'elle avait joint au mail, écrits qui lui plurent de suite. Il y répondrait plus tard, quand il aura une meilleure réponse à lui donner que celle qu'il avait en tête; il n'avait pas envie de la décevoir avec une réponse banale qu'il donnait à tous.

Encore quelques heures plus tard, il était dans la salle d'attente du docteur Lecter, patientant tranquillement, son coupe-vent marron déposé sur ses genoux, sifflotant un petit air de musique "Binkusu no sake wo". Il se leva lorsque la porte s'ouvrit, souriant.

****

Cedric avait la face tournée vers le ciel. Il voyait le soleil décliner, c'était le soir. La nuit tombait, et les étoiles commenceraient bientôt à éclairer la voûte céleste. Les verrait-il au moins une dernière fois ?
Il l'ignorait.
Le sang continuait de couler, il ne pouvait plus parler. Il ne savait que faire.
Son esprit s'embrouilla tandis qu'il fermait les yeux. Une larme coula, se mélangea au liquide vermeil.
Il se sentit expirer une dernière fois.
Puis ce fut le trou noir.
Revenir en haut Aller en bas
Hannibal Lecter
avatar
Chesapeake Ripper
~ Dandy cannibale ~
Chesapeake Ripper~ Dandy cannibale ~

Messages : 353
Avatar : Mads Mikkelsen
Crédits : Janus (avatar) + Copyright (c) BANGERZ (Signature)


» ID Card
Emploi: Psychiatre
Relationship:


MessageSujet: Re: "Je serai votre guide"...euh...survivons d'abord !   Lun 3 Mar - 18:05

Suspendus dans la nuit
une perfusion et
la lune blanche

Sumitaku Kenshin

Mort, c'était dans cet état que l'on avait retrouvé la jeune étudiante du nom de Sabrina Turner. Elle avait été retrouvée dans le Minnesota, nue et le corps transpercé par les bois d'un cerf. Le cadavre avait été trouvée en pleine forêt par des gamins qui ont immédiatement appelé la police. Le FBI s'est, peu après, emparé de l'affaire. Même après la mort de Garret Jacob Hobbs, le fantôme de la Pie Grièche se fait encore ressentir dans le coin. Les plus grandes légendes ne meurent jamais. Au volant de sa voiture, Hannibal Lecter sourit. Avant son seul rendez-vous de la journée, il avait le temps de rendre une visite à Abigail. Les pneus crissaient sur la route humide et les jets d'eau s'accompagnaient de feuilles mortes charriées par les pneumatiques du véhicule noir.

***

A l'hôpital, il entra dans la chambre et remarqua la jeune fille encore dans le coma. Il resta quelques instants à l'observer, réfléchissant au jeu dans lequel le destin les avait tout deux engagé. Hannibal sourit et resta une heure ainsi mais elle ne se réveilla pas, hélas...
Au final, c'était mieux car il aurait mieux valu qu'elle ne voit pas un des assassins de son père dès son réveil. Le choc pourrait être terrible, enfin c'est ce qu'Alana Bloom pouvait croire. Hannibal Lecter croyait profondément en les nombreuses ressources d'Abigail Hobbs. Il attendait impatiemment son réveil...

***

De retour dans son cabinet, il arriva quelques minutes avant le rendez-vous et remarqua son patient. Il sortit ses clés et ouvrit la porte du cabinet.

- Je vais vous ouvrir. Je vous en prie, entrez. J'espère ne pas vous avoir trop fait attendre.

Hannibal ouvrit les rideaux et alluma la lampe principale pour éclairer la pièce qui dégageait néanmoins une aura sombre avec son mélange de gris, de blanc et de rouge. Hannibal se posa dans son fauteuil avec le carnet dans lequel il avait déjà consigné quelques notes sur Cedric Law, il effectuait ceci pour chacun de ses patients même si ce n'était pas forcément utile.

- Bien Cedric, cette heure vous appartient donc je vous laisse le choix de notre sujet de conversation. 

Hannibal esquissa un mince sourire amical, la séance n'avait pas à être si formelle que ça...

_________________

The Devil is in the Details

 
Revenir en haut Aller en bas
Cedric Law
avatar

Messages : 349
Avatar : David Tennant
Crédits : Akuma


» ID Card
Emploi: Romancier
Relationship:


MessageSujet: Re: "Je serai votre guide"...euh...survivons d'abord !   Lun 3 Mar - 19:16

Point de paraphrase et passons directement au sujet.
 
