Top Sites

Publicité pour ton forum et échange de bannières
Clique-moi, clique-moi, clique-moi !!! (ou je te mange)



 


♥️♥️♥️ JOYEUSE SAINT VALENTIN ♥️♥️♥️
Tous nos voeux de bonheur à tous les couples !
Pour les célibataires, n'oubliez pas : le prince charmant saura vous trouver, un jour ou l'autre.
Ne perdez pas espoir ! ♥️

Partagez | .
 

 In the past: Comment sceller un pacte avec le majordome aux yeux de thé [hot]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Cedric Law
avatar

Messages : 349
Avatar : David Tennant
Crédits : Akuma


» ID Card
Emploi: Romancier
Relationship:


MessageSujet: In the past: Comment sceller un pacte avec le majordome aux yeux de thé [hot]   Lun 13 Jan - 19:36

[HJ: Que l'on soit tous d'accord là-dessus, c'est une scène yaoi. Par conséquent j'ai déjà fait mention dans la description de quoi il retournait et j'ai déjà fait les avertissements nécessaires, au cas où je le refais ici.
Cette scène peut choquer la sensibilité de certains lecteurs; homophobes s’abstenir. Maintenant, et dans le cas contraire, vous aurez été prévenus !]

-Les conditions du pacte sont claires et simples, à vous seulement de voir si vous désirez réellement mon aide. Je ne pourrais évidemment pas trahir Kagi sama, par conséquent tout ordre attentant à sa vie ou à celle de l'un des nôtres serait nul et je serai dans l'obligation de vous exécuter. Êtes-vous prêt à sceller ce pacte ?
 
-Deux nuits à toi, et en échange je pourrais, à l'avenir, te demander n'importe quel service pourvu que ça ne gêne pas Kagi ?
 
-C'est cela même.
 
Le majordome aux yeux de thé était appuyé contre la porte de la chambre, de sa chambre. La seule issue de secours que Cedric connaissait, il n'y avait pas accès car un obstacle des plus gênants lui barrait la route. Un obstacle gênant, mais un obstacle diablement sexy et canon...ahem...
Il se gifla mentalement. Il ne devait pas succomber maintenant. Certes, il trouvait le premier majordome des Akumu incroyablement bien foutu et il avait actuellement une vue d'ensemble à le faire baver s'il n'avait aucune retenue; il était appuyé contre la porte, dans une pose sensuelle, vêtu seulement d'un boxer noir. Cedric était venu le voir à la base, pour lui demander s'il savait où se trouvait sa chambre; le jeune occidental était complètement perdu dans cet enchevêtrement de couloirs et de pièces qu'il était tombé par hasard sur la chambre de Shitsuji, dont la porte était grande ouverte alors qu'il était en train de se dévêtir. Et maintenant, Cedric était coincé dans la chambre avec le propriétaire des lieux; ok, ça ne lui déplaisait pas pour autant, mais il se sentait vraiment gêné.
Le contrat était en soi, plutôt une bonne idée, car Cedric se sentait vraiment perdu au milieu de tous ces fous, et il aurait très certainement besoin d'un peu d'aide, bientôt.
Finalement prêt à accepter les conditions, même s'il s'était promis d'arrêter la prostitution, il s'approcha de Shitsuji dont les yeux couleur thé semblèrent briller d'une lueur maléfique, pour sceller leur pacte comme demandé. Après tout, ce n'était l'affaire que de deux nuits torrides, rien de plus.
C'est assez amusant quand il y repensera, du majordome, on dit qu'il a des yeux couleur thé; ses lèvres en ont également le goût.
 
Cedric s'était alors avancé, paraissant sûr de lui, bien qu'un peu maladroit, le regard du majordome l'intimidait. Alors Shitsuji s'était avancé lui aussi, avait pris Cedric par le col de son vêtement et l'avait embrassé avant de faire cesser leur baiser brutalement.

 
-Alors ?
 
-Va pour les deux nuits.
 
-J'étais sûr que vous n'y résisteriez pas...
 
Cedric n'osait plus bouger, si bien que Shitsuji le gifla en soupirant pour le réveiller, avant de le plaquer violemment contre le lit pour l'embrasser dans le cou. L'occidental se retrouvait sur le dos, allongé de force avec le majordome les jambes écartées sur lui, l'obligeant à rester dans cette position de dominé; et habitué à cette position, il ne broncha pas, préférant se laisser déshabiller par des mains apparemment expertes qui défirent rapidement la cravate et les boutons de la chemise blanche qu'il portait.
Le dominant du moment força l'entrée des lèvres du dominé pour jouer avec la langue de ce dernier tandis qu'il finissait de retirer les vêtements de l'occidental qui n'osait rien faire. Lorsqu'enfin il ne restait plus que le caleçon blanc de Cedric, Shitsuji se releva, contemplant la vue qu'il avait sous les yeux, une lueur perverse passa alors dans son regard.

 
-Il manque quelques accessoires...
 
-Je te demande pardon ?!
 
-Allons, ne me regardez pas avec cet air ahuri...
 
