Top Sites

Publicité pour ton forum et échange de bannières
Clique-moi, clique-moi, clique-moi !!! (ou je te mange)



 


♥️♥️♥️ JOYEUSE SAINT VALENTIN ♥️♥️♥️
Tous nos voeux de bonheur à tous les couples !
Pour les célibataires, n'oubliez pas : le prince charmant saura vous trouver, un jour ou l'autre.
Ne perdez pas espoir ! ♥️

Partagez | .
 

 Ein männlein steht im walde ~ PV : Mischa Lester

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Hannibal Lecter
avatar
Chesapeake Ripper
~ Dandy cannibale ~
Chesapeake Ripper~ Dandy cannibale ~

Messages : 353
Avatar : Mads Mikkelsen
Crédits : Janus (avatar) + Copyright (c) BANGERZ (Signature)


» ID Card
Emploi: Psychiatre
Relationship:


MessageSujet: Ein männlein steht im walde ~ PV : Mischa Lester   Dim 5 Jan - 13:58

Le passé est une chose cruelle, il ne peut être réécrit. Ce serait fort pratique dans certains cas de maîtriser cette notion la mais au fond, on ne fait qu'effleurer du doigt le passé. Personne ne le maîtrise. Imparfait ? Passé simple ? Passé composé ? Ce ne sont que des leurres, personne n'est maître de son passé. Personne ne le sera jamais...

Hannibal était à son bureau et assis tranquillement, il avait les yeux rivés sur sa tablette électronique. Sur l'écran, un site qui faisait partie de ses favoris : le blog Tattlecrime.com. Les articles du blog étaient rédigés par la journaliste Freddie Lounds qu'Hannibal Lecter connaissait de nom. Il y trouvait une véritable mine d'informations pour les oeuvres d'art qu'il laisserait à l'intention des enquêteurs. A son niveau, il élevait l'horreur et la mort au rang d'art. Freddie Lounds avait une plume très précise pour décrire les meurtres des serial-killers à la mode en ce moment mais elle usait de beaucoup trop de fantaisie et d'artifices littéraires dans son écriture. Hannibal préférait la précision et la minutie quand à ce travail la. Rien ne devait jamais être laissé au hasard.

Alors qu'il n'y pensait plus, un bruit se fit entendre à la porte. Le psychiatre éteignit l'appareil et se leva tranquillement. Il poussa la chaise vers le bureau puis marcha doucement vers la porte reliant le cabinet à la salle d'attente. Il ouvrit doucement la porte et reconnut le visage familier de Mischa Lester. Il avait failli oublié leur rendez-vous, il devrait faire plus attention.

- Bonjour Mischa, je vous en prie, entrez.

Il la fit rentrer et la laissa s'installer dans le cabinet comme elle le souhaitait. Sur la table basse se trouvait une bouteille de rosé avec deux verres, un vide et un à peine entamé.

- Ne faites pas attention, j'ai une consœur très peu conventionnelle.

Il avait dit ça en souriant et se posa dans le fauteuil en repensant à celle qui était partie il y a une demi-heure. Cette heure appartenait maintenant à Mischa et ce serait à elle de choisir comment allait se dérouler cette séance...

_________________

The Devil is in the Details

 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Ein männlein steht im walde ~ PV : Mischa Lester   Dim 5 Jan - 15:31

Mischa Lester était une femme amnésique à l'apparence bien banale. Une longue chevelure blonde mal coiffée, des yeux fatigués et une peau blafarde - malade, elle a attrapé froid. Une gorge un peu irritée également, elle n'arrêtait pas de tousser.
La mémoire lui faisant défaut sur son passé, elle avait pourtant tenté d'interpréter ses mauvais rêves vécus hier soir pour essayer de se souvenir de quelque chose, en vain.
Elle avait quitté l'hôpital pour se rendre toute seule dans le cabinet de consultation du docteur Lecter, malgré l'insistance du médecin à l'hôpital qu'elle avait, excusez-moi du terme mais c'est le cas, renvoyer chier. Elle aurait même pu le frapper.
 
Elle marchait depuis quelques minutes, tentant de trouver le cabinet. Elle avait froid et s'était vêtu de ce qu'elle avait au moment où ils l'avaient retrouvé pas loin du commissariat.
Mischa était gelé et son blouson de cuir rouge n'était pas si chaud que cela pour l'hiver qui s'était installé depuis longtemps. Et elle avait mal à la tête et à la gorge. Elle toussait fortement mais n'était pas enrhumée, ce qui était déjà cela.
 
Elle se retourna vivement dans la rue. Elle se sentait observée, traquée.
Effet secondaire de sa perte soudaine de son passé ou bien véritable intuition ?
Elle continua de marcher, pressant le pas, alerte. Elle avait peur. L'adrénaline coulait dans ses veines mais elle avait peur.
De quoi au juste ?
Une ombre passa derrière elle et elle se retourna. Personne.
Elle reprit son chemin.
 
Quelques minutes plus tard, même manège.
 
Elle finit par arriver au cabinet et poussa rapidement la porte, sentant que quelque chose allait se passer. Mischa observa le psychiatre lorsqu'il ouvrit doucement la porte.


- Bonjour Mischa, je vous en prie, entrez.

Elle lui répondit par un signe timide de la tête; tout à l'heure elle avait eu comme une frayeur.
Son regard se posa sur la table basse.

 
- Ne faites pas attention, j'ai une consœur très peu conventionnelle.

Elle le regarda s'asseoir dans un fauteuil tandis qu'elle hésita où se mettre. Elle opta pour le divan, d'apparence plus confortable, ne s'y allongeant pas mais préférant s'asseoir tout simplement, gênée et stressée, les mains croisées sur sa poitrine ne sachant où les mettre. Sa peau et ses mains étaient froides, son regard apeuré.
 
-Dites...
 
Elle toussa, sa gorge était enrouée.
 
-C'est normal qu'en venant...j'avais l'impression d'être suivie ?!
 
Elle était nerveuse. Elle avait très peur.
Stressée elle ne put s'empêcher soudainement de se lever, d'aller voir à la porte s'il n'y avait personne.
Ce fut au moment où elle l'ouvrit qu'elle s'étala par terre, sur le dos, de tout son long, se tenant le nez qui saignait d'une main. Et un homme encagoulé qui l'avait frappé avec la crosse de son arme à feu se tenant dans l'embrasure de la porte. A son fort accent japonais on devinait facilement de quel origine il était.

 
-Où est le Faucheur Gris ?
Revenir en haut Aller en bas
Hannibal Lecter
avatar
Chesapeake Ripper
~ Dandy cannibale ~
Chesapeake Ripper~ Dandy cannibale ~

Messages : 353
Avatar : Mads Mikkelsen
Crédits : Janus (avatar) + Copyright (c) BANGERZ (Signature)


» ID Card
Emploi: Psychiatre
Relationship:


MessageSujet: Re: Ein männlein steht im walde ~ PV : Mischa Lester   Lun 6 Jan - 17:19

Hannibal était resté debout quand tout est arrivé et quand elle avait ouvert la porte, son odorat lui avait signalé qu'il y avait une autre présence dans la pièce. Un autre homme venait de sortir de l'ombre et avait violenté Mischa qui était maintenant à terre. Hannibal Lecter resta d'un calme herculéen et ne bougea pas d'où il était, c'est à dire juste à côté du meuble où s'entassaient les différents ouvrages de psychiatrie et où reposait un objet de collection parmi tant d'autres et qui pourrait toujours le tirer d'affaire...
Il ne pouvait tuer un homme comme ça dans son cabinet et faire croire à de la légitime défense, il fallait attendre le bon moment et frapper juste. 