- Bien Cedric, cette heure vous appartient donc je vous laisse le choix de notre sujet de conversation. 
 
Le sourire du docteur Lecter n'était pas pour le rassurer grandement, mais ils s'étaient en somme toute, presque tout avouer chacun leur tour. Durant le dîner chez le psychiatre, le romancier avait découvert qu'il était cannibale, tandis que ce dernier avait appris la démence de son patient et avait été témoin d'un double-meurtre; et accessoirement d'une tentative de viol, mais cela, était parfaitement secondaire.
Le romancier s'assit sur le divan, doucement. Il commençait à avoir un léger mal de crâne, premier symptôme du fait qu'il ne tarderait pas à avoir de nouveau une hallucination; ce qui lui était déplaisant au passage, mais étrangement il les voyait de plus en plus autrement. A moins que cela n'était dû qu'à cette autre personnalité se pointant en lui peu à peu.
De quoi pourrait-il bien parler ? Il n'en était pas à sa première séance chez le psychiatre, mais ce n'était que la deuxième - et peut-être la seconde comme certains pourraient le dire, compte tenu de ce début de sujet quelque peu...hum...peu avenant pour son futur ?! - et autant dire que la première ne lui avait rien appris: je ne vous referai pas la scène ici, mais en gros, elle s'était pas vraiment passé comme prévu. En fait il y avait pas totalement assisté ! Voilà, c'est peut-être plus clair ainsi.
Qu'allait-il bien pouvoir raconter au docteur Lecter ? Ou plutôt vouloir, serait un peu plus juste; après tout, avait-il réellement confiance en lui ?
Croyez-vous vraiment que même s'il sait que le docteur Lecter ne le dénoncera pas - enfin il ne le pense pas - il a vraiment confiance en cet homme ? Un cannibale de surcroît ?...qui pourrait le tuer et le manger...
Non, la voilà votre réponse ! Evidemment non.
Que dire donc ?
Parler de sa vie, de ses problèmes ?
Hum...
Un silence pesant s'installa dans la pièce et une atmosphère de...euh...
Un ange passa.

 
-Je vous avoue que je ne sais pas quoi dire; d'ordinaire on ne me laisse pas vraiment le choix...
 
Regard neutre, demi-sourire qui n'était qu'un stupide réflexe comme en société, visage en fait impassible; ce qui faisait que son demi-sourire était plus un rictus automatique, mais vous vous en foutez sûrement.
 
****

 
Bordel de merde.
Ces trois mots traversèrent l'esprit du jeune homme, reflétant assez sa pensée du moment quant à sa situation. Il courut se réfugier dans une ruelle mais il fut bien vite rattrapé. Et lui qui n'était sorti que se promener et n'avait donc pas pris la peine d'amener avec lui son arme ! Quoique logique vu sa grandeur; où l'aurait-il caché aux yeux des passants ? La ruelle déserte n'était pas pour aider, car personne ne viendrait à son secours: mais quel comble pour lui, pensait-il, car il savait qu'il pouvait se débrouiller seul, mais vindiou qu'il aurait bien besoin d'aide à ce moment-ci ! Mais sa précieuse Pitchoune, sa formidable tondeuse à gazon, n'était pas à proximité et contre ses agresseurs, le combat s'annonçait rude. Pourtant il s'était bien entraîné, mais il faut dire que le nombre n'aidait pas; quatre contre un, ce n'était pas du jeu. L'un des quatre agresseurs lui balança une lame tandis qu'il courrait toujours. Instinctivement il se retourna avec classe et célérité et rattrapa la lame au vol sans se blesser et la jeta vers le lanceur; qui se tint l'œil en hurlant en s'écroulant au sol car son arme retournée contre lui venait de le lui crever - et accessoirement de le tuer en s'enfonçant profondément et transperçant son cerveau, mais ceci n'est qu'accessoire.

 
-Aha ! Retour à l'envoyeur !
 
-Tu es bien optimiste, dis-moi...
 
-Oh ! C'est toi !
 
Le jeune homme courut vers celui qu'il considérait comme étant suffisamment proche pour être son ami, surtout les relations qu'ils avaient tous les deux, et surtout vu la position de celui-ci dans la famille Akumu.
Un des agresseurs sortit une arme à feu mais s'étant trop approché, le jeune homme l'avait violemment désarmé.

 
-Tiens, passe-moi le flingue que je m'amuse un peu !
 