Shitsuji se délectait de la mine ahurie de son amant. Il indiqua à Cedric de prendre ses aises car il risquait d'en avoir fortement besoin pour la suite de la nuit, tandis que lui, il allait chercher quelques accessoires; dont une paire de menottes, une cravache, des boules de geisha, des godemichets, des vibromasseurs et autres jouets sexuels. A la vue de ces derniers, le dominé ouvrit de grands yeux de surprise, en se demandant s'il avait bien fait d'accepter le pacte. Mais le corps du majordome était tellement attirant...un corps bien foutu, légèrement musclé, une peau sentant le thé Malesherbes.
Cedric se redressa sur le lit, s'appuyant sur ses coudes et regarda Shitsuji disposer les jouets sur la grande table de chevet contenus dans une valisette. Le jeune romancier s'installa dans le lit moelleux aux draps rouges et noirs, se faisant à l'idée qu'il allait bientôt être menotté, les mains au-dessus de la tête accrochées à la tête de lit en fer; ce qui fut effectivement le cas deux minutes plus tard.

 
-Les choses sérieuses vont commencer. annonça t-il d'un sourire pervers et sadique.
 
Cedric déglutit.

 
-Tu ne vas pas tout utiliser, n'est-ce pas ?
 
-Bien sûr que si. Je vais tous les utiliser. Je vais d'abord vous torturer et vous faire gémir avant de vous faire crier, puis hurler de douleur et de plaisir. J'ai hâte de voir combien de temps vous pouvez tenir contre moi.
 
Shitsuji embrassa son amant sur la bouche puis alla lécher son cou, embrassant, mordant, puis léchant chaque centimètre de sa peau pâle en descendant au fur et à mesure, tandis que les mains du majordome caressaient ses bras qui ne pouvaient bouger, puis son cou, puis sa poitrine, enfin ses tétons qu'il tenta de durcir en les pinçant et jouant avec. Cedric haletait et gémissait, plus vite que prévu, se mordant la lèvre inférieure. Cela dura sept bonnes longues minutes.
Lorsque le majordome arriva au caleçon, il le retira violemment puis s'amusa à caresser les cuisses, les lécha, sans jamais toucher le membre de son amant qui commençait à durcir. Shitsuji passa ses mains sur les hanches de Cedric, se délectant de la vue. Le jeune occidental tremblait de plaisir et suppliait le majordome de prendre son érection en bouche; chose qu'il ne fit pas, attrapant un vibromasseur sur la table de chevet, l'activant et le passant sur la peau de son amant qui gémit plus fort. Le vibromasseur s'arrêta sur un des tétons tandis que les doigts de Shitsuji jouaient avec l'autre; Cedric haletait de plus en plus fort avant de le supplier avec insistance.
Le majordome rit avant de finalement accéder à sa requête, mais prenant bien son temps, ce qui semblait frustrer son partenaire qui apparemment ne demandait qu'à passer directement à l'acte; bien que Shitsuji avait envie de le torturer lentement avant.

 
-J'admets que vous êtes sexy, mais vous ne m'excitez pas. Soyez un peu plus...démonstratif...
 
-Quoi ?!
 
Shitsuji fit descendre le vibromasseur vers le membre dressé de son amant qui cria de surprise.
 
-Plusieurs personnes ont déjà dû te taquiner à cet endroit-ci pourtant, n'est-ce pas ?
 
-Pas...comme...ça !dit-il entre deux gémissements.
 
Le sourire sadique qu'affichait le majordome n'était pas pour rassurer Cedric qui pressentait qu'il n'allait pas se reposer de sitôt ce soir.
Le plaisir l'envahissait, et il n'avait qu'une envie, c'était que Shitsuji prenne son érection en bouche ou qu'il le prenne là, maintenant tout de suite; même avec un gode, qu'importe !
Sauf qu'il l'avait prévenu, tous les jouets qui le pouvaient le pénétreront et les autres l'exciteront jusqu'à ce qu'il hurle de plaisir et qu'il en devienne fou. Shitsuji était un cruel sadique pervers.
 
Dix minutes. Dix longues minutes. Dix affreuses longues minutes, durant lesquelles Shitsuji avait joué avec les tétons, puis les bourses et enfin le membre de son amant, avec ses mains, sa bouche et les jouets. Cedric en était fou, il n'en pouvait plus. Déjà il y avait le liquide pré-éjaculatoire et Shitsuji s'était fait un plaisir de le lécher à cet endroit sans jamais le prendre complètement en bouche, tout en caressant l'intérieur des cuisses de Cedric; et ce dernier tremblait de plaisir.
Finalement, le majordome dût avoir pitié de lui parce qu'il abandonna l'idée d'utiliser tous les jouets et lui intima l'ordre d'écarter les jambes pour qu'il puisse le prendre maintenant.

 
-Tu as assez attendu.
 
Phrase à laquelle seul un gémissement de plaisir lui répondit, suivi d'un envoûtant "Oh ! Please !" auquel il ne pouvait pas résister bien longtemps.
Cedric était devenu vachement excitant dans cet état, les jambes écartés et suppliant presque en larmes qu'on le prenne, d'une voix incroyablement sensuelle et au bord de l'orgasme.
 