-Où est le Faucheur Gris ?


Hannibal resta très calme et ne montra aucun signe de peur ou de panique. Ce n'était pas la première fois qu'il se faisait menacer et ça n'allait sûrement pas être la dernière. Il regarda l'homme à l'accent nippon droit dans les yeux et se mit à parler lentement d'un ton monocorde.


- Maintenant que vous avez blessé ma patiente et que vous me menacez, que comptez-vous faire ? J'ignore totalement qui est le Faucheur Gris et elle ne doit pas en savoir plus que moi. Que décidez-vous ?

Hannibal restait prudent et le calcul était déjà fait dans son esprit. Il mettrait une seconde à saisir le tânto et en à peine une demi-seconde, il serait fiché dans le bras qui tenait l'arme à feu ou l'aurait directement tranché. Le tânto n'est pas spécialement fait pour le lancer mais il pouvait s'avérer efficace entre des mains expertes et Hannibal pourrait toujours maquiller la scène ensuite si Mischa Lester ne daigne rien dire.
L'homme avait intérêt à avoir quelques ressources car s'introduire dans ce cabinet revenait tout simplement à se jeter dans l'antre d'un prédateur plus dangereux qu'on ne pourrait l'imaginer...

_________________

The Devil is in the Details

 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Ein männlein steht im walde ~ PV : Mischa Lester   Lun 6 Jan - 18:34

Mischa gisait mollement par terre, se tenant le nez. Il n'était pas cassé, mais il saignait. Et elle avait mal.
La vision un peu trouble, elle tenta de se relever, sur les coudes, tentant d'apercevoir l'homme qui venait de la frapper avec la crosse de son arme à feu; qui n'était pointée vers personne. Pour le moment.
Par le même temps elle tentait d'écouter ce qu'il disait. Le Faucheur Gris ? Qui était-ce ?
Ce nom lui disait vaguement quelque chose, mais elle ignorait totalement quoi. L'avait-elle déjà entendu quelque part ? Peut-être. Lu alors ? Peut-être aussi. Elle ne savait pas.
Tous les mots s'embrouillaient dans sa tête. Les mots, les noms...les sons...tout.
 
Sa vision revint, ses sens étaient de nouveau opérationnels. La voix du psychiatre, ce ton monocorde lui faisait peur. Cet homme ne semblait pas avoir peur de la menace et était en fait d'un calme...
Mischa avait soudainement peur de ce psychiatre.

 
- Maintenant que vous avez blessé ma patiente et que vous me menacez, que comptez-vous faire ? J'ignore totalement qui est le Faucheur Gris et elle ne doit pas en savoir plus que moi. Que décidez-vous ?

Le mercenaire - car s'en était un - pointa simplement le canon de son arme à feu vers Mischa; qui flippa tout à fait, son teint devenant livide et ses yeux s'agrandirent sous la montée d'adrénaline et la peur. Et un peu la surprise aussi.
Mais diable, pourquoi elle ?!
Le mercenaire regardait également Hannibal Lecter droit dans les yeux, lui non plus n'avait pas peur; il ne se doutait juste pas qu'il était piégé et qu'il allait très certainement mourir par la suite. Il ignorait à qui il avait à faire.

 
-Les secrets du Cauchemar Gris sont gardés par la Dame d'Or, et Kokuja les veut. Kokuja obtient toujours ce qu'il veut.
 
Oui ce mercenaire est suicidaire. Enfin non.
En fait il ignore juste que le docteur Lecter peut lui balancer son tantô qui ira se ficher dans son bras - voire le trancher tant qu'à faire. Sauf que:
1) Un tantô n'est pas une arme de jet, donc niveau lancer, c'est moyen; bien que je ne doute absolument du talent exceptionnel de notre cannibale préféré en ce qui concerne le lancer d'une arme quelconque même si elle n'est à la base pas destinée pour le lancer.
2) Le mercenaire en question en a déjà vu d'autres et s'attend à une réaction possible de ce genre; sauf peut-être au fait qu'il a l'intention de lui balancer un tantô dans le bras et qu'il se trouve en face d'un assassin cannibale très dangereux.
3) Le mercenaire manie très bien son arme à feu et peut très bien tirer par réflexe avant même que le tantô ne touche son bras; et même dans ses chairs, il tirerait ce con ! Et là, il vise entre les deux yeux de la jeune femme amnésique.
4) Ce que le docteur Lecter ne sait pas c'est que ce petit con de mercenaire qui mériterait parfaitement son sort funeste est...

 
-Je ne suis pas venu seul.
 
Chouette, ça fera plus de viande pour notre cannibale préféré !...ok je sors...
 
Une femme, une américaine, encagoulée de même qui attendait à l'extérieur. Pas forcément en très bonne santé - toussait - peut-être la cinquantaine, brune, un regard dur et froid, mercenaire elle aussi.
Et un autre homme, peut-être un peu moins qu'elle, déjà quelques rides sur le visage, un japonais également, jouant avec un couteau.
Tous les deux attendaient que l'autre sorte.
Ces deux derniers-là n'avaient pas vu une chose non loin d'eux, parce qu'ils l'avaient jugé simple excentrique attendant devant une porte, peut-être un ou deux amis pour se rendre à un bal costumé ou un truc de ce genre. Un homme jouant avec son parapluie rose.

 
-Eins, zwei, drei...
 
L'autre homme dans le cabinet semblait parler un langage comme codé.
Le Cauchemar Gris après le Faucheur Gris, que cela signifiait ? Qui était Kokuja (Serpent Noir) ? Et la Dame d'Or qui semblait désigner Mischa ?
Quels détails échappaient à la jeune femme amnésique ? Tous ces mots lui semblaient familiers mais elle n'en comprenait pas le sens. Elle ne comprenait rien.
Ou plutôt ne se souvenait de rien.
Pourquoi ?
De quels secrets parlaient cet être cagoulé ? - qui allait certainement mourir.
 
Peut-être une sorte de deus ex machina ou quelque chose de prévu; bien que je ne doute absolument pas du docteur Lecter qui aurait pu arranger la situation lui-même en quelques temps. Instinctivement le japonais s'était retourné et avait reculé vers l'intérieur du cabinet, un pas de plus dans l'antre du cannibale où il allait peut-être mourir très vite.
Des bruits l'avaient déconcentré, des bruis venant de dehors, de ses deux complices. Et puis cet homme vêtu tout de rose, costume de carnaval ridicule, mais son air et son regard n'étaient pas riants et innocents. Il avait du sang dégoulinant de la lame de son épée dont le fourreau semblait être son parapluie, et mince filet de sang dégoulinait de ses lèvres dont il lécha le liquide vermeil avec sa petite langue.

 
-Eins, zwei, drei...
 
Le canon de l'arme n'était plus pointé vers Mischa, cette dernière se releva tout à fait et courut se mettre auprès du psychiatre; qui lui faisait nettement moins peur que l'autre mercenaire qui avait sans aucun doute l'intention de la tuer. Elle n'avait pas encore vu l'autre bonhomme qui n'était pas encore entré, restant dans l'ombre et n'entrant pas dans le cabinet.
Mischa avait peur. Elle avait vraiment très peur.
Revenir en haut Aller en bas
Hannibal Lecter
avatar
Chesapeake Ripper
~ Dandy cannibale ~
Chesapeake Ripper~ Dandy cannibale ~

Messages : 353
Avatar : Mads Mikkelsen
Crédits : Janus (avatar) + Copyright (c) BANGERZ (Signature)


» ID Card
Emploi: Psychiatre
Relationship:


MessageSujet: Re: Ein männlein steht im walde ~ PV : Mischa Lester   Mer 8 Jan - 13:47

Alors il n'était pas tout seul ? Hannibal Lecter savait pertinemment qu'il devait se retenir d'éliminer le danger tout simplement car non seulement, ça amènerait le FBI à enquêter sur lui. Mischa serait également témoin de la réelle nature de son psychiatre si jamais il éliminait méthodiquement les ennemis. Il ne comprenait pas vraiment ce que signifiait les codes qu'employait l'homme mais cela piquait sa curiosité. Il pourrait toujours faire des recherches ensuite car Hannibal le savait, il allait falloir un talent impressionnant et une de ces forces pour le neutraliser donc il était certain de ne pas mourir aujourd'hui. Et mourir ? Ce n'est pas si terrifiant, il ne les comprends pas ces êtres lamentables et ridicules. Leur mort se doit d'être donc spectaculaire et théâtrale. C'est son dessein de leur faire ce dernier hommage...

-Eins, zwei, drei...

La réaction de l'intrus ne se fit pas attendre, il savait qu'il y avait quelqu'un d'autre dans la pièce et qui pouvait devenir une menace immédiate pour son plan. Alors que Mischa se cacha derrière lui, Hannibal retint le mince sourire qui s'esquissait sur son visage et gardait son sérieux.
L'odeur du sang, que c'est plaisant quand il y pense. Il espérait que ce soir ne serait pas celui du dernier divertissement et que le FBI ne s'intéresserait pas à lui. Il demeurait calme, il pourrait toujours s'amuser même si on le démasquait. Il savait au fond de lui que sa curiosité n'avait pas fini d'être satisfaite et qu'il se devait de continuer à faire de l'art...avec la mort. 
Hannibal marcha tranquillement le long du bureau, à pas de loup. Il observait toujours la scène hésitant à éliminer la proie qui était à l'entrée. Beaucoup d'objets aiguisés ou dangereux étaient à portée de main donc il pouvait agir rapidement mais au lieu de tuer, il pouvait aussi en apprendre plus. Patience et celui qui sait attendre sera bien servi...

Finalement, le prédateur se déplaça, saisissant le scalpel sur la table de travail et arriva juste derrière le japonais. Il arriva juste derrière et d'une pression brutale du bras droit, il déboîta l'épaule du bras qui tenait le revolver puis plaça le scalpel juste sous la gorge du japonais.

- Nous allons sortir doucement et discuter, je n'ai pas vraiment envie de salir cette pièce si vous voyez ce que je veux dire...

Les yeux d'Hannibal fixaient maintenant la silhouette dans l'ombre, la pression du scalpel s'était un peu accentué sur le cou du japonais.

- Et vous êtes ?

_________________

The Devil is in the Details

 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Ein männlein steht im walde ~ PV : Mischa Lester   Mer 8 Jan - 16:23

Le mercenaire survivant - qui n'allait pas l'être bien longtemps - aurait mieux fait de faire gaffe au docteur Lecter plutôt que l'inconnu vêtu de rose qui allait entrer dans le cabinet. Maintenant, le mercenaire avait un bras déboîté et était désarmé, avec un scalpel juste sous la gorge.
Une position douloureusement inconfortable et dangereuse.


- Nous allons sortir doucement et discuter, je n'ai pas vraiment envie de salir cette pièce si vous voyez ce que je veux dire...

La respiration du mercenaire était très courte. Il n'osait même plus trop respirer comme il fallait et s'étouffait - ce con - tout seul, surtout lorsqu'il sentit la pression du scalpel qui s'était accentué sur les veines de son cou.
 
L'homme dans l'ombre avait émis un tout petit rire, limite démoniaque, en voyant la scène.


- Et vous êtes ?
 
-Eins, zwei, drei...Shushushu ! Un grand admirateur de Mephistopheles...mais l'on m'appelle Kishin dans le milieu, ou bien Aloysius Dämon, psychiatre réputé à Berlin pour ses connaissances et son extravagance ! Shushushu !
 
Mischa le vit entrer dans le cabinet. Un être étrange, ni grand ni petit, aux cheveux bruns aux étranges reflets bleus et aux yeux étranges rappelant plus des lentilles fantaisies; des iris aigue-marine et des pupilles de chat. Une peau tellement blafarde et un visage émacié que l'on aurait pris cet homme pour un mort, mais il ne l'était pas, ou alors bien malade - en réalité il est en excellente santé - avec des cernes énormes sous les yeux. Des lèvres minces et des dents d'une blancheur aux canines semblant un peu pointues comme des crocs. Il était vêtu entièrement de diverses nuances de roses: un pantalon bouffant rose pâle, une chemise à boutons rose tirant sur le blanc, une redingote mauve et un manteau rose pâle, des bottes roses à lacets et à talons fantaisie - le talon représentant une pointe de métal qui ressemblait à une queue fourchue de démon. Sur sa tête était posé un haut-de-forme rose à bande fuchsia. Ses mains étaient recouvertes de gants rose pâle également. Sa main gauche tenait un parapluie rose pétant qui selon toute vraisemblance servait de fourreau à la lame aiguisée couverte de sang, que tenait l'homme de sa main droite.
Mischa observait cet homme étrange au costume sorti tout droit d'un carnaval grotesque.

 
-Rassurez-vous aimable monsieur Lecter, je ne suis qu'un ami de ce cher Cedric Law.
 
-...le...romancier...?! osa articuler Mischa, très timidement.
 
Le psychiatre berlinois - de son nom complet Aloysius Philinte Dämon - tourna la tête vers la jeune femme et aussitôt rangea d'un geste gracieux et élégant, sa lame dans son fourreau, se dirigeant alors vers la jeune femme dont il prit délicatement la main et lui fit un baise-main pour la saluer.

 
-Intrigante Mischa Lester au passé oublié dont les méandres de ses souvenirs douloureux vont avoir du mal à revenir si toujours attaquée. Demoiselle aux longs cheveux dorés, protégez-vous de tout danger et dans votre inconscience protégez tous vos secrets et ceux que l'on vous a confié ! Je serai bien tenté de tout vous dévoiler belle Dame d'Or mais vous n'êtes pas encore prête et ce serait spoiler, et spoiler avant l'heure c'est mal ! Sur ce chers amis, puisque vous ne craignez apparemment plus rien jusqu'à une prochaine fois, je me retire en mon antre. Prenez soin de vous !
 
Aloysius avait énoncé son petit discours tout en rejoignant la sortie et à la dernière phrase, retourna dans l'ombre en sifflotant un air de "Binkusu no sake wo !". Il y ait des choses qui commençaient à juste s'embrouiller dans l'esprit de Mischa, intriguée par les paroles de l'homme en rose qu'elle avait voulu suivre, s'arrêtant un instant pour regarder le psychiatre; et perdant alors de vue et donc la trace de cet étrange bonhomme, n'osant pas le suivre dehors. La peur lui paralysait encore les jambes.
Elle ne comprenait rien.
Elle ne comprenait pas, mais ignorait surtout ce dont elle disposait si jamais elle retrouvait la mémoire.
Et vous non plus bien sûr vous ne le savez pas; mais si je vous le dis maintenant, à quoi bon raconter une histoire ?
Revenir en haut Aller en bas
Hannibal Lecter
avatar
Chesapeake Ripper
~ Dandy cannibale ~
Chesapeake Ripper~ Dandy cannibale ~

Messages : 353
Avatar : Mads Mikkelsen
Crédits : Janus (avatar) + Copyright (c) BANGERZ (Signature)


» ID Card
Emploi: Psychiatre
Relationship:


MessageSujet: Re: Ein männlein steht im walde ~ PV : Mischa Lester   Ven 10 Jan - 10:36

Ce mystérieux Aloysius Dämon connaissait le nom du psychiatre mais ce n'était pas si étonnant pour une personne bien renseignée au fond. En cherchant un peu, on trouve toujours au moins un nom à mettre sur un visage et c'est encore plus facile dans la société de communication d'aujourd'hui. Hannibal évitait les médias mais il avait été récemment pris en photo par Freddie Lounds dans le Minnesota car il a fait partie de ceux qui ont découvert qui était la Pie Grièche du Minnesota, ce serial killer qui a fait les choux gras pendant ces derniers temps.

Hannibal ne desserrait pas son emprise sur l'homme qui était entré dans le cabinet et écouta attentivement sans dire mot ce que racontait l'étrange homme de rose vêtu. Hannibal Lecter connaissait beaucoup de psychiatres peu conventionnels mais celui-la semblait en tenir une sacrée couche. Peut-être se recroiseraient-ils un jour et bavarderaient sur différentes questions théoriques de la profession. Qui sait ?

-Intrigante Mischa Lester au passé oublié dont les méandres de ses souvenirs douloureux vont avoir du mal à revenir si toujours attaquée. Demoiselle aux longs cheveux dorés, protégez-vous de tout danger et dans votre inconscience protégez tous vos secrets et ceux que l'on vous a confié ! Je serai bien tenté de tout vous dévoiler belle Dame d'Or mais vous n'êtes pas encore prête et ce serait spoiler, et spoiler avant l'heure c'est mal ! Sur ce chers amis, puisque vous ne craignez apparemment plus rien jusqu'à une prochaine fois, je me retire en mon antre. Prenez soin de vous !

Hannibal le salua poliment en souriant d'un bref " Au revoir " puis pendant que l'étrange homme s'éloignait, il reposa son regard sur le japonais qui s'était introduit chez lui. Il passa dans la file d'attente poussant l'homme devant lui puis ferma la porte du pied pour que Mischa en voit le moins possible. Il pourrait lui tordre le cou, l'égorger ou s'amuser un peu avec lui mais il y aurait un témoin. Une autre idée lui était néanmoins venue à l'esprit, assez satisfaisante en soi.
Il perça légèrement la peau de son scalpel puis récupéra une goutte de sang sur son pouce qu'il porta à ses lèvres, tenant toujours l'homme de son autre main maintenant le scalpel dans la petite plaie saignante. La voix d'Hannibal était grave et n'exprimait ni colère ni sadisme. La voix n'exprimait rien mais le monstre esquissait un mince sourire, ses yeux rougeoyaient sous l'effet de la lumière.

- Vous allez pouvoir partir mais je vous conseillerais fortement de ne jamais revenir ici et de prévenir vos amis de se tenir à distance de cet endroit. Vous m'avez bien compris, j'espère.

Il l'avait désarmé et maintenant il le poussa vers la porte de sortie, tenant toujours son scalpel à la main et le regardant comme un potentiel futur dîner si jamais ils se recroisaient. Un animal mince avait des boyaux coriaces, il pourrait faire de bonnes saucisses...
Hannibal ne le regarda finalement pas partir, il passa dans le cabinet en verrouillant la porte derrière lui. En entrant, il rangea l'arme du japonais dans un tiroir. Il s'en débarrasserait plus tard. Il aida Mischa à se relever et l'invita à s'asseoir. 

- Si jamais vous êtes perturbée, nous pouvons annuler la séance. Je ne vous ferais pas payer pour ce qui vient d'arriver. Vous n'avez pas trop mal ?

Hannibal s'assit en face d'elle, bienveillant, attendant de voir ce qu'elle aurait à lui dire sur ce qui venait d'arriver.

_________________

The Devil is in the Details

 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Ein männlein steht im walde ~ PV : Mischa Lester   Sam 11 Jan - 19:55

Mischa regarda de nouveau le psychiatre Hannibal Lecter, apeurée. Que pourrait-il bien faire à cet homme ? Pas le tuer, n'est-ce pas ? Elle n'avait pas un meurtrier en face de soi pas vrai ? Elle s'écarta lorsqu'il passa dans la salle d'attente, poussant le japonais devant lui, puis refermant la porte du pied; semblerait-il que Mischa doive en voir et entendre le moins.
Tiraillée entre la peur et la curiosité, elle hésitait sur quoi faire en ce moment. Ouvrir la porte tout de même, et risquer de s'attirer les foudres du psychiatre, ou bien rester ici et ignorer sans en avoir le coeur net ?
Mischa resta là, les jambes paralysées par la peur, mais resta prêt de la porte, tendant l'oreille. Elle entendrait bien quelques bribes de conversation, n'est-ce pas ?


- Vous allez pouvoir partir mais je vous conseillerais fortement de ne jamais revenir ici et de prévenir vos amis de se tenir à distance de cet endroit. Vous m'avez bien compris, j'espère.

Elle n'avait entendu qu'un vague avertissement. Elle n'avait donc pas affaire à un tueur; elle en était persuadée du moins.
Elle s'écarta d'un coup de la porte lorsqu'il passa dans le cabinet et qu'il verrouilla la porte derrière lui. Elle, elle s'était subitement reculée. Elle observa l'homme ranger l'arme à feu dans un tiroir. Elle ne s'approcha pas de lui mais tomba sur le coup, perdant l'équilibre. Il vint l'aider à se relever mais elle avait peur, mais pourquoi ? Les mains de la jeune femme tremblaient. Elle tremblait.
Le psychiatre l'invita à s'asseoir et elle s'assit de nouveau sur le divan. Nerveuse, effrayée par ce qui venait de se passer. Elle pinça son nez, elle saignait toujours. Hannibal s'était assise en face d'elle, une sorte d'air bienveillant sur le visage qui ne la rassurait pas pour autant.

 
- Si jamais vous êtes perturbée, nous pouvons annuler la séance. Je ne vous ferais pas payer pour ce qui vient d'arriver. Vous n'avez pas trop mal ?

-Mon pif saigne mais ça va, j'ai dû en voir des pires vu que j'ai pas mal. Par contre...j'ai peur. Ce gars-là m'a fait peur, le mec en rose m'a paru moins effrayant et vous...Le prenez pas mal mais...vous me faites peur; j'ai cru un instant que vous alliez le tuer. J'avais...presque l'impression que...j'avais un psychopathe sous les yeux, tenant sa victime sous son emprise ! Vous êtes quelqu'un d'effrayant monsieur Lecter...et tellement...je ne sais pas quoi dire. Vous me faites peur mais en même temps vous me semblez familier...C'est normal ? Vous croyez qu'on s'est déjà croisés par inadvertance dans le passé ? Moi je ne me souviens de rien. Et là, j'apprends de la bouche d'un mec tout en rose que j'ai des secrets dans ma tête, des secrets qu'on m'a confié mais dont je ne me souviens absolument pas et qu'il faudrait que j'évite de recroiser des types comme celui que vous avez laissé filer. J'ai peur...Je ne saurai pas les reconnaître; je ne saurai pas reconnaître mes amis de mes ennemis. Si j'ai des amis en tous cas...
 
Sa voix était nerveuse. Elle toussait souvent aussi. Elle était malade et sa gorge lui faisait tout aussi mal. Elle était enrouée.
Elle porta son autre main à sa gorge, toussa encore et parla de nouveau.

 
-J'ai toujours l'impression d'être suivie, que j'ai quelque chose ou quelqu'un qui me surveille. Je me sens observée tout le temps. J'ai toujours l'impression que je ne suis jamais seule où que j'aille. Mais jamais une présence bienveillante; toujours quelque chose de mal...j'ai comme un pressentiment. Est-ce que c'est normal ou je deviens parano ?
Revenir en haut Aller en bas
Hannibal Lecter
avatar
Chesapeake Ripper
~ Dandy cannibale ~
Chesapeake Ripper~ Dandy cannibale ~

Messages : 353
Avatar : Mads Mikkelsen
Crédits : Janus (avatar) + Copyright (c) BANGERZ (Signature)


» ID Card
Emploi: Psychiatre
Relationship:


MessageSujet: Re: Ein männlein steht im walde ~ PV : Mischa Lester   Lun 13 Jan - 11:15

-Mon pif saigne mais ça va, j'ai dû en voir des pires vu que j'ai pas mal. Par contre...j'ai peur. Ce gars-là m'a fait peur, le mec en rose m'a paru moins effrayant et vous...Le prenez pas mal mais...vous me faites peur; j'ai cru un instant que vous alliez le tuer. J'avais...presque l'impression que...j'avais un psychopathe sous les yeux, tenant sa victime sous son emprise ! Vous êtes quelqu'un d'effrayant monsieur Lecter...et tellement...je ne sais pas quoi dire. Vous me faites peur mais en même temps vous me semblez familier...C'est normal ? Vous croyez qu'on s'est déjà croisés par inadvertance dans le passé ? Moi je ne me souviens de rien. Et là, j'apprends de la bouche d'un mec tout en rose que j'ai des secrets dans ma tête, des secrets qu'on m'a confié mais dont je ne me souviens absolument pas et qu'il faudrait que j'évite de recroiser des types comme celui que vous avez laissé filer. J'ai peur...Je ne saurai pas les reconnaître; je ne saurai pas reconnaître mes amis de mes ennemis. Si j'ai des amis en tous cas...

Hannibal ne fit aucune réflexion à ce qu'elle venait de dire. Elle avait peut-être entrevu sa vraie nature mais ne pouvait réellement la chose que cachait le Dr Hannibal Lecter au plus profond de son être. Avec ruse, il avait réussi à dissimuler ce qu'il était et il continuait à rire sous ce masque de fausse joie et de bonnes manières. C'est avec un raffinement extrême que l'on maquille la brutalité et la mort. Même la violence de ses crimes dissimule la vraie fin de tout ceci. Les mutilations dissimulent le prélèvement des trophées chirurgicaux, chaque crime est teinté d'élégance et de grâce.
Hannibal se rapprocha d'elle et prit ses mains entre les siennes, la regardant amicalement.

- Si j'ai fait cela, c'était pour terrifier cet homme et j'ai vu tellement de choses horribles dans mon enfance que j'ai dû apprendre à lutter contre les plus forts. Vous pouvez vous fier à moi, vous serez toujours à l'abri dans ce cabinet où si vous passez chez moi. 

Hannibal serait bien le cas le plus étrange à analyser pour le FBI ou les psychiatres. Il avait le côté organisé des sociopathes mais le reste était incompréhensible. Comment un tel homme pouvait s'adonner au cannibalisme alors qu'il était aussi lucide. Lecter se souvenait des mots de l'inspecteur Popil " Le jeune Hannibal est mort à 8 ans. Ce qu'il reste aujourd'hui...n'est plus humain. C'est le mal à l'état pur. ". Une technologie comme les détecteurs de mensonges ne servait à rien sur lui car il n'avait aucune réaction même en niant le meurtre du boucher.

-J'ai toujours l'impression d'être suivie, que j'ai quelque chose ou quelqu'un qui me surveille. Je me sens observée tout le temps. J'ai toujours l'impression que je ne suis jamais seule où que j'aille. Mais jamais une présence bienveillante; toujours quelque chose de mal...j'ai comme un pressentiment. Est-ce que c'est normal ou je deviens parano ?


- Si jamais la menace est réelle, vous n'êtes pas parano. Ces gens-la vous suivaient et bizarrement, cet homme en rose était contre eux. Auriez-vous des anges gardiens ?


Hannibal n'avait pas vraiment idée de ce qu'il se passait avec ces gens-la mais il savait que Mischa était probablement en danger même si des gens comme l'homme en rose la protégeait. Hannibal Lecter n'irait pas jusqu'à l'accueillir chez lui pour la protéger mais il aimerait bien assister à la suite des événements. Il était curieux de voir quels secrets elle cachait et jusqu'où pourraient aller ces potentiels ennemis. C'était réellement excitant...


- Venez aussi souvent que vous le souhaitez si vous êtes inquiète. Mon cabinet n'est certes pas toujours ouvert mais ma maison est toujours ouvertes pour les amis. Je peux toujours vous donner l'adresse.

_________________

The Devil is in the Details

 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Ein männlein steht im walde ~ PV : Mischa Lester   Lun 13 Jan - 18:36

Bon...tentons de clarifier les choses: Mischa n'a jamais entrevu la véritable nature, le monstre tapi se dissimulant en Lecter sous l'apparence d'un homme aimable. Non, jamais. Mais elle sent que quelque chose ne tourne pas tout à fait rond, mais elle le sent chez tout le monde, et ce pour la simple et bonne raison que Mischa est une personne amnésique se méfiant de n'importe qui. Ne souhaitant évidemment pas de tomber dans le piège, elle redoute tout le monde y compris cet homme en face d'elle. Surtout après ce qu'elle venait de vivre.
Il était vrai que son psychiatre l'a juste un peu flipper sur le coup, là, avec le japonais.
 
L'homme s'était rapproché d'elle et ayant pris les mains dans les siennes, il la regarda amicalement.

 
- Si j'ai fait cela, c'était pour terrifier cet homme et j'ai vu tellement de choses horribles dans mon enfance que j'ai dû apprendre à lutter contre les plus forts. Vous pouvez vous fier à moi, vous serez toujours à l'abri dans ce cabinet ou si vous passez chez moi. 

Mischa avait les mains froides et tremblait. La femme était malade, elle avait attrapé un début de crève. Le docteur Lecter avait des mains plus grandes que les siennes tandis que les siennes étaient bien petites et surtout bien plus pâles, comme si Mischa avait la peau d'une morte.
Elle eut un frisson lorsqu'il lui avait pris les mains. Pas un frisson de terreur non. Mais comme...quelque chose de réconfortant. Et ce regard. Elle se méfiait bien sûr, mais elle avait envie de croire que cet homme lui voulait du bien; bien qu'en réalité elle n'en était pas tout à fait sûre et avait peur de se tromper.
 
Le fait qu'il lui dise qu'elle puisse se fier à lui la poussa à tenter de croire un peu en lui. Pour l'instant il était peut-être le seul qu'elle connaisse qui puisse l'aider à retrouver un bout de sa mémoire voire toute sa mémoire en entière.
Mais était-elle vraiment à l'abri comme il le disait ? Et si jamais un autre jour, c'étaient plusieurs personnes qui se ramenaient dans le cabinet dans le but de les tuer tous ? Elle avait vu, elle avait confiance dans le fait que le docteur Lecter pouvait maîtriser une personne voire peut-être deux, mais il aurait bien du mal avec plus s'ils attaquaient en même temps.

 
- Si jamais la menace est réelle, vous n'êtes pas parano. Ces gens-la vous suivaient et bizarrement, cet homme en rose était contre eux. Auriez-vous des anges gardiens ?

Mischa se sentait bien sûr en danger et ignorait encore tout du rôle qu'elle avait à jouer dans cette histoire. Un rôle bien important, mais dont elle ignorait la tâche. Et je ne vous spoilerai rien de l'intrigue !
La pauvre femme n'était pas parano, et elle courrait effectivement de gros risques et son ciel était assombri, l'orage ne tarderait pas à éclater et elle n'avait rien pour se protéger toute seule. Mais sans le savoir, seule son amnésie pouvait un tant soit peu la protéger d'un danger encore plus grand que celui dont elle tentait d'échapper lors de son accident la rendant telle un poisson rouge.
Et le docteur Lecter avait en effet raison sur un point: on la suit, on la surveille; certains lui veulent du mal, mais d'autres la protègent. Mais qui et comment ?
Aloysius Dämon faisait parti de ceux qui ne lui voulaient aucun mal - le psychiatre berlinois en rose précédemment vu.
Cependant, notre cannibale préféré ignorait encore jusqu'où les ennemis de Mischa étaient prêts à aller. Vous aussi d'ailleurs. Mais un peu de suspense que diable ! Il est vrai que certains évènements pourraient être excitants et il était vrai que cela allait toucher un peu de monde, mais si je vous racontai tout maintenant, où serait le plaisir de lire une histoire, hum ?!


- Venez aussi souvent que vous le souhaitez si vous êtes inquiète. Mon cabinet n'est certes pas toujours ouvert mais ma maison est toujours ouvertes pour les amis. Je peux toujours vous donner l'adresse.
 
Mischa hocha la tête. Oui elle voulait bien...
Quoique...

 
-Non attendez...si jamais j'ai réellement quelque chose que ces gens veulent...si je viens chez vous et qu'ils me surveillent, ils sauront où vous êtes et...je pourrais involontairement vous mettre en danger...Je ne veux pas causer du mal à qui que ce soit, ce serait moche et puis...vous êtes quelqu'un de bien apparemment...vous me faites peur mais vous êtes gentil.
 
Elle porta la main à son dos. Son horrible cicatrice la démangeait.
 
-Aah ! Foutue cicatrice ! Désolée...c'est pas très élégant pas vrai ?! Apparemment, selon les médecins, je me serai prise un coup d'un objet lourd et tranchant dans le dos quand j'étais gamine; une hache certainement qu'ils ont dit ! Moi j'en sais rien j'arrive pas à voir ! Mais c'est désagréable. Quel est le connard ou la connasse qui aurait pu me faire ça hein ?!...oups pardon. Je dois vous paraître bien impolie, je suis désolée...je ferai plus attention la fois prochaine...
Revenir en haut Aller en bas
Hannibal Lecter
avatar
Chesapeake Ripper
~ Dandy cannibale ~
Chesapeake Ripper~ Dandy cannibale ~

Messages : 353
Avatar : Mads Mikkelsen
Crédits : Janus (avatar) + Copyright (c) BANGERZ (Signature)


» ID Card
Emploi: Psychiatre
Relationship:


MessageSujet: Re: Ein männlein steht im walde ~ PV : Mischa Lester   Mer 15 Jan - 20:02

Elle semblait finalement comprendre ce qu'Hannibal voulait dire par la, cela semblait évident. Cette envie de terrifier la menace au point de pouvoir la maîtriser ne serait-ce que pour l'instant. 

-Non attendez...si jamais j'ai réellement quelque chose que ces gens veulent...si je viens chez vous et qu'ils me surveillent, ils sauront où vous êtes et...je pourrais involontairement vous mettre en danger...Je ne veux pas causer du mal à qui que ce soit, ce serait moche et puis...vous êtes quelqu'un de bien apparemment...vous me faites peur mais vous êtes gentil.


Il réfléchit un instant mais une idée lui vint. S'il parlait de cette femme en danger à Jack Crawford ou à Will, ils pourraient peut-être se soucier de sa sécurité. Hannibal ne voulait pourtant pas vraiment impliquer le FBI la-dedans car ils étaient capables d'enquêter sur le passé du Dr Lecter et de faire un lien. Il préférait d'abord satisfaire une curiosité bien particulière à l'égard de la jeune femme.


- Si vous le voulez, nous pourrions aller voir la police. De plus, j'ai quelques amis au FBI. Peut-être obtiendrez-vous une garde si je témoigne également du danger auquel nous avons été confrontés.

Il n'aurait pas fait ça en temps normal mais pour comprendre, il avait besoin que cette jeune femme demeure en vie aussi longtemps que possible. Il devait être certain que sa sœur était bien morte. Il était impossible qu'elle ait survécu. Il l'a enterré, Grutas lui a avoué le meurtre et les autres geignaient en s'excusant quand Hannibal les a retrouvé un par un. Ce n'était pas leur faute mais celle de Vladis Grutas, avaient-ils à la bouche. 

-Aah ! Foutue cicatrice ! Désolée...c'est pas très élégant pas vrai ?! Apparemment, selon les médecins, je me serai prise un coup d'un objet lourd et tranchant dans le dos quand j'étais gamine; une hache certainement qu'ils ont dit ! Moi j'en sais rien j'arrive pas à voir ! Mais c'est désagréable. Quel est le connard ou la connasse qui aurait pu me faire ça hein ?!...oups pardon. Je dois vous paraître bien impolie, je suis désolée...je ferai plus attention la fois prochaine...


 Hannibal ouvrit un tiroir de son bureau et sortit une photo dont le cadre avait vieilli ainsi qu'un collier de perles blanc mais certaines semblaient abîmées par le temps et un milieu hostile. La photo représentait un jeune garçon de sept ans qui jouait avec sa soeur, le garçon écrivait un " M " dans le sol avec une brindille.


M pour Mischa...

Hannibal se souvint de sa voix à l'époque comme si elle était encore d'actualité. La jeune fille blonde était mignonne et ses yeux bleus semblaient pétiller d'une certaine joie de vivre. 

- Vous venez de Lithuanie c'est ça ? Je suis également né en Lithuanie, à Kaunas pour être précis. Voici une photo de moi quand j'étais plus jeune, le collier de perles appartenait à ma mère.

Hannibal ne dit rien sur la jeune fille mais attendait de voir ce qu'elle pourrait penser. L'image n'était pas de qualité mais les visages restaient reconnaissables...

_________________

The Devil is in the Details

 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Ein männlein steht im walde ~ PV : Mischa Lester   Mer 15 Jan - 21:24

- Si vous le voulez, nous pourrions aller voir la police. De plus, j'ai quelques amis au FBI. Peut-être obtiendrez-vous une garde si je témoigne également du danger auquel nous avons été confrontés.

La police ? Tiens, plutôt bonne idée.
Oh mais ! pensait notre chère Mischa et certainement à raison, et si ses ennemis avaient des personnes travaillant pour eux dans le FBI, des agents corrompus ? Cela était toujours une possibilité envisageable. Une possibilité qu'elle redoutait et qui pouvait toujours être vraie, malheureusement.
Elle regarda le psychiatre ouvrir un tiroir de son bureau pour sortir une photo au cadre vieilli et un collier de perles blanches dont certaines étaient abîmées avec le temps. Bizarre, le collier lui disait vaguement quelque chose et son regard brillait de la lueur qu'ont les gens qui pensent se souvenir de quelque chose à la vue de certains objets paraissant familiers pour eux. Idem pour la photo. Et elle imaginait que la petite fille pouvait très bien être elle étant petite, elle lui ressemblait après tout. Les deux filles se ressemblaient assez en fait. Même blondeur de cheveux, même couleur d'yeux. Mischa Lester avait juste grandi, évidemment.
Je vous rassure tout de suite et tiens à calmer à ceux qui voudront crier à l'illogique de cette histoire qui pourrait bien ne pas tenir debout; ce n'est pas Mischa Lecter qui se trouve dans le cabinet du docteur Lecter, mais je ne vous dirai rien de plus car vous n'avez pas à le savoir tout de suite. Du suspense s'il vous plaît !
A quoi cela servirait-il de raconter une histoire s'il en était autrement ?
 
La lueur dans les yeux de Mischa se fit plus intense en observant le jeune garçon sur la photo. Assurément, il lui faisait penser à son frère.


- Vous venez de Lithuanie c'est ça ? Je suis également né en Lithuanie, à Kaunas pour être précis. Voici une photo de moi quand j'étais plus jeune, le collier de perles appartenait à ma mère.

-C'est vous quand vous étiez petit ? Il n'y a pas à redire là-dessus, vous avez bien vieilli !...oups...encore une remarque indiscrète désolée...C'est bizarre...ce visage me dit quelque chose, quant à la fille...non ce n'est rien...juste une impression. Ces deux visages me semblent si familiers...
 
Elle sortit sa carte d'identité et la tendit au docteur Lecter.
La carte disait qu'elle était née en Lituanie, à Kaunas également.

 
-On est nés dans la même ville ! C'est étrange, quand vous étiez petit vous aviez quelque chose de...comment dire ? Un air innocent. Maintenant, en vous regardant attentivement...
 
Elle le fixa droit dans les yeux.
 
-J'aurais dit que votre regard s'est fait vieux très jeune mais ce n'est pas le cas. Il y a quelque chose en plus de plus...sombre ?...c'est étrange. Vous êtes effrayant et fascinant à la fois...
 
Mischa tendit la main de nouveau en attendant qu'il lui rende ses papiers d'identités.
 
-Au fait...pour le FBI...je suis d'accord mais...et si mes ennemis avaient corrompus des gens là-bas ? C'est toujours possible non ?
 
Elle éternua et sortit aussitôt un mouchoir de sa poche, faisant tomber un bout de papier de sa poche qu'elle ne vit pas chuter au sol et glissant sous le divan.
C'était écrit joliment à l'encre verte et le bout de papier était du papier de riz.
 
"A Mischa Lester, la Dame d'Or gardant tous nos secrets au plus profond de son inconscient; si jamais vous ne faites pas confiance à votre psychiatre, si jamais vous vous sentez suivie et que vous avez peur, si jamais vous avez des questions de toute urgence.
Allez à la gare de Baltimore et demandez à ce que l'on ouvre le casier dont le numéro correspond à votre date de naissance, résolvez l'énigme et venez au lieu indiqué avec la rose noire dans les mains."
Revenir en haut Aller en bas
Hannibal Lecter
avatar
Chesapeake Ripper
~ Dandy cannibale ~
Chesapeake Ripper~ Dandy cannibale ~

Messages : 353
Avatar : Mads Mikkelsen
Crédits : Janus (avatar) + Copyright (c) BANGERZ (Signature)


» ID Card
Emploi: Psychiatre
Relationship:


MessageSujet: Re: Ein männlein steht im walde ~ PV : Mischa Lester   Sam 18 Jan - 14:36

Elle trouvait les deux visages familiers...
Hannibal regarda attentivement la carte d'identité qu'elle lui tendit et indiquant qu'elle était également née à Kaunas. Le visage d'Hannibal n'exprima pas de surprise mais une expression grave comme si on avait annoncé une terrible nouvelle. Mais comment était-ce possible ? La question lui revenait sans cesse à l'esprit mais il avait cette réponse toute faite que l'on agite comme un talisman comme pour protéger son passé, comme pour se protéger : et si ce n'était qu'un hasard ?

-On est nés dans la même ville ! C'est étrange, quand vous étiez petit vous aviez quelque chose de...comment dire ? Un air innocent. Maintenant, en vous regardant attentivement...


Elle le regardait droit dans les yeux et il soutenait son regard même si le sourire aimable semblait avoir disparu du visage du psychiatre, son sourire semblait s'être crispé ne laissant que cette expression grave sur son visage. Une émotion indescriptible et insondable...


-J'aurais dit que votre regard s'est fait vieux très jeune mais ce n'est pas le cas. Il y a quelque chose en plus de plus...sombre ?...c'est étrange. Vous êtes effrayant et fascinant à la fois...


Le regard d'Hannibal semblait s'être figé et s'être transformé définitivement le jour où il avait achevé Grutas et appris que, lui aussi, il avait mangé Mischa. Sa propre soeur...

Était-il un monstre alors ? Ceux qui l'ont vu à l'oeuvre en resteront persuadés ou ne pourront le dire car ça aura été leur dernière découverte. Ce côté fascinant a été vu par sa psychiatre, le Dr du Maurier mais son accident a persuadé la psychiatre de ne pas trop chercher à comprendre. Hannibal était son unique patient mais elle ignorait beaucoup de choses de lui...

-Au fait...pour le FBI...je suis d'accord mais...et si mes ennemis avaient corrompus des gens là-bas ? C'est toujours possible non ?


- C'est possible, ils pourraient l'être. Au point où vous en êtes, il faut faire attention à qui vous fier. La décision vous appartient au final.

Un éternuement retentit et elle laissa tomber un bout de papier qu'Hannibal ramassa. En le lisant d'un bref regard, il fut surpris par l'étrangeté du message écrit sur du papier de riz. Il le tendit à Mischa.

- Vous savez ce que ça signifie ?

_________________

The Devil is in the Details

 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Ein männlein steht im walde ~ PV : Mischa Lester   Sam 18 Jan - 15:24

- Vous savez ce que ça signifie ?
 
Après s'est mouché et avoir rangé son mouchoir dans sa poche avant gauche de son jean, la jeune femme prit le papier de riz et le rendit au psychiatre.
 
-Une connerie que j'ai trouvé sur ma table de chevet à l'hôpital. Aucune personne du personnel médical n'a su me dire qui aurait pu déposer ce machin. Le numéro du casier c'est 1702 ou quelque chose dans ce genre...Je suis née le dix-sept février 1969. Dites, vous y comprenez quelque chose vous ? J'ai l'impression que quelque chose cloche et je me sens effectivement suivie. J'adorerai voir ce qu'il y a dans ce foutu casier mais j'ose pas y aller toute seule. Oh ! Vous voudriez venir avec moi ?
 
"A Mischa Lester, la Dame d'Or gardant tous nos secrets au plus profond de son inconscient; si jamais vous ne faites pas confiance à votre psychiatre, si jamais vous vous sentez suivie et que vous avez peur, si jamais vous avez des questions de toute urgence.
Allez à la gare de Baltimore et demandez à ce que l'on ouvre le casier dont le numéro correspond à votre date de naissance, résolvez l'énigme et venez au lieu indiqué avec la rose noire dans les mains."


Si jamais vous ne faites pas confiance à votre psychiatre; Hannibal Lecter. Mais Mischa lui accordait une confiance relative. Son visage lui était si familier...
Si jamais vous vous sentez suivie et que vous avez peur; c'était bel et bien le cas.
Si jamais vous avez des questions de toute urgence; elle en avait des tonnes.
 
Elle désirait savoir et satisfaire sa grande curiosité. Elle devait connaître ce qui se tramait sans qu'elle le sache.
 
Résolvez l'énigme; elle en avait bien l'intention.
Venez au lieu indiqué avec la rose noire dans les mains; elle ignorait ce que cela signifiait.
 
Un simple jeu de piste, mais elle devait être dans la mesure de trouver le courage de s'y rendre. Bien sûr, elle proposait au docteur Lecter car il était le seul en qui elle pouvait légitimement avoir quelque peu confiance. Ou alors se trompait-elle ?
Elle ignorait tout.
 

****

 
Quelques jours plus tôt, un homme vint dans la gare de Baltimore, ouvrit le casier numéro 17 avec une clé sur laquelle était gravée un 17 et un 02 et y déposa plusieurs objets. Et une rose noire en plastique sur le couvercle d'une grande boîte à chaussures. Puis il referma le casier et confia la clé à quelqu'un qui s'occupait de ça et s'en alla, en indiquant qu'une femme blonde, sûrement accompagnée d'un psychiatre, viendrait ouvrir ce mystérieux casier. Sauf qu'il avait confié la clé enfermée dans une étrange boîte que l'on ne pouvait ouvrir, en apparence. Il y avait juste une énigme que seule la Dame d'Or pourrait déchiffrer. Elle ou bien celui qui l'accompagnait.
 
L'homme rejoignit son compagnon au regard dur et froid qui l'attendait patiemment dans la voiture. L'homme lui fit un clin d'œil sans que l'autre ne réagisse et il soupira et alla ouvrir le coffre sortant des vêtements pour se changer. Et il commença par retirer les lentilles lui donnant des yeux gris et retira sa perruque blonde, libérant sa longue chevelure flamboyante.
Revenir en haut Aller en bas
Hannibal Lecter
avatar
Chesapeake Ripper
~ Dandy cannibale ~
Chesapeake Ripper~ Dandy cannibale ~

Messages : 353
Avatar : Mads Mikkelsen
Crédits : Janus (avatar) + Copyright (c) BANGERZ (Signature)


» ID Card
Emploi: Psychiatre
Relationship:


MessageSujet: Re: Ein männlein steht im walde ~ PV : Mischa Lester   Dim 19 Jan - 13:15

-Une connerie que j'ai trouvé sur ma table de chevet à l'hôpital. Aucune personne du personnel médical n'a su me dire qui aurait pu déposer ce machin. Le numéro du casier c'est 1702 ou quelque chose dans ce genre...Je suis née le dix-sept février 1969. Dites, vous y comprenez quelque chose vous ? J'ai l'impression que quelque chose cloche et je me sens effectivement suivie. J'adorerai voir ce qu'il y a dans ce foutu casier mais j'ose pas y aller toute seule. Oh ! Vous voudriez venir avec moi ?

Hannibal acquiesça en écoutant ce qu'elle avait à dire au sujet de cet étrange mot. Il n'en comprenait pas plus qu'elle à cette situation mais il pouvait toujours venir avec elle et l'aider. Et si c'était un piège se demandait le cerveau du psychiatre, il n'aurait qu'à être malin comme toujours. Il s'était tiré de situations autrement plus inextricables...

- Je n'en sais pas plus que vous. Je peux toujours vous accompagner si vous y tenez...

Il resta silencieux et la regarda droit dans les yeux. Une question...

- Maintenant ?

Il prit son téléphone portable sur le bureau et mit son manteau comme pour s'y préparer. Le rendez-vous allait toucher à sa fin et elle était son dernier de toute manière. Il avait le choix entre rentrer chez lui et l'accompagner en cette soirée. Non, c'est elle qui ferait le choix...



Hannibal Lecter se demandait bien dans quelle histoire il s'embarquait mais il savait que si ces hasards étaient agités sous son nez, c'était peut-être que quelqu'un en avait après lui. Il avait bien l'intention de comprendre mais comme toujours, il se promettait que tout le plaisir serait pour lui...

_________________

The Devil is in the Details

 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ein männlein steht im walde ~ PV : Mischa Lester   

Revenir en haut Aller en bas
 

Ein männlein steht im walde ~ PV : Mischa Lester

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Ein männlein steht im walde ~ PV : Mischa Lester
» Ariane Yarn | Mischa Barton
» Dernière Heure , Micha Gaillard serait décedé
» Fais moi découvrir ta bibliothèque.
» Mischa, celle qui n'avait pas la langue dans sa poche

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THIS IS MY DESIGN :: Archives des Rps
-