-Avec joie ! répondit-il en souriant et lui tendant l'arme, donnant un violent coup de pied à l'autre, lui brisant le nez.
 
-Je suis désolé, cela n'a vraiment rien de personnel. Repose en paix.
 
-Que...?!
 
****

 
Cedric détourna le regard quelques instants.
Un coup de feu avait retentit dans le lointain.

 
-...est-ce que je viens d'entendre ce que je viens d'entendre ?!
Revenir en haut Aller en bas
Hannibal Lecter
avatar
Chesapeake Ripper
~ Dandy cannibale ~
Chesapeake Ripper~ Dandy cannibale ~

Messages : 353
Avatar : Mads Mikkelsen
Crédits : Janus (avatar) + Copyright (c) BANGERZ (Signature)


» ID Card
Emploi: Psychiatre
Relationship:


MessageSujet: Re: "Je serai votre guide"...euh...survivons d'abord !   Mar 4 Mar - 11:28

-Je vous avoue que je ne sais pas quoi dire; d'ordinaire on ne me laisse pas vraiment le choix...

Le choix, quelle notion abstraite selon de nombreuses personnes. Peut-on avoir vraiment le choix quoiqu'il arrive ? Ne vivons-nous pas tous dans une illusion de choix en réalité ? Hannibal n'était pas la pour répondre aux questions de philosophes. Les choses étaient ce qu'elles étaient et lui n'avait pas à se demander s'il avait fait un choix pour être ici et dans cette situation. Il n'avait pas choisi d'être un Lecter, il n'y a pas de choix initial qui déterminera votre vie. Il avait au moins cette première certitude la.
Il était également certain d'être bien à sa place, à étudier le cas de Cedric Law. Il voulut répondre à Cedric quand un bruit, détonnant et particulièrement familier, les tira de leur torpeur. Hannibal suivit le regard de Cedric pendant un moment, songeant au fait qu'un corps venait également de s'effondrer a moins que le tireur n'ait raté son coup...

-...est-ce que je viens d'entendre ce que je viens d'entendre ?!

Le psychiatre acquiesça. Il s'agissait bien d'un coup de feu et il n'était pas très loin du cabinet. Appeler la police ? Le voisinage s'en serait sûrement déjà chargé mais le psychiatre avait comme un mauvais pressentiment. Il demeura néanmoins très calme et se concentra sur son patient.

- Il s'agissait bien d'un coup de feu, on dirait. La police du voisinage va certainement s'en charger. Dites-moi, n'est-ce pas trop difficile de cacher un passé dégradant et humiliant ?


Hannibal ne savait rien de précis mais il renforçait ses connaissances vagues en mettant fin à tout préambule psychanalytique. Il était temps d'attaquer au bon endroit et de manière impitoyable...

_________________

The Devil is in the Details

 
Revenir en haut Aller en bas
Cedric Law
avatar

Messages : 349
Avatar : David Tennant
Crédits : Akuma


» ID Card
Emploi: Romancier
Relationship:


MessageSujet: Re: "Je serai votre guide"...euh...survivons d'abord !   Mar 4 Mar - 17:15

Après lecture, on peut conclure que les deux hommes étaient au moins d'accord sur un point: il y avait bel et bien mauvais pressentiment à avoir.
Un danger rôdait aux alentours, il fallait en avoir conscience.
Mais là n'était pas tellement la question; car Cedric ne se doutait absolument pas de ce qui allait se passer par la suite, pensant qu'il ne s'agissait que d'un règlement de compte probable. Loin de lui l'idée du commencement.
Le commencement de la bataille finale, celle qui clôturerait cinq siècles de guerre entre la famille Akumu et la famille Taniguchi.
 
Enfin, qu'importe, occupons-nous du cas actuel.


- Il s'agissait bien d'un coup de feu, on dirait. La police du voisinage va certainement s'en charger. Dites-moi, n'est-ce pas trop difficile de cacher un passé dégradant et humiliant ?

Le regard et l'attention de Cedric se reporta sur le psychiatre. D'accord, ce type n'y allait pas de main morte. Le romancier hésita à répondre, le silence était à la fois pesant mais de la gêne s'insinua dans l'atmosphère qui régnait.

-Si.
 
...euh...tu devrais peut-être un peu plus développer...bon d'accord, la narratrice que je suis n'a aucune emprise pour l'instant, me contentant de faire la voix-off, mais bon...
 