Son premier cri avait dû réveiller les résidents de la maison parce qu'ils entendirent des bruits de pas. Oups. Shitsuji se dit qu'il aurait dû le bâillonner. Un cri de douleur, voilà ce qu'ils avaient entendu et ont peut-être cru que Shitsuji était en train de torturer un sbire; bon d'accord, il était en train de torturer quelqu'un dans sa chambre mais bon...ce n'était pas vraiment de la torture ce qu'il faisait...si ?
Ok, il avait pris son amant à sec, ce qui devait pas lui faire du bien. Il caressa la clavicule de Cedric d'une main tandis que l'autre main soutenait l'une de ses jambes tandis qu'il le pénétrait plus profondément.

 
-Un peu moins de bruit je vous prie, certains dorment.
 
-Putain Shitsuji, mais qu'est-ce que tu fous dans ta chambre ? T'as mutilé qui là ?
 
C'était Wanryoku qui venait de frapper à la porte.
 
-Je baise !
 
Silence un peu gêné puis les pas de Wanryoku qui s'éloignent dans le couloir. Shitsuji se retourna vers son amant et le pénétra plus profondément, le faisait crier de douleur. Le majordome ne l'avait pas préparé et Cedric en souffrait. Mais c'était de sa faute, il l'avait supplié pour qu'il le prenne maintenant alors qu'il aurait dû attendre; mais s'il avait attendu il serait encore en train de supplier pour qu'il lui fasse une fellation ou qu'il le baise. Son membre était dur et du liquide coulait, il n'en pouvait plus. Il était au bord de l'orgasme et le corps de Shitsuji était parfait et séduisant; et son membre à lui était...oh my...! Bref...
Le majordome n'attendit pas que Cedric ait l'habitude de l'avoir en lui et il commença à faire de violents va-et-vient, puis le pilonna. Un pilonnage intensif qui faisait hurler son amant et Shitsuji s'en délecter. Il pouvait lire dans ses yeux noisette et ses larmes toute sa souffrance, tandis que son corps tremblait de plaisir à chaque coup donné entre ses reins; jusqu'à ce qu'il se mette à hurler encore plus fort. Shitsuji avait atteint l'endroit qui donnait du plaisir à son amant et donna d'encore plus fort coups dedans pour l'entendre hurler et jouir de nouveau.

 
-Vous aimez n'est-ce pas ? Vous aimez vous faire prendre ainsi ? C'est bien pour cela que vous êtes resté aussi longtemps dans la prostitution !
 
Petite provocation mesquine. Cedric ne pouvait pas répondre. Le sang bourdonnait dans ses oreilles et il entendait qu'une fois sur deux. Il n'entendait pas et il voyait mal à cause des larmes qui coulaient, mais il sentait. Il sentait son corps trembler tellement de plaisir que la douleur qu'il ressentait disparut assez vite, plus vite qu'il ne le pensait, pour ne ressentir rien d'autre qu'un immense plaisir. Et il avait mal à la gorge à force de hurler. Mais qu'importe si demain il était aphone.
Bientôt, la délivrance arriva. Ce fut d'abord celle de Shitsuji qui se retira complètement, rendant Cedric frustré. Le majordome obligea son amant à ouvrir la bouche pour éjaculer dans sa gorge et l'obliger à avaler sa semence, chose que fit aussitôt le jeune homme lorsqu'il sentit le liquide salé dans sa bouche, sans protester; et de toute façon il était trop faible et à la merci de Shitsuji qui pouvait maintenant en faire ce qu'il voulait puisqu'il était non seulement fatigué mais également menotté. Puis le majordome de saisit du membre de son amant et fit de très rapides va-et-vient constants, faisant gémir Cedric qui n'avait même plus la force de dire quoi que ce soit ou bien même hurler ou crier. Sa délivrance arriva très vite et les gouttes de sperme arrosèrent son torse pâle.

 
-Fatigué ?
 
Cedric acquiesça. Et de toute façon, son regard et son corps parlaient parfaitement pour lui. Le majordome afficha une moue déçue tandis qu'il se saisit de jouets dans ses deux mains; deux godes, des boules de geisha et un vibromasseur.
 
-Dommage ! Nous avions dit toute la nuit et il n'est que vingt-deux heures pourtant ! Allez, demain vous aurez droit à votre grasse matinée si vous le souhaitez, mais il faut tenir pour sceller notre engagement !
 
Cedric n'eut même pas la force nécessaire pour protester plus ou moins violemment ou bien même d'afficher un regard surpris et interdit.
Il se contenta simplement de hurler lorsqu'il sentit un gode le pénétrer sans aucune douceur.
Et dire qu'il allait devoir subir ça jusqu'au petit matin et le lendemain soir également...
Revenir en haut Aller en bas
 

In the past: Comment sceller un pacte avec le majordome aux yeux de thé [hot]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Pacte avec Gamakichi
» Pacte avec le diable [Uriel]
» Un pacte avec le diable
» charlie signe un pacte avec les crapauds
» « J’ai fait un pacte avec le diable. »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THIS IS MY DESIGN :: Archives des Rps
-