Top Sites

Publicité pour ton forum et échange de bannières
Clique-moi, clique-moi, clique-moi !!! (ou je te mange)



 


♥️♥️♥️ JOYEUSE SAINT VALENTIN ♥️♥️♥️
Tous nos voeux de bonheur à tous les couples !
Pour les célibataires, n'oubliez pas : le prince charmant saura vous trouver, un jour ou l'autre.
Ne perdez pas espoir ! ♥️

Partagez | .
 

 Pendant ce temps-là, un traître surgit doucement de l'ombre...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Cedric Law
avatar

Messages : 349
Avatar : David Tennant
Crédits : Akuma


» ID Card
Emploi: Romancier
Relationship:


MessageSujet: Pendant ce temps-là, un traître surgit doucement de l'ombre...   Mer 15 Jan - 17:16

-Pitié !

Seule la lame d'un couteau perforant sa gorge lui répondit, faisant gicler du sang sur le visage de son assassin. Son agresseur sans pitié aucune s'acharna encore sur le cadavre du rustre alors qu'il avait expiré depuis longtemps, jusqu'à ce qu'une main gantée de blanc ne stoppe son geste. Le tueur se retourna vers le majordome dont les yeux couleur thé semblaient briller dans le noir d'une lueur étrange et démoniaque.

-Qu'est-ce qu'il y a Shitsuji ?!

-Vous vous êtes suffisamment défoulé pour cette fois monsieur Law.

Le romancier regarda la flaque de sang, le cadavre atrocement mutilé et le couteau tâché du liquide vermeil. Même sa chemise blanche à boutons était pleine de sang. Il se releva lentement et tremblant. Cela faisait quelques semaines qu'il n'avait pas eu la joie de tuer comme bon lui semblait et il lui était agréable de ne pas avoir à nettoyer lui-même les dégâts qu'il faisait chaque fois; Shitsuji - et parfois Kurai - insistait pour passer après lui afin de méticuleusement effacer les traces du meurtre.
Le bruit de pas précipités descendant les escaliers les fit se retourner tous les deux.


-Oh my Death ! T'y es pas allé de main morte avec celui-là ! Bon, tu peux y aller, j'ai fini de prendre ma douche.

Un jeune blond d'une vingtaine d'années venait de faire son apparition dans la pièce du dédale souterrain. Il avait encore les cheveux mouillés et en bataille, et sa nudité n'était dissimulée que très légèrement par une serviette blanche à rayures horizontales roses nouée autour de sa fine taille, révélant un torse de jeune homme imberbe sans musculature apparente malgré les exercices qu'il faisait quotidiennement.
Une petite salle de bains n'était pas très loin des sous-sols et il avait été attiré vers cette pièce au sortir de sa douche lorsqu'il avait entendu la voix de Cedric; et il ne l'avouera jamais, mais il aurait bien aimé passer au moins une fois dans son lit. Il regardait maintenant la mare maculant le sol de la pièce souterraine, non sans une certaine lueur de fascination luisant dans ses yeux. L'occidental avait un certain charme à avoir du sang couvrant ses vêtements, ses mains et son visage. Il secoua mentalement la tête, non ce n'était pas le moment d'y penser. Juzo sourit timidement avant de faire mine de repartir.


-Oups ! Désolé !

Juzo jeta un dernier coup d'œil au romancier qu'il avait langoureusement embrassé la fois dernière, son coeur loupant un battement en pensant à tout ce qu'ils pourraient faire tous les deux s'ils étaient un jour coincés dans une pièce, sans danger apparent. Le jeune homme avait bien quelques idées en tête mais les raya de son esprit. Par accident - ou non - sa serviette se dénoua et Cedric put admirer entièrement le corps du jeune homme âgé de vingt-deux ans exactement. Shitsuji sourit, comprenant ce qu'essayait de faire Juzo et lui fit signe discrètement que ce n'était pas le moment. Le jeune yakuza ramassa alors sa serviette bien lentement avant de disparaître; offrant une vue sexy au romancier qui en profita pour se rincer les yeux.
Le majordome émit une sorte de petit rire, poussant Cedric en dehors de la pièce souterraine pour qu'il puisse remonter à la surface de la villa et prendre la direction de la salle de bains, tandis qu'en bon majordome, il se débarrasserait du cadavre, mais il hésitait: rôti ou steak tartare pour ce soir ?

Sous la douche, Cedric sortit de son état second et s'assit le long du mur de carrelage gris. Un fin rideau blanc fermé le séparait du reste de la salle de bains. L'eau chaude lui faisait du bien et il en profita pour rester encore un peu. Après tout, il avait tout son temps et personne ne lui dirait rien, Kagi lui avait dit clairement qu'il pouvait même rester dans la villa s'il le souhaitait, auprès d'eux, comme avant, même s'il n'avait pas de sosei.
Il avait encore tué, mais il s'en fichait. Personne ne regretterait ce rustre célibataire puant l'alcool. En l'enlevant discrètement, Shitsuji avait même dû respirer un peu de son parfum au thé Earl Grey tellement l'haleine de la victime sentait un alcool fort mauvais.
Ai avait encore mal et sa joue droite portait un hématome violacé et elle avait du mal à parler et ouvrir la bouche correctement sans avoir très mal. Pauvre petite. Ne jamais lever la main sur une gamine, surtout celle d'un parrain yakuza.

****

Une rue, la journée. Cedric observait Ai marcher devant lui, serrant sa nouvelle peluche contre elle, toute heureuse, qu'il venait de lui offrir; il l'avait aperçue dans une boutique et s'était dit qu'elle pourrait toujours plaire à la petite Ai. La peluche était un petit chien au visage couturé à la mode de la créature de Frankenstein. La petite avait été ravie et l'avait gratifié d'un joyeux "merci" avant d'essayer de lui faire câlin. Et puis, il avait promis à Kagi de la garder pour une fois et au moins se tiendrait-elle à peu près tranquille.

Et ils étaient maintenant en train de se promener calmement dans les rues de Baltimore; la petite avait eu envie de sortir. Une journée avec quelques nuages dans le ciel mais rien de bien important ni de notable pour le moment. Ai avait dit bonjour à tous les passants qu'elle avait croisé; passants qui lui avaient gentiment répondus. Et même une vieille dame qui avait demandé si la petite était la fille de Cedric; "non je suis sa baby-sitter" avait-il répondu.

Et puis Ai avait continué à dire bonjour à tous les gens qu'ils croisaient jusqu'à ce qu'ils tombent sur un rustre qui avait giflé la gamine si fort qu'elle s'était prise le poteau juste à côté dans la figure, lui laissant une trace rouge de la part du poteau et un hématome violacé sur la joue droite. Bien sûr, la petite avait pleuré et Cedric s'était emporté.
Ne frappez jamais d'enfants sous les yeux du romancier; il pourrait vous tuer sur place s'il ne risquait pas la prison, mais le fera de toute façon tôt ou tard.
Cedric s'était pris un coup dans les côtes tandis que l'autre s'éloignait et ils étaient rentrés à la villa des Akumu. Wanryoku avait soigné la petite fille et quelques minutes plus tard, Shitsuji se ramenait avec le rustre rencontré plus tôt et avait emmené le lourdaud dans le dédale souterrain de la demeure pour que Cedric puisse l'y tuer.

****

-Monstre ! N'as tu aucune honte à tuer impunément ?!

Cedric fit un doigt d'honneur à la figure livide qui se tenait sous l'eau chaude avec lui, couverte de sang et dont un orbite était vide. Son hallucination ne sembla pas apprécier son geste car il cria, tenant désormais son majeur droit coupé.
Son cri avait alerté Kurai qui s'était empressé de faire quelque chose pour lutter contre l'hallucination.

Quelques heures plus tard, le romancier ne se réveilla pas chez lui, mais dans une chambre aux murs bruns. Il ne se souvenait pas de ce qui s'était passé avant le trou noir, juste qu'il avait pris une douche après avoir tué quelqu'un. Il jeta un coup d'œil au réveil, il était vingt-deux heures. Et lui il était sous de fins draps noirs et il sentait qu'il était nu, tout comme il sentait quelqu'un près de lui, dans ce même lit.
Shitsuji le regardait en souriant.
D'accord...maintenant il savait ce qu'ils avaient fait.


-Tout va bien ?

-Mal au crâne mais ça va passer.

Le romancier s'approcha du majordome pour se blottir dans ses bras. Il n'aimait pas être possédé mais en éprouvait sans cesse le besoin; ce type était vraiment paradoxal par rapport à ses envies.

-Je commence à pressentir qu'il va se passer quelque chose, mais je ne sais pas quand.

-Selon les dernières nouvelles, les Taniguchi comptent faire libérer le Leviathan.

-Il ne sera rien sans son amant.

-Figurez-vous que le Roi Sombre s'est réveillé. Ah ! Et la Dame d'Or a été attaquée dans le cabinet du docteur Lecter. Il faudrait qu'elle soit mieux protégée, ils peuvent toujours l'attaquer malgré nos précautions. Je ne vous demanderai pas de vous en occuper, seulement de rester un peu à l'écart et de vous reposer; vos hallucinations se font de plus en plus fortes et de plus en plus fréquentes.

-Elles me font peur...

-C'est pour cela qu'il vous faut consulter un psychiatre. A quand le prochain rendez-vous avec ce monsieur Lecter ?

-Je ne sais pas, mais je tâcherai de venir seul pour une fois.

-Soit. Je ne suis jamais loin souvenez-vous en.

Et Cedric finit par s'endormir, ce qui était bien rare ces derniers temps.

Il ignorait juste que dans cette guerre ancestrale qui durait depuis longtemps entre les deux familles yakuzas, de nouveaux éléments s'ajoutaient.
Et parmi eux, un traître dans la famille Akumu.
Un traître qui pourrait bien être juste à côté de lui, le laissant se blottir dans ses bras.


Revenir en haut Aller en bas
 

Pendant ce temps-là, un traître surgit doucement de l'ombre...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Pendant ce temps-là, un traître surgit doucement de l'ombre...
» Pendant ce temps dans le reste du pays...
» PENDANT CE TEMPS,LES AFFAIRES CONTINUENT.....
» Pendant ce temps-là , Martelly nomme les directeurs généraux.
» Pendant ce temps, sur Brume-Azur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THIS IS MY DESIGN :: Archives des Rps
-