-C'est difficile, mais il faut bien que je le fasse. Personne ne devrait savoir. Absolument personne...
 
Même si cela va faire un peu de monde qui est au courant...à part Hannibal Lecter, comptons les Akumu, les Taniguchi, le Leviathan, le Roi Sombre, le Marionnettiste, Hécate...peut-être d'autres personnes...bon soit, je me tais...
 
-Cependant je crois que j'ai plus d'aise à dissimuler ce passé sanguinolent et dégradant que de me regarder dans le miroir après ce que j'ai vécu.
 
Un œil observateur remarquerait de suite, les mains tremblantes du romancier, tenant fermement son coupe-vent marron replié soigneusement et déposé sur ses genoux.
Un bon interprète dirait aussitôt que le psychiatre venait de toucher un point sensible: le passé de Cedric Law. Et cet interprète aurait parfaitement raison.
Son passé était quelque chose qu'il tentait de renier, du moins une partie seulement. Jusqu'au papier écrit par l'excellente journaliste Freddie Lounds, personne ne savait qu'il avait été battu par son père voire même torturé comme l'attestaient les cicatrices sur son corps et certaines sur ses bras; lorsqu'il l'avait montré à la jeune journaliste, les marques que le père a gravé au couteau dans les chairs de son fils pour faire croire à tous qu'il avait tenté de s'ouvrir les veines. Cette partie-ci de son passé, il avait cessé de le renier le jour où il avait tout avouer à Freddie Lounds.
Mais jamais il n'avouerait son passé dans la prostitution, surtout qu'il y avait été forcé, il avait été humilié plusieurs fois, rabaissé au simple rang de jouet sexuel prêt à assouvir les pulsions des clients, violé tous les soirs, plusieurs fois par nuit. Les marques n'avaient pas été que physiques, elles avaient principalement été morales. Et le pire, ce qu'il se reprochera toujours, c'est d'aimer cette violence; devenue comme une drogue pour lui. Et il en avait honte, n'osant jamais se regarder dans le miroir après ce qu'il était devenu.
Toute sa vie il avait tenté de fuir, mais il n'a jamais vraiment pu fuir loin de ce passé-ci. Jamais.
Et pour Peter, il ne sera toujours rien d'autre qu'un simple jouet.
 
****

 
-Nous sommes amis !
 
-Et en mon coeur tu resteras toujours un très bon ami, ton sacrifice ne sera pas vain, ne t'en fais pas; je vais enfin pouvoir me venger.
 
-Mais de qui parles-tu ?
 
Sous l'œil goguenard des trois autres agresseurs encore en vie, il gisait au sol. D'une main il tenait sa poitrine sanguinolente. Sa respiration était haletante, il avait en partie peur.
Lui ? Mourir aussi jeune ? Mais il n'avait que vingt-deux ans !
Il regarda celui qui venait de le trahir lui, son ami, mais surtout la famille Akumu. Il le regarda se pencher vers lui mais il ne le repoussa pas lorsqu'il lui susurra quelques mots à l'oreille. Il acquiesça, semblant accepter son tragique destin.
Mourir dans une ruelle alors qu'il aurait préféré mourir au combat plutôt qu'en fuyant. A contre-coeur il lui donna une petite clé qu'il gardait précieusement près de son coeur.

 
-Je te souhaite bien du courage.
 
-Adieu, mon ami.
 
Il le regarda se relever et pointer son arme vers lui et il ferma les yeux. Et il s'écroula sur la chaussée, prononçant en guise de dernières paroles, un nom, un seul. Celui qui venait de l'assassiner.
 
-Takahiro...
 
****

 
Dans le lointain, un nouveau coup de feu avait retentit, déconcentrant totalement le romancier de la conversation.
Mais que diable se passait-il enfin ?! se disait-il légitimement.
Hélas, il ignorait que Juzo venait de succomber et qu'il était une des premières victimes de la guerre qui avait tout juste débuté.
 
Combat Takahiro VS Juzo.
Lieu, les ruelles près du cabinet du docteur Lecter.
Vainqueur, Takahiro.
Mort de Juzo.
 
Qui sera la prochaine victime ?
Revenir en haut Aller en bas
Hannibal Lecter
avatar
Chesapeake Ripper
~ Dandy cannibale ~
Chesapeake Ripper~ Dandy cannibale ~

Messages : 353
Avatar : Mads Mikkelsen
Crédits : Janus (avatar) + Copyright (c) BANGERZ (Signature)


» ID Card
Emploi: Psychiatre
Relationship:


MessageSujet: Re: "Je serai votre guide"...euh...survivons d'abord !   Jeu 6 Mar - 11:44

Chacun cache son passé à sa manière mais il est toujours présent en vous, il vous poursuit toute votre vie et vous détermine. Cedric n'était pas né ainsi, Hannibal non plus. Ils avaient été forgés par les événements et les épreuves qu'ils ont enduré et affronté.

Un deuxième coup de feu avait retenti, Hannibal s'était levé et se dirigea vers la fenêtre. Il n'aperçut rien dans sa rue mais le coup de feu n'était pas très loin en réalité. Il avait bien remarqué que Cedric avait été déconcentré par ce bruit et le mauvais pressentiment s'intensifiait comme une gangrène. Elle gagnait d'abord votre esprit puis tout votre corps jusqu'à vous pousser à agir.

- On dirait que la police n'est pas encore arrivée...

Hannibal vérifia sur le bureau. Il avait un scalpel, quelques fusains bien aiguisés et une dague orientale servant habituellement de décoration. Si quelqu'un venait, il pourrait toujours se défendre d'une certaine manière. Hannibal n'était pas très inquiet en réalité et savait comment il pouvait gérer la situation. Il avait assez de force et de dextérité pour ne pas se faire tuer et surtout pour tuer. 

- Dites-moi Cedric, avez-vous des ennemis ? Nous sommes dans un monde où toute finalité est la mort et il existe étrangement toujours quelqu'un pour vouloir notre mort.

L'homme n'est pas bon par nature, il n'est pas cet animal débonnaire que décrivait l'ordre ancien. Il est cruel, sans merci, prompt à détester et éliminer son prochain. Hannibal Lecter en a souvent été le témoin et maintenant, c'est lui le carnivore au sommet de la chaîne alimentaire. Les choses ont évolués en quelques années mais maintenant, la vie lui appartient. Tout comme la mort...

_________________

The Devil is in the Details

 
Revenir en haut Aller en bas
Cedric Law
avatar

Messages : 349
Avatar : David Tennant
Crédits : Akuma


» ID Card
Emploi: Romancier
Relationship:


MessageSujet: Re: "Je serai votre guide"...euh...survivons d'abord !   Ven 7 Mar - 11:57

- On dirait que la police n'est pas encore arrivée...

Evidence que le romancier avait lui-même relevé. Qui avait pensé à appeler la police ? Peut-être personne. Cela en était inquiétant. Il faudrait que quelqu'un songe à se bouger parce que si tout le monde se disait "Nan, en fait quelqu'un a dû le faire, donc je vais pas le faire !", on serait pas dans la merde.
Et en fait, il le serait, mais bien plus tard.

Son regard se posa de nouveau sur Hannibal, et le voyant vérifier scalpel et autres objets pouvant servir d'armes, son pressentiment de danger s'accentua.
(Cedric: Et là tu paraphrases parce que t'as rien à dire.)
En fait si, mais je ne sais pas si ça rendra le post plus court ou plus long.
(Cedric: Donc tu gagnes des lignes...)
Tu veux mourir ?!...
C'est bien ce que je pensais, il s'est tu...bref ! Passons sans transition à la suite.


- Dites-moi Cedric, avez-vous des ennemis ? Nous sommes dans un monde où toute finalité est la mort et il existe étrangement toujours quelqu'un pour vouloir notre mort.

-Comme tout le monde, quelques uns. Hélas, si certains n'ont pour ennemis que leur voisin, leur banquier ou leur ex, moi ce sont criminels et yakuzas.

En bref, Cedric était dans la merde.

-Et dire qu'avant ce n'était que mon père; fort heureusement ce n'est plus un problème depuis bien longtemps. Désormais il vit avec ma mère, heureux je le pense, même s'il ne le mérite pas.

Traduction du sous-entendu, il l'a tué; sa mère étant morte - et non il n'a pas tué sa mère.

Machinalement il passa un doigt sur ses cicatrices au niveau des veines du poignet gauche. Là où son père avait une fois pris un couteau pour lui ouvrir les veines et faire croire à son suicide; en vain.
Peut-être que le docteur Lecter les avaient vues ? Même subrepticement.

Cedric sentait au plus profond de son être que quelque chose allait se passer dans un futur proche, quelque chose de grave et de très dangereux; mais il ignorait quoi et surtout contre qui le sort allait s'acharner aujourd'hui.


-J'ai le sentiment que ce soir je vais mourir pour une clef.

Il sortit d'une poche intérieure de son coupe-vent, une petite clef en forme de huit couché, symbole de l'infini. Elle était en or et un rubis semblait incrusté dedans, le chiffre 2 était gravé dans l'or.

-Au départ j'étais persuadé qu'il n'y avait que les Taniguchi pour la vouloir, mais en fait ils sont plusieurs. Au moins deux...groupes...je ne sais pas comment les appeler. Je n'ai jamais compris qui ils étaient, ces autres. Kagi a déjà eu une fois à faire à eux, je crois.

Il la rangea dans la poche intérieur de son coupe-vent. Cette clef était précieuse et valait bel et bien une fortune; tout comme ses consœurs. A dire vrai, elles étaient très importantes pour la suite.

****

Plusieurs heures plus tard, le majordome aux yeux de thé se tenait devant les corps sans vie d'Aloysius Dämon et de sa fiancée, Adélaïde Bellamy. Il rangea son flingue et ordonna aux sbires de le laisser se débarrasser des cadavres lui-même.
Il songeait au romancier qui devait avoir fini d'agoniser depuis un petit moment déjà, à moins que quelqu'un ait pensé à le sauver. Et s'il avait survécu, ce qu'il espérait, il allait devoir s'expliquer. Et avoir un bon argumentaire parce qu'il risquait de voir débarquer l'autre personnalité de son amant et de devoir se défendre férocement. Aïe.
Hélas, il n'avait même pas pu lui expliquer quoique ce soit, autrement tout tombait à l'eau. Il attendit patiemment que les sbires disparaissent pour se débarrasser des corps dans une décharge.


-Je suis si désolé.

****

Retour au présent.
Revenir en haut Aller en bas
Hannibal Lecter
avatar
Chesapeake Ripper
~ Dandy cannibale ~
Chesapeake Ripper~ Dandy cannibale ~

Messages : 353
Avatar : Mads Mikkelsen
Crédits : Janus (avatar) + Copyright (c) BANGERZ (Signature)


» ID Card
Emploi: Psychiatre
Relationship:


MessageSujet: Re: "Je serai votre guide"...euh...survivons d'abord !   Sam 15 Mar - 9:48

Cette question était purement prévisible en fin de compte, surtout la réponse. Tout le monde a des ennemis en ce bas-monde même si on ne les connaît pas tous et c'est de la que vient le sentiment de trahison. On ne se sent trahi que par les siens, Hannibal se souvenait d'avoir fait un wok avec un jeune homme qui espionnait toujours sa compagne même dans sa vie intime car il n'avait aucune confiance en elle. Avoir insulté cette jeune femme très aimable devant lui avait été une erreur fatale...
Hannibal avait poliment invité cette jeune demoiselle à dîner chez lui comme elle voulait parler de ses problèmes avec ce petit ami qui commençait à l'effrayer. Ils savourèrent tout les deux l'excellent wok du Dr Lecter et quand elle partie, elle fut sûrement surprise de ne plus entendre parler de cet homme qui la terrifiait. Peut-être avait-elle trouvé le bon maintenant. Peu importe, Hannibal jugeait cette action bonne pour la santé mentale de cette femme.

Le regard du Dr Lecter se posa lentement sur Cedric alors qu'il sortait une clé de sa poche. C'était décidément très intrigant...

-Au départ j'étais persuadé qu'il n'y avait que les Taniguchi pour la vouloir, mais en fait ils sont plusieurs. Au moins deux...groupes...je ne sais pas comment les appeler. Je n'ai jamais compris qui ils étaient, ces autres. Kagi a déjà eu une fois à faire à eux, je crois.

Hannibal ne comprenait rien au reste à vrai dire. La clé fut rangée dans le coupe-vent de Cedric. Hannibal rangea prudemment un scalpel dans sa poche, prêt à être utilisé en situation d'urgence.

- Mourir pour une clé ? Dans un monde bloqué par des serrures, celui qui a les clés serait roi. N'est-ce pas ?

Hannibal s'assit en attendant dans son fauteuil. Ils avaient peut-être encore un peu de temps pour en parler. Hannibal se voulait rassurant mais Cedric n'en dévoilerait sûrement pas trop.

- Qui vous a donné cette clé ? Qu'est-ce qui fait qu'elle est convoitée par vos ennemis ?

_________________

The Devil is in the Details

 
Revenir en haut Aller en bas
Cedric Law
avatar

Messages : 349
Avatar : David Tennant
Crédits : Akuma


» ID Card
Emploi: Romancier
Relationship:


MessageSujet: Re: "Je serai votre guide"...euh...survivons d'abord !   Sam 15 Mar - 16:44

- Mourir pour une clé ? Dans un monde bloqué par des serrures, celui qui a les clés serait roi. N'est-ce pas ?

Il regarda le psychiatre s'asseoir dans son fauteuil.

- Qui vous a donné cette clé ? Qu'est-ce qui fait qu'elle est convoitée par vos ennemis ?

-Il s'agit de Kagi. Et moins vous en saurez, plus...non. Ils m'ont raconté pour Mischa, ce qu'il s'est passé à la villa. Il vous a vu, il a dû leur dire. Cette clef n'est qu'une des nombreuses clefs qu'il faut rassembler. L'histoire en soi est très compliquée, moi-même je ne suis pas sûr d'avoir bien compris; je ne suis qu'un élément arrivé un peu tard dans leur histoire, donc je ne sais pas s'ils m'ont tout dit. Juste que...cela aurait un rapport avec la mort prochaine de Kagi.

Information inutile: Kagi, en japonais, veut dire clef.

-Apparemment, qui saurait traduire le nom de Kagi saurait quoi arracher aux membres de la famille Akumu, ils sauraient quoi arracher à leurs cadavres.

Un mauvais pressentiment pris soudainement le romancier en son for intérieur. Il sentait que son heure approchait, mais il ne savait ni comment ni pourquoi.
Le soleil déclinait, la pénombre s'installait. Les étoiles seraient visibles quelques minutes plus tard.
Son regard se fit vague, rêveur, comme si le romancier était absent.
Ou pas.


-Est-ce qu'il est normal que quelques fois, dans le miroir, j'ai l'impression de voir quelqu'un qui me ressemble mais qui n'est pas moi ? Des fois, j'ai l'impression de me voir faire des choses mais que ce n'est pas moi qui les accomplissent.

Il semblait trembler.
Pas un tremblement de peur ou de froid.
Folie peut-être ? Non, on ne tremblait pas de folie. Nervosité peut-être ? Ce devait être cela.

La sonnerie de son portable retentit, il avait oublié de l'éteindre.
Le début du générique de Doctor Who se lança tandis qu'il sortait de sa sorte de transe et jetait un rapide coup d'œil en oubliant pas de s'en excuser auprès du docteur Lecter. Il décrocha et ce fut la faible voix d'Ai qui lui répondit.


"Au zecours. Z'est Ziztuzi....il...papa...au zecours...Zedric..."

Il sembla à Cedric entendre la voix de Shitsuji puis le cri perçant de la petite fille de trois ans, en plus d'une lame tranchant des chairs. Puis plus rien.
Je ne saurai décrire l'état et le visage décomposé du romancier à ce moment-ci.

Ce fut presque automatique.


-Je suis désolé. Je dois y aller. Combien je vous dois ?

Il s'était levé, s'était excusé auprès du docteur Lecter.

****

Cedric Law gisait devant le cabinet du docteur Lecter. Il semblait au majordome aux yeux de thé qu'il l'avait bel et bien tué.
Mais il n'était pas trop tard n'est-ce pas ?

Revenir en haut Aller en bas
Hannibal Lecter
avatar
Chesapeake Ripper
~ Dandy cannibale ~
Chesapeake Ripper~ Dandy cannibale ~

Messages : 353
Avatar : Mads Mikkelsen
Crédits : Janus (avatar) + Copyright (c) BANGERZ (Signature)


» ID Card
Emploi: Psychiatre
Relationship:


MessageSujet: Re: "Je serai votre guide"...euh...survivons d'abord !   Sam 22 Mar - 10:09

Il y avait quelque-chose de sinistre dans la pièce, comme un refroidissement soudain de l'ambiance mais plutôt dans le sens où la chaleur humaine semblait quitter tout corps. Tout avait une dimension soudainement oppressante mais le psychiatre se sentait à l'aise dans ce milieu.

-Est-ce qu'il est normal que quelques fois, dans le miroir, j'ai l'impression de voir quelqu'un qui me ressemble mais qui n'est pas moi ? Des fois, j'ai l'impression de me voir faire des choses mais que ce n'est pas moi qui les accomplissent.


Hannibal n'eut pas le temps de répondre que le téléphone de son patient sonna, une sonnerie un peu excentrique au milieu de cette pièce mais le psychiatre ne fit aucun commentaire. Le visage de Cedric se décomposa de manière inquiétante, son psychiatre demeurait assis et acquiesça quand il lui dit qu'il devait partir.


- Je ne vous demanderais rien pour cette séance, ne vous inquiétez pas. Je vous souhaite bon courage Cedric, au revoir. 

Hannibal l'avait raccompagné à la porte du cabinet, dans la salle d'attente d'où il trouverait la sortir aisément. Hannibal renifla quelques minutes la pièce, sentant comme quelque-chose d'incongru ici mais il ne savait pas encore vraiment quoi. Allait-il laisser partir Cedric ? Allait-il lui dire de rester ?
Il serra la main de Cedric et le laissa s'en aller. Il retourna dans son cabinet et saisit la dague de décoration qu'il glissa dans sa manche de veston et qu'il coinça avec les boutons de chemise au cas où. Il s'assit à son bureau et prit quelques notes dans son cahier, faisant le point sur la journée. Il pressentait quelque-chose de dangereux mais il voulait que son ennemi, qui qu'il soit, croit le Dr Lecter inoffensif. Il se demandait bien ce que Cedric faisait pendant ce temps-la, il était curieux de voir ça mais il devait en rester à son rôle.

Il coupa sa respiration pendant quelques secondes et sentit derrière lui au moins deux autres respirations. Il se leva doucement et jeta la dague au mur qui frôla le visage d'un ennemi avant de se ficher dans le mur. Hannibal sentait l'odeur du filet de sang s'écoulant de la joue de l'ennemi.
Hannibal se retourna et mit une droite au premier. Il sentit des coups dans son dos, ils étaient trois. Il empoigna deux cous sous ses bras et les tira au sol avec lui. Il acheva d'assommer ces deux-la avec des coups de ses chaussures aux bouts de semelles renforcés en acier. Il y en avait un troisième debout et Hannibal visa soigneusement le bas-ventre sentant des problèmes de foie. La force du coup le fit s'évanouir. Les trois étaient encore en vie mais potentiellement sonné pour une bonne vingtaine de minutes, Hannibal réajusta son veston et sa cravate avant d'attraper son téléphone portable. Le premier numéro qu'il vit était celui de Jack Crawford, quelqu'un de sûr pour régler le problème. Il tomba sur le répondeur.

- Jack, j'ai été agressé à mon cabinet. Pourriez-vous m'envoyer de l'aide ? Trois personnes et elles risquent de m'attaquer à nouveau dans l'heure. Je vous en prie, Jack.

Il avait pris une voix paniquée puis revint à son visage de marbre quand le message fut envoyé. Hannibal entrouvrit la porte du cabinet et remarqua Cedric. Il ne l'ouvrit pas plus car il fallait demeurer prudent mais d'une voix calme, il s'adressa à Cedric. Il s'avança et maintint Cedric en vie comme il pouvait en attendant les secours. 

- Accrochez-vous Cedric, des secours arriveront bientôt.

Hannibal allongea Cedric en position de sécurité sur le sol avant de reprendre son téléphone et d'appeler le bon numéro pour faire venir une ambulance. Ils mettraient environ moins de dix minutes à arriver. Le FBI arriverait sûrement au même moment et s'occuperait des agresseurs. Hannibal s'était cogné au bureau et un mince filet de sang s'écoulait de son front. C'était plus ou moins voulu. Il se posa près de Cedric en attendant quand les ambulanciers arrivèrent et le déposèrent sur un brancard avant de descendre. Des agents du FBI arrivèrent quelques minutes après et menottèrent les trois intrus. Ils allaient être interrogés ainsi qu'Hannibal et Cedric pour comprendre ce qu'il s'était passé. Hannibal regarda le brancard s'éloigner avec son patient mourant. Quelle soirée mouvementée.

_________________

The Devil is in the Details

 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: "Je serai votre guide"...euh...survivons d'abord !   

Revenir en haut Aller en bas
 

"Je serai votre guide"...euh...survivons d'abord !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Visite exclusive d'un Versailles insolite /Votre guide du jour : Aymeric/
» Vous serez mon peuple, et je serai votre Dieu
» Guide pour étoffer votre rôle-play
» [Guide] Le charpentier
» [Guide]Du niv.0 au niv.2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THIS IS MY DESIGN :: Archives des Rps